beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Cinq herbes traditionnelles pour stimuler la production de collagène naturellement

3 avril 2019

Dans cet article :

Le collagène est l’une des protéines les plus importantes pour la beauté et le bien-être. C’est plus précisément le collagène de type I, que l’on trouve naturellement dans la peau, les cheveux, les os, les cellules sanguines, les vaisseaux sanguins et les tendons, qui est important. Le collagène est la protéine qui donne à la peau son élasticité et donne de l’éclat aux cheveux. En fait, cette capacité à améliorer l’apparence de la peau et des cheveux est l’un des bienfaits les plus connus du collagène. De nombreuses personnes utilisent le collagène pour donner à leur peau une apparence souple et jeune et pour augmenter la pousse des cheveux.

En plus de ses bienfaits sur la beauté, le collagène présente plusieurs applications pour la santé. Pour les articulations et les tendons, le collagène joue un rôle important dans la force et la souplesse des tissus conjonctifs. Il agit essentiellement comme une « colle » qui aide à solidifier les liaisons entre les différentes parties du corps. Une fois métabolisé, le collagène joue également un rôle important dans l’absorption des nutriments dans l’appareil digestif. Les récepteurs du collagène dans la muqueuse intestinale aident l’organisme à absorber les minéraux et les nutriments essentiels. Comme le collagène contient également de la glycine, un acide aminé, la production naturelle de collagène peut aider à synthétiser l’ATP, l’énergie naturelle de l’organisme. Par conséquent, le collagène peut jouer un rôle clé dans les programmes de perte de poids et la récupération musculaire après entraînement. Lorsque l’on considère toutes les preuves cliniques qui soutiennent les bienfaits apportés par le collagène, il peut être utile de passer en revue plusieurs herbes anciennes pour décider quelle est la meilleure approche pour stimuler naturellement la production de collagène.

Les plus importants bienfaits du collagène pour la santé et le bien-être

Le collagène présente d’importants bienfaits énergétiques et chimiques pour la santé et le bien-être. Cette protéine est essentielle à l’absorption de la silice, du calcium et d’autres vitamines et minéraux. Par conséquent, le collagène joue un rôle primordial dans la conservation de la bonne santé des os, des articulations, du tissu conjonctif et des dents. La teneur élevée en silice des herbes riches en collagène peut également stimuler la croissance des cheveux et contribuer à une peau éclatante et saine. Comme le collagène est un composant primaire des tissus qui tapissent l’intestin, cette protéine joue également un rôle important dans l’absorption des nutriments pendant la digestion des repas.

Il est important de noter que de nombreuses herbes traditionnelles qui stimulent la production de collagène possèdent à la fois des qualités astringentes et émollientes. Les herbes astringentes provoquent la contraction des tissus corporels, réduisant ainsi les œdèmes et l’accumulation de toxines. Les herbes aux propriétés astringentes peuvent également réduire la surproduction de sébum et de mucus. Les herbes émulsifiantes provoquent l’expansion des tissus corporels, ce qui favorise la connectivité et la flexibilité des tissus. Les herbes aux propriétés émollientes peuvent également recouvrir les muqueuses d’une couche apaisante et protectrice, produisant un effet anti-inflammatoire. Les herbes riches en collagène sont uniques, car elles peuvent contenir deux propriétés astringentes et émollientes. En somme, la protéine de collagène peut agir comme un « bloc de construction » essentiel pour les cellules les plus importantes de l’organisme.

Les cinq herbes principales pour stimuler la production de collagène

Pendant des siècles, les anciennes civilisations ont utilisé les herbes traditionnelles dans la médecine populaire et alternative. Au cours des dernières années, les études de la communauté scientifique ont confirmé bon nombre des propriétés clés attribuées aux plantes riches en collagène. Par exemple, la recherche a démontré les bienfaits du collagène pour la récupération musculaire, le tissu conjonctif et la digestion. Des études ont également confirmé les effets anti-inflammatoires de cette protéine. Comme les experts en beauté pensent que le collagène favorise l’éclat de la peau et des cheveux, les poudres et les compléments en collagène sont devenus des produits de base dans notre réserve de produits de soins et de beauté. Avec la multitude de produits disponibles, de nombreux débutants ont besoin d’aide pour se lancer. L’étude suivante concernant les cinq principales herbes traditionnelles et chinoises pourra vous aider à prendre soin de votre organisme en stimulant la production naturelle de collagène.

He Shou Wu : un ancien adaptogène

Autres noms : renouée à fleurs multiples, Polygonum multiflorum, Reynoutria multiflora, renouée de Chine

He Shou Wu est une herbe chinoise. On utilise la racine de la renouée à fleurs multiples. Considérée comme la patronne des herbes chinoises, cette racine riche en collagène présente des propriétés adaptogènes qui ont été documentées. Cela signifie qu’une utilisation régulière peut renforcer le système surrénalien, les glandes qui produisent les hormones essentielles à une vie saine. Le cortisol est un exemple d’hormone surrénale. Il régule le métabolisme, la prise de poids et la réponse de l’organisme au stress oxydatif. L’aldostérone en est une autre. Elle peut affecter la tension artérielle. Le principal objectif de l’utilisation d’He Shou Wu est d’augmenter la production de collagène pour créer un effet harmonisant sur le système surrénalien.

Les herboristes chinois utilisent et vénèrent He Shou Wu depuis plus de 3 000 ans. La légende raconte que le maître à l’origine de sa découverte a constaté qu’He Shou Wu a restauré la couleur naturelle foncée de ses cheveux et a augmenté sa virilité masculine. Aujourd’hui encore, la médecine chinoise l’utilise comme remède pour restaurer les performances sexuelles, rajeunir le système nerveux, guérir le foie et les reins, renforcer les os fragiles et purifier le sang. En résumé, les Chinois croient qu’He Shou Wu préserve le jing, c’est-à-dire « l’essence de la vie ». Et comme cette plante renforce cette essence de vie, les herboristes chinois l’appellent parfois « élixir de vie » ou « fontaine de jouvence ».

He Shou Wu est utilisé depuis tout aussi longtemps comme aide à la pousse des cheveux et tonique réparateur. L’effet équilibrant de l’herbe sur le système endocrinien et surrénalien, ainsi que ses propriétés facilitant la production de collagène et sa teneur élevée en zinc, en font un remède populaire dans les médecines alternatives pour contrer la chute des cheveux. Les passionnés de médecine traditionnelle chinoise croient également que cette racine est un moyen sûr pour redonner aux cheveux gris leur couleur foncée naturelle. Tous ceux qui veulent utiliser un tonique capillaire éprouvé par le temps et très populaire peuvent se tourner vers He Shou Wu pour leurs soins capillaires.

La prêle : un ancien agent restaurateur

Autres noms : Equisetum arvense, prêle des champs, queue de rat, queue de renard ou queue de cheval

La prêle est l’une des plus anciennes herbes utilisées dans des remèdes. C’est aussi l’une des plus anciennes plantes de la planète. Cette plante est le seul genre survivant de la famille des Equisetaceae, un groupe de plantes qui se reproduisent en dispersant des spores au lieu de graines. La prêle est donc un « fossile vivant » qui prospère depuis près de 100 millions d’années. Cette plante formidable a prouvé sa capacité à résister même dans les conditions les plus défavorables et c’est sans doute sa teneur élevée en antioxydants qui lui donne cette ténacité. Celle-ci peut également être bénéfique au corps humain. Avec un nom tiré de sa ressemblance avec la queue d’un cheval, la prêle possède des tiges et des pousses très résistantes, riches en calcium, magnésium et potassium.

La caractéristique la plus importante de la prêle est sans doute sa teneur élevée en silice. La silice est un oligoélément essentiel à la production naturelle de collagène par l’organisme. Les recherches suggèrent que la silice aide à réactiver le collagène qui protège le cartilage, les tendons et les reins. Avec l’âge ou une maladie grave, il peut arriver que les cellules du tissu conjonctif sécrètent moins de collagène. La silice peut aider à réparer les zones affectées tout en favorisant la santé des os et des dents. Comme la prêle est très riche en cristaux de silice, l’organisme peut absorber ce type de silice plus rapidement. Par conséquent, la prêle est l’une des herbes naturelles les plus recommandées pour stimuler la production de collagène. La teneur élevée en silice fait également de la prêle un produit expérimental populaire pour augmenter la croissance des cheveux. Fait significatif, des études suggèrent également que la silice peut aider à guérir les fractures osseuses et atténuer en partie l’inconfort associé aux rhumatismes et à l’arthrite. Parce que sa richesse en silice peut favoriser la production continue de collagène et ainsi améliorer l’élasticité dans les zones faibles des articulations, les herboristes recommandent aux compétiteurs sportifs de prendre de la prêle.

Gynostemma : un ancien antioxydant

Autres noms : jiaogulan, herbe de l’immortalité, Gynostemma pentaphyllum

Parmi toutes les herbes chinoises anciennes, le gynostemma a une grande réputation d’herbe divine et d’immortalité. Selon la médecine traditionnelle chinoise, les personnes qui prennent régulièrement du gynostemma vivent une vie plus longue et plus active. La recherche suggère que cette réputation pourrait venir de la présence de deux antioxydants importants : le glutathion et la superoxyde dismutase. Le glutathion est un antioxydant végétal qui combat naturellement les radicaux libres attaquant les cellules vasculaires. Une étude publiée dans National Institutes of Health a révélé que l’utilisation de produits contenant du glutathion peut favoriser la production de collagène et pourrait avoir des effets anti-âge et antirides sur la peau. Une deuxième étude clinique a révélé que la prise de gynostemma peut aider à atténuer les effets neurologiques du vieillissement, y compris la fatigue mentale, l’insomnie, les pertes de mémoire et la perte d’équilibre. Pour cette raison, les amateurs d’herbes médicinales pensent que la prise de gynostemma peut améliorer la qualité de vie jusqu’à un âge avancé.

Bien que le ginseng soit plus courant en raison de sa grande popularité obtenu ces dernières décennies, le gynostemma possède des caractéristiques supplémentaires qui lui permettent de rivaliser avec le ginseng comme produit de bien-être. Par exemple, une portion de gynostemma contient presque trois fois plus de saponines qu’une portion de ginseng. Aussi appelées gypénosides, ces saponines sont des composés chimiques qui peuvent avoir un effet anti-inflammatoire sur nos organes. Étant donné la capacité des saponines à interagir avec les membranes cellulaires et à influencer la réponse biologique, ces composés chimiques sont peut-être la raison des propriétés astringentes et curatives du gynostemma. En plus de ces propriétés astringentes, le gynostemma possède des propriétés émulsifiantes qui augmentent la production de collagène dans l’intestin. Ce collagène intestinal recouvre la paroi intestinale et peut aider à absorber des nutriments tout en réduisant l’inflammation. C’est pour cette raison que le gynostemma est l’une des herbes traditionnelles les plus populaires pour augmenter la production de collagène pendant les régimes amaigrissants.

L’ortie : un ancien agent minéralisant

Autres noms : Urtica dioica, ortie dioïque ou ortie commune

L’ortie est l’une des plus anciennes herbes traditionnelles dans le domaine des soins personnels. Appréciée dans le monde entier pour ses propriétés antiseptiques et réparatrices, l’ortie est un ingrédient populaire dans de nombreux produits comme les shampooings et les savons. C’est aussi un tonique traditionnellement utilisé pour rajeunir presque tous les principaux systèmes de l’organisme, y compris le système immunitaire, le système cardiaque et circulatoire, les systèmes digestif et urinaire, les voies respiratoires et les systèmes nerveux et endocrinien. Des études préliminaires démontrent également que l’ortie peut favoriser la santé des os et de la prostate. Les herboristes associent l’efficacité de la feuille d’ortie à sa teneur élevée en minéraux.

L’ortie contient de grandes quantités de calcium, de silice, de magnésium, de potassium et de soufre. Ces minéraux et nutriments essentiels jouent un rôle important dans l’équilibre électrolytique de l’organisme. Une quantité suffisante de ces nutriments dans le corps joue également un rôle dans la capacité des tissus à s’auto-guérir. De plus, des minéraux comme le calcium et la silice peuvent aider à déclencher des récepteurs du collagène dans les membranes cellulaires. Cette capacité réceptive fait de l’ortie commune un excellent choix pour les personnes souhaitant stimuler la production naturelle de collagène. La forte teneur en soufre de l’ortie peut également stimuler les follicules pileux et stimuler la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu. Cette stimulation au niveau des racines des cheveux peut aider les follicules pileux à produire des cheveux plus sains et plus éclatants.

En plus de contenir des minéraux importants, l’ortie contient également des vitamines liposolubles comme la vitamine A, la vitamine K, la vitamine D et la vitamine E. Les nutritionnistes et les amateurs de bien-être pensent que ces vitamines liposolubles peuvent favoriser la santé des yeux, de la peau et des os. En plus des vitamines liposolubles, l’ortie contient toute une foule de vitamines du complexe B et d’antioxydants flavonoïdes. Ces vitamines hydrosolubles et antioxydants d’origine végétale peuvent favoriser la santé cellulaire et avoir un effet nourrissant sur la peau et les cheveux. Au Moyen Âge, on utilisait la feuille d’ortie pour nettoyer et rendre les cheveux plus épais. En raison des bienfaits dus à la présence de collagène et de toute une gamme de vitamines essentielles, les amateurs de beauté modernes peuvent également utiliser l’ortie comme agent nettoyant et nourrissant.

Comme d’autres herbes traditionnelles qui favorisent la production de collagène, l’ortie urticante possède des propriétés astringentes et émollientes. C’est surtout dans les remèdes pour la croissance des cheveux et les soins du cuir chevelu que l’on remarque le plus les résultats des propriétés astringentes de l’ortie. Plus précisément, l’ortie commune est l’un des bloqueurs les plus populaires de la dihydrotestostérone (DHT). L’hormone DHT est une hormone sexuelle androgénique que le corps libère comme sous-produit de la testostérone. La DHT se lie aux glandes sébacées situées dans le cuir chevelu, provoquant une surproduction de sébum qui inhibe la croissance des cheveux. Les chercheurs ont établi un lien entre l’excès de DHT et les hormones androgènes connexes d’une part, et la calvitie et la chute de cheveux d’autre part. Heureusement, l’ortie a la faculté d’inhiber la DHT. Elle peut réduire les effets de la production excessive de sébum, et ses caractéristiques astringentes aident les glandes sébacées à se rétracter. Par conséquent, l’ortie est l’une des herbes traditionnelles les plus populaires pour traiter la chute de cheveux.

En plus de ses propriétés astringentes qui permettent aux glandes sébacées du cuir chevelu de se contracter, l’ortie peut aussi resserrer les pores du visage et améliorer l’apparence de la peau flasque sur le corps. Les herboristes utilisent aussi des toniques ou des infusions d’ortie pour combattre l’eczéma ou comme antiseptique léger en cas de coupures et d’ecchymoses. Les propriétés émulsifiantes de l’ortie peuvent aider à protéger les récepteurs du collagène dans les muqueuses intestinales et autres, et ses propriétés antioxydantes peuvent aider à combattre les radicaux libres à l’origine du stress oxydatif.

Le mangoustan : un ancien agent guérisseur

Autres noms : Garcinia mangostana, mangoustan

En raison de la propriété du collagène à entretenir la fermeté du tissu conjonctif et la souplesse et la résistance de la peau, les anciennes civilisations utilisaient des plantes comme le mangoustan qui stimulent naturellement la production de collagène. Cette stimulation naturelle est due soit au collagène, soit à des nutriments. La peau de mangoustan en est un excellent exemple. Issu des profondeurs de la jungle d’Asie du Sud-Est, le mangoustan est l’une des plantes les plus riches en vitamine C de la nature. La vitamine C du mangoustan stimule les acides aminés dans les cellules de collagène, en ajoutant de l’hydrogène et de l’oxygène aux composés cellulaires pour augmenter la production de collagène. Puisque le corps ne produit pas lui-même la vitamine C dont il a besoin, il est essentiel d’obtenir de la vitamine C grâce à une alimentation riche en antioxydants. L’écorce de mangoustan est l’un des moyens les plus simples d’augmenter son apport en vitamine C tout en bénéficiant d’autres types d’antioxydants.

En plus de sa teneur élevée en vitamine C, le mangoustan contient également de nombreux polyphénols organiques appelés « xanthones ». Ces xanthones sont des antioxydants rares qui favorisent l’activité cellulaire anti-inflammatoire, antibactérienne et antifongique. Après avoir constaté ces propriétés uniques, les anciennes civilisations d’Indonésie et de Chine ont surnommé le mangoustan « guérisseur ». Les personnes cherchant à améliorer leur mode de vie et qui veulent améliorer leur longévité devraient se tourner vers le mangoustan, l’une des herbes les plus populaires sur le marché. De plus, contrairement à certaines herbes dans lesquels les bienfaits antioxydants se limitent aux feuilles ou aux racines, les propriétés antioxydantes des xanthones du mangoustan se retrouvent dans le péricarpe, le fruit, le bois et les feuilles. Ce végétal ne perd pas ses propriétés antioxydantes pendant la récolte. Cela permet aux consommateurs de choisir leurs produits parmi une grande gamme, tous issus du mangoustan pour stimuler naturellement la production de collagène.

En plus de promouvoir la production naturelle de collagène, le mangoustan est traditionnellement utilisé comme tonique pour une beauté naturelle. Par exemple, les caractéristiques anti-inflammatoires du péricarpe du mangoustan peuvent réduire l’apparition des imperfections associées à l’acné, à la cirrhose, à l’eczéma et aux éruptions cutanées. Comme le mangoustan peut augmenter la production de collagène pour les vaisseaux sanguins et le système circulatoire, le fruit peut améliorer la microcirculation et donner à la peau un aspect plus éclatant. La peau et le péricarpe du mangoustan contiennent également des composés phénoliques, ou composés organiques, qui aident à combattre les radicaux libres qui attaquent les membranes cellulaires. En raison de ces bienfaits antioxydants, l’écorce de mangoustan est une excellente alternative à l’écorce d’orange et de citron. Tous ceux qui veulent améliorer leur programme de bien-être peuvent bénéficier des propriétés curatives du mangoustan.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Rester en bonne santé avec la médecine ayurvédique

Bien-être

Film alimentaire réutilisable à base de cire d'abeille

Bien-être

L-sérine : une approche radicale à la SLA, à la maladie de Parkinson et à la maladie d'Alzheimer