checkoutarrow
FR
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Maux de tête causés par les médicaments

7 juin 2017

Le but des médicaments contre le mal de tête n’est pas d'identifier et d'éliminer leur cause, mais simplement de soulager les symptômes de douleur. Il est fort intéressant de souligner que des études cliniques ont suggéré que chez environ 70 pour cent des personnes souffrant de maux de tête chroniques quotidiens, les céphalées sont en fait causées par les médicaments pris pour les traiter. En effet, lorsque ces personnes cessent de prendre les médicaments, leurs maux de tête disparaissent.

 Dans une étude plus ancienne publiée dans une édition de 1993 de Neurology, 52 pour cent parmi 200 patients souffrant de céphalée de rebond analgésique (qui se produit lorsque les médicaments contre la douleur s’estompent) ont constaté une amélioration après l’abandon de leurs médicaments. La plupart des patients de l’étude prenaient de l’aspirine ou de l’acétaminophène, entre 28 et 52 comprimés par semaine. Cependant, 40 pour cent des patients prenaient 28 comprimés de codéine en moyenne par semaine. Outre des maux de tête moins fréquents et moins douloureux, les participants à l’étude ont aussi connu des améliorations de leur bien-être général, de leur sommeil et de leurs niveaux d'énergie et se sentaient moins irritables et déprimés.

 Certains maux de tête peuvent être associées à une affection médicale grave, mais dans la plupart il n’y a pas lieu de s’alarmer. Les maux de tête peuvent être provoqués par divers facteurs, mais la très grande majorité est due à du stress ou une migraine. On peut rapidement différencier les deux en prêtant attention à la nature de la douleur. Une céphalée due au stress se caractérise habituellement par une douleur régulière, constante et sourde qui commence à l’arrière de la tête ou au niveau du front et s’étend à toute la tête, en donnant l'impression d'avoir le crâne pris dans un étau. En revanche, les migraines sont des céphalées vasculaires caractérisées par une douleur aiguë sous forme de pulsations ou de martèlements.

L'objectif principal de tout traitement doit être de soulager ces symptômes, mais pas au prix de faire plus de mal que de bien. Il est important de considérer les symptômes comme des sonnettes d'alarme qui nous préviennent de problèmes plus profonds. Lorsque la sonnette d'alarme est réduite au silence, cela ne signifie pas nécessairement que le problème a été réglé en profondeur. Les symptômes nous fournissent de précieux renseignements afin que nous puissions faire les changements nécessaires pour améliorer la santé.

Les céphalées dues à un état de tension peuvent être soulagées à l’aide de techniques de réduction du stress ou en consultant un chiropraticien ou un physiothérapeute. Dans le cas des migraines, de nombreuses études ont montré que les allergies alimentaires peuvent être les principales responsables. Il faut donc identifier ces allergies, mais il existe aussi différentes vitamines et herbes qui peuvent aider à traiter naturellement les migraines, notamment les riboflavines, le magnésium et les pétasites (Petasites hybridus).

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

6 méthodes pour gérer la maladie de Hashimoto naturellement

Troubles

Le palmier nain peut-il aider à améliorer la santé des hommes ?

Troubles

La vitamine D peut-elle protéger contre les infections des voies respiratoires supérieures ?