beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Éliminer les toxines de votre corps

8 septembre 2017

par Dr Eric Madrid

 Au cours des 100 dernières années, des milliers de produits chimiques ont été créés par les entreprises et rejetés dans notre système d’approvisionnement en eau, notre air et même dans nos maisons. Et pour nombre d’entre eux, nous n’avons toujours aucune idée de la façon dont ils nous affectent.  Cependant, nous savons que plusieurs ont des conséquences négatives sur la santé. Nous possédons tous des produits chimiques toxiques dans le corps. Il est impossible de leur échapper complètement. Cependant, nous pouvons essayer de minimiser les effets à long terme de l’exposition.

Il y a 100 ans, le cancer était une maladie rare aux États-Unis, en Russie, au Japon et en Chine.    Maintenant, le cancer est l’une des principales causes de décès dans le monde. 

Au tournant du XXe siècle, 3 % de la population aux États-Unis souffrait d’un cancer.  En 1950,  20 % de la population américaine développait un cancer. En 2000, ils étaient 38 % à souffrir de cette maladie.  Les médecins prévoient que d’ici 2020, 50 %, soit 1 américain sur 2, seront diagnostiqués d’un cancer au cours de leur vie.

De plus en plus d’enfants de moins de 5 ans développent un cancer, et cela est certainement lié à leur exposition à des produits toxiques durant le stade prénatal et les premières années de leur vie.

Bien que les multinationales et les gouvernements s’appliquent à minimiser l’exposition à ces produits à travers le renforcement des normes écologiques et des lois antipollution, nous devrions faire de notre mieux pour non seulement éviter l’exposition aux produits chimiques toxiques, mais aussi optimiser les mécanismes de purification naturels de notre corps, afin de désintoxiquer notre corps des poisons qui nous entourent.

En Chine, les études montrent que le taux de cancer a doublé depuis les années 1970.  Le cancer du poumon, en particulier, a augmenté de 465 % au cours des 30 dernières années.  La pollution de l’air, qui semble être aussi dangereuse que de fumer, est l’une des raisons majeures qui font que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) prévoit que 1 million de Chinois par an seront diagnostiqués d’un cancer du poumon d’ici 2025 si la tendance actuelle se poursuit.   Aux États-Unis, le renforcement des normes de qualité de l’air et une diminution du nombre de fumeurs ont permis d’enrayer la progression des maladies pulmonaires.

De plus, la moitié des décès par cancer du foie dans le monde se produisent en Chine.  La détoxication du corps favorisant la santé du foie et des reins est essentielle pour purifier nos corps.

Symptômes de l’exposition à des produits toxiques

Les symptômes de l’exposition à des produits toxiques varient de nuls à faible, modérés et graves. Le fait est que nous sommes tous exposés à des polluants, et l’objectif devrait être de les identifier, de les minimiser et de les éliminer autant que possible. 

Les symptômes peuvent être notamment :

  • Toux chronique
  • Écoulement nasal
  • Essoufflement
  • Sensibilité chimique
  • Maux de tête
  • Fatigue chronique
  • Infections fréquentes
  • Étourdissements
  • Perte de mémoire
  • Déficience cognitive
  • Confusion
  • Diarrhée

Éviter l’exposition

Chaque heure, nous entrons en contact avec ces produits chimiques. Nous les mettons dans notre bouche quand nous mangeons, nous les mettons sur notre peau lorsque nous utilisons des lotions, crèmes à raser, maquillage et crèmes hydratantes, ainsi qu’une vaste gamme d’autres produits que beaucoup d’entre nous utilisent tous les jours. 

L’application topique sur la peau entraîne une absorption transdermique de substances chimiques dans notre sang. Nous respirons aussi des toxines à travers nos poumons lorsque nous respirons l’air pollué par les gaz d’échappement et les usines chimiques. Le tabagisme, les produits de nettoyage chimiques, les colles à meubles, les résines et solvants attaquent aussi notre corps.

L’utilisation de parfums d’ambiance chimiques peut aussi nous exposer à des toxines. D’après Scientific American, “Certains des produits les plus nocifs, composés organiques volatils, benzène et formaldéhyde, peuvent cause des maux de tête et des nausées et aggraver l’asthme, et ont été reliés à des dommages neurologiques et au cancer.” Heureusement, il existe des alternatives plus sûres.

Selon le Dr Joseph Pizzorno, dans son livre "la solution contre les toxines", paru en 2017, "la personne moyenne retrouve un flux constant de benzène et autres produits chimiques issus de toxines, à travers des aliments remplis de produits chimiques, la peinture, l’encre d’impression, les ignifugeants, les liquides de refroidissement, les finitions de plancher ou les vêtements traités au Scotchgard". 

On dit que la différence entre le poison et le remède se situe dans le dosage. Cela est aussi vrai pour les produits chimiques non médicaux, auxquels nous sommes exposés. 

Ces toxines sont :

L’arsenic – cette toxine était utilisée à des fins médicales, mais à mesure que son taux s’accumule dans le corps, l’arsenic est associé à des problèmes de santé, notamment un risque augmenté de diabète, l’épuisement, l’empoisonnement cellulaire et la mort.

Le mercure- un métal lourd que l’on retrouve partout dans l’environnement. Un taux élevé de mercure dans le sang peut causer des troubles neurologiques comme la perte de mémoire, les tremblements, la maladie rénale, l’hypertension, le blocage des artères et bien plus.

Le cadmium – un métal lourd, courant dans les articles ménagers comme les piles.  Les fumeurs de tabac ingèrent aussi du cadmium avec chaque cigarette fumée. Un taux élevé de cadmium augmente le risque d’ostéopénie, d’ostéoporose, de maladie des poumons et des reins.

Le plomb – un métal lourd.  Son origine latine est plumbum, qui a donné le mot plombier.  Les sources de plomb incluent les canalisations en plomb, le sol, l’eau polluée. Les effets toxiques du plomb incluent la neuropathie, les troubles de la mémoire, des reins et du sang, comme l’anémie.

Les BPC (biphényles polychlorés) – bannis des États-Unis en 1979 et dans le monde à travers la Convention de Stockholm de 2001 sur les polluants organiques persistants, les BPC étaient trouvés dans les peintures, les plastiques et les vieux appareils. Ses effets secondaires courants incluent la stéatose hépatique, le risque de cancer, l’immunodépression et les troubles de la thyroïde.

Les POP (polluants organiques persistants) – ces polluants se trouvaient dans les pesticides, les solvants et les produits pharmaceutiques. Ses effets secondaires incluent les troubles endocriniens, les troubles de la fécondité, l’endométriose et la diminution du nombre de spermatozoïdes.

Les COV (composés organiques volatils) - on les retrouve dans les vapeurs de peinture, les gaz d’échappement et les produits chimiques ménagers. Ses effets secondaires incluent les troubles respiratoires et le risque accru de lymphome et de leucémie.

Les PCP (produits chimiques perfluorés) - utilisés dans les casseroles en Téflon et les ignifugeants.  Ses effets secondaires incluent les troubles du foie, du système immunitaire et de la thyroïde.

Benzène – on le retrouve dans les cigarettes. Il est associé à un risque accru de cancers du sang comme la leucémie et le lymphome.

Les phthalates – on les retrouve dans les plastiques, les parfums et le vernis à ongles. Ces produits chimiques peuvent affecter les hormones, et notamment diminuer le taux de testostérone masculin et augmenter le risque de diabète.

Le BPA (bisphénol A)— une autre toxine courante. D’après le site mayoclinic.org, ce produit chimique industriel est utilisé dans la fabrication de certains plastiques et de certaines résines depuis le début des années 1960.  Le BPA peut affecter nos hormones et augmenter le risque de cancer.  Les nourrissons et les enfants y sont ultra-sensibles. Il existe aussi un lien possible entre les BPA et l’hypertension. Il est indispensable de boire de l’eau potable dans un récipient en verre, ou au moins dans une bouteille en plastique garantie sans BPA . Si le récipient en plastique que vous utilisez pour vos aliments et boissons n’indique pas qu’il est garanti sans BPA, vérifiez le code de recyclage du plastique situé dans le fond. Les codes de recyclage 3 et 7 contiennent souvent du BPA. Il est essentiel de conserver vos aliments dans un récipient en verre ou en plastique garanti sans BPA.

Il est aussi extrêmement important de n’utiliser que des produits de santé et de beauté garantis sans produits cancérigènes.

Purifier votre corps

Voici quelques conseils pour purifier votre corps et l’aider à éliminer les toxines : revoyez votre alimentation, évitez les repas préparés, éliminez le mercure de votre bouche, améliorez votre santé intestinale, soignez votre foie et optimisez votre fonction rénale.

Revoir votre alimentation 

La consommation de fruits et légumes bio et de volaille et de bœuf garantis sans hormones et nourris à l’herbe (dans la mesure de vos capacités) est essentielle pour limiter votre exposition aux produits chimiques.  Lors du choix de vos produits, vous pouvez commencer par vous référer à la liste des 15 aliments sains et des 12 aliments malsains du Groupe de Travail sur l’Environnement. Vous pourrez aussi consulter les 13 choses à faire pour améliorer votre santé.

Évitez les repas préparés et les aliments contenant un excès de sucre. Évitez les édulcorants artificiels et le sirop de maïs riche en fructose, car ceux-ci déstabilisent le métabolisme de votre corps.

Optimiser votre santé intestinale 

Nos intestins sont le principal point d’entrée des toxines dans notre corps. Les personnes souffrant de troubles intestinaux, comme le syndrome du côlon irritable, la diarrhée chronique, la constipation, les ballonnements, etc., présentent souvent un trouble appelé syndrome de l’intestin perméable, qui se traduit par des troubles de l’absorption.  Une mauvaise barrière intestinale entraîne une augmentation de l’absorption de produits chimiques et de toxines.

Nous pouvons optimiser notre santé intestinale grâce à des probiotiques et des prébiotiques de qualité, associés à un régime riche en fruits et légumes. Le développement d’un microbiome intestinal sain est impératif.

Utiliser des produits nettoyants non toxiques chez vous

Nous utilisons de nombreux produits chimiques quotidiennement dans nos foyers. Nous les utilisons pour laver la vaisselle, les sols et les toilettes. Pour éliminer votre exposition aux toxines, il est bon de commencer par utiliser des produits nettoyants non  toxiques respectueux de l’environnement et de notre santé.  Il existe aussi de meilleures options de savons de bain, de produits vaisselle, d’agents nettoyants et de détergents de lave-vaisselle pour remplacer les agents nettoyants ménagers plus toxiques disponibles dans le commerce.

Utiliser des produits de santé et de beauté non toxiques

Chaque parfum ou produit cosmétique utilisé disperse des produits chimiques qui sont absorbés par la peau.  D’après le site SafeCosmetics.org, de nombreux produits cosmétiques populaires contiennent des métaux lourds et autres produits chimiques dangereux, qui augmentent le risque de maladies chroniques. 

Il est important de choisir des produits cosmétiques et des produits démaquillants dans produits chimiques et qui sont respectueux de l’environnement et de votre santé.  Exemples : rouges à lèvres bio, produits nettoyants bio pour le visage et shampooings et savons non toxiques

Nettoyer votre bouche

De nombreuses personnes disposent de plombages dans la bouche.  La plupart d’entre eux sont composés d’un mélange d’argent et de mercure.  Mais le mercure peut se libérer dans le système sanguin sous la forme de dégagement gazeux.  Pour retirer ces amalgames au mercure, consultez un dentiste spécialisé.  Si l’opération n’est pas réalisée correctement, le retrait peut aussi vous exposer à de grandes quantités de mercure, ce qui peut être très dangereux.

Nous vous conseillons aussi d’utiliser des dentifrices naturels à la place de votre habituel dentifrice au fluor.

Optimiser la santé de votre foie

Le travail du foie consiste à éliminer les toxines du sang. Notre foie effectue de nombreuses réactions chimiques afin de purifier le sang et notre corps des produits chimiques toxiques, médicaments et autres substances étrangères auxquels nous sommes exposés.

Évitez la consommation excessive d’alcool.  Limitez-vous à un verre par jour pour les femmes, deux pour les hommes.

Compléments pour le foie

Le sélénium - 200 µg par jour, peut être pris comme complément seul ou dans un produit multivitaminé de qualité

Le NAC  (N-acétylcystéine) -500 mg, deux fois par jour pendant au moins 8 semaines, puis une fois par jour ensuite

Le chardon-marie -quotidiennement conformément aux consignes de la notice.

Le zinc -25 mg par jour. Peut être pris comme complément seul ou dans un produit multivitaminé de qualité

L’acide folique -800 µg par jour.  Peut être pris comme complément seul ou dans un produit multivitaminé de qualité

La vitamine B12 - 2 000 µg par jour.  Peut être pris comme complément seul ou dans un produit multivitaminé de qualité

Optimiser la fonction rénale

Les reins sont chargés de filtrer le sang et, ce faisant, d’éliminer les toxines, l’excès de sel et tout ce que le corps souhaite éliminer.  Lorsque nous vieillissons, l’efficacité de filtrage des reins diminue.  

Certains médicaments peuvent être toxiques pour les reins.  Des médicaments courants causant des problèmes sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène (Advil, Motrin, Naron) et le naproxène (Aleve, Naixan, Na Pu Xing).

Selon les études, les 15 aliments et compléments suivants peuvent vous aider à garantir un fonctionnement rénal optimal et favorisent la désintoxication.

Aliments

  • Jus de betteraves rouges
  • Myrtilles
  • Curcumine (à prendre comme épice ou complément)
  • Poivrons rouges
  • Chou
  • Ail
  • Oignons
  • Chou frisé
  • Chou-fleur
  • Gingembre
  • Chocolat (75 % cacao ou plus)

Compléments pour les reins

Résumé

Conserver ou retrouver la santé n’est pas chose facile, mais cela en vaut vraiment la peine.  Tout d’abord, il faut s’assurer d’éviter les toxines dans nos aliments et dans l’air. Ensuite, il faut utiliser des produits ménagers qui ne créeront pas d’autres problèmes de santé. Enfin, il faut optimiser nos apports nutritionnels à travers un régime alimentaire sain, de l’exercice et des compléments appropriés. En suivant ces consignes que je vous ai suggérées, vous pourrez augmenter vos probabilités d’une longue vie heureuse et en bonne santé.

Références :

  1. Ping Zhao, Min Dai, Wanqing Chen, Ni Li; Cancer Trends in China, Japanese Journal of Clinical Oncology, Volume 40, n°4, 1 avril 2010, pages 281–285, https://doi.org/10.1093/jjco/hyp187
  2. China's Smog Is as Deadly as Smoking, New Research Claims http://time.com/4617295/china-smog-smoking-environment-air-pollution/
  3. https://www.cancer.org/cancer/cancer-causes/benzene.html
  4. Océane Albert, Bernard Jégou; A critical assessment of the endocrine susceptibility of the human testis to phthalates from fetal life to adulthood, Human Reproduction Update, Volume 20, n°2, 1 mars 2014, pages 231–249, https://doi.org/10.1093/humupd/dmt050
  5. http://dailysuperfoodlove.com/10943/foods-for-kidney-health/
  6. https://www.davita.com/kidney-disease/diet-and-nutrition/lifestyle/top-15-healthy-foods-for-people-with-kidney-disease/e/5347
  7. L-arginine as a therapeutic tool in kidney disease. Klahr, Saulo et al.  Seminars in Nephrology , Volume 24 , n°4 , 389 – 394
  8. L-Arginine Supplementation Improves Function and Reduces Inflammation in Renal Allografts INGRID H. C. VOS,  TON J. RABELINK,  BERT DORLAND,  REMKO LOOS, BEN VAN MIDDELAAR,  HERMANN-JOSEF GRÖNE,  and JAAP A. JOLES JASN 1 février 2001 12: 361-367

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Rester en bonne santé avec la médecine ayurvédique

Bien-être

Film alimentaire réutilisable à base de cire d'abeille

Bien-être

L-sérine : une approche radicale à la SLA, à la maladie de Parkinson et à la maladie d'Alzheimer