header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

15 alternatives plus sûres aux analgésiques sur ordonnance

12 février 2018

par Eric Madrid MD

La douleur aiguë et chronique affecte les humains depuis la nuit des temps. Les anciens guérisseurs, chamans et, de nos jours, médecins, naturopathes, chiropraticiens et acupuncteurs utilisent des approches variées pour traiter les syndromes de douleur aiguës et chroniques. La douleur chronique est diagnostiquée lorsqu'une personne éprouve une douleur dans une région spécifique pendant plus de six semaines - elle résulte habituellement d'une inflammation, ce qui crée un déséquilibre dans le corps.

Souvent, les affections suivantes sont associées à une douleur chronique et à une diminution du plaisir de vivre :

  • Arthrose et maladie articulaire dégénérative
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Mal de dos et maladie discale dégénérative
  • Fibromyalgie
  • Neuropathie périphérique
  • Syndrome douloureux régional complexe (SDRC)
  • Migraines
  • Douleur chronique liée au zona (névralgie post-herpétique)

Les compagnies pharmaceutiques ont créé des médicaments pour aider les patients à réduire la douleur associée à ces affections et à améliorer leur qualité de vie. Cependant, les médicaments ne sont pas sans effets secondaires, dont certains peuvent mettre la vie en danger. Je prescris souvent ces médicaments car ils fonctionnent très bien. Cependant, je crois qu'ils devraient être utilisés comme dernier recours ; aller à la source profonde de l'inflammation et de la douleur est une voie plus sage pour un soulagement à long terme.

Il a été démontré que les éléments suivants augmentent la douleur dans tout le corps :

  • Inflammation systémique
  • Mauvais sommeil
  • Biomécanique altérée (trouble de la marche, mouvement, etc.)
  • Mode de vie sédentaire
  • Obésité
  • Résistance à l'insuline (en raison de la surcharge pondérale ou de l'obésité)
  • Régime alimentaire riche en produits d'origine animale
  • Régime alimentaire basé sur les fast-foods et aliments transformés
  • Difficultés relationnelles - Une étude de 2014 dans le Journal of Pain et une étude de 2017 dans le European Journal of Neuroscience ont montré que les remarques négatives d'une autre personne, c'est-à-dire du conjoint ou d’un ami, peuvent aggraver votre douleur physique.
  • Sentiments de culpabilité
  • Sentiments de colère vis-à-vis des autres

Aborder le problème sous-jacent de la douleur chronique est la première étape à franchir. Cependant, des médicaments peuvent parfois être nécessaires, surtout lorsque le mode de vie et les suppléments ne suffisent pas. N'arrêtez pas de prendre vos médicaments sans consulter d'abord votre médecin.

Ce qui suit peut aider à réduire les symptômes de la douleur chronique :

  • Exercice physique de routine, tel que toléré
  • Bonnes habitudes de sommeil
  • Soulagement du stress
  • Amélioration du contrôle de la glycémie chez les diabétiques
  • Consommation d'un régime alimentaire principalement végétal
  • Consommation d'un régime alimentaire riche en noix, graines, et aliments contenant des acides gras oméga-3.
  • Amour de soi-même et des autres
  • Attitude de pardon envers soi-même et les autres
  • Bon soutien social
  • Certains médicaments et suppléments

Le bon et le mauvais des médicaments sur ordonnance contre la douleur

Les médicaments couramment utilisés pour traiter la douleur chronique comprennent l'acétaminophène (Tylenol, paracétamol), les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les médicaments à base de narcotiques. Ces classes de médicaments ont aidé des millions de personnes à vivre avec moins de douleur. Mais il y a des risques que nous allons analyser plus loin.

Paracétamol /Acétaminophène

Le paracétamol, ou acétaminophène aux États-Unis, est également connu sous les noms commerciaux de Tylenol, Calpol ou Panadol. Découvert en 1877, ce médicament est disponible sans ordonnance. Bien qu'utile pour de nombreuses personnes, le paracétamol peut exercer une pression oxydative sur le foie. Lorsqu'il est pris en excès ou pour des périodes prolongées, il peut provoquer des lésions hépatiques ou, rarement, des réactions cutanées mortelles lorsque la peau est sévèrement cloquée. Évitez de boire de l'alcool si vous consommez régulièrement du paracétamol ou de l'acétaminophène.

Nutriments appauvris :

  • Glutathion

Suppléments conseillés :  

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont disponibles avec ou sans ordonnance médicale, selon leur concentration. Cette catégorie de médicaments est fréquemment utilisée pour traiter les maux de tête, les douleurs au dos, les douleurs cervicales et les douleurs liées à l'arthrite.   

Je les prescris souvent, quand c'est approprié. Lorsqu'ils sont pris pendant quelques jours ou quelques semaines, ils sont relativement sans danger. Cependant, ces médicaments ne sont pas sans effets secondaires lorsqu'ils sont utilisés à long terme pour soulager la douleur chronique et peuvent augmenter le risque d'ulcère gastrique, de maladie rénale, d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque.

En 1999, la Federal Drug Administration a approuvé le rofécoxib (Vioxx, Ceoxx et Ceeoxx) pour le traitement de la douleur arthrosique. Cinq ans plus tard, le médicament a été retiré du marché après qu'on lui ait reproché de causer des crises cardiaques.  

Les experts croient que jusqu'à 60 000 personnes pourraient avoir été tuées en raison des effets secondaires de ce médicament.  Heureusement, les autres options sur le marché semblent plus sûres, mais elles comportent des risques, y compris l'appauvrissement en éléments nutritifs.

Les médicaments de cette classe comprennent l'ibuprofène (Advil, Motrin, Brufen, Nurofen, Eve, etc.), le naproxen (Naprosyn, Aleve), le diclofénac, l'indométhacine et le méloxicam (Mobic).

Nutriments appauvris :

  • Folate - important pour la santé du cœur et du cerveau
  • Vitamine C - peut expliquer une partie de l'augmentation des ecchymoses observées chez les utilisateurs chroniques
  • Vitamine E - importante pour la santé du cœur
  • Mélatonine - peut expliquer les symptômes liés à l'insomnie

Suppléments conseillés :

Narcotiques :

Les narcotiques sont couramment utilisés pour traiter les troubles chroniques de la douleur. Ils sont dérivés du pavot à opium. Ils ne règlent pas le problème sous-jacent et ne réduisent pas l'inflammation ; ils ne font que créer un sentiment d'euphorie ou de bien-être.  La surutilisation et l'abus de stupéfiants est une épidémie aux États-Unis, en Europe, en Russie et en Asie. Lorsqu'ils sont utilisés à court terme, ils peuvent être utiles. L'utilisation à long terme peut en réalité augmenter les niveaux de douleur et augmenter le risque pour une personne d'arrêter de respirer. Selon le Centers for Disease Control (CDC), en 2015, plus de 33 000 personnes sont mortes d'une surdose d'opiacés aux États-Unis. La moitié des décès étaient dus aux médicaments opiacés fournis sur ordonnance. Une personne sur dix qui prend ces médicaments est soumise au risque de dépendance.

Les médicaments de cette catégorie comprennent : la codéine, le tramadol, l'hydrocodone, l'oxycodone, le sulfate de morphine, le fentanyl (voir acétaminophène /paracetamol en cas de prise d’une combinaison narcotique/acétaminophène/APAP).

La consommation de cigarettes rend les narcotiques moins efficaces tout en augmentant l'élimination des narcotiques par le corps. Lorsque les narcotiques sont combinés avec de l'alcool ou d'autres médicaments contrôlés, les résultats peuvent être fatals ; la combinaison peut entraîner un ralentissement de la fréquence cardiaque et l'arrêt de la respiration.

Nutriments appauvris :

  • Vitamine C
  • Mélatonine

Suppléments conseillés :

Alternatives plus sûres utilisant des suppléments nutritionnels et anti-inflammatoires naturels

Approche nutritionnelle du soulagement de la douleur chronique

  • Un régime principalement basé sur les végétaux est le meilleur pour réduire l'inflammation chronique et la douleur dans les articulations et le dos.  
  • Des études démontrent que le régime méditerranéen peut aider à réduire la douleur articulaire causée par l'arthrite. Ce régime est riche en fruits, légumes, poissons, volaille et huile d’olive.
  • Une étude du Lancet a démontré que les patients qui ont suivi un régime vegan et sans gluten pendant trois à cinq mois et qui ont ensuite adopté un régime lacto-végétarien ont réduit de façon significative leurs douleurs articulaires pendant une durée allant jusqu'à un an.
  • Limiter la consommation de produits d'origine animale comme les produits laitiers, le fromage, le bœuf et le poulet aide à réduire la douleur chronique. Le bœuf nourri à l'herbe, sans hormones et sans antibiotiques, et la volaille sont une meilleure option.
  • Éviter les sucres, les glucides simples. les graisses transformées (huiles hydrogénées) qui causent des inflammations et donc plus de douleur.
  • Consommer des aliments fermentés comme le kéfir, le kombucha, la soupe miso et la choucroute.
  • Atteindre votre poids optimal, qui est indiqué par un indice de masse corporelle (IMC) < 25.  Le fait d’être en surpoids, surtout au niveau de l'abdomen, exerce une pression accrue sur le dos et les articulations. Le surpoids augmente également les protéines inflammatoires (c.-à-d. les cytokines) dans votre sang, ce qui entraîne une douleur plus élevée.
  • Les fruits et légumes biologiques contiennent des phytonutriments qui diminuent l'inflammation et aident à réduire la douleur globale. Essayez d’atteindre cinq à neuf portions par jour. Apprenez à connaître le Clean 15 du Groupe de travail sur l'environnement et la Douzaine de produits sales.
  • Les personnes ayant une hypersensibilité alimentaire peuvent ressentir une douleur articulaire accrue avec les produits laitiers, les céréales (sensibilité au gluten) et les solanacées (tabac, tomate, pomme de terre blanche et poivrons).
  • Effectuer un régime d'élimination de deux semaines pour voir si ces aliments sont associés à vos douleurs articulaires.

Thérapies alternatives

  • L'acupuncture et le Qigong peuvent soulager la douleur arthritique au genou.
  • L'attention et la méditation aident à minimiser la douleur associée à l'ostéoarthrite et à la polyarthrite rhumatoïde.
  • Le Tai Chi s'est avéré utile pour soulager la douleur au genou parmi d'autres douleurs.
  • Il a été démontré que le yoga diminue la douleur articulaire chez les personnes atteintes de rhumatoïde et d'ostéoarthrose.

Suppléments nutritionnels majeur pour combattre les inflammations et les douleurs

  • Curcuma - Des études montrent que cette plante est utile pour réduire les douleurs rhumatoïdes et liées à l'arthrose.  Il peut également être utile chez les personnes souffrant de maux de dos et de douleurs liées aux nerfs. Les scientifiques ont découvert que cette plante agit de manière semblable aux médicaments sur ordonnance puisqu'elle modifie la signalisation NF-KB et réduit les produits chimiques pro-inflammatoires tels que COX-2 et 5-LOX. Dose conseillée : 500 mg une à trois fois par jour.
  • Huile de poisson oméga 3 (EPA/DHA) - Des études montrent que les acides gras essentiels aident à soulager la douleur et à réduire l'utilisation des AINS. Les études montrent également une réduction de la raideur articulaire lorsque l'huile de poisson est prise quotidiennement. Les oméga-3 peuvent également être utiles pour les personnes souffrant de douleurs dorsales chroniques.  Dose recommandée : 500 mg jusqu'à 4 000 mg par jour
  • Nigella Sativa (huile de graine de cumin noir) - Herbe médicinale qui réduit l'inflammation de la polyarthrite rhumatoïde et de l'arthrose.  Il fonctionne en inhibant les produits chimiques inflammatoires appelés interleukine-1, 6 et le facteur nucléaire KB. Dose recommandée : comme indiqué sur l'étiquette
  • Boswellia - Ce supplément ayurvédique à base de plantes médicinales peut aider à réduire la douleur et les marqueurs d'inflammation dans le sang, comme la CRP dans la polyarthrite rhumatoïde, et réduire la douleur due à l'arthrose. Des études montrent également que les boswellias peuvent être utiles chez les personnes souffrant de douleurs dues à la neuropathie périphérique. Dose suggérée : 50 mg par jour ou comme indiqué sur l’étiquette.
  • Gingembre - Le gingembre peut aider à réduire les marqueurs inflammatoires et la douleur d'arthrite. Le gingembre est un inhibiteur de COX, ce qui signifie qu'il agit de la même façon que l'ibuprofène et le naproxène pour réduire la douleur et l'inflammation. Heureusement, il n'a pas les mêmes effets secondaires dangereux. Dose recommandée : 25 mg par jour ou comme indiqué sur l’étiquette.

Les suppléments ci-dessus peuvent être pris séparément ou en combinaison avec un complément nutraceutique.

  • Vitamine D - Les études montrent que les personnes ayant un taux élevé de vitamine D sont moins susceptibles de développer une polyarthrite rhumatoïde. La consommation régulière réduit également la douleur chronique. Dose recommandée : 2 000 à 5 000 UI par jour.
  • Probiotiques - Les probiotiques peuvent aider à réduire la douleur chronique en optimisant la santé de l'intestin et en aidant à inverser la tendance aux fuites intestinales. La consommation de probiotiques qui contiennent du Lactobacillus et du Bifidobacterium est conseillée. Dose recommandée : 5 à 30 millions d'unités une ou deux fois par jour.  
  • Magnésium - Des études montrent que le magnésium, un relaxant musculaire naturel, peut être utile dans les cas de fibromyalgie. Une étude menée en 2013 dans Rheumatology International a montré que le citrate de magnésium par voie orale réduisait la douleur chez les personnes souffrant de douleurs liées à la fibromyalgie. De plus, une étude menée en 2015 dans le Journal of Integrative Medicine a démontré que lorsque du chlorure de magnésium était appliqué sur la peau, il y avait une réduction de la douleur. Certaines études ont également montré qu'une combinaison de magnésium et d'acide malique pourrait être utile. Le magnésium est disponible sous forme de capsules, de sprays et de lotions. Dose orale recommandée : 125 mg à 500 mg ou comme indiqué sur l'étiquette

Suppléments nutritionnels secondaires pour la douleur chronique

  • Glucosamine-Chondroitin Sulfate has been shown to reduce knee pain, according to a large review that compared 4,900 patients who took the supplement vs 4,100 who took a placebo. Il a été démontré que le Gsulfate de glucosamine-chondroïtine réduit la douleur au genou, selon une étude de grande envergure qui a comparé 4 900 patients ayant pris le supplément et 4 100 patients ayant pris le placebo.
  • Le SAM-e est également efficace pour diminuer la douleur associée à l'arthrite chronique et à la douleur neuropathique. Dose suggérée : 400 mg 2-3 fois par jour.
  • La bromelaïne est une enzyme extraite des ananas. Elle aide à réduire la douleur chronique dans les articulations causée par l'inflammation. La bromélaïne pourrait également soulager la douleur associée à la neuropathie diabétique périphérique. Dose suggérée : 500 mg 2-3 fois par jour
  • L'écorce de saule blanc était utilisée par les Amérindiens pour combattre la fièvre et la douleur pendant des siècles. Il contient de la salicine, le composé d'aspirine. Ne prenez pas cette plante si vous prenez de l'aspirine, des anticoagulants sanguins ou des AINS. Dose suggérée : comme indiqué sur l'étiquette.

Remarque : Si vous prenez des anticoagulants ou d'autres médicaments sur ordonnance, consultez votre professionnel de santé avant de commencer à prendre un supplément pour soulager la douleur aiguë ou chronique.   

Résumé

La douleur chronique est la première cause d'insatisfaction dans la vie. Les médicaments sur ordonnance peuvent être utiles mais ne sont pas sans effets secondaires ce qui perturbe de nombreuses personnes. Il est crucial d'équilibrer les risques et les avantages. Choisir un mode de vie sain qui met l'accent sur des portions quotidiennes généreuses en fruits et légumes et sur une activité physique accrue, tel est essentiel pour se sentir mieux et réduire l'inflammation chronique. Il existe divers suppléments sur le marché qui ont été utiles pour beaucoup de gens qui souffrent de douleurs chroniques. De nombreuses personnes commencent avec des suppléments tels que la vitamine D, l’huile de poisson oméga-3 et probiotiques. Par la suite, certains envisagent d'ajouter du magnésium, du curcuma et du gingembre, etc. comme nous l'avons déjà mentionné. En bonne santé.

Références :

  1. The Journal of Pain : Official Journal of the American Pain Society. 15(9):934-44, SEP 2014
  2. Fauchon, C., Faillenot, I., Perrin, A. M., Borg, C., Pichot, V., Chouchou, F., Garcia-Larrea, L. and Peyron, R. (2017), Does an observer's empathy influence my pain? Effect of perceived empathetic or unempathetic support on a pain test. Eur J Neurosci, 46: 2629–2637. doi:10.1111/ejn.13701
  3. Vioxx deaths estimated to be 60,000 . Accessed on July 22, 2017 https://www.forbes.com/2005/08/19/merck-vioxx-graham_cx_mh_0819graham.html
  4. These books discuss the nutrients depleted by certain drugs. Supplement Your Prescription Copyright 2007  by Hyla Class, MD  and Drug Muggers by Suzy Cohen, RPh.  Copyright 2011, Rodale Publishing.  
  5. Opiate deaths according to the CDC.  Accessed December 9, 2017 https://www.cdc.gov/drugoverdose/index.html
  6. Gonzalez Cernadas L, Rodríguez-Romero B, Carballo-Costa L. Importance of nutritional treatment in the inflammatory process of rheumatoid arthritis patients; a review. Nutr Hosp. 2014;29:237–45.
  7. Kjeldsen-Kragh J, Haugen M, Borchgrevink CF, Laerum E, Eek M, Mowinkel P,  et al. Controlled trial of fasting and one-year vegetarian diet in rheumatoid  arthritis. Lancet. 1991;338:899–902.
  8. Traditional Chinese medicine in patients with osteoarthritis of the knee Journal of Traditional and Complementary Medicine 5 (2015) 182e196
  9. Wang C, Schmid CH, Hibberd PL, et al. Tai Chi is Effective in Treating Knee Osteoarthritis: A Randomized Controlled Trial. Arthritis and rheumatism. 2009;61(11):1545-1553. doi:10.1002/art.24832.
  10. Wang C, Schmid CH, Iversen MD, Harvey WF, Fielding RA, Driban JB, et al. Comparative Effectiveness of Tai Chi Versus Physical Therapy for Knee Osteoarthritis: A Randomized Trial. Ann Intern Med. 2016;165:77-86. doi:10.7326/M15-2143
  11. Jackson, J.K., Higo, T., Hunter, W.L. et al. Inflamm. res. (2006) 55: 168. doi:10.1007/s00011-006-0067-z
  12. J Med Food. 2016 Aug 1; 19(8): 717–729.
  13. Arch Med Res. 2012 Jul;43(5):356-62. doi: 10.1016/j.arcmed.2012.06.011. Epub 2012 Jul 24.
  14. Avicenna J Phytomed. 2016 Jan-Feb;6(1):34-43.
  15. Inflammation. 2015 Dec;38(6):2235-41. doi: 10.1007/s10753-015-0206-1.
  16. Ahmad A, Husain A, Mujeeb M, et al. A review on therapeutic potential of Nigella sativa: A miracle herb. Asian Pacific Journal of Tropical Biomedicine. 2013;3(5):337-352. doi:10.1016/S2221-1691(13)60075-1.
  17. Phytomedicine. 2010 Sep;17(11):862-7. doi: 10.1016/j.phymed.2010.03.003. Epub 2010 Aug 8.
  18. Med Oncol. 2017 Mar;34(3):46. doi: 10.1007/s12032-017-0907-4. Epub 2017 Feb 15.
  19. James W. Daily, , Mini Yang, , Da Sol Kim, , Sunmin Park, Efficacy of ginger for treating Type 2 diabetes: A systematic review and meta-analysis of randomized clinical trials  Journal of Ethnic Foods, Volume 2, Issue 1, March 2015, Pages 36–43
  20. Osteoarthritis Cartilage. 2015 Jan;23(1):13-21. doi: 10.1016/j.joca.2014.09.024. Epub 2014 Oct 7.
  21. Rheumatol Int. 2013 Jan;33(1):167-72. doi: 10.1007/s00296-011-2334-8. Epub 2012 Jan 22.
  22. J Integr Med. 2015 Sep;13(5):306-13. doi: 10.1016/S2095-4964(15)60195-9.
  23. Cochrane Database Syst Rev. 2015 Jan 28;1:CD005614. doi: 10.1002/14651858.CD005614.pub2.

Articles Associés

Tout afficher

Des approches naturelles à la constipation
Troubles

Des approches naturelles à la constipation

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires
Troubles

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires

L’acide alpha-lipoïque et la sclérose en plaques
Troubles

L’acide alpha-lipoïque et la sclérose en plaques