beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Soutien naturel contre le syndrome de fatigue chronique

17 janvier 2018

Par Alysa Bajenaru

La plupart d’entre nous se sentent fatigués de temps à autre, en particulier après une grippe ou le lundi matin. Mais qu’en est-il de cette fatigue qui ne disparait pas, jour après jour, peu importe le nombre de cafés que l’on boit ou le nombre de siestes que l’on fait ? Si vous vous trouvez dans un état permanent de fatigue, accompagné d’un sérieux manque d’énergie, vous devriez demander des informations à votre médecin sur le syndrome de fatigue chronique.

Qu’est-ce que le syndrome de fatigue chronique ?

Alors que l’on pensait autrefois que c’était une maladie imaginaire, le syndrome de fatigue chronique est désormais reconnu comme un trouble réel (et invalidant), caractérisé par une fatigue extrême qui ne peut être expliquée par aucun trouble médical sous-jacent.

Les symptômes incluent la fatigue, des pertes de mémoire, des problèmes de concentration, des maux de gorge ou d’autres symptômes semblables à ceux de la grippe, une hypertrophie des ganglions, des douleurs musculaires et articulaires inexpliquées, des maux de tête, un sommeil non reposant et un épuisement mental et physique permanent.

La cause de ce trouble est inconnue et il n’existe aucun test. Le diagnostic est réalisé uniquement après que d’autres diagnostics ont été réalisés et que les symptômes sont présents depuis quatre mois chez l’adulte (trois mois chez l’enfant).

Le syndrome de la fatigue chronique est aussi appelé SFC ou encéphalomyélite myalgique.

Quelle est la différence entre le syndrome de fatigue chronique et la fatigue générale ?

Nous traversons tous des périodes de fatigue et de manque de sommeil. La différence entre ce genre d’épuisement et le syndrome de fatigue chronique est qu’après une sieste, on se sent mieux. Avec le SFC, l’épuisement est ancré profondément et peu importe la quantité de sommeil, cette sensation de fatigue ne disparait pas.

Est-ce que le régime alimentaire peut améliorer le syndrome de fatigue chronique ?

Quand on est fatigué en permanence, il peut être compliqué de manger de façon saine. On peut en arriver à manger mal parce qu’on est trop fatigué pour cuisiner. Il peut même arriver de sauter des repas parce que manger demande trop d’efforts.

Il y a aussi toutes ses infos sur les régimes spécifiques qui peuvent traiter tous les symptômes (Paleo ! Sans gluten ! Selon le groupe sanguin !). Les personnes qui se sentent mieux en suivant ce type de régime ont souvent une intolérance alimentaire non diagnostiquée et leur bien-être est amélioré lorsqu’un aliment est éliminé de leur régime. Avant d’effectuer un changement drastique, il est important de demander conseil à son médecin ou à un diététicien sur la bonne façon de suivre un régime éliminatoire pour déterminer une véritable intolérance.

Dans la mesure du possible, suivez un régime équilibré avec beaucoup de fruits et légumes, de protéines et de glucides de qualité. Évitez les aliments hypertransformés, les huiles hydrogénées (graisses trans) et les boissons riches en sucre. De nombreuses personnes atteintes de fatigue chronique ont découvert que le fait de manger de petits repas et des en-cas souvent, toutes les trois ou quatre heures, pouvaient aider à retrouver de l’énergie.

Les jours où vous avez le plus d’énergie, pensez à préparer un repas supplémentaire afin d’avoir quelque chose à manger durant les journées difficiles. Lorsque vous cuisinez, préparez une portion individuelle supplémentaire à congeler pour avoir un repas rapide déjà prêt. Profitez d’aliments déjà « pré-parées » comme des légumes prédécoupés, des bols de riz complet déjà cuit, de la salade emballée et prête à consommer, du poulet déjà rôti. Ce qui est sain n’a pas toujours besoin d’être préparé à partir de zéro !

Qu’en est-il des compléments alimentaires ?

Un examen plus approfondi doit être effectué avant de recommander une complémentation spécifique contre la fatigue chronique. Cependant, il est important de passer des tests sanguins pour s’assurer que vous n’avez aucune déficience.

Dans une analyse complète d’études nutritionnelles réalisée par Melvyn R. Werbach, docteur en médecine, les compléments suivants ont été mentionnés comme aide potentielle contre le SFC (pour rappel, pensez à consulter votre médecin avant de commencer tout type de protocole de complémentation).

La plupart d’entre nous n’ont besoin que de faire le ménage dans leur régime alimentaire, de faire un peu plus d’exercice et de dormir plus pour combattre la fatigue. Mais si vous avez tout essayé et que vous êtes encore épuisé, parlez du syndrome de fatigue chronique avec votre médecin.

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Approches naturelles pour inverser la chute des cheveux

Troubles

Les herbes naturelles et la démence vasculaire

Troubles

Des approches naturelles à la constipation