checkoutarrow
FR
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Les bienfaits du sureau

18 mars 2019

Par Eric Madrid, docteur en médecine

Dans cet article :

Le sureau (Sambucus sp.) est une plante à fleurs utilisée depuis des centaines d’années à des fins médicinales par les populations indigènes du monde entier. Au cours des dernières années, le sureau a gagné en popularité. Des études mesurant l’indice ORAC (capacité d’absorption des radicaux oxygénés) montrent que les baies de sureau possèdent une plus grande concentration d’antioxydants que les bleuets et les canneberges, qui sont bien connus pour leur haute teneur en antioxydants et leurs bienfaits sur la santé.

Utilisation traditionnelle

En médecine traditionnelle, le sureau est utilisé pour traiter les douleurs articulaires et arthritiques. De nombreuses personnes l’utilisent également pour gérer les symptômes des infections des voies respiratoires supérieures. Le sureau est utilisé depuis des générations en Amérique du Sud à des fins médicinales. Les Amérindiens auraient utilisé les baies de sureau comme traitement contre diverses infections et la fièvre. De même, en Europe, on transforme les baies de sureau en sirops pour traiter certaines affections. En Italie, le sureau a été utilisé pour traiter les infections du zona, comme rapporté par une étude publiée en 2005 dans Journal of Ethnopharmacology.

Contenu nutritionnel

Sous sa forme brute, le sureau est composé d’environ 80 % d’eau et d’environ 20 % de glucides.  Les protéines et les matières grasses représentent moins d’un pour cent de son poids. Le sureau est une riche source de vitamine C (acide ascorbique). Il en contient plus de 25 mg par portion. Il possède également des quantités modérées de vitamine B6 et de fer.

Le sureau est riche en antioxydants, en particulier en polyphénols comme les anthocyanines. C’est ce qui donne aux baies leur couleur bleu-violet. De plus, on attribue à la quantité élevée d’antioxydants la multitude de bienfaits qu’il apporte à la santé.

Les infections des voies respiratoires supérieures

Le rhume, une sorte d’infection des voies respiratoires supérieures (IRS), est l’infection que nous rencontrons le plus fréquemment durant notre vie. On estime qu’il existe plus de 200 virus différents du rhume infectant les humains. Après l’exposition, il faut normalement compter d’un à trois jours pour que la maladie se déclare. Un rhume dure habituellement sept jours, mais dans les cas où le système immunitaire est déjà très occupé, le rhume peut persister plusieurs semaines. En général, le même virus ne nous infecte jamais deux fois, car nous développons une immunité dès la première exposition au virus.

Bien qu’il n’existe aucun remède contre le rhume, il existe des moyens intelligents de prévenir l’infection. Il faut par exemple se laver fréquemment les mains, avoir une alimentation saine, éviter tout contact avec des personnes malades et dormir suffisamment. Cependant, ces précautions sont rarement suffisantes et même les plus prudents d’entre nous devront de temps à autre soigner les symptômes révélateurs du rhume.

Plus dangereux que le rhume, le virus de la grippe touche chaque année des millions de personnes dans le monde. Parfois, la grippe peut entraîner la mort chez les personnes à haut risque (les diabétiques, les personnes atteintes d’une maladie pulmonaire, les personnes âgées et celles qui sont atteintes de cancer). La mort est habituellement le résultat d’une infection secondaire comme une pneumonie bactérienne. La vaccination contre la grippe est habituellement conseillée par les professionnels de la santé pour aider à réduire le risque d’infection.

Le sureau pourrait aussi être utile. Une étude réalisée en 2016 a montré que le sureau peut réduire la durée des symptômes du rhume chez les personnes voyageant en avion, tandis qu’une étude réalisée en 2009 et parue dans Phytochemistry a montré que le sureau peut agir de la même façon que l’oseltamivir (Tamiflu) et l’amantadine, des médicaments antiviraux populaires délivrés sur ordonnance. De plus, une étude réalisée en 2014 a conclu que le sureau pourrait être un traitement efficace pour les personnes atteintes du virus de la grippe. Une étude réalisée en 2017 a proposé le mécanisme scientifique par lequel cette plante pourrait aider à prévenir l’infection grippale, ce qui donne plus de crédibilité scientifique aux bienfaits apportés par le sureau.

Enfin, une étude réalisée en 2012 a conclu que le jus concentré de sureau a un effet bénéfique en stimulant la réponse du système immunitaire et en prévenant ainsi l’infection virale.

L’amélioration de l’immunité

Le système immunitaire est un système complexe qui permet au corps d’apprendre à se protéger contre les invasions bactériennes, virales et fongiques. Le système immunitaire met au point un mécanisme complexe qui lui permet de différencier les organismes nuisibles des organismes bénéfiques comme les probiotiques. 80 % de la capacité de reconnaissance du système immunitaire se trouve dans l’appareil intestinal (GALT et MALT). Il est donc essentiel d’avoir une biodiversité gastro-intestinale optimale. La guérison du syndrome de l’intestin perméable est cruciale pour garantir une bonne santé générale.

Pour optimiser le fonctionnement de son système immunitaire, il est important de minimiser son niveau de stress et d’adopter une alimentation saine. Une alimentation riche en fruits et légumes colorés est utile. Le sureau peut aussi aider à renforcer le système immunitaire, selon des études. Une étude de 2001 et une étude de 2002 ont toutes deux démontré l’effet bénéfique du sureau sur l’amélioration de la réponse du système immunitaire.

L’hypertension

L’hypertension artérielle est l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiaques (plus d’un milliard de personnes sur les 7,5 milliards qui constituent la population mondiale souffrent d’hypertension artérielle).

L’hypertension artérielle survient lorsque les artères présentent une résistance accrue, souvent due à une inflammation vasculaire et à l’athérosclérose. Par conséquent, le cœur doit forcer plus que d’habitude pour continuer à pomper le sang efficacement dans le corps. Lorsque le cœur travaille plus intensément que prévu, il peut s’hypertrophier, ce qui augmente le risque d’insuffisance cardiaque congestive et de maladies cardiaques.

Une étude réalisée en 2016 parue dans Pharmaceutical Biology a montré que les baies de sureau pourraient être utiles dans la gestion de l’hypertension artérielle. Une consommation quotidienne abondante de fruits et légumes et des exercices physiques réguliers sont également essentiels à la maîtrise de la tension artérielle.

Les inflammations chroniques

Les inflammations chroniques sont un facteur de risque connu pour de nombreux problèmes de santé, notamment les maladies cardiaques, les maladies auto-immunes et les douleurs articulaires. Une alimentation riche en antioxydants obtenus à partir de fruits et légumes peut aider à réduire le niveau des inflammations dans le corps et à optimiser la santé intestinale, un facteur crucial pour la santé générale.

Une étude publiée en 2011 dans Journal of Ethnopharmacology a montré que le sureau nain pourrait aider à réduire l’inflammation du TNF-alpha, un marqueur sanguin, dans les maladies inflammatoires chroniques. De plus, une étude de 2017 parue dans Pharmaceutical Biology a montré que l’extrait de sureau peut également aider à réduire le niveau des inflammations chez les sujets testés. Enfin, une étude réalisée en 2014 a montré qu’une espèce de sureau endémique des îles Canaries pourrait être utilisée pour réduire les inflammations chroniques et les douleurs associées. On ne sait pas d’autres espèces de sureau sont concernées.

Le diabète

Le diabète de type 2 devient l’un des problèmes de santé les plus courants dans le monde. L’apparition de ce type de diabète est principalement liée au mode de vie. Il résulte d’une consommation excessive de sucres et de glucides raffinés. Cela provoque une résistance à l’insuline et, finalement, une élévation de la glycémie.

La baisse de la consommation de sucres raffinés peut jouer un rôle important dans la prévention et la prise en charge du diabète pour de nombreuses personnes. Cependant, lorsque les changements apportés à l’alimentation et au mode de vie ne suffisent pas, un médecin prescrira des médicaments pour aider à gérer la glycémie. Certains préfèrent une approche plus naturelle en utilisant des herbes et des compléments. Le sureau fait partie des plantes qui semblent être bénéfiques.

Deux études (2015 et 2018) portant sur des souris ont montré que l’extrait de sureau peut réduire la résistance à l’insuline, un phénomène omniprésent chez les diabétiques. Une étude réalisée en 2016 sur des animaux a également montré que les baies de sureau pourraient être utiles dans le traitement du diabète. Une étude réalisée en 2017 a démontré que le sureau a un effet antidiabétique et peut être considéré comme un « aliment fonctionnel » dans la lutte contre le diabète.

Pour finir, une étude réalisée en 2017 et parue dans PLoS One portant sur une boisson composée de plusieurs baies, dont le sureau, a conclu que ces baies sont bénéfiques dans la prévention du diabète, des maladies cardiovasculaires et du déclin cognitif.

Il est important de consulter votre médecin avant d’ajouter tout complément à votre alimentation si vous êtes diabétique. N’arrêtez jamais de prendre vos médicaments sauf si c’est votre médecin qui vous le demande.

Optimisation du cholestérol

Le cholestérol est une substance cireuse qui circule dans le sang et tapisse la paroi interne des artères. Un taux élevé est un facteur de risque de coronaropathie et d’accident vasculaire cérébral. Nombreux sont ceux qui considèrent que la réduction du cholestérol est un bon moyen de prévenir les maladies cardiovasculaires. En général, le cholestérol est une molécule importante pour la santé du cerveau, la santé des nerfs et la synthèse hormonale.

Une étude réalisée en 2015 parue dans Food & Function sur des souris a montré que le sureau peut aider à abaisser le taux de cholestérol général dans l’aorte tout en améliorant le cholestérol HDL (le bon cholestérol), comparativement à un placebo, chez les souris qui en ont reçu. Il a également été démontré que les baies de sureau réduisent les triglycérides dans les études portant sur des souris.

En 2014, une étude publiée dans International Journal of Food Sciences and Nutrition a donné des résultats similaires. Les résultats ont démontré une réduction de 15 % du cholestérol total, une réduction de 15 % des triglycérides et une réduction de 25 % du cholestérol LDL (le mauvais cholestérol). De plus, le taux d’antioxydants dans le sang s’est également amélioré. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes consomment du sureau aussi bien comme aliment que complément pour aider à améliorer leur profil métabolique général.

Autres recherches

D’autres études évaluent l’utilisation des baies de sureau en cas de troubles convulsifs. Elles restent cependant au stade préliminaire. Bien entendu, si vous prenez des médicaments contre ce genre de crises, il ne faut pas les arrêter ni les remplacer sans l’avis de votre médecin.

Supplémentation

Le sureau est disponible sous forme d’infusions, de sirop et de pastilles pour les maux de gorge. On en trouve aussi sous forme de gommes à mâcher et de gélules pour améliorer la santé générale.

Références :

  1. https://www.scientificamerican.com/article/what-are-orac-values/
  2. Journal of  Ethnopharmacology. 2005 Apr 26;98(3):323-7.
  3. Nutrients. 2016 Mar 24;8(4):182. doi: 10.3390/nu8040182.
  4. Phytochemistry. 2009 Jul;70(10):1255-61. doi: 10.1016/j.phytochem.2009.06.003. Epub 2009 Aug 12.
  5. J Int Med Res. 2004 Mar-Apr;32(2):132-40.
  6. Shahsavandi S, Ebrahimi MM, Hasaninejad Farahani A. Interfering With Lipid Raft Association: A Mechanism to Control Influenza Virus Infection By Sambucus Nigra. Iran J Pharm Res. 2017;16(3):1147-1154.
  7. Biosci Biotechnol Biochem. 2012;76(9):1633-8. Epub 2012 Sep 7.
  8. Ho GT, Wangensteen H, Barsett H. Elderberry and Elderflower Extracts, Phenolic Compounds, and Metabolites and Their Effect on Complement, RAW 264.7 Macrophages and Dendritic Cells. Int J Mol Sci. 2017;18(3):584. Published 2017 Mar 8. doi:10.3390/ijms18030584
  9. Eur Cytokine Netw. 2001 Apr-Jun;12(2):290-6.
  10. Isr Med Assoc J. 2002 Nov;4(11 Suppl):919-22.
  11. Pharm Biol. 2016 Dec;54(12):3063-3067. Epub 2016 Jul 14.
  12. Schwaiger S, Zeller I, Pölzelbauer P, et al. Identification and pharmacological characterization of the anti-inflammatory principal of the leaves of dwarf elder (Sambucus ebulus L.). J Ethnopharmacol. 2011;133(2):704-9.
  13. Benevides Bahiense J, Marques FM, Figueira MM, et al. Potential anti-inflammatory, antioxidant and antimicrobial activities of Sambucus australis. Pharm Biol. 2017;55(1):991-997.
  14. Solverson PM, Rumpler WV, Leger JL, et al. Blackberry Feeding Increases Fat Oxidation and Improves Insulin Sensitivity in Overweight and Obese Males. Nutrients. 2018;10(8):1048. Published 2018 Aug 9. doi:10.3390/nu10081048
  15. Salvador ÂC, Król E, Lemos VC, et al. Effect of Elderberry (Sambucus nigra L.) Extract Supplementation in STZ-Induced Diabetic Rats Fed with a High-Fat Diet. Int J Mol Sci. 2016;18(1):13. Published 2016 Dec 22. doi:10.3390/ijms18010013
  16. J Agric Food Chem. 2017 Apr 5;65(13):2677-2685. doi: 10.1021/acs.jafc.6b05582. Epub 2017 Mar 24.
  17. Nilsson A, Salo I, Plaza M, Björck I. Effects of a mixed berry beverage on cognitive functions and cardiometabolic risk markers; A randomized cross-over study in healthy older adults. PLoS One. 2017;12(11):e0188173. Published 2017 Nov 15. doi:10.1371/journal.pone.0188173
  18. Food Funct. 2015 Apr;6(4):1278-87. doi: 10.1039/c4fo01036a.
  19. Int J Food Sci Nutr. 2014 Sep;65(6):740-4. doi: 10.3109/09637486.2014.898256. Epub 2014 Mar 13.
  20. Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2016 Jul;20(14):3123-6. Elderberry and Seizure disorders

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Des compléments pour optimiser sa santé quand il fait chaud

Bien-être

8 bénéfices sur la santé apportés par le gingembre

Bien-être

Les meilleurs conseils pour la santé oculaire