beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

Les conséquences de la hausse du temps d'écran, que faire ?

Par Gabriel Espinoza, docteur en médecine

Dans cet article :


L'adolescent moyen passe environ 70 % de son temps à regarder des écrans numériques sous différentes formes. Les enfants, en particulier pendant leur adolescence, passent une grande partie de leur temps à se connecter avec leurs amis par le biais des réseaux sociaux. Mais un temps d'exposition aux écrans plus important peut avoir des conséquences néfastes sur la santé mentale et physique. 

De nombreux pays envisageant de mettre en place un système d'apprentissage à distance, ce qui augmentera encore l'exposition des enfants et des adolescents aux écrans numériques. Vous trouverez ci-dessous des conseils sur la manière d'optimiser l'apprentissage en ligne pour votre enfant ou adolescent tout en évitant les éventuels effets négatifs.

‌‌‌‌Les inconvénients d'un temps d'écran trop important

1. L'augmentation de la dépression et de l'anxiété

Des études ont mis en évidence une corrélation entre le temps passé sur les réseaux sociaux et l'augmentation des taux de dépression et d'anxiété. 

2. Le « tech neck »

Avec l'augmentation du temps consacré aux contenus numériques mobiles, les enfants et les adultes exercent un stress supplémentaire sur leur cou, ce qui conduit au phénomène de « tech neck » ou posture de la tête en avant ».

3. Les céphalées

L'augmentation du temps passé devant les écrans risque également d'accroître l'inconfort, la fatigue et la sécheresse oculaires chez les enfants, pouvant même provoquer des maux de tête.

4. La fatigue oculaire

L'augmentation du temps d'écran a été corrélée à une plus grande fatigue oculaire, ou syndrome de la vision artificielle.

‌‌‌‌4 méthodes pour gérer la santé mentale en cas d'exposition prolongée aux écrans

Comme souvent en cas de changement imprévu, les enfants peuvent ressentir une certaine anxiété liée à des incertitudes, notamment en ce qui concerne l'apprentissage en ligne. Il s'agit d'une période durant laquelle les enfants découvrent les relations sociales et développent leur sens de la personnalité et leur propre identité.

Il est donc souhaitable de prévoir une méthode adaptée pour aborder l'enseignement à distance.

  1. Fixez des limites : limitez l'utilisation du téléphone portable et de la tablette de votre enfant lorsqu'il suit des cours en ligne. Cela réduira les distractions et leur permettra de se concentrer sur une tâche à la fois et d'éviter de se sentir dépassés ou plus confus.
  2. Créer un espace d'apprentissage : tout comme les adultes ont besoin d'un espace pour travailler, les enfants ont également besoin d'un espace pour étudier. Essayez de créer un espace spécifique qu'ils pourront utiliser pour suivre des cours en ligne. Veillez à ce que cet espace soit calme et à ce qu'ils disposent d'une installation ergonomique pour prévenir les douleurs cervicales.
  3. N'oubliez pas la récréation : rappelez-vous que les enfants ont besoin de pauses. Cela permet à leur esprit et à leurs yeux de se recentrer sur la tâche à accomplir.
  4. Restez classique : imprimez les devoirs, si possible, et faites travailler votre enfant avec un stylo et du papier. Selon une étude publiée par le Journal of the American Medical Association Pediatrics, il a été démontré que la lecture de livres au format papier est plus efficace pour le développement du cerveau de l'enfant que la lecture sur tablette.

‌‌Privilégiez le confort pour éviter le « tech neck »

L'apprentissage en ligne nécessite de regarder un écran d'ordinateur pendant de longues périodes. Le confort est primordial pour être pleinement attentif lorsque l'on assiste à des cours en ligne. Avec l'exposition accrue aux supports numériques, les enfants ressentent aujourd'hui des douleurs plus importantes au niveau du cou, associées au « tech neck ».

La tête pèse environ 5 kilos, et à chaque degré de flexion, le poids de la tête augmente pour atteindre au maximum plus de trois fois son poids initial Le fait de maintenir la tête en position de flexion pendant une période prolongée entraîne des modifications de la posture et des douleurs cervicales chroniques.

En penchant la tête vers l'avant lorsqu'ils étudient, naviguent sur internet et jouent à des jeux vidéo, les enfants peuvent également arrondir leurs épaules, ce qui rend plus difficile l'expansion de la cage thoracique pour respirer profondément. Cela peut être un élément déclencheur chez les enfants qui éprouvent des difficultés à réguler leur humeur, car ils sont incapables de prendre des respirations profondes et relaxantes.

Par conséquent, veillez à ce que le haut de l'écran de l'ordinateur soit placé à la hauteur des yeux, et que l'enfant soit assis droit sur la chaise avec les fesses reposant sur le dossier, qu'il s'étire pendant les pauses et qu'il évite de regarder le téléphone et la tablette pendant de longues périodes. 

‌‌‌‌Protégez la santé oculaire

Les douleurs cervicales ne sont pas le seul problème lié à l'enseignement à distance. Il existe également une corrélation entre les douleurs cervicales et l'augmentation de la fatigue oculaire, qui pousse les enfants à fléchir davantage le cou pour essayer de lire le contenu de l'écran, ce qui peut provoquer des maux de tête, surtout si votre enfant est sujet à des migraines.

Le syndrome de la vision artificielle (CVS) est associé à une exposition excessive à des écrans, et les enfants présentent les mêmes symptômes que les adultes, notamment une gêne et une sécheresse oculaires, de la fatigue et des maux de tête.

N'oubliez pas que les enfants et les adolescents ne sont pas conscients qu'ils pourraient développer de graves troubles à long terme, car les effets à court terme ne sont pas aussi notables. Un régime alimentaire riche en antioxydants, complété par des vitamines C, E et du zinc, peut contribuer à réduire le risque de certaines affections oculaires, dont le syndrome de la vision artificielle (CVS).

‌‌Que faire contre les céphalées ?

Si le fait de regarder un écran d'ordinateur toute la journée provoque des maux de tête, en particulier des migraines, il existe des moyens naturels pour y remédier. Une étude clinique aléatoire en double aveugle a montré que le gingembre avait un effet plus efficace que le sumatriptan, un médicament contre les migraines. Le curcuma est un autre complément naturel qui s'est révélé efficace contre les migraines. Ces deux épices sont d'excellentes alternatives qui peuvent être utilisées pour agrémenter une alimentation saine ou consommées sous forme de complément en poudre, de thé ou d'extrait.

‌‌3 compléments à considérer lorsque l'on passe davantage de temps à l'intérieur

Au moment de la transition de votre enfant vers l'apprentissage en ligne, une alimentation saine et riche en antioxydants lui apportera le carburant nécessaire pour réussir. Consultez votre pédiatre si vous envisagez de compléter son régime alimentaire, surtout si votre enfant ou votre adolescent est difficile.

1. Le magnésium

Le magnésium, que l'on trouve dans les légumes verts à feuilles, les avocats, les noix et les céréales, peut favoriser la relaxation et soulager le stress et l'anxiété, améliorant ainsi l'humeur générale. Le citrate de magnésium contenu dans de nombreux comprimés et poudres peut également être utile si votre enfant souffre de constipation liée à une position assise prolongée.

2. La vitamine B6

La vitamine B6 et le folate sont d'autres vitamines susceptibles d'améliorer l'humeur, ainsi que la santé de la peau, des cheveux et des yeux. Il s'agit de vitamines importantes qui aident l'organisme à convertir les aliments en glucose. Le glucose est essentiel, en particulier pour l'apprentissage, car il constitue la principale source d'énergie du cerveau. La supplémentation avec ces vitamines peut être bénéfique car elles sont hydrosolubles et le corps ne peut pas les stocker. 

Les multivitamines pour enfants sont riches en vitamines B. La consommation quotidienne de ces dernières peut donc contribuer au bon fonctionnement physique et mental de votre enfant.

3. La vitamine D

L'enseignement à distance implique que les enfants n'ont pas la possibilité de jouer dehors et d'être exposés à la lumière naturelle du soleil. Cela peut entraîner une carence en vitamine D et calcium, qui sont importants pour le bon développement des os. La carence en vitamine D a également été associée à des taux plus élevés de dépression et d'anxiété.

Il est important de ne pas oublier de consulter votre pédiatre lorsque vous envisagez une supplémentation pour votre enfant, car les apports journaliers recommandés sont différents pour chaque complément et ils sont susceptibles d'interférer avec les médicaments sur ordonnance déjà prescrits à votre enfant.

Les changements inattendus peuvent représenter un défi pour tout enfant ou adolescent. Mais disposer d'un programme adaptable, flexible et conforme aux valeurs familiales peut aider les enfants à réussir leur apprentissage à distance tout en équilibrant leur temps d'écran. À cet effet, l'American Academy of Pediatrics a créé un modèle de programme familial pour l'utilisation des médias que vous pouvez adapter à vos valeurs et à votre style parental afin d'atteindre vos objectifs. Avant tout, si vous souhaitez proposer à votre enfant l'un des compléments alimentaires mentionnés dans cet article, n'oubliez pas de consulter votre pédiatre.

Enfin, la socialisation est une partie essentielle de l'enfance qui peut être affectée par les conditions d'apprentissage à distance. Par conséquent, travailler avec votre enfant pour identifier les différentes façons d'établir des contacts sociaux est aussi important que son apprentissage scolaire et le maintien de sa santé physique.

Références :

  1. The American Academy of Pediatrics. AAP: Finding Ways To Keep Children Occupied During These Challenging Times.; 2020. https://services.aap.org/en/news-room/news-releases/aap/2020/aap-finding-ways-to-keep-children-occupied-during-these-challenging-times/. Consulté le 19 juillet 2020.
  2. Bulboacă, AE, Bolboacă, SD, Stănescu, IC, Sfrângeu, CA, Bulboacă AC. Preemptive Analgesic and Antioxidative Effect of Curcumin for Experimental Migraine. Biomed Res Int. Publié en ligne le 24 octobre 2017. doi:10.1155/2017/4754701
  3. Chassiakos, YR, Radesky, J, Christakis, C, Moreno, MA, Cross. C. Children and Adolescents on Digital Media. Pediatrics. 2016;138(5):e20162593. doi:10.1542/peds.2016-2593
  4. Multimedia Encyclopedia - Penn State Hershey Medical Center - Vitamin B6. Penn State Hershey Medical Center. http://pennstatehershey.adam.com/content.aspx?productid=117&pid=1&gid=002402. Publié en 2019. Consulté le 19 juillet 2020.
  5. Fares J, Fares Y, Fares M. Musculoskeletal neck pain in children and adolescents: Risk factors and complications. Surg Neurol Int. 2017;8(1):72. doi:10.4103/sni.sni_445_16
  6. Family Media Use Plan. HealthyChildren.org. https://www.healthychildren.org/English/media/Pages/default.aspx. Publié en 2020. Consulté le 19 juillet 2020.
  7. Hill DL. Social Media: Anticipatory Guidance. Pediatr Rev. 2020;41(3):112-119. doi:10.1542/pir.2018-0236
  8. American Academy of Pediatrics. https://www.aap.org/en-us/Documents/soim_presentation_pedssupplements.pdf. Publié en 2020. Consulté le 19 juillet 2020.
  9. Kozeis N. Impact of computer use on children's vision. Hippokratia. 2009;13(4):230-231.
  10. Lin LY, Sidani JE, Shensa A, et al. Association between social media use and depression among U.S. young adults. Depress Anxiety. 2016;33(4):323-331. doi:10.1002/da.22466
  11. Maghbooli M, Golipour F, Moghimi Esfandabadi A, Yousefi M. Comparison between the efficacy of ginger and sumatriptan in the ablative treatment of the common migraine. Phytother Res. 2014;28(3):412-415. doi:10.1002/ptr.4996
  12. Magnesium Citrate | Michigan Medicine. Uofmhealth.org. https://www.uofmhealth.org/health-library/d01008a1. Publié en 2020. Consulté le 18 juillet 2020.
  13. Munzer TG, Miller AL, Weeks HM, Kaciroti N, Radesky J. Parent-Toddler Social Reciprocity During Reading From Electronic Tablets vs Print Books [publié en ligne avant impression, le 30 septembre 2019]. JAMA Pediatr. 2019;173(11):1076-1083. doi:10.1001/jamapediatrics.2019.3480

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Qu’est-ce que l’acide ascorbique (vitamine C) ? Avantages, compléments et autres

Bien-être

Vous n’aimez pas le goût du vinaigre de cidre de pomme (VCP) ? Voici six raisons d’essayer les compl

Bien-être

Les importants bienfaits immunitaires et antiviraux des baies de sureau