beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

Comment voyager si l’on souffre d’hypertension artérielle

Par Eric Madrid, docteur en médecine

Des milliards de personnes prennent l’avion chaque année et des dizaines de millions d’entre elles souffrent d’hypertension artérielle. L’hypertension artérielle (ou simplement « hypertension ») est l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiaques, des crises cardiaques et des AVC. Bien qu’il soit généralement possible de voyager avec une tension artérielle élevée tant qu’elle est contrôlée, il faut considérer quelques points avant de prendre la route. Suivez ces instructions pour rester en bonne santé et voyager confortablement lors de votre prochain déplacement.

14 conseils pour voyager en cas d’hypertension artérielle

Consultez votre médecin

Prenez rendez-vous avec votre médecin pour vous assurer que vos analyses sanguines sont à jour et que vous êtes en bonne santé avant de partir en voyage. Il se peut que vous ayez besoin de faire des analyses sanguines pour éventuellement adapter la posologie de vos médicaments. Certains médicaments pour la tension artérielle peuvent affecter vos électrolytes et des analyses sanguines permettent de détecter cette anomalie. Demandez à votre médecin si votre tension artérielle est suffisamment stable pour voyager et dans le cas où votre état de santé aurait évolué depuis votre dernière visite, assurez-vous d’en informer votre médecin. N’attendez pas la dernière minute : rappelez-vous que les tests en laboratoire peuvent prendre du temps, alors assurez-vous de prendre votre rendez-vous au moins quelques semaines avant votre départ.

Vérifiez votre tension

Une fois que votre médecin vous aura donné le feu vert pour partir en voyage, assurez-vous de conserver une tension artérielle saine durant votre séjour. Pour ce faire, vous devez connaître la valeur normale de votre tension artérielle et la surveiller pour vous assurer qu’elle reste stable. Si vous n’en avez pas déjà un, pensez à acheter un tensiomètre numérique qui vous permettra de mesurer votre tension artérielle là où vous vous trouvez (la plupart des études suggèrent que les tensiomètres prévus pour le bras sont plus précis que ceux pour le poignet). Gardez à l’esprit que de nombreuses pharmacies aux États-Unis mettent à disposition de leurs clients des appareils permettant de mesurer la tension artérielle si vous n’en possédez pas. Il est cependant préférable de ne pas compter dessus en cas de non disponibilité.

Tension artérielle ordinaire chez l’adulte : 100-130/60-80 mmHg

Hypertension : tension supérieure à 140/90 (ou 130/80 selon l’American Heart Association)

Assurez-vous que vos vaccinations sont à jour

Selon votre destination et la période de l’année de votre voyage, on vous recommandera certains vaccins. En général, les adultes atteints de maladies chroniques, y compris les maladies cardiaques, ont plus de risques de contracter certaines infections telles que la grippe et de souffrir plus gravement de ces maladies. Demandez à votre médecin de vérifier l’historique de vos vaccinations et qu’elles sont à jour. Vous pouvez également consulter le site internet des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) pour prendre connaissance de la liste des vaccins recommandés selon votre pays de destination.

Gardez vos médicaments dans votre bagage à main

Les compagnies aériennes perdent des bagages tous les jours. Il est fort probable que cette mésaventure vous soit déjà arrivée, à vous ou à quelqu’un que vous connaissez. C’est pourquoi il est très important de garder ses médicaments sur soi. Si votre valise est égarée, il est probable qu’elle ne vous soit retournée que plusieurs jours plus tard. Il est aussi possible que vos médicaments soient définitivement perdus. Jouez la sécurité et gardez tous vos médicaments dans votre bagage à main. Assurez-vous que toutes les boîtes sont bien fermées, car les vibrations de l’avion peuvent secouer vos valises.

Emportez des médicaments en plus

S’il est prévu que vous voyagiez pendant une longue période, assurez-vous d’avoir suffisamment de médicaments pour couvrir au moins deux fois la durée du séjour en cas de retards imprévus. Si votre médecin vous prescrit habituellement des médicaments pour 30 jours, demandez-lui de vous en prescrire pour 90 jours. De plus, si vous planifiez une excursion d’une journée qui vous éloigne de votre lieu d’hébergement, assurez-vous d’emporter des médicaments supplémentaires en cas d’imprévus. Si vous ne respectez pas les horaires de prise des médicaments, vous risquez au mieux un malaise et au pire, des complications pouvant mettre votre vie en danger.

Médicaments utilisés couramment pour traiter l’hypertension artérielle :

  • Les inhibiteurs de l’ECA : lisinopril, bénazépril, énalapril
  • Les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II : losartan, valsartan
  • Les bêtabloquants : aténolol, carvédilol, métoprolol
  • Les inhibiteurs calciques : amlodipine, diltiazem
  • Les diurétiques : hydrochlorothiazide, chlorthalidone, triamtérène

Si vous prenez l’un de ces médicaments, vous devez absolument vous assurer d’en avoir suffisamment pour la durée de votre voyage.

Emportez une liste de médicaments

Conservez une liste écrite de tous vos médicaments dans votre portefeuille ou votre sac de voyage. Inscrivez le nom, la dose (en mg) et la fréquence (« une fois par jour », « deux fois par jour », etc.). Cela peut être utile si vous perdez vos médicaments ou si sortez de votre hôtel et que vous avez besoin d’une assistance médicale d’urgence.

Prenez connaissance des services d’urgence sur votre lieu de destination

Peu importe où vous allez, vous devez savoir à quoi vous attendre en ce qui concerne les services médicaux disponibles si jamais vous deviez en avoir besoin. Avant ou dès votre arrivée, demandez à votre hôtel s’il y a un établissement médical d’urgence ou un hôpital à proximité. Si vous voyagez à bord d’un paquebot de croisière, renseignez-vous sur les services médicaux mis à disposition à bord du navire avant de réserver. Évitez les surprises lorsqu’il s’agit de votre santé : n’attendez pas d’être en situation d’urgence médicale pour envisager une solution. Informez-vous avant de partir ou dès votre arrivée !

Repérez les pharmacies autour de votre lieu de destination

Certains médicaments sont uniquement disponibles sur ordonnance dans votre pays et peuvent être en vente libre dans votre pays de destination, ou l’inverse. Quoi qu’il en soit, vous devrez savoir où vous rendre pour demander une nouvelle ordonnance si nécessaire. Repérez les pharmacies locales sur un plan et conservez leur adresse dans votre téléphone ou sur un morceau de papier rangé dans votre portefeuille. Assurez-vous de toujours avoir votre liste de médicaments à portée de main au cas où vous perdiez ou égariez vos médicaments.

Envisagez de prendre une assurance de voyage

Avant de partir, contactez l’assurance maladie et votre mutuelle, et demandez-leur si elles couvrent ou remboursent les soins de santé dans votre pays de destination. Si ce n’est pas le cas, songez à souscrire une assurance voyage distincte avant votre départ. Vous trouverez sur internet les compagnies qui peuvent vous offrir cette protection. Des factures médicales imprévues pourraient gâcher vos vacances. D’autant plus que certaines doivent être payées sur-le-champ. Si vous pouvez vous le permettre, prenez une assurance supplémentaire pour éviter ce genre de désagrément.

Emportez des en-cas

Le contrôle de la tension artérielle peut être problématique durant un voyage. Cela est dû aux changements dans votre routine, aux perturbations dans les horaires prévus et au fait que vous mangerez plus souvent dans des restaurants que d’habitude, ce à quoi votre corps et vous-même n’êtes pas habitués. Les collations saines et pauvres en sodium peuvent être un atout majeur pour rester en bonne santé. Il est aussi très important de se renseigner sur les alternatives pauvres en sodium lorsque vous mangez au restaurant.

Emportez une glacière quand vous prenez la route

Vous partez en voiture ? Quand on est sur la route, on est souvent tenté de s’arrêter dans un fast-food. Cependant, ces aliments contiennent souvent beaucoup de sodium, des glucides simples et des ingrédients transformés qui peuvent provoquer des pics de tension artérielle. Emportez une glacière portative et remplissez-la de fruits, de légumes et d’autres en-cas bons pour la santé qui vous rassasieront longtemps, même après des heures de route. Des études montrent qu’il est important d’avoir une alimentation riche en fruits et légumes pour aider à stabiliser la tension artérielle. De nombreuses personnes prennent des compléments de super-aliments verts pour s’assurer d’absorber tous les phytonutriments nécessaires.

Des en-cas bons pour la santé à emporter dans une glacière :

Ne comptez pas sur la nourriture des aéroports

Si vous prenez l’avion et si vous devez passer du temps à l’aéroport, vous aurez peut-être du mal à trouver un repas sain. La plupart des aliments disponibles dans les restaurants et les boutiques sont très riches en sodium et ultra-transformés. Vous devez prendre vos précautions et préparer votre propre petit-déjeuner, déjeuner ou dîner, en plus des collations saines dont nous avons déjà parlé. N’oubliez pas : les grandes bouteilles de liquides (pour les smoothies et les milk-shakes) ne sont pas admises dans les avions et peuvent ne pas passer les contrôles de sécurité. Vous pourrez cependant emporter d’autres types de collations saines !

Ne soyez pas si gourmands en cas de buffet en libre-service

La plupart des bateaux de croisière proposent un buffet en libre-service et les aliments proposés sont souvent très alléchants. La multitude des plats nous incite souvent à trop manger. Faites le plein de légumes et de salade et retenez-vous pour tout le reste. Si vous voyagez l’été et qu’il fait chaud et humide, il est possible que vous reteniez plus de sodium et de liquide que d’habitude. De plus, l’association de la chaleur à la consommation d’alcool peut rapidement provoquer de la déshydratation, ce qui peut faire grimper la tension artérielle.

Pour profiter du voyage, prévoyez à l’avance

La planification est la clé d’un voyage réussi, peu importent l’époque et la destination. Vous pouvez voyager partout dans le monde, quel que soit votre état de santé, si vous prenez suffisamment de temps pour planifier votre itinéraire, votre hébergement et les possibilités de se restaurer. Cela peut prendre du temps et des efforts supplémentaires, mais votre santé et votre confort en valent absolument la peine. Bon voyage !

Les compléments qui peuvent aider à contrôler la tension artérielle

La coenzyme Q10

La coenzyme Q10 joue un rôle important dans la santé de la mitochondrie, la centrale énergétique de nos cellules. Des études montrent qu’elle peut nous aider à contrôler notre tension artérielle. La Mayo Clinic confirme l’utilisation de la CoQ10 en cas d’hypertension artérielle, tout comme une étude parue en 2015 dans Annals of Medicine. Posologie conseillée : de 100 à 300 mg par jour.

Le magnésium

Le magnésium est un important cofacteur minéral et enzymatique impliqué dans plus de 350 réactions biochimiques dans le corps humain. Un apport adéquat en aliments riches en magnésium tels que les légumes verts et feuillus est crucial. Souvent, l’alimentation ne suffit pas et il est nécessaire de prendre un complément.

Certains médicaments augmentent le risque de carence en magnésium. Ce sont par exemple les réducteurs d’acidité gastrique (oméprazole, pantoprazole, ranitidine) et les antihypertenseurs diurétiques (furosémide, triamtérène, hydrochlorothiazide).

Une étude de 2016 a montré que le magnésium peut aider à abaisser la tension artérielle, même en cas de prise une fois par mois. De plus, une étude de 2017 a montré une réduction similaire de la tension artérielle en cas de prise de magnésium par des personnes présentant une résistance à l’insuline ou en état de prédiabète.

Le pycnogénol

Le pycnogénol est un puissant antioxydant. C’est un extrait d’écorce de pin qui était utilisé à l’origine par les population indigènes d’Amérique du Nord et d’Asie comme plante médicinale. L’explorateur français Jacques Cartier, qui a revendiqué le Canada comme territoire français, aurait utilisé de l’extrait d’écorce de pin en 1535 pendant son expédition pour traiter le scorbut, une maladie provoquée par l’apport insuffisant en vitamine C.

Aujourd’hui, les professionnels pratiquant la médecine intégrative ont également compris les nombreux bienfaits sur la santé et contre le vieillissement de l’extrait d’écorce de pin. Il fut introduit pour la première fois aux États-Unis comme complément alimentaire en 1987. Selon une étude datant de 2016 parue dans Phytomedicine, cette herbe peut aider à abaisser la tension artérielle.

La vitamine D

Bien que les causes de l’hypertension artérielle soient multiples, des études montrent que les hommes ayant un faible taux de vitamine D présentent un risque six fois supérieur de souffrir d’hypertension. Pour les femmes, le risque est trois fois supérieur.

Que peut vous apporter la vitamine D ? Des études scientifiques montrent que la vitamine D aide à détendre les vaisseaux sanguins qui transportent le sang dans tout notre corps. Cela entraîne une baisse de la tension artérielle. La carence en vitamine D peut également expliquer pourquoi les personnes dont la pigmentation de la peau est plus marquée ont un risque supérieur de souffrir d’hypertension artérielle. Posologie recommandée : de 2 000 à 5 000 UI par jour.

Références :

  1. Borghi, C., and Cicero, A. F. G. (2017) Nutraceuticals with a clinically detectable blood pressure-lowering effect: a review of available randomized clinical trials and their meta-analyses. Br J Clin Pharmacol, 83: 163–171. doi: 10.1111/bcp.12902.
  2. http://www.mayoclinic.org/drugs-supplements/coenzyme-q10/evidence/hrb-20059019
  3. Nutraceuticals for blood pressure control Cesare R. Sirtori, Anna Arnoldi & Arrigo F. G. Cicero Annals of Medicine Vol. 47 , Iss. 6,2015
  4. Hypertension. 2016 Aug;68(2):324-33. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.116.07664. Epub 2016 Jul 11.
  5. Am J Clin Nutr. 2017 Sep;106(3):921-929. doi: 10.3945/ajcn.117.155291. Epub 2017 Jul 19.
  6. Complement Ther Med. 2017 Feb;30:14-23. doi: 10.1016/j.ctim.2016.11.004. Epub 2016 Nov 18.

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Les 10 causes sous-jacentes des troubles thyroïdiens

Troubles

Vous souffrez davantage de dépression ? Voici cinq approches naturelles pour y faire face

Troubles

3 types de maux de tête + Comment les éviter et les soigner