beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Souffrez-vous d'intestin perméable ?

25 août 2017

Par Eric Madrid, docteur en médecine

Le terme « d'intestin perméable » est utilisé par les praticiens holistiques depuis des décennies. Ce terme est sujet à controverse pour les docteurs en médecine, car le syndrome de l'intestin perméable n'est pas systématiquement enseigné dans les écoles de médecine. Si vous demandez à votre médecin des informations concernant l'intestin perméable, il y a de fortes chances pour qu'il ne sache pas de quoi vous parlez.

Cependant, « l'hyperperméabilité intestinale » est un symptôme de plus en plus reconnu par les médecins et les chercheurs scientifiques. À la fin de cet article, vous trouverez une liste de références soutenant la théorie de l'intestin perméable (ou hyperperméabilité intestinale).

Qu'est-ce que l'intestin perméable ?

Il y a environ 2,300 ans, Hippocrate (460 av. J.-C. - 370 av. J.-C.) était persuadé que « Toutes les maladies commencent dans les intestins (All disease begins in the gut)». La science soutient ce fait et se concentrer sur la santé intestinale est essentiel lorsque l'on veut améliorer sa santé générale.

Un intestin perméable signifie qu'il y a des “trous” anormaux dans la paroi intestinale. Cette barrière intestinale a trois fonctions principales :

  1. Protéger le corps des toxines et des agents pathogènes
  2. Maintenir les systèmes immunitaires en bonne santé
  3. Aider à la digestion et à l'absorption des vitamines, des minéraux et des autres nutriments

Imaginez que vos intestins agissent comme un filtre. Celui-ci bloque les toxines mais laisse passer les vitamines, les minéraux et les nutriments dans votre sang. Imaginez maintenant que ce filtre ait des trous laissant passer les substances nocives qui sont alors absorbées. Ce n'est pas une situation réjouissante.

L'incapacité à détecter les trous ou à réparer les parois intestinales conduit à un cycle sans fin de symptômes, que les médecins qualifient de maladies. Une fois le diagnostic effectué, des médicaments vous seront prescrits et on vous conseillera d'aller voir de nombreux spécialistes différents.

C'est ce que je vois trop souvent dans mon propre cabinet lorsque de nouveaux patients viennent me consulter. Même s'ils étaient suivis par les meilleurs spécialistes en maladies, la cause originelle de leur problème n'a jamais été convenablement traitée. La prescription de médicaments pour des maladies chroniques minimise habituellement les symptômes mais ne résout jamais la cause du problème.

L'intestin perméable aboutit à une augmentation de l'absorption des toxines, des produits chimiques et des protéines dans le sang. Cette « surcharge antigénique » (un antigène est une protéine qui active le système immunitaire) stresse et désoriente le système immunitaire, l'obligeant à créer des anticorps qui attaquent votre propre organisme. Ceci est par définition un trouble auto-immune.

De plus, l'absorption de ces toxines impacte négativement nos cellules produisant l'énergie principale de notre corps, c'est à dire la mitochondrie. Ces cellules sont abîmées et ne sont plus capables de générer de l'énergie. On qualifie ce problème de dysfonctionnement mitochondrial. Lorsque nos cellules sont incapables de produire de l'énergie, on souffre de fatigue chronique et de douleurs musculaires.

On rencontre souvent un intestin perméable chez les personnes ayant les maladies suivantes. Dans de nombreux cas, elle peut en être la cause :

  • Migraines
  • Fibromyalgie
  • Anxiété
  • Dépression
  • Acné kystique
  • Rosacée
  • Fatigue chronique
  • Asthme
  • Sensibilité aux produits chimiques
  • Insomnies
  • Allergies chroniques
  • Douleurs chroniques
  • Bipolarité
  • Anémie
  • Douleurs articulaires / arthrite
  • Obscurcissement cérébral
  • Déficience cognitive
  • Syndrome des jambes sans repos
  • Eczéma et autres éruptions cutanées
  • Psoriasis
  • Urticaire chronique
  • Thyroïdite de Hashimoto
  • Lupus
  • Psoriasis
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Incapacité à perdre du poids

Symptômes de l'intestin perméable

  • Ballonnements
  • Diarrhée
  • Constipation
  • Syndrome de l'intestin irritable
  • Reflux acides / brûlures d'estomac
  • Production excessive de gaz
  • Nourriture non digérée dans les selles

L'intestin perméable, ou hyperperméabilité intestinale, est un trouble réel qui génère de nombreux symptômes et problèmes réels chez les personnes touchées. Une recherche PubMed (un moteur de recherche pour les médecins et les scientifiques) de la littérature scientifique présente plus de 3,700 articles scientifiques sur le sujet de la perméabilité intestinale.

Causes de l’intestin perméable

Les causes de l’intestin perméable sont nombreuses. Nos choix quotidiens peuvent aussi bien mener à la santé que provoquer des maladies. Alors choisissez bien.

Plusieurs facteurs contribuent à l’intestin perméable, parmi lesquels :

  • De mauvais choix alimentaires (consommer trop de sucre et d'aliments transformés tout en évitant les fruits et les légumes)
  • Une augmentation du stress
  • Des intolérances alimentaires (les produits laitiers, le blé/gluten, le maïs, le soja sont des déclencheurs communs)
  • Des allergies alimentaires
  • Une utilisation d'antibiotiques récurrente ou à long terme. Ceux-ci détruisent les bactéries intestinales bénéfiques
  • Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l'ibuprofen, le naproxen, etc.)
  • L'absorption quotidienne chronique d'alcool (plus d'une boisson par jour pour les femmes et de deux boissons par jour pour les hommes)
  • La production insuffisante d'acide gastrique (apparaît après une prise prolongée d'acidoréducteurs)
  • Les infections protozoaires et parasitiques
  • La prolifération bactérienne intestinale (SIBO)                                         

Dépistage

La plupart des laboratoires peuvent tester la perméabilité accrue de l'intestin en utilisant le test du lactulose/mannitol (Genova Diagnostics et Doctor’s Data) ou le test de la zonuline (Doctor’s Data, Cyrex labs). Ces tests peuvent être remboursés par votre assurance maladie. Vous pouvez aussi demander à votre professionnel de santé de faire un test sanguin pour évaluer vos sensibilités alimentaires (IgG) et allergies alimentaires (IgE). Les tests des allergies ne vérifient pas directement l’intestin perméable, mais certaines sensibilités alimentaires prédisposent une personne à développer un intestin perméable. Une évaluation de l'état nutritionnel devrait être envisagée. Ces tests sont habituellement remboursés par votre assurance maladie. Demandez à votre médecin de mesurer votre taux de vitamine D 25-OH, de zinc, de vitamine B12, de fer, de ferritine et d'établir votre CBC et votre CMP.

Les 5 R pour la santé intestinale

Les personnes pratiquant la médecine fonctionnelle utilisent la méthode des 5 R pour optimiser la santé intestinale : Retirer, Remplacer, Réinoculer, Réparer et Rééquilibrer.

Retirer : supprimer les aliments et les organismes pathogènes auxquels vous êtes sensibles. Pour la plupart des gens, ce sont habituellement les produits laitiers, le blé (gluten) et éventuellement le maïs et les produits issus du maïs, tel que le sirop de maïs riche en fructose. Les excès de sucre et d'alcool abîment la paroi intestinale.

Supprimer les édulcorants artificiels (aspartame, sucralose) de votre régime : ils modifient la flore intestinale et peuvent causer de la diarrhée et une mauvaise digestion en laissant les bactéries nocives proliférer. Ma recommandation personnelle est un régime d'élimination sur six semaines. Certains recommandent une élimination sur 4-6 mois pour un maximum de bienfaits.

Remplacer les enzymes / HCl (acide chlorhydrique) : une supplémentation en betaïne HCl, des enzymes pancréatiques digestives. Cesser/réduire la prise d'acidoréducteurs tels que les anti-H2 (ranitidine, famotidine) et les inhibiteurs de la pompe à protons (oméprazole, ésoméprazole, pantoprazole). Si vous avez pris ces médicaments pendant longtemps vous devrez sans doute effectuer un sevrage progressif sur plusieurs mois.  N'arrêtez pas ces médicaments sans avoir tout d'abord consulté votre médecin.

Réinoculer : c'est l'étape où on repeuple l'intestin avec des bactéries bénéfiques. Parmi les bactéries bénéfiques, on trouve les lactobacilles et les bifidobactéries. Je recommande une supplémentation en probiotiques contenant entre 10 et 30 milliards d'unités une ou deux fois par jour. Saccharomyces boulardii, une levure bénéfique, peut aider à restaurer l'équilibre. Une modification de régime est la première et la plus importante chose à faire pour améliorer votre santé intestinale. Lorsque vous vous nourrissez, vous nourrissez aussi les bactéries de vos intestins.

Réparer : les modifications alimentaires recommandées pour aider à soigner l'hyperperméabilité intestinale incluent :

  • Boire du bouillon d’os quotidiennement, au moins 24 cl deux fois par jour
  • Consommer du kéfir ou du yaourt
  • Boire du thé de kombucha
  • Manger plus de légumes fermentés tels que de la choucroute et le kimchi, un aliment de base dans la culture coréenne
  • Cuisiner avec de l'huile de noix de coco
  • Éliminer les graines et les aliments transformés : consommer des graines germées telles que le chia, le lin et le chanvre
  • Suivre un régime riche en fibres d'origine végétale, comme le chou et les avocats.

Rééquilibrer : effectuer des changements dans votre style de vie. Participer à des séances de rééducation du stress telles que la méditation, le yoga et les exercices quotidiens. Dormir suffisamment la nuit. Envisager de prendre une infusion relaxante le soir avant de se coucher. Par exemple, une infusion de valériane ou une infusion de camomille.

Les compléments jouent aussi un rôle important dans la guérison de l'hyperperméabilité intestinale. Si le prix est un aspect important, choisissez de préférence des compléments dans la première liste.

 Compléments principaux

  • L- Glutamine en poudre dans du liquide. Prendre 5 grammes, 2 à 3 fois par jour pendant 6-8 semaines
  • Probiotiques, au moins 10 milliards d'unités deux fois par jour
  • Acides gras oméga 3 (2 000 mg deux fois par jour)
  • Quercétine 1 000 mg deux fois par jour pendant 6 à 9 semaines
  • La réglisse, un complément à base de plantes qui aide à favoriser le microbiome intestinal sain. Si vous avez une tension sanguine élevée, prenez la forme DGL (réglisse déglycyrrhizinée)
  • Jus d'aloe vera

Compléments secondaires

  • Chélate de magnésium de 125 mg à 250 mg par jour (en prendre plus peut causer de la diarrhée chez certaines personnes)
  • Zinc (10 à 25 mg, habituellement contenu dans un complexe multivitaminé de bonne qualité)
  • Mélanges protéinés pour un substitut de repas. Envisager de prendre des mélanges protéinés à base de riz au lieu de lactosérum et/ou de soja.
  • Boswellia une plante ayurvédique qui aide à renforcer la santé intestinale en réduisant les inflammations
  • Artemisia aide à augmenter la quantité de bactéries bénéfiques dans les intestins.

Références:

  1. The Gut Balance Revolution- Gerard E. Mullin, MD
  2. The Institute for Functional Medicine, Gastrointestinal  Conference attended in 2015 by Dr. Eric Madrid.
  3. Bischoff SC, Barbara G, Buurman W, et al. Intestinal permeability – a new target for disease prevention and therapy. BMC Gastroenterology. 2014;14:189. doi:10.1186/s12876-014-0189-7.
  4. Mu Q, Kirby J, Reilly CM, Luo XM. Leaky Gut As a Danger Signal for Autoimmune Diseases. Frontiers in Immunology. 2017;8:598. doi:10.3389/fimmu.2017.00598.
  5. Fukui H. Gut-liver axis in liver cirrhosis: How to manage leaky gut and endotoxemia. World Journal of Hepatology. 2015;7(3):425-442. doi:10.4254/wjh.v7.i3.425.
  6. Ilan Y. Leaky gut and the liver: A role for bacterial translocation in nonalcoholic steatohepatitis. World Journal of Gastroenterology : WJG. 2012;18(21):2609-2618. doi:10.3748/wjg.v18.i21.2609.
  7. Exercise, Intestinal Barrier Dysfunction and Probiotic Supplementation Lamprecht M.a,b · Frauwallner A. Lamprecht M (ed): Acute Topics in Sport Nutrition. Med Sport Sci. Basel, Karger, 2013, vol 59, pp 47–56
  8. Intestinal Barrier Function and the Gut Microbiome Are Differentially Affected in Mice Fed a Western-Style Diet or Drinking Water Supplemented with FructoseJ. Nutr. 2017 147: 5 770-780; first published online March 29, 2017.
  9. Protective effects of Lactobacillus plantarum on epithelial barrier disruption caused by enterotoxigenic Escherichia coli in intestinal porcine epithelial cells  Veterinary Immunology and Immunopathology, Volume 172, April 2016, Pages 55-63  Yunpeng Wu, , Cui Zhu, , Zhuang Chen, , Zhongjian Chen, , Weina Zhang, , Xianyong Ma, , Li Wang, , Xuefen Yang, , Zongyong Jiang, 
  10. Shu X-L, Yu T-T, Kang K, Zhao J. Effects of glutamine on markers of intestinal inflammatory response and mucosal permeability in abdominal surgery patients: A meta-analysis. Experimental and Therapeutic Medicine. 2016;12(6):3499-3506. doi:10.3892/etm.2016.3799.
  11. Tang Z-F, Ling Y-B, Lin N, Hao Z, Xu R-Y. Glutamine and recombinant human growth hormone protect intestinal barrier function following portal hypertension surgery. World Journal of Gastroenterology : WJG. 2007;13(15):2223-2228. doi:10.3748/wjg.v13.i15.2223.
  12.  Permeability Jian Li, MDBobbi Langkamp-Henken, RD, PhDKim Suzuki, RPHLeroy H. Stahlgren, MD, FACS Glutamine Prevents Parenteral Nutrition-Induced Increases in Intestinal  Journal of Parenteral and Enteral Nutrition  Vol 18, Issue 4, pp. 303 – 307  First published date: July-02-2016
  13. Catanzaro D, Rancan S, Orso G, et al. Boswellia serrata Preserves Intestinal Epithelial Barrier from Oxidative and Inflammatory Damage. Deli MA, ed. PLoS ONE. 2015;10(5):e0125375. doi:10.1371/journal.pone.0125375.
  14. Mannanthendil Kumaran Asha, Debnath Debraj, Shekhar Dethe, Anirban Bhaskar, Nithyanantham Muruganantham & Mundkinajeddu Deepak Effect of Flavonoid-Rich Extract of Glycyrrhiza glabra on Gut-Friendly Microorganisms, Commercial Probiotic Preparations, and Digestive Enzymes  Journal of Dietary Supplements Vol. 14 , Iss. 3,2017
  15. Shawna W, M. TC, Meng L, et al. Artemisia supplementation differentially affects the mucosal and luminal ileal microbiota of diet-induced obese mice. Nutrition (Burbank, Los Angeles County, Calif). 2014;30(0 0):S26-S30. doi:10.1016/j.nut.2014.02.007.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

L-sérine : une approche radicale à la SLA, à la maladie de Parkinson et à la maladie d'Alzheimer

Bien-être

Améliorez votre santé en rechargeant vos mitochondries

Bien-être

La L-théanine, ses bienfaits sur la santé et la fonction cognitive