checkoutarrow
FR
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

12 remèdes naturels contre la migraine

7 février 2018

Par Eric Madrid MD

Les migraines sont souvent ressenties comme une sorte de mal de tête douloureux et déplaisant provoquant parfois des nausées et une sensibilité à la lumière, elles affectent à peu près 1 milliard de personnes dans le monde. Certaines études montrent qu'une personne sur sept ressentira ce mal de tête sévère pendant sa vie dont près d'une femme sur cinq et un homme sur quinze. Aux États-Unis, la prise en charge des migraines coûterait 78 milliards de dollars par an au système de santé.

Les migraines font partie des principales raisons pour lesquelles les patients visitent leur médecin de premier recours et les salles d'urgence, où l'on sera fréquemment exposé au rayonnement d'une tomodensitométrie (TDM) de la tête. Cependant, cela est parfois nécessaire pour s'assurer qu'il n'y a pas d’hémorragie cérébrale, qui est une cause rare d'une migraine aiguë.

Cause de la migraine

Les migraines semblent se déclencher par un « dysfonctionnement des nerfs et des vaisseaux sanguins » au niveau du cerveau, ce qui active de manière inappropriée le système de douleur trigéminale et cervicale. Bien que scientifiquement compliquée, la compréhension du début de la migraine permet aux médecins de mieux la prévenir et la traiter. De plus, le facteur génétique pourrait bien être lié aux migraines étant donné que les mères et les filles sont fréquemment touchées.

Les symptômes de la migraine :

  •   Douleur à la tête très sévère, généralement d'un côté
  •   Sensation de douleur pulsatile
  •   Nausées
  •   Vomissements
  •   Présence d'une aura ou visualisation de lignes en zigzag
  •   Sensibilité à la lumière
  •   Sensibilité au son
  •   Incapacité significative et plusieurs jours d’arrêt de travail

Lorsqu'une personne est diagnostiquée avec une migraine par un médecin, il est important de trouver les causes possibles afin qu'elles puissent être éliminées de l'alimentation et ainsi prévenir la migraine.

Certains déclencheurs de migraines communément reconnus :

  • Les fromages (en raison de l'acide aminé tyramine)
  • Le vin (en raison de la présence de sulfites)
  • Les additifs alimentaires tels que le GMS et les colorants alimentaires
  • Antécédents de traumatisme crânien et de commotion cérébrale
  • Manque de sommeil
  • Apnée du sommeil
  • Stress chronique
  • Menstruation
  • La caféine peut provoquer la migraine dans certains cas, alors que dans d'autres cas elle peut la traiter
  • Déshydratation
  • Les édulcorants artificiels tels que l'aspartame (NutraSweet), qui existent dans pratiquement toutes les boissons gazeuses diététiques ou sans calories, constituent un déclencheur courant.

Traitement pharmacologique pour le mal de tête aigu

Les médicaments fréquemment utilisés pour aider à contrôler les maux de tête sont les suivants :

  • Acétaminophène (Tylenol, Paracétamol) - Bien qu'ils soient utiles pour certains, ces médicaments peuvent exercer une pression supplémentaire sur le foie et réduire les concentrations de glutathion lorsqu'ils sont pris pendant des périodes prolongées. Si vous prenez ce médicament, je recommande une supplémentation en NAC (N-acétyl-cystéine) pour aider à protéger le foie.
  • Les AINS (les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens) - l'ibuprofène (Motrin, Advil), le naproxène (Aleve, Naprosyn), le diclofénac, l'indométhacine et le célécoxib (Celebrex) sont utiles à court terme. Cependant, ces médicaments augmentent le risque de maladie du rein et du cœur et d'accident vasculaire cérébral selon la Federal Drug Administration (FDA), qui supervise la sécurité des médicaments pharmaceutiques aux États-Unis. À utiliser donc avec modération.
  • Les triptans sont une classe de médicaments utilisés de manière accentuée dès le début de la migraine. Ceux-ci comprennent le sumatriptan (Imitrex), le zolmitriptan (Zomig) ou le rizatriptan (Maxalt). Ils agissent en activant les récepteurs vasculaires 5-HT1. Ceux qui prennent les antidépresseurs doivent être prudents. Néanmoins, ces médicaments ne peuvent pas être tolérés par tout le monde. Certains ressentissent un engourdissement, souffrent de bouffées de chaleur, de douleurs thoraciques, de vertiges et, rarement, de maladies de cœur ou d'accident vasculaire cérébral, selon Epocrates, une base de données sur les médicaments.
  • Stupéfiants (codéine, tramadol, hydrocodone, morphine, oxycodone) - Généralement utilisés pour les migraines, mais généralement moins efficaces que les triptans. Dérivés du pavot à opium. L’utilisation excessive et l'abus de stupéfiants constituent une épidémie aux États-Unis, en Europe, en Russie et en Asie. Lorsqu'ils sont utilisés à court terme, ils peuvent être utiles. L'utilisation à long terme peut effectivement augmenter les niveaux de douleur et augmenter le risque pour une personne d'arrêter de respirer.

Parmi les autres médicaments utilisés pendant une migraine aiguë on trouve les médicaments anti-nausée tels que la chlorpromazine, l'ondansétron et la prométhazine. Les antagonistes des récepteurs CGRP sont en cours d'étude et pourraient devenir de plus en plus courants dans l’avenir. De plus, des ergots comme l'ergotamine sont parfois utilisés. La caféine peut également être utile pour certains.

Médicaments pharmaceutiques pour la prévention des migraines

Les médicaments sur ordonnance sont également parfois utilisés pour aider à prévenir les migraines. On estime que 38 % des migraineux sont des candidats pour une thérapie préventive, mais seulement 3 à 13 % adoptent une approche préventive. Parmi ces médicaments on trouve le propranolol, l'amitriptyline (Elavil), l'acide valproïque et le topiramate (Topamax). L'efficacité de ces médicaments dépend d’une personne à une autre.

Approches naturelles pour la prévention des migraines

La prévention est vraiment le meilleur traitement, le fait d’essayer d'éviter une migraine dès le début est vraiment la meilleure stratégie. Je recommande habituellement à mes patients d'essayer de changer de régime alimentaire et de style de vie, je recommande également la prise des suppléments naturels en tant que traitement de première intention avant de commencer la prise des médicaments pour la prévention. Cette approche est efficace pour la plupart.

Purifiez votre corps

Au cours des 100 dernières années, des milliers de produits chimiques ont été fabriqués par des entreprises et jetés dans l’eau, l’air, et même dans les environnements domestiques. Avec cette panoplie de produits chimiques, nous avons encore des informations limitées sur la façon dont ils nous affectent. Cependant, nous savons que plusieurs produits ont des effets négatifs sur la santé dont la migraine. Chaque personne a des produits chimiques toxiques dans son corps car il n'y a aucun moyen de les éviter complètement. Cependant, nous pouvons essayer de minimiser les effets à long terme causés par l'exposition à ces produits. Purifier le corps est indispensable pour protéger le corps. En savoir plus sur la purification du corps et comment régler le problème de l'intestin perméable.

Corrigez votre alimentation

Éviter les aliments transformés est important pour ceux qui souffrent de migraines. Les aliments transformés contiennent des produits chimiques qui sont étrangers au corps humain (xénobiotiques) et qui ont des effets négatifs sur notre physiologie. Les conservateurs et les colorants alimentaires font partie de ces aliments transformés. De nombreuses personnes qui souffrent de la migraine se sentent bien lorsqu'elles évitent les produits laitiers et les céréales, y compris le gluten. D'autres qui souffrent de migraines sont sensibles au maïs et au soja.

Suivre un régime riche en fruits et légumes est un bon point de départ. Si possible, optez pour des fruits et légumes sans pesticides (biologiques). Familiarisez-vous avec le « Clean Thirteen » (Treize aliment sains), qui liste des produits plus sûrs à manger de façon conventionnelle, et « Dirty Dozen » (Douze aliments malsains), une liste de fruits qui devraient être achetés bio. En outre, si vous consommez de la viande, achetez une option à l'herbe, sans antibiotiques et sans hormones. Malgré le coût élevé au départ, il est possible de réaliser des économies si cela contribue à prévenir les problèmes de santé chroniques et à améliorer la qualité de vie.

Après avoir corrigé son alimentation, il serait préférable de bien s’hydrater, s’entraîner quotidiennement et optimiser son sommeil, des études scientifiques ont démontré qu’il existe quelques remèdes naturels pour prévenir les maux de tête dus aux migraines.

Suppléments

Au cours des dernières décennies, des études ont prouvé que de nombreux nutraceutiques étaient utiles dans la prévention des migraines. Puisque davantage de gens cherchent des approches naturelles et évitent les médicaments, les suppléments sont devenus une alternative très populaire.

Riboflavine - Aussi connue sous le nom de vitamine B2. Cette vitamine a été montrée pour être efficace dans la prévention des migraines. Une étude publiée en 2017 dans le « Journal of Clinical Pharmacy and Therapeutics », qui a évalué onze études, conclut : « la riboflavine est bien tolérée, peu coûteuse et a démontré son efficacité dans la réduction de la fréquence des migraines chez les patients adultes ». Une étude menée en 2014 dans le « Canadian Family Physician » a également démontré l'utilité de la riboflavine chez les enfants souffrant de migraines. Dose suggérée : Adultes : 400 mg de Riboflavine par jour. Pédiatrie : 100 à 400 mg par jour.

Magnésium - J'ai recommandé le magnésium aux patients qui souffrent de migraines depuis plus d'une décennie. D'après mon expérience, cela fonctionne pour quatre personnes sur cinq, en aidant à prévenir les migraines dès le début. La recherche scientifique soutient mon expérience. Une étude de 2017 dans le « Journal of Head and Face Pain » a indiqué que les migraines peuvent être évitées avec du magnésium. D'autres études montrent des résultats similaires. Dose suggérée : 125 mg à 500 mg de Chélate de magnésium par jour pour aider à prévenir les migraines. Commencez par une petite dose et augmentez-la au besoin.

Gingembre – possède des bienfaits anti-nausées, mais peut également être utile dans le traitement d'une migraine. Son utilisation peut être trouvée dans la médecine ayurvédique. Une étude de 1990 a démontré l'efficacité du gingembre dans le traitement des migraines alors qu'une étude de 2014 a montré que le gingembre était tout aussi efficace que le sumatriptan, médicament pharmaceutique, lors du traitement d'une migraine. Boire du thé au gingembre peut également être utile pour minimiser les symptômes de la nausée. Dose suggérée : 250 mg à 500 mg de Gingembre une ou deux fois par jour.

Huile de poisson (oméga-3) - Une étude de 2017 dans le journal « Nutritional Neuroscience » a montré que les huiles de poisson oméga-3 pourraient aider à réduire la durée des migraines. Une étude de 2012 a comparé l’utilisation du mélange de l'huile de poisson avec l'acide valproïque par rapport à l'utilisation de l'acide valproïque seul pour la prévention de la migraine. L'association de l'huile de poisson et d'acide valproïque était plus efficace pour prévenir les maux de tête. Enfin, une étude de 2017, au cours de laquelle les sujets ont pris de l'huile de poisson et de la curcumine (curcuma), a montré une réduction des migraines. Dose suggérée : 2 000 à 4 000 mg d’huile de poisson oméga-3 par jour. Diviser la dose en deux fois par jour.

Coenzyme Q10 (CoQ10) - Des études montrent que la CoQ10 peut aider à prévenir les migraines. Une étude de 2017 a conclu « ... que la CoQ10 pourrait réduire la fréquence des céphalées et les rendre plus courtes et moins sévères, avec un profil d'innocuité favorable ». Une autre étude de 2017 et une étude de 2011 ont également montré l’avantage de la supplémentation en CoQ10 dans la prévention des migraines. Dose suggérée : 100 mg à 300 mg de Coenzyme Q10 par jour

Acide alpha lipoïque - Une étude de 2017 dans le « Journal of Medicinal Food » a montré que cet antioxydant puissant, lorsqu'il est pris à des doses de 400 mg deux fois par jour, pourrait aider à réduire la fréquence et la durée d'une migraine. Une étude de 2007 a montré un avantage similaire. Dose suggérée : 600 à 800 mg d’acide alpha-lipoïque par jour pour prévenir les migraines, il est possible de le prendre en doses séparées.

Mélatonine - La mélatonine, la « vitamine du sommeil », s'est avérée efficace dans la prévention des migraines. Une étude de 2017 a comparé 3 mg de mélatonine avec l'acide valproïque. La mélatonine s'est avérée plus efficace et sans effets secondaires. Une étude de 2017 a montré que la mélatonine réduit les niveaux de PRGC et aide à prévenir les migraines. Enfin, une étude publiée en 2017 dans le « Journal of Family Practice » a montré que la mélatonine était aussi efficace que le médicament d'ordonnance amitriptyline pour prévenir les migraines. Dose suggérée : 3 mg à 10 mg de mélatonine chaque nuit 1 à 2 heures avant le coucher.

La grande camomille - La grande camomille (Tanacetum parthenium) est une herbacée pérenne bien connue pour ses propriétés médicinales. Elle est fréquemment utilisée pour aider à prévenir les migraines, et les études montrent certains de ses avantages. Une étude de 2017 a montré que la grande camomille, lorsqu'elle est prise avec du magnésium et la coenzyme Q10 pourrait être efficace dans la prévention de la migraine. Dose suggérée : 250 mg de la grande camomille une ou deux fois par jour.

Pétasite - Ce supplément peut également aider à prévenir les migraines. Cependant, il ne devrait être pris que s’il ne contient pas d’alcaloïdes de type pyrrolizidine, car cette substance peut causer des problèmes de foie.

Dose suggérée : Pétasite 75 mg une à trois fois par jour.

Autres mesures utiles de prévention

  • Exercice aérobique régulier
  • Yoga
  • Acupuncture
  • Méditation
  • L'huile essentielle de camomille s'est avérée bénéfique lorsqu'elle est appliquée sur la lèvre supérieure ou lorsqu'elle est utilisée avec un diffuseur
  • L’extrait de lavande  a montré un bénéfice lorsqu'il est appliqué sur la lèvre supérieure ou lorsqu'il est utilisé avec un diffuseur

Vous pouvez soulager la migraine

Les migraines sont une des principales raisons pour lesquelles les gens s’absentent du travail et consultent des médecins. On estime que ces maux de tête graves affectent 1 milliard de personnes dans le monde entier. Rappelez-vous, une alimentation saine peut jouer un rôle important dans la prévention des migraines. Éviter les déclencheurs est également crucial et, pour plusieurs, cela inclut les produits laitiers et le gluten. Les médicaments pharmaceutiques peuvent également être très efficaces, mais le problème des effets secondaires pousse les gens à chercher des alternatives. Heureusement, il y a des choix. Beaucoup commencent par la riboflavine en première ligne. L’ajout de chélate de magnésium et de gingembre devrait également être considéré. Si l'utilisation de ces trois suppléments n'est pas suffisante, l'ajout d’autres suppléments peut être envisagé. Soyez patient, cela peut prendre quelques mois avant que la bonne combinaison soit trouvée.

Mangez sain, pensez sain et restez toujours en bonne santé.

Références :

  1. Epocrates drug database , accessed December 9, 2017
  2. Lipton RB, Bigal ME, Diamond M, et al; The American Migraine Prevalence and Prevention Advisory Group. Migraine prevalence, disease burden, and the need for preventive therapy. Neurology. 2007;68:343–349.
  3. Silberstein, S. D., Lipton, et. Al.  Efficacy and Safety of Topiramate for the Treatment of Chronic Migraine: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Trial. Headache: The Journal of Head and Face Pain, 47: 170–180. doi:10.1111/j.1526-4610.2006.00684.x
  4. Neurol Sci. 2017 May;38(Suppl 1):117-120. doi: 10.1007/s10072-017-2901-1.
  5. Thompson DF, Saluja HS. Prophylaxis of migraine headaches with riboflavin: A systematic review. J Clin Pharm Ther. 2017;42:394–403. https://doi.org/10.1111/jcpt.12548
  6. Sherwood M, Goldman RD. Effectiveness of riboflavin in pediatric migraine prevention. Canadian Family Physician. 2014;60(3):244-246.
  7. J Ethnopharmacol. 1990 Jul;29(3):267-73.
  8. Maghbooli, M., Golipour, F., Moghimi Esfandabadi, A. and Yousefi, M. (2014), Comparison Between the Efficacy of Ginger and Sumatriptan in the Ablative Treatment of the Common Migraine. Phytother. Res., 28: 412–415. doi:10.1002/ptr.4996
  9. Effects of omega-3 fatty acids on the frequency, severity, and duration of migraine attacks: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials Leila Maghsoumi-Norouzabad, Anahita Mansoori, Reza Abed & Farideh Shishehbor Nutritional Neuroscience Vol. 0 , Iss. 0,0
  10. Tajmirriahi M, Sohelipour M, Basiri K, Shaygannejad V, Ghorbani A, Saadatnia M. The effects of sodium valproate with fish oil supplementation or alone in migraine prevention: A randomized single-blind clinical trial. Iranian Journal of Neurology. 2012;11(1):21-24.
  11. Immunogenetics. 2017 Jun;69(6):371-378. doi: 10.1007/s00251-017-0992-8. Epub 2017 May 6.
  12. Acta Neurol Belg. 2017 Mar;117(1):103-109. doi: 10.1007/s13760-016-0697-z. Epub 2016 Sep 26.
  13. Neurol Sci. 2017 May;38(Suppl 1):117-120. doi: 10.1007/s10072-017-2901-1.
  14. Cephalalgia. 2011 Jun;31(8):897-905. doi: 10.1177/0333102411406755. Epub 2011 May 17.
  15. Cavestro Cinzia, Bedogni Giorgio, Molinari Filippo, Mandrino Silvia, Rota Eugenia, and Frigeri Maria Cristina. Journal of Medicinal Food. October 2017, ahead of print. https://doi.org/10.1089/jmf.2017.0068
  16. Headache. 2007 Jan;47(1):52-7.  (Study showing alpha lipoic acid could help prevent migraines)
  17. Restor Neurol Neurosci. 2017;35(4):385-393. doi: 10.3233/RNN-160704. (Melatonin vs Valproic acid)
  18. Acta Neurol Belg. 2017 Sep;117(3):677-685. doi: 10.1007/s13760-017-0803-x. Epub 2017 Jun 5.
  19. Lyon C, Langner S, Stevermer JJ. PURLs: Consider melatonin for migraine prevention. The Journal of Family Practice. 2017;66(5):320-322.
  20. Cochrane Database Syst Rev. 2015 Apr 20;4:CD002286. [Epub ahead of print]
  21. BMC Complement Altern Med. 2017 Aug 30;17(1):433. doi: 10.1186/s12906-017-1933-7.
  22. Med Hypotheses. 2014 Nov;83(5):566-9. doi: 10.1016/j.mehy.2014.08.023. Epub 2014 Sep 6. (Chamomile essential oil and migraines)
  23. Eur Neurol. 2012;67(5):288-91. doi: 10.1159/000335249. Epub 2012 Apr 17. (Lavender essential oil for migraines)

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

6 méthodes pour gérer la maladie de Hashimoto naturellement

Troubles

Le palmier nain peut-il aider à améliorer la santé des hommes ?

Troubles

La vitamine D peut-elle protéger contre les infections des voies respiratoires supérieures ?