beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Forme Physique

Compléments pour stimuler le métabolisme : turbinez de manière saine

23 mars 2018

Par Dr Taz Bhatia

On définit souvent ainsi le métabolisme comme le four à calories de notre corps, mais il s’agit vraiment d’une définition très simplifiée. Votre taux de métabolisme constitue la somme totale de toutes les parties de votre corps travaillant en synergie. En d’autres termes, votre métabolisme possède de nombreux rôles complexes et est influencé par vos hormones, vos neurotransmetteurs et autres éléments chimiques. Vous ne pouvez pas accélérer votre métabolisme en prenant un comprimé ou en partant faire un jogging, c’est plus complexe que cela.

Votre métabolisme se réfère à une série de procédés chimiques se produisant dans toutes vos cellules. Ils s’exécutent tandis que vous êtes devant la télé, que vous dormez ou que vous êtes assis au bureau durant la journée. La majorité de l’énergie brûlée est liée au métabolisme de base, au repos. Cela correspond à toutes les actions qui se produisent dans vos cellules pour vous maintenir actif. On estime que 60 à 80 % de vos dépenses d’énergie totales quotidiennes proviennent du métabolisme de base plutôt que de votre activité physique.

Qu’est-ce qui détermine la vitesse de mon métabolisme ?

Le métabolisme varie d’une personne à l’autre. Même deux personnes de la même taille peuvent avoir un métabolisme très différent. L’une pourra manger sans restriction aucune sans gagner de poids, tandis que l’autre devra adopter des stratégies pour perdre du poids. Les chercheurs n'ont pas encore découvert tous les facteurs déterminant le taux de métabolisme. Mais nous savons que le métabolisme est influencé par la quantité de masse musculaire maigre et de graisse dans votre corps, ainsi que votre âge et votre génétique. Les fluctuations du cycle menstruel influent également sur le métabolisme chez les femmes.  

Glandes affectant votre métabolisme

Il y a trois glandes à connaître en matière de métabolisme : les glandes surrénales, la thyroïde et le pancréas.

Les glandes sont des organes importants qui possèdent toutes sortes de fonctions, de la régulation et sécrétion de la salive, des larmes et du lait maternel à la création et libération d’hormones et autres éléments chimiques pouvant aider votre métabolisme à réguler le stress, votre poids et votre appétit. Lorsque les hormones produites par vos glandes surrénales, votre thyroïde et votre pancréas sont déséquilibrées, cela perturbe votre métabolisme. Le premier objectif est de s’assurer que ces trois glandes sont équilibrées et en harmonie. Observons-les de plus près.

Les glandes thyroïde et surrénale sont les organes responsables de la production et libération d’autres hormones dans le corps, et participent à la régulation de votre métabolisme, y compris au niveau du poids et des niveaux d’énergie. Votre thyroïde, située à la base du cou, est une glande essentielle pour les femmes, car elle produit des hormones qui régulent la consommation de calories, le poids, l’énergie, l’humeur et bien plus. Vos glandes surrénales, vous en avez deux, une au-dessus de chaque rein, produisent l’adrénaline (aussi appelée épinéphrine ou norépinéphrine) et le cortisol, les hormones du stress. Outre la régulation et le contrôle des déséquilibres de poids et de la fertilité, ces hormones affectent aussi vos niveaux de stress, de fatigue, d’angoisse et de fertilité.

Votre pancréas produit l’insuline et autres enzymes digestifs qui décomposent (métabolisent) les aliments, en particulier la lipase qui équilibre les graisses dans le corps. Votre pancréas est niché entre votre estomac et votre colonne vertébrale, et en partie derrière votre estomac. Il mesure environ 15 cm de long et possède une forme de têtard. Dans la médecine traditionnelle, le pancréas est souvent peu considéré, mais la médecine traditionnelle chinoise le voit comme un acteur essentiel dans la digestion.

Mes meilleurs conseils de stimulation du métabolisme

Évitez les sucres ajoutés. C’est l’ennemi numéro 1 de votre métabolisme. Si votre consommation de sucre est trop élevée, l’insuline produite dans le pancréas peut faire un pic et causer un ralentissement du métabolisme. Il convient d’être vigilant des quantités de sucres contenues dans les desserts, boissons, sauces et assaisonnements. Essayez de ne pas consommer plus de 25 grammes (moins de 3 cuillères à café) de sucre par jour.

Limitez votre consommation de sel. Maintenez votre consommation de sodium à moins de 1500 mg par jour. Le sel influence le comportement de l’insuline dans votre corps, de manière similaire au sucre. Commencez à lire les étiquettes des aliments. La quantité de sodium est toujours indiquée sur l’étiquette des produits emballés. Privilégiez les aliments complets et frais, y compris les viandes, la volaille, les légumes et les fruits pour diminuer votre consommation de sodium.

Jeûnez pendant une certaine période. Cette partie est facile, car le jeûne a surtout lieu pendant que vous dormez la nuit. Ne rien manger pendant un certain nombre d’heures est une bonne stratégie pour stimuler votre métabolisme. Vous éviterez les surcharges de calories en permettant à votre intestin de se reposer. Prolongez votre jeûne nocturne naturel de quelques heures afin de ne pas manger pendant 12 à 14 heures. Cela donnera à votre corps l’occasion de brûler les calories emmagasinées, et vos graisses ! Traitez votre cuisine comme un restaurant, avec des heures d’ouverture et de fermeture. Essayez de fermer votre cuisine à 18 h et de ne pas y revenir avant 8h le lendemain matin !

Consommez du fer. Le fer est nécessaire au bon fonctionnement thyroïdien, et il aide votre corps à créer des nutriments, à transporter l’oxygène jusqu’aux cellules et à brûler des graisses. Songez à ajouter 15 à 30 mg de fer élémentaire à vos compléments quotidiens.

Prenez du sélénium. Le sélénium contribue au bon fonctionnement de la thyroïde, songez à en consommer une dose quotidienne de 200 µg.

Buvez du thé matcha. Le thé vert stimule le métabolisme, mais le matcha a un avantage sur le thé vert, car il s’agit d’une feuille de thé vert complète réduite en poudre. Cela fait du matcha une centrale de bienfaits du thé vert, y compris de nombreux antioxydants, dont les polyphénols catéchines qui peuvent stabiliser le glucose (équilibre de l’insuline). Il est aussi riche en fibres.

Consommez des vitamines B. Ces vitamines jouent un rôle puissant, mais souvent mal compris dans la santé. Il s’agit de micronutriments essentiels participant à la régulation de l’ensemble des hormones et des neurotransmetteurs, ce qui signifie que ces vitamines jouent un rôle dans la régulation du poids et de l’appétit, de l’énergie, de l’humeur et bien plus. Découvrez ci-dessous les quantités recommandées des vitamines B les plus importantes :

  • B(thiamine), 25 mg et B(acide pantothénique), 50 mg : Aide le corps à convertir les aliments en énergie et à métaboliser les lipides et protéines
  • B(riboflavine), 25 mg : Aide également le corps à convertir les aliments en énergie
  • B(pyridoxine), 50 mg : Aide le corps à créer des neurotransmetteurs pour le développement et le fonctionnement normal du cerveau, stabilise l’humeur.
  • B12 (cobalamine), 1000 µg : Améliore l’énergie.
  • Acide folique, 800 µg : Réduit le risque de malformations congénitales, protège contre l’anémie.
  • Biotine, 2500 µg : Renforce et épaissit les cheveux et les ongles

Ajoutez de la L-carnitine à vos compléments quotidiens. Cet acide aminé est produit naturellement par le corps pour participer à la création d’énergie. Un complément en L-carnitine peut renforcer la résistance à la leptine ou aider à réguler l’appétit. Une consommation de 1000 mg par jour est recommandée.

Articles Associés

Tout afficher

Forme Physique

Quelle est l'importance du minutage des repas après l'entraînement ?

Forme Physique

Les compléments avant entraînement sont-ils aussi efficaces sans caféine ?

Forme Physique

Y a-t-il des dangers à s'entraîner à jeun ? Voilà ce que vous devez savoir