beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

6 avantages documentés de la vitamine D

Par la Dre Leigh Siergiewicz

Dans cet article :


La vitamine D fait l’objet de nombreuses recherches, car les carences en cette vitamine sont répandues dans le monde entier et un faible taux peut avoir des effets très variés. Les personnes de tout âge et souffrant de nombreuses affections différentes peuvent être exposées à un risque de carence. Découvrons quels sont les bienfaits de la vitamine D pour notre santé.

Passer du temps au soleil vous apporte-t-il de la vitamine D ?

Notre corps synthétise de la vitamine D, qui s’apparente d’ailleurs davantage à une hormone qu’à une vitamine, lorsque notre peau est exposée au soleil.

C’est pourquoi les personnes qui passent beaucoup de temps à l’intérieur ou qui vivent à des latitudes plus élevées sont plus susceptibles de présenter une carence en vitamine D. Il est également plus difficile pour votre peau de produire de la vitamine D lorsque vous appliquez un écran solaire.

La prévalence du cancer de la peau a encouragé à limiter l’exposition directe au soleil, mais cette recommandation a pu involontairement accroître la prévalence de la carence en vitamine D. La solution est de trouver le juste milieu.

Il est important de s’exposer au soleil pendant une courte durée pour produire de la vitamine D. Le National Institutes of Health (NIH) recommande un ensoleillement direct de la peau de cinq à trente minutes, entre 10 et 15 h, au niveau du visage, des bras, des jambes ou du dos, deux fois par semaine.

Emplacement géographique et carence en vitamine D

L’angle des rayons du soleil affecte la capacité de notre peau à synthétiser de la vitamine D. Il y a quelques décennies, on a constaté un risque accru de décès dû à diverses maladies chroniques chez les personnes vivant à des latitudes plus éloignées de l’équateur. Les hommes et les femmes qui s’exposaient davantage au soleil tout au long de leur vie couraient moins de risques de mourir de maladies chroniques et d’affections graves.

Quels sont les aliments riches en vitamine D ?

Outre la lumière du soleil, certains aliments peuvent vous apporter de la vitamine D. Les poissons gras comme le saumon et le maquereau sont les plus riches, mais les jaunes d’œufs, le bœuf, le fromage et certains champignons en contiennent également.

De nombreux produits alimentaires tels que le lait, le jus d’orange et les céréales sont enrichis en vitamine D pour lutter contre le rachitisme ; une maladie des os chez les enfants, autrefois très répandue et provoquée par une carence en vitamine D. Les compléments alimentaires peuvent grandement contribuer à obtenir un taux optimal de vitamine D, mais il est impossible de connaître la dose dont vous avez besoin sans effectuer de test sanguin pour déterminer votre taux. Demandez à votre médecin de vous faire passer un test pour vérifier si une supplémentation vous serait utile.

Quelle action exerce la vitamine D ?

Un taux optimal de vitamine D peut être bénéfique pour de nombreux systèmes de l’organisme, notamment l’appareil locomoteur, le système immunitaire, le fonctionnement cognitif et la santé mentale, le système digestif, les cheveux, la peau, etc.

La vitamine D renforce-t-elle les dents ?

Une révision et une méta-analyse de 2012 portant sur 24 essais cliniques menés sur un total de 2 827 participants ont révélé que la supplémentation en vitamine D entraînait une réduction significative de la probabilité de développer des caries dentaires chez les enfants et les adultes. Une autre étude de 2012 a révélé que les enfants qui présentaient déjà des caries dentaires souffraient très probablement d’une carence en vitamine D. Sur 102 enfants ayant des caries, 66 % étaient déficients en vitamine D, 27 % avaient un taux limite et seuls 7 % affichaient un taux suffisant.

La vitamine D ne peut pas permettre de guérir une carie dentaire déjà existante. Adressez-vous à votre dentiste si vous avez des problèmes de dentition.

La vitamine D contribue-t-elle à renforcer le système immunitaire ?

Un essai randomisé réalisé en 2010 sur la supplémentation en vitamine D et la grippe chez les écoliers a révélé que les enfants qui recevaient quotidiennement 1 200 unités internationales de vitamine D étaient moins susceptibles de contracter la grippe A pendant la saison grippale. Autre effet noté dans cette étude : l’incidence des crises d’asthme a également diminué dans le groupe sous traitement, contrairement au groupe sous placebo.

Dans une étude de 2017, la carence en vitamine D a été liée à un risque accru de maladie auto-immune et à une prédisposition aux infections, tandis que les taux optimaux de vitamine D ont contribué à renforcer la fonction immunitaire. Une revue systématique et une méta-analyse de 2017 portant sur 10 933 participants dans 25 essais contrôlés randomisés ont conclu que la supplémentation en vitamine D est efficace pour prévenir les infections respiratoires aiguës, en particulier chez les patients qui présentaient auparavant une carence importante.

Les études sur la santé des cheveux ont révélé que les patients souffrant de troubles auto-immuns qui affectent la croissance des cheveux, comme l’alopécie, sont souvent déficients en vitamine D et qu’une supplémentation peut favoriser la croissance des cheveux. Les femmes souffrant de chutes de cheveux et d’effluves télogènes, un trouble du cuir chevelu, ont fait l’objet d’études en relation avec la vitamine D, et les résultats sont contradictoires.

De plus amples recherches sont nécessaires pour savoir si la vitamine D joue un rôle important dans ces affections.

La vitamine D peut-elle favoriser la santé mentale ?

Une étude sur des cellules de rat a montré que la vitamine D assurait le maintien de niveaux de sérotonine (un neurotransmetteur associé au bien-être) adéquats dans le cerveau. Certains marqueurs génétiques indiquent que la vitamine D est responsable de la production de sérotonine et peut potentiellement agir de manière semblable aux médicaments antidépresseurs.

Une revue d’études réalisées entre 1995 et 2017 a constaté que la supplémentation en vitamine D, associée aux antidépresseurs classiques, peut améliorer l’efficacité du médicament, mais aucun bénéfice clair n’a été relevé pour d’autres affections de santé mentale spécifiques.

Un autre article de synthèse de 2017 a fourni des arguments en faveur de la vitamine D comme traitement complémentaire pour les enfants et les adolescents atteints de problèmes de santé mentale, mais les résultats concernant les troubles de santé mentale chez l’adulte étaient divergents. On suggère parfois que le trouble affectif saisonnier (TAS) est lié à une carence en vitamine D.

Cette hypothèse a été étudiée, mais comme pour de nombreux autres troubles mentaux, les résultats sont partagés et peu concluants. La supplémentation en vitamine D peut aider à maintenir une attitude positive et saine, ainsi qu’un sentiment de bien-être mental. Toutefois, il convient de poursuivre les recherches afin de confirmer s’il s’agit d’un traitement bénéfique pour les troubles de santé mentale.

La vitamine D est-elle importante pour la solidité des os ?

On sait pertinemment que le calcium est une composante importante des os et des muscles ; la vitamine D est le nutriment qui peut aider le calcium à être correctement absorbé dans l’intestin grêle. En cas d’insuffisance de vitamine D, nous risquons de ne pas absorber suffisamment de calcium, alors même que notre apport est suffisant. Cela peut entraîner divers troubles osseux et une faiblesse musculaire. Des études ont montré qu’une supplémentation en vitamine D peut contribuer à la solidité des os.

Une carence en vitamine D peut-elle entraîner des problèmes digestifs ?

Une étude de 2019 a montré qu’une carence en vitamine D est un facteur de risque de l’intolérance au gluten (maladie cœliaque). Sur 200 adolescents souffrant d’une carence, neuf ont été testés positifs à cette maladie. Les lésions intestinales consécutives à la consommation de gluten chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque compliquent l’absorption des nutriments. La bonne digestion des aliments gras est également souvent perturbée par l’intolérance au gluten, ce qui accentue le problème, car la vitamine D est une vitamine liposoluble.

Une autre étude réalisée en 2013 a établi que les patients souffrant d’intolérance au gluten et présentant une carence en vitamine D sont plus susceptibles de souffrir de psoriasis et d’anémie. Les recherches ont montré que les maladies inflammatoires du système digestif, notamment la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, peuvent accroître le risque de carence en vitamine D chez les patients, en particulier ceux qui vivent à des latitudes élevées et pendant l’hiver.

Cette recherche a conclu que la vitamine D est importante pour assurer la santé intestinale, qu’elle peut avoir un effet sur le microbiome et qu’elle est essentielle à la santé immunitaire intestinale. Cependant, on ignore encore si la carence en vitamine D est le résultat ou la cause des maladies inflammatoires de l’intestin.

Comment l’obésité affecte-t-elle le taux de vitamine D ?

La recherche a clairement établi une corrélation entre l’obésité et un faible taux de vitamine D. Ceci peut être dû au fait à son caractère liposoluble, les réserves peuvent en réalité se trouver dans les tissus adipeux et n’apparaissent donc pas dans les analyses de sang. Des mécanismes potentiels suggèrent qu’une supplémentation en vitamine D pourrait faciliter le maintien d’un poids sain. Néanmoins, les études qui ont cherché à examiner cette relation n’ont pas tiré de conclusions suffisamment solides pour pouvoir formuler cette recommandation.

Peut-on avoir trop de vitamine D ?

La vitamine D peut être toxique en quantité excessive ; elle peut provoquer des arythmies cardiaques, une calcification des artères et des lésions aux organes, ainsi que des calculs rénaux. Il semble impossible de recevoir trop de vitamine D avec l’exposition au soleil. La cause la plus probable d’un excès de vitamine D est une supplémentation à trop forte dose pendant trop longtemps.

Les professionnels de la santé ne sont pas tous d’accord sur la posologie de la vitamine D. Certains prescrivent une forte dose une fois par semaine, tandis que d’autres recommandent une dose plus faible chaque jour. Le meilleur moyen de savoir si vous prenez la dose appropriée est de consulter votre médecin pour effectuer une analyse sanguine. Ce dernier pourra alors vous conseiller sur la dose appropriée. Votre médecin vous aidera également à établir la posologie afin d’éviter toute interaction médicamenteuse. Certains médicaments, notamment les stéroïdes, les médicaments pour la perte de poids et les médicaments contre l’épilepsie, peuvent interférer avec la vitamine D.

Références :

  1. Almohanna HM, Ahmed AA, Tsatalis JP, et al. The Role of Vitamins and Minerals in Hair Loss: A Review. Dermatology and Therapy. 2019;9, 51-70. doi.org/10.1007/s13555-018-0278-6.
  2. Brown T, Creed S, Alexander S, Barnard K, Bridges N, Hancock M. Vitamin D deficiency in children with dental caries - a prevalence study. Archives of Disease in Childhood. 2012;97(Suppl 1). doi:10.1136/archdischild-2012-301885.243 
  3. Fletcher J, Cooper SC, Ghosh S, Hewison M. The Role of Vitamin D in Inflammatory Bowel Disease: Mechanism to Management. Nutrients. 2019;11(5):1019. doi:10.3390/nu11051019 
  4. Föcker M, Antel J, Ring S, et al. Vitamin D and mental health in children and adolescents. Eur Child Adolesc Psychiatry. 2017;26(9):1043-1066. doi:10.1007/s00787-017-0949-3 
  5. Holick MF, Chen TC. Vitamin D deficiency: a worldwide problem with health consequences. Am J Clin Nutr. 2008;87(4):1080S-6S. doi:10.1093/ajcn/87.4.1080S 
  6. Hujoel PP. Vitamin D and dental caries in controlled clinical trials: systematic review and meta-analysis. Nutrition  Reviews. 2012;71(2):88-97. doi:10.1111/j.1753-4887.2012.00544.x
  7. Lerner PP, Sharony L, Miodownik C. Association between mental disorders, cognitive disturbances and vitamin D serum level: Current state. Clin Nutr ESPEN. 2018;23:89-102. doi:10.1016/j.clnesp.2017.11.011
  8. Lips P, van Schoor NM. The effect of vitamin D on bone and osteoporosis. Best Pract Res Clin Endocrinol Metab. 2011;25(4):585-591. doi:10.1016/j.beem.2011.05.002 
  9. Martineau AR, Jolliffe DA, Hooper RL, et al. Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory tract infections: systematic review and meta-analysis of individual participant data. BMJ. 2017;356:i6583.  Published 2017 Feb 15. doi:10.1136/bmj.i6583
  10. Office of Dietary Supplements - Vitamin D. NIH Office of Dietary Supplements. https://ods.od.nih.gov/factsheets/VitaminD-HealthProfessional/. Accessed July 15, 2020.
  11. Sabir MS, Haussler MR, Mallick S, et al. Optimal vitamin D spurs serotonin: 1,25-dihydroxyvitamin D represses serotonin reuptake transport (SERT) and degradation (MAO-A) gene expression in cultured rat serotonergic neuronal cell lines. Genes Nutr. 2018;13:19.  Published 2018 Jul 11. doi:10.1186/s12263-018-0605-7
  12. Seasonal Affective Disorder. National Institute of Mental Health. https://www.nimh.nih.gov/health/topics/seasonal-affective-disorder/index.shtml. Accessed July 16, 2020.
  13. Sulimani RA. Celiac disease and severe vitamin D deficiency: the case for anti-tissue transglutaminase antibody screening. Arch Osteoporos. 2019;14(1):30.  Published 2019 Mar 4. doi:10.1007/s11657-018-0554-1
  14. Tavakkoli A, Digiacomo D, Green PH, Lebwohl B. Vitamin D Status and Concomitant Autoimmunity in Celiac Disease. Journal of Clinical Gastroenterology. 2013;47(6):515-519. doi:10.1097/mcg.0b013e318266f81b 
  15. Urashima M, Segawa T, Okazaki M, Kurihara M, Wada Y, Ida H. Randomized trial of vitamin D supplementation to prevent seasonal influenza A in schoolchildren. Am J Clin Nutr. 2010;91(5):1255-1260. doi:10.3945/ajcn.2009.29094 
  16. Vanherwegen AS, Gysemans C, Mathieu C. Regulation of Immune Function by Vitamin D and Its Use in Diseases of Immunity. Endocrinol Metab Clin North Am. 2017;46(4):1061-1094. doi:10.1016/j.ecl.2017.07.010 
  17. Vanlint S. Vitamin D and Obesity. Nutrients. 2013;5(3):949-956. doi:10.3390/nu5030949

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Top 9 des herbes médicinales traditionnelles chinoises

Bien-être

Curcumine : le meilleur complément anti-âge

Bien-être

Le chardon-Marie : le meilleur complément pour soutenir la santé du foie