beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

8 compléments pour renforcer le système immunitaire des enfants

Par Melissa Anzelone, docteure en naturopathie

Dans cet article :


L'environnement des enfants a tendance à contenir beaucoup de produits nocifs, que ce soit les microbes qu'ils peuvent récupérer dans la cour de récréation, les toxines que contiennent les peintures pour les jeux, ou encore les bactéries dans le plat de thon à la cantine. Les enfants sont exposés à beaucoup de choses.

Nous sommes nombreux, nous, les parents, à nous demander ce que nous pouvons faire pour renforcer le système immunitaire de nos enfants.

Qu'est-ce que le système immunitaire ?

Le système immunitaire est un ensemble de tissus, de cellules et d'organes qui nous protègent contre toutes les menaces.Il travaille inlassablement tous les jours pour nous protéger contre les virus, les bactéries et les autres toxines.

De nombreuses écoles de pensée croient que le corps a une capacité innée à se guérir lui-même. On doit tous ces bienfaits étonnants à notre système immunitaire.

Heureusement, les enfants ont un système de défense immunitaire étonnant, meilleur que celui de la plupart des adultes !

Comment fonctionne le système immunitaire ?

Le système immunitaire se répartit en deux parties différentes : le système inné et le système adaptatif.

Le système inné est non spécifique, ce qui signifie qu'il tue toutes les menaces sans tenir compte de leur nature. Notre peau est un excellent exemple d'immunité innée. Notre peau produit naturellement des sécrétions acides. Il s'agit d'un mécanisme de défense. Si une bactérie ou un virus atterrit sur votre peau, c'est souvent l'environnement acide qui le tue immédiatement.1

Notre système immunitaire adaptatif est un peu plus compliqué. Il s'agit d'un système complexe de cellules qui apprend à tuer des menaces spécifiques. Par exemple, la première fois que l'organisme entre en contact avec le virus de la grippe, les cellules apprennent tout de lui. Elles apprennent à quoi il ressemble et comment l'attaquer. Vous n'attraperez le virus et vous n'aurez des symptômes que si vous manquez d'énergie (sommeil insuffisant, mauvaise alimentation, etc.). Sinon, votre corps apprend à le tuer, simplement en entrant en contact avec lui. Ainsi, la prochaine fois que votre corps devra faire face au virus de la grippe, des cellules spécifiques seront déployées et sauront exactement comment le tuer.1

Cependant, comme tous les systèmes de notre corps, le système immunitaire a parfois besoin d'un petit coup de pouce.

Approches naturelles pour renforcer le système immunitaire

Les parents peuvent renforcer leur propre système immunitaire et celui de leurs enfants grâce à des remèdes naturels, en cette période où les familles s'adaptent à une nouvelle normalité et réfléchissent aux meilleurs moyens de préparer leurs enfants au prochain retour à l'école.

Les chercheurs ont étudié de nombreuses herbes, compléments et vitamines afin de déterminer s'ils peuvent entretenir la bonne santé du système immunitaire.

1. La vitamine D renforce les os et le système immunitaire

La vitamine D est l'une des quatre vitamines liposolubles qui sont importantes pour le corps (les autres sont les vitamines A, E et K). Il existe trois moyens d'obtenir de la vitamine D : la nourriture, les compléments et, avec l'aide du soleil, votre propre corps. Lorsque vous combinez le cholestérol et les rayons UV du soleil, vous obtenez de la vitamine D. Parmi les sources alimentaires de vitamine D, on peut citer les poissons gras comme les sardines et certains champignons. Les produits laitiers comme le lait sont souvent enrichis en vitamine D, tout comme d'autres aliments transformés comme les céréales.2

Cette vitamine joue plusieurs rôles importants dans l'organisme, notamment en renforçant la santé des os et le système immunitaire. Avec la supplémentation en vitamine D, les chercheurs ont découvert que cette vitamine peut améliorer la fonction des globules blancs qui nous protègent contre les virus et d'autres agents pathogènes.2

Il est important de conserver un taux normal de vitamine D dans notre organisme, car une carence en cette vitamine peut nous rendre plus vulnérables à des maladies comme les infections des voies respiratoires supérieures, notamment la grippe et l'asthme.3

2. Le zinc soutient le thymus

Le zinc est l'un des minéraux les plus communs dans le corps qui l'utilise dans plus de 100 réactions différentes. Il sert par exemple de cofacteur pour de nombreuses voies métaboliques essentielles.4,5

L'une des tâches les plus importantes du zinc est de renforcer le système immunitaire. Ce minéral essentiel agit comme un cofacteur qui aide les enzymes à créer l'hormone thymique qui stimule le fonctionnement du thymus. Le thymus est l'élément principal permettant à notre système immunitaire d'« apprendre ». Il indique à un groupe de globules blancs, appelés « cellules T », ce qui doit être combattu et ce qu'il faut laisser tranquille. Cet apprentissage a lieu très tôt dans la vie et empêche l'organisme de s'attaquer à lui-même, permettant aux globules blancs de n'attaquer que les virus et les autres agents pathogènes.5,6

Le zinc est disponible sous de nombreuses formes : comprimés, gélules, pastilles...

3. La vitamine C est essentielle à immunité

La vitamine C est la première vitamine qui vient à l'esprit de la plupart des gens quand on leur parle de « soutien immunitaire ». Ce composé hydrosoluble est la clé du fonctionnement de notre système immunitaire.

Par exemple, cette vitamine peut être essentielle pour renforcer nos barrières physiques contre les infections, comme notre peau. Elle peut également aider de nombreuses cellules immunitaires à « manger » et à « détruire » les agents infectieux. Elle aide surtout les cellules immunitaires à générer des oxydants, des produits chimiques que les cellules immunitaires utilisent pour tuer les virus/bactéries.7

La vitamine C, tout comme le zinc, joue également un rôle dans l'« apprentissage » de notre système immunitaire. Elle aide les cellules immunitaires à reconnaître les méchants. Ces cellules s'en souviennent et peuvent combattre ces méchants plus rapidement lors de leur prochaine visite dans votre corps.7

La recherche indique également que la vitamine C peut aider à prévenir les infections à l'avenir, c'est-à-dire à titre prophylactique.7

4. L'extrait de sureau est antiviral et antibactérien

Le sureau, ou Sambucus nigra, est une plante reconnaissable à ses petites baies sombres et regroupées. Le sureau est connu pour ses propriétés antivirales et antibactériennes.8,9

Les baies de sureau sont également riches en vitamines et minéraux, notamment en vitamines B (connues pour renforcer le système immunitaire), ainsi qu'en zinc et en magnésium. Parmi ses autres composants figurent des antioxydants connus pour combattre les agents pathogènes comme les virus et les bactéries.10

Certaines recherches ont montré que la prise d'extrait de sureau peut raccourcir la durée du rhume.10

5. La curcumine combat l'inflammation

La curcumine est un extrait issu du curcuma, ou Curcuma longa. Ses principales actions sont de renforcer le système immunitaire et d'agir comme un antioxydant.

Les propriétés de soutien immunitaire de la curcumine reposent sur la théorie selon laquelle elle peut « communiquer » avec les cellules immunitaires, leur ordonnant de réduire les propriétés inflammatoires à certains endroits. Cela évite de gaspiller les cellules immunitaires et l'énergie à des endroits où cela n'est pas nécessaire afin qu'elles puissent se concentrer sur les zones qui sont nécessaires. C'est comme votre doigt quand vous vous coupez sur une enveloppe en ouvrant le courrier.11

6. L'échinacée - un puissant antioxydant

L'échinacée est une plante qui fait partie de la famille des marguerites. L'échinacée, comme la vitamine C, est un autre remède populaire pour le système immunitaire. Parmi les nombreuses espèces d'échinacées, la plus commune est Echinacea purpura.1

Cette petite plante puissante présente de nombreuses propriétés, parmi lesquelles on peut citer la stimulation des parties innées et adaptatives du système immunitaire. Elle est aussi antioxydante, antivirale et antibactérienne.1

L'échinacée se présente sous de nombreuses formes : en pastilles, en comprimés, en gommes à mâcher, en pilules, en infusions...

‌‌‌‌7. La racine de réglisse aide les cellules macrophages

La racine de réglisse est une autre plante dont le composant actif est appelé glycyrrhiza.11 Ce composé chimique est la partie de la racine de réglisse qui, selon la théorie, soutient le système immunitaire.

En plus de certaines parties du système immunitaire, des cellules immunitaires spécialisées remplissent également différentes fonctions. Certaines de ces cellules sont appelées « macrophages ».

Une cellule macrophage est un type de cellule immunitaire, faisant partie du système inné, qui dévore tout ce qui peut nuire à l'organisme.

La glycyrrhiza agit pour stimuler ces cellules macrophages qui peuvent manger n'importe quel virus ou bactérie (tout ce qui est nocif, en fait) avec lequel elles entrent en contact.

‌‌‌‌8. L'ail - un condiment qui stimule le système immunitaire

L'ail est un condiment populaire utilisé dans de nombreux types de cuisine du monde. Cet aliment semblable à l'oignon se présente sous de nombreuses formes : plantes/aliments, poudre séchée, morceaux lyophilisés, huiles et capsules.

Certains pensent que cette plante pourrait avoir des propriétés immunostimulantes et qu'elle pourrait aider à la fois les cellules innées et adaptatives, y compris les macrophages et les lymphocytes. Ce soutien pourrait aider ces cellules à mieux « tuer » tous les virus et bactéries.12

Références :

  1. Catanzaro M, Corsini E, Rosini M, Racchi M, Lanni C. Immunomodulators Inspired by Nature: A Review on Curcumin and Echinacea. Molecules. 2018;23(11):2778. Published 2018 Oct 26. doi:10.3390/molecules23112778
  2. Prietl B, Treiber G, Pieber TR, Amrein K. Vitamin D and immune function. Nutrients. 2013;5(7):2502-2521. Published 2013 Jul 5. doi:10.3390/nu5072502
  3. Ali NS, Nanji K. A Review on the Role of Vitamin D in Asthma. Cureus. 2017;9(5):e1288. Published 2017 May 29. doi:10.7759/cureus.1288
  4. Saper RB, Rash R. Zinc: an essential micronutrient. Am Fam Physician. 2009;79(9):768-772.
  5. King JC. Zinc. In: Shils ME, Shike M, editors. Modern Nutrition in Health and Disease. 10. Philadelphia, Pa: Lippincott Williams & Wilkins; 2006. pp. 271-285.
  6. Wessels I, Maywald M, Rink L. Zinc as a Gatekeeper of Immune Function. Nutrients. 2017;9(12):1286. Published 2017 Nov 25. doi:10.3390/nu9121286
  7. Carr AC, Maggini S. Vitamin C and Immune Function. Nutrients. 2017;9(11):1211. Published 2017 Nov 3. doi:10.3390/nu9111211
  8. Krawitz C, Mraheil MA, Stein M, et al. Inhibitory activity of a standardized elderberry liquid extract against clinically-relevant human respiratory bacterial pathogens and influenza A and B viruses. BMC Complement Altern Med. 2011;11:16. Published 2011 Feb 25. doi:10.1186/1472-6882-11-16
  9. Roschek B Jr, Fink RC, McMichael MD, Li D, Alberte RS. Elderberry flavonoids bind to and prevent H1N1 infection in vitro. Phytochemistry. 2009;70(10):1255-1261. doi:10.1016/j.phytochem.2009.06.003
  10. Tiralongo E, Wee SS, Lea RA. Elderberry Supplementation Reduces Cold Duration and Symptoms in Air-Travellers: A Randomized, Double-Blind Placebo-Controlled Clinical Trial. Nutrients. 2016;8(4):182. Published 2016 Mar 24. doi:10.3390/nu8040182
  11. Liu Z, Zhong JY, Gao EN, Yang H. [Effects of glycyrrhizin acid and licorice flavonoids on LPS-induced cytokines expression in macrophage]. Zhongguo Zhong Yao Za Zhi [China Journal of Chinese Materia Medica]. 2014. 39(19): p. 3841-3845.
  12. Arreola R, Quintero-Fabián S, López-Roa RI, et al. Immunomodulation and anti-inflammatory effects of garlic compounds. J Immunol Res. 2015;2015:401630. doi:10.1155/2015/401630

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Comment rendre votre maison écologique et propre en 3 étapes faciles

Bien-être

13 bienfaits documentés du zinc

Bien-être

Vous manquez d'énergie ? Voici 5 compléments qui vous aideront à renforcer vos mitochondries