beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Briseurs de caillots

26 avril 2017

Moyens naturels pour garder vos vaisseaux sanguins dégagés

L'une des principales causes des crises cardiaques et des AVC est l'athérosclérose, qui est définie comme étant le durcissement des parois des artères en raison de l'accumulation de la plaque. Normalement, vos artères sont très souples, comme un tube en caoutchouc, mais la plaque les rend raides et peut même bloquer le flux sanguin.La plaque peut également causer la formation de caillots sanguins: des grumeaux de sang qui se forment lorsque les plaquettes sanguines s'amassent au niveau des lésions des vaisseaux sanguins.

Si un fragment se détache du caillot, il va circuler à travers les vaisseaux et pourrait atteindre un vaisseau qui est trop petit  pour lui permettre de passer. En conséquence, le flux sanguin vers cette partie du corps est obstrué et les organes ou tissus avoisinants risquent de mourir. Plus le caillot est grand, plus grand, et plus important, est le vaisseau qu'il peut obstruer. S'il bloque un vaisseau dans le cœur, il conduit à une crise cardiaque (également appelée un infarctus du myocarde). Si cela se produit dans le cerveau, il peut causer un accident vasculaire cérébral - (AVC). Et si cela se produit dans les poumons, il provoque une embolie pulmonaire. Chacun de ces incidents peut entraîner la mort.

L'importance des « bonnes graisses »

L'agrégation plaquettaire excessive fait partie du processus de l'athérosclérose et est, à elle seule, un facteur de risque indépendant des maladies cardiaques et de l'AVC. Une fois que les plaquettes s'agglomèrent, elles libèrent des composés puissants qui favorisent la formation de la plaque ou peuvent former un caillot.

L'« adhésivité » de vos plaquettes est en grande partie déterminée par les types de matières grasses contenus dans votre régime alimentaire et la quantité d'antioxydants que vous consommez. Bien que les graisses saturées et le cholestérol augmentent l'agrégation plaquettaire, les omégas 3 et les graisses mono-insaturées ont un effet inverse. Les acides gras oméga-3 à longue chaîne, AEP et DHA, que l'on trouve dans l'huile de poisson sont particulièrement utile pour réduire l'agrégation plaquettaire. D'ailleurs, les effets bénéfiques des huiles de poisson sur l'agrégation plaquettaire dont partie des principales raisons pour lesquelles des niveaux élevés d'AEP et de DHA dans l'alimentation sont associés à une réduction de 50 % des risques d'AVC et de crise cardiaque.

Pour le maintien de votre santé, essayez un supplément d'huile de poisson qui fournit une dose quotidienne combinée de 1000 mg d'AEP et de DHA. Si vous avez déjà une maladie cardiovasculaire, des niveaux élevés de PCR (CRP) ou de triglycérides, la posologie recommandée est de 3000 mg par jour.

Autres suppléments bénéfiques

En plus des acides gras omégas 3, il y a un certain nombre de suppléments qui ont un impact positif sur l'agrégation plaquettaire. Les plus notables sont les nutriments antioxydants, les flavonoïdes et les autres polyphénols, les enzymes telles que la nattokinase, l'ail et la vitamine B6.

La vitamine B6 peut être particulièrement importante. Au cours d'une étude, des scientifiques ont mesuré l'effet de la supplémentation en B6 sur les niveaux de l'agrégation plaquettaire et du cholestérol chez 24 hommes en bonne santé. Les sujets recevaient chaque jour soit 5 mg de vitamine B6 par kg de poids corporel ou un placebo pendant quatre semaines. Les résultats ont montré que la B6 inhibe l'agrégation plaquettaire avec 41 à 48 %, en comparaison avec le placebo. La vitamine B6 a également démontré une capacité à réduire significativement les taux totaux de cholestérol après quatre semaines.

Les préparations d'ail normalisées pour le contenu « alliine » peuvent également inhiber l'agrégation plaquettaire. Lors d'une autre étude, 120 patients, ayant une agrégation plaquettaire accrue, recevaient soit 900 mg par jour d'une préparation d'ail séché ou un placebo. Chez le groupe recevant l'ail séché, l'agrégation plaquettaire spontanée a complètement disparu au bout de quatre semaines, sans oublier les améliorations constatées pour d'autres mesures.

Les extraits riches en flavonoïdes: Les flavonoïdes contenus dans le vin rouge sont probablement l'élément qui permet aux Français de manger plus de gras saturés que les Américains, tout en conservant une plus faible incidence des maladies cardiaques. Un lien similaire a été constaté avec les flavonoïdes provenant du chocolat, du thé vert et d'autres aliments qui en sont riches.

Ces flavonoïdes sont bénéfiques pour le cœur et les vaisseaux sanguins à bien des égards, y compris leur capacité à lutter contre l'agrégation plaquettaire excessive. Pour garantir que votre régime alimentaire vous apporte assez de ces composés flavonoïdes, essayez au moins l'un des suppléments suivants :

  • Les extraits des pépins de raisin (> 95 % des oligomères procyanidoliques) : 100 à 150 mg par jour (daily).
  • Les extraits de l'écorce de pin, comme le « pycnogénol » (> 95 % des oligomères procyanidoliques) : 100 à 150 mg par jour.
  • Tout extrait riche en flavonoïdes ayant de ces derniers un contenu similaire, une formule « super plantes », ou un autre antioxydant à base de plantes ayant un score ORAC d'au moins 3000 par jour.

L'importance de l'alimentation

Prendre de l'aspirine à faible dose (80 à 325 mg par jour) fait partie des recommandations les plus populaires pour prévenir l'agrégation plaquettaire excessive. Bien que cette thérapie ait démontré son efficacité pour la prévention d'une première crise cardiaque, elle n'est pas aussi efficace que le changement des habitudes alimentaires. Plusieurs études ont montré que les modifications diététiques sont non seulement plus efficaces que l'aspirine dans la prévention de la récurrence des crises cardiaques, mais elles peuvent aussi remédier au blocage des artères obstruées.

Les recherches portant sur les régimes alimentaires favorisant la prévention des maladies cardiaques sont plus favorables pour le régime méditerranéen et pour une alimentation riche en acides gras oméga 3 provenant à la fois des sources végétales et du poisson.

La fibrine et la nattokinase

Les plaquettes sont maintenues dans la plaque par des brins fibreux de protéines  appelés fibrine, qui à son tour est composée de petites particules appelées fibrinogène. Les taux élevés de fibrinogène dans le sang sont un déterminant majeur des décès de cause cardiovasculaire. Par ailleurs, il existe une plus forte association entre les taux de fibrinogène et les décès de cause cardiovasculaire qu'il en existe entre ces derniers et le cholestérol. Les thérapies naturelles qui aident à décomposer la fibrine comprennent le régime méditerranéen, l'exercice, les acides gras omégas 3, la niacine, l'ail, et la nattokinase.

Si vous ne connaissez pas la nattokinase, c'est une enzyme thrombolytique dérivée de la natto : un aliment japonais préparé à partir de graines de soja fermentées. La nattokinase est connu pour son aptitude à :

  • Éliminer l'excès de fibrine dans les vaisseaux sanguins, ce qui améliore la circulation, dissout les caillots et réduit les risques de la coagulation sévère.
  • Réduire les taux du LDL (mauvais cholestérol) et augmenter ceux du HDL (bon cholestérol).
  • Réduire la viscosité du sang, améliorer la circulation sanguine et abaisser la tension artérielle.

Des études cliniques ont confirmé la capacité de la nattokinase à réduire les niveaux de fibrinogène dans le sang. Partant du principe que les taux élevés de fibrinogène représentent un facteur de risque évident pour la crise cardiaque ou l'AVC, ces résultats sont extrêmement importants. Deux gélules de nattokinase (100 mg ou 2.000 unités fibrinolytiques par gélule) prises quotidiennement pendant deux mois peuvent diminuer le taux de fibrinogène de 7 à 10 %.

La nattokinase doit être utilisée avec précaution si vous prenez du Coumadin ou des médicaments antiplaquettaires (y compris l'aspirine, mais en particulier les médicaments sur ordonnance tels que le Plavix ou le Ticlid), car cela peut augmenter les tendances hémorragiques.

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Approches naturelles pour inverser la chute des cheveux

Troubles

Les herbes naturelles et la démence vasculaire

Troubles

Des approches naturelles à la constipation