beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Le curcuma et la maladie d’Alzheimer

24 octobre 2018

Par Eric Madrid, docteur en médecine

La maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau qui atteint généralement les personnes âgées. Le docteur Aloysium « Alois » Alzheimer, un psychiatre allemand, a donné son nom à la maladie après avoir diagnostiqué une forme de démence chez une femme morte d’une « maladie mentale étrange » en 1906. Il n’y a aucun traitement contre la maladie d’Alzheimer et elle peut être la source d’une grande frustration et de nombreuses difficultés, aussi bien pour les personnes atteintes que pour le personnel soignant. Aux premiers stades de la maladie, la personne atteinte aura tendance à oublier des noms et à se sentir confuse. Avec la progression de la maladie, on verra apparaître des signes de paranoïa et des comportements abusifs. Moins d’un pourcent des cas d’Alzheimer apparaissent avant 65 ans, mais des scientifiques prédisent qu’après 65 ans, une personne sur neuf présente un risque.

On pense que la maladie d’Alzheimer est provoquée par le dépôt dans le cerveau d’une protéine appelée bêta-amyloïde (ou Aβ). La protéine crée une sorte de tissu cicatriciel dans le cerveau, ce qui provoque des pertes de mémoire et d’autres symptômes de la maladie d’Alzheimer. Empêcher la protéine Aβ de se déposer pourrait être la réponse pour éviter et potentiellement faire régresser cette maladie incapacitante.

Symptômes de la maladie d’Alzheimer

  • Troubles de la parole (aphasie)
  • Difficultés à prendre des décisions (agnosie)
  • Pertes de mémoire, troubles de la mémoire à court terme sans impact sur la mémoire à long terme (amnésie)
  • Problèmes pour se souvenir du nom des objets (anomie)
  • Mauvaise utilisation des objets (apraxie)

Facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer

  • Usage du tabac
  • Alimentation pauvre en fruits et en légumes
  • Tension sanguine élevée
  • Inactivité physique
  • Âge supérieur à 65 ans
  • Diabète
  • Antécédents d’un traumatisme cranio-cérébral (TCC)
  • Antécédents familiaux : 25 % des cas semblent être génétiques, avec la présence du gène apolipoprotéine E-e4 (APOE-e4)

Le curcuma et la maladie d’Alzheimer

D’après une étude datant d’avril 2018 parue dans Neural Regeneration Research, le curcuma peut jouer un rôle significatif dans la conservation de la bonne santé du cerveau. Aussi connu sous son nom binominal curcuma longa ou encore comme « safran indien », le curcuma est une plante rhizomateuse de la famille du gingembre, souvent consommée pour ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes et ses bienfaits sur la santé digestive.

On pense que la curcumine, le composant chimique actif que l’on trouve dans le rhizome du curcuma, apporte de nombreux bienfaits sur la santé. De nombreuses personnes utilisent le curcuma comme épice pour améliorer le goût des aliments depuis plus de 4 000 ans.

D’après une étude de 2018, le curcuma :

  • Réduit la production d’
  • Bloque le dépôt de l’ dans le cerveau
  • Augmente l’élimination de l’ du cerveau
  • Augmente la quantité de glutathionne dans le cerveau, un puissant antioxydant
  • Empêche les cellules de vieillir
  • Réduit les dégâts oxydatifs sur le cerveau
  • Réduit les inflammations dans le cerveau

Tout ce qui précède aide à conserver le cerveau en bonne santé. Les auteurs d’une étude indiquent aussi que les propriétés anti-inflammatoires du curcuma jouent un rôle crucial pour aider à protéger le cerveau contre différentes attaques qui provoquent la maladie d’Alzheimer.

Puisque le curcuma est plus présent dans les plats d’Asie et d’Inde, cela pourrait expliquer pourquoi les populations de ces pays sont moins affectées par la maladie d’Alzheimer en comparaison avec l’Europe et l’Amérique du Nord.

Le curcuma peut être consommé comme épice, en infusion chaude ou sous la forme de complément. La posologie conseillée comme complément est de 500 à 1 000 mg une ou deux fois par jour.

Plus d’informations sur d’autres approches naturelles à la maladie d’Alzheimer.

AVERTISSEMENT : si vous prenez des anticoagulants, consultez votre médecin avant de prendre du curcuma car il peut avoir des propriétés légèrement anticoagulantes.

Références :

  1. National Institute of Aging. Accessed  Aug. 27, 2016 https://www.nia.nih.gov/alzheimers/publication/alzheimers-disease-fact-sheet
  2. Chen M, Du Z-Y, Zheng X, Li D-L, Zhou R-P, Zhang K. Use of curcumin in diagnosis, prevention, and treatment of Alzheimer’s disease. Neural Regeneration Research. April 2018;13(4):742-752. 

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Les herbes naturelles et la démence vasculaire

Troubles

Des approches naturelles à la constipation

Troubles

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires