beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Guide rapide concernant la berbérine

15 janvier 2018

La berbérine est un alcaloïde que l’on trouve dans de nombreuses plantes, mais surtout dans l’hydraste du Canada (Hydrastis canadensis), l’épine-vinette (Berberis vulgaris), le mahonia à feuilles de houx (Berberis aquifolium) et le coptide chinois (Coptis chinensis). Ces plantes sont utilisées depuis longtemps pour de très nombreuses affections médicales. De nombreuses études cliniques en double aveugle concernant la berbérine ont montré des succès significatifs dans le traitement de la diarrhée aigüe, du syndrome de l’intestin irritable, du diabète de type 2, de la tension élevée, de la surabondance de lipides dans le sang, de la maladie d’Alzheimer et du cancer.

La berbérine contre la diarrhée aigüe :

On a découvert que la berbérine était efficace contre les diarrhées provoquées par une multitude d’organismes différents tels qu’E. coli (responsable de la turista ou diarrhée des voyageurs), Shigella dysenteriae (shigellose), Salmonella paratyphi (empoisonnement alimentaire), B. Klebsiella, Giardia lamblia (giardiase), Entamoeba histolytica (amibiase) et Vibrio cholerae (choléra).

Ces résultats indiquent que la berbérine est efficace dans le traitement de la majorité des infections gastro-intestinales communes avec des résultats comparables à ceux des antibiotiques standard dans la plupart des cas. En fait, les résultats étaient même meilleurs dans plusieurs études. L’avantage de la berbérine sur les antibiotiques conventionnels est qu’elle exerce une action antimicrobienne sélective car elle cible une large gamme d’organismes provoquant des maladies tels que Candida albicans, sans atteindre les espèces de bactéries bonnes pour la santé telles que les Lactobacilles et les Bifidobactéries.

La berbérine dans le SIBO et l’IBS :

Il a été démontré que la berbérine était efficace contre le syndrome de l'intestin irritable (IBS) et plusieurs études préliminaires suggèrent que la berbérine peut aussi être efficace contre la prolifération bactérienne intestinale (SIBO).

L’IBS est associé à certaines combinaisons de :

  • Douleurs et dilatations abdominales
  • Altération de la fonction intestinale, constipation ou diarrhée
  • Hypersécrétion de mucus par le colon
  • Symptômes dyspeptiques (flatulences, nausée, anorexie)
  • Différents degrés d’anxiété et de dépression

Avec le SIBO, on constate aussi souvent d’autres symptômes associés tels que :

  • La confusion du cerveau
  • La fatigue
  • Les douleurs articulaires
  • Les problèmes de peau : acné, eczéma, éruptions et couperose
  • La perte de poids

Dans une étude en double aveugle menée en 2015, 196 patients atteints du syndrome de l’intestin irritable accompagné de diarrhées ont été tirés au sort pour recevoir soit de la berbérine (200 mg), soit un placebo (200 mg de vitamine C) deux fois par jour durant huit semaines. Le groupe ayant reçu la berbérine a rapporté une amélioration significative dans la diarrhée, ainsi qu’une diminution de l’urgence et de la fréquence de défécation contrairement au groupe ayant reçu le placebo. Le groupe ayant reçu la berbérine a aussi expérimenté une réduction de 64,6 % des douleurs abdominales. La berbérine a permis de faire baisser de manière significative le niveau général de l’IBS, ceux de l’anxiété et de la dépression. Pour finir, sans surprise, la berbérine a été associée à une amélioration du score concernant la qualité de vie chez les patients alors qu’aucun de ces changements n’a été remarqué dans le groupe ayant reçu le placebo.

Plusieurs études suggèrent que la berbérine peut être efficace contre le SIBO. En plus des bienfaits rapportés ci-dessus concernant l’IBS, la berbérine empêche clairement la prolifération des bactéries et des levures dans l’intestin grêle. Dans des modèles animaux, la berbérine améliore la motilité intestinale.11 Cette action est un autre des objectifs principaux chez les patients atteints de SIBO (et d’IBS).

Les effets de la berbérine sur la glycémie, les lipides et l’hypertension :

La berbérine a été étudiée de manière approfondie dans des essais cliniques pour sa faculté à diminuer le taux de glycémie, les lipides et l’hypertension. Récemment, le Journal of Ethnopharmacology a publié une analyse détaillée des 27 études cliniques concernant l’utilisation de la berbérine pour guérir ces troubles et donne une réponse claire sur sa sécurité et son efficacité.

Les résultats ont montré d’une manière plutôt convaincante que dans le cas d’un traitement du diabète mellitus de type 2, la berbérine (500 mg deux à trois fois par jour), associée à une modification du style de vie, a permis de mieux diminuer l’index de glycémie à satiété, l’index de glycémie après les repas et l’hémoglobine glycosylée (HbA1c) qu’avec une modification du style de vie seule ou qu’avec un placebo. Lorsque la berbérine a été comparée à des médicaments hypoglycémiques utilisés contre des diabètes de type 2 tels que la metformine, le glipizide et le rosiglitazone, aucune différence statistique n’a été constatée. En d’autres termes, les résultats cliniques obtenus avec la berbérine sont semblables à ceux obtenus avec ces médicaments, mais sans leurs effets secondaires significatifs.

Le même genre de résultats comparatifs que dans le traitement du diabète de type 2 a été observé dans le traitement du cholestérol et de la surabondance de triglycérides, ainsi que dans le traitement de la surtension. Concernant ses effets sur les lipides dans le sang, la berbérine fait baisser le cholestérol LDL, mais contrairement à la statine, la berbérine fait aussi baisser la quantité de triglycérides dans le sang et augmente la quantité de bon cholestérol HDL. Il a aussi été démontré que la berbérine permettait de diminuer l’apolipoprotéine B de 13-15 %, qui est un autre facteur de risque très important pour réduire les maladies cardiaques. Des études ont aussi indiqué que l’utilisation de la berbérine conjointement avec des médicaments conventionnels était sure et pouvait même donner de meilleurs résultats que ces médicaments utilisés seuls. Des effets secondaires provoqués par la berbérine sont apparus dans une proportion bien inférieure et étaient bien moins sévères qu’avec les médicaments prescrits. Des effets secondaires sont apparus à des doses bien supérieures (par exemple, 500 mg trois fois par jour) et se caractérisaient par des nausées, de la diarrhée, de la constipation, des dilatations abdominales et des douleurs abdominales.

La berbérine produit ses effets métaboliques à travers plusieurs mécanismes physiologiques. La plupart de ses actions impliquent la protéine kinase AMP-dépendante (AMPK) – une enzyme impliquée dans la régulation du niveau d’énergie du corps. En ciblant cette voie, la berbérine provoque l’apport de glucose dans les cellules, où il est converti en énergie. L’activation de l’AMPK est aussi un élément clef du fonctionnement de la berbérine dans la régulation des lipides dans le sang, comme le cholestérol LDL, le cholestérol en général et les triglycérides. Cette enzyme agit comme un interrupteur général, régulant la production et la conservation d’énergie, ainsi que le métabolisme des lipides. Elle aide à brûler les acides gras dans les cellules, stabilisant les récepteurs pour le cholestérol LDL et inhibant la formation de lipides par le foie.

Elle favorise aussi la sensibilité à l’insuline en augmentant le nombre et l’activité de récepteurs à insuline disponibles. Ceci fait que la même concentration d’insuline est plus efficace pour éliminer le glucose du sang. Utiliser l’insuline plus efficacement est un facteur de base permettant d’obtenir un index glycémique sain.

La berbérine dans la perte de poids :

La Berbérine a aussi été étudiée comme aide à la perte de poids dans deux essais cliniques en double aveugle. Dans une étude, 37 hommes et femmes présentant un syndrome métabolique ont reçu 300 mg de berbérine trois fois par jour pendant trois mois. Leur indice de masse corporelle (IMC) a chuté de 31,5 à 27,4. Dans une autre étude, une dose de 500 mg de berbérine trois fois par jour a provoqué une moyenne de perte de poids de 2,3 kg sur une période de 12 semaines. Des améliorations dans la sensibilité à l’insuline et dans les hormones régulant les graisses ont aussi été remarquées.

Dose recommandée pour adultes

Une gélule de 500 mg avant les repas avec un verre d’eau deux à trois fois par jour.

Effets secondaires :

La berbérine est généralement bien tolérée à la dose recommandée. Dans des études cliniques utilisant une dose de 500 mg deux à trois fois par jour, les effets secondaires étaient généralement légers et pouvaient inclure des nausées, de la diarrhée, de la constipation, des dilatations abdominales et/ou des douleurs abdominales.

La berbérine et les plantes contenant de la berbérine ne sont pas recommandées Durant la grossesse.

Interactions :

La berbérine peut interférer avec l’administration de tétracycline et d’antibiotiques associés. La berbérine inhibe de façon significative les enzymes CYP3A chez l’être humain. Comme la plupart des médicaments sont métabolisés par ces enzymes, la berbérine peut diminuer l’absorption de nombreux médicaments et par conséquent leurs effets.

Les plantes contenant de la berbérine peuvent augmenter les effets de médicaments hypoglycémiques oraux grâce à ses nombreux effets antidiabétiques. Les personnes prenant des médicaments hypoglycémiques de manière orale devraient faire contrôler leur index glycémique s’ils prennent de la berbérine. Un ajustement de la dose peut être nécessaire.

Mise en garde :

Comme pour tout complément, tenir ce produit hors de portée des enfants.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

La spiruline et la chlorelle : Les algues bénéfiques à la santé

Bien-être

Les bienfaits sur la santé d'Arnica montana

Bien-être

9 bienfaits sur la santé de la coenzyme Q10