checkoutarrow
FR
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

7 façons d'équilibrer vos hormones naturellement

20 janvier 2020

par Venus Ramos, docteur en médecine

Dans cet article :


Votre corps est un réseau complexe de glandes, d'organes et de processus qui interagissent les uns avec les autres par le biais de messagers chimiques. Ce sont les hormones. Ce réseau hormonal constitue votre système endocrinien.

En tant que principal régulateur de votre corps, le système endocrinien gère les fonctions corporelles comme l'humeur, le sommeil, l'appétit, le métabolisme, le rythme cardiaque, la fonction sexuelle, les cycles de reproduction, le niveau de stress, la température corporelle, ainsi que votre croissance et votre développement.

Lorsque le système est déséquilibré, vous pouvez souffrir de symptômes divers et variés, selon votre sexe et l'hormone affectée. Parmi les signes et symptômes possibles, on peut citer :

  • La fatigue
  • Les modifications de l'appétit
  • Le gain et la perte de poids
  • Les problèmes de sommeil
  • Les changements de la peau
  • La chute des cheveux
  • L'ostéoporose
  • L'humeur dépressive
  • La sensibilité au froid ou à la chaleur
  • L'altération du désir sexuel
  • La rétention d'eau
  • Les infections urinaires
  • Le syndrome prémenstruel
  • Les changements de tension artérielle ou du rythme cardiaque
  • Les troubles de l'humeur comme l'anxiété et la dépression

Bien que les médicaments sur ordonnance puissent aider à soulager vos symptômes, savoir équilibrer ses hormones de manière naturelle peut être un très bon atout. En vous attaquant à la cause profonde du problème, vous pouvez alors trouver une véritable solution plutôt que de simplement masquer les symptômes visibles.

Pourquoi les déséquilibres hormonaux se produisent-ils ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles notre système endocrinien peut se déséquilibrer. Certaines affections médicales peuvent affecter le fonctionnement de vos glandes et de vos organes endocriniens. L'environnement et les habitudes de vie peuvent également contribuer à créer un déséquilibre hormonal.

Certaines causes d'un déséquilibre hormonal sont :

  • La mauvaise alimentation
  • L'anorexie
  • Le surpoids
  • Les infections
  • Les allergies sévères
  • Le stress chronique
  • Les blessures sur un organe ou une glande
  • L'exposition aux toxines (par ex, les BPA, les phthalates, les pesticides)
  • Les médicaments (comme la pilule contraceptive, les stéroïdes anaboliques)

Stratégies naturelles pour équilibrer les hormones

Il existe différentes stratégies pour corriger naturellement les déséquilibres afin de s'attaquer à la racine du problème :

1. Réduire la consommation de sucre et de tout ce qui constitue une sensibilité alimentaire pour vous.

En présence de sucre, votre niveau d'insuline reste élevé. L'insuline est une hormone puissante qui peut déséquilibrer cinq autres hormones : le cortisol, le glucagon, l'hormone de croissance, l'adrénaline et la noradrénaline. 

Si votre taux d'insuline reste élevé trop souvent ou trop longtemps, les cellules de votre corps peuvent être submergées et ne plus répondre à son signal indiquant qu'il faut absorber le sucre (glucose) du sang. Lorsque votre corps développe cette résistance à l'insuline, cela peut conduire à l'apparition du diabète.

Les sensibilités alimentaires peuvent contribuer au déséquilibre hormonal en augmentant l'inflammation qui peut influencer des hormones comme le cortisol. Il est donc conseillé de consulter un professionnel de santé pour déterminer ses sensibilités alimentaires en suivant un régime d'élimination ou grâce à un test sanguin des allergies alimentaires. Les sensibilités alimentaires les plus courantes sont celles au gluten et aux produits laitiers.

2. Conserver une alimentation saine.

Puisque l'inflammation peut perturber l'équilibre hormonal, ajoutez des aliments anti-inflammatoires comme les graines et les fruits à coque crus, ainsi que les fruits et les légumes frais et biologiques.

Les poissons gras comme le saumon et le maquereau fournissent une bonne dose de graisses saines sous forme d'acides gras oméga-3. Les oméga-3 sont anti-inflammatoires et essentiels à la création de certaines hormones. Si vous n'obtenez pas assez d'oméga-3 de poisson, alors vous devriez envisager de prendre un complément en huile de poisson de qualité.

Ces poissons sont également une bonne source de cholestérol. Ce dernier est nécessaire à la synthèse des hormones sexuelles comme l'œstrogène et la testostérone. Le cholestérol est aussi nécessaire à la production de vitamine D.

Évitez le poisson, la viande, la volaille et les produits laitiers qui peuvent contenir des hormones, des stéroïdes et des antibiotiques. Évitez les aliments comme les produits de soja transformés, la farine blanche enrichie, les édulcorants artificiels et l'huile végétale transformée qui peuvent perturber l'équilibre hormonal. 

3. Gérer le stress de manière appropriée.

Le stress chronique peut être un facteur majeur dans la création des déséquilibres hormonaux. À force de pomper en permanence du cortisol et de l'adrénaline pour répondre au stress, les glandes surrénales peuvent souffrir de surmenage. Ces hormones du stress indiquent au corps que le taux de glycémie et la tension artérielle doivent augmenter et que la digestion doit ralentir. L'humeur et le sommeil peuvent également être affectés. Avec le temps, si le taux des hormones du stress reste élevé, cela peut créer un problème de diabète, des maladies cardiaques, de la dépression et des troubles auto-immuns.

Intégrez des habitudes de réduction du stress correspondant à votre mode de vie. Le yoga, la méditation et les exercices de respiration profonde sont des activités utiles pour donner à votre corps un moment de repos et le laisser s'adapter aux exigences de la vie.

Dans certains cas, un complément à base de plantes peut être un ajout judicieux à un plan de gestion du stress. Les adaptogènes sont des substances végétales qui peuvent apporter un soutien aux glandes surrénales en aidant le corps à gérer le stress. Les adaptogènes agissent pour aider votre corps à retrouver un fonctionnement normal. Ainsi, si une certaine hormone est trop ou trop peu présente, un complément adaptogène agira à l'inverse, ce qui aura pour effet de rétablir l'équilibre hormonal.

La maca est un complément adaptogène que vous pouvez utiliser pour améliorer le fonctionnement de l'hypothalamus et de l'hypophyse. On les appelle les « glandes maîtresses » du corps, parce qu'elles contrôlent le fonctionnement de plusieurs autres glandes du système endocrinien.

4. Éviter les toxines.

De nos jours, on trouve des substances chimiques toxiques pour notre corps partout dans l'environnement. Il y en a dans l'air que nous respirons, dans la nourriture que nous mangeons, dans l'eau que nous buvons et aussi dans les produits que nous appliquons sur notre peau. Beaucoup de ces toxines sont qualifiées de perturbateurs endocriniens parce qu'elles peuvent interférer avec nos processus hormonaux. Voici une liste de quelques perturbateurs endocriniens courants et la façon de les éviter :

  • Le plomb : Débarrassez-vous de la vieille peinture écaillée présente sur vos murs. Installez un filtre à eau de qualité pour votre eau potable et votre bain/douche. 
  • Les phthalates : Évitez les produits de soins corporels et personnels qui ont un « parfum » comme ingrédient, car cela signifie souvent qu'ils contiennent des phtalates.
  • Les pesticides organophosphorés : Regardez la liste du Groupe de travail environnement (GTE) appelée « Dirty Dozen ». Chaque année, le GTE classe la contamination des fruits et légumes populaires selon leur contenance en pesticides. Choisissez la version biologique des produits de cette liste.
  • Le bisphénol A (BPA) et les substituts du BPA : N'utilisez pas de plastique pour conserver vos aliments et vos boissons. Éviter les boîtes de conserve des entreprises qui ne précisent pas que leurs boîtes sont exemptes de BPA et de ses substituts.
  • Les produits chimiques perfluorés (PFC) : Évitez les ustensiles de cuisine antiadhésifs ainsi que les revêtements résistants aux taches et à l'eau sur votre tapis, vos vêtements et vos meubles.

Il peut être difficile d'éviter toutes les toxines. C'est pourquoi il est important de renforcer les méthodes de désintoxication de votre corps. Transpirez plus en faisant des exercices ou des séances de sauna. L'exercice peut également améliorer la circulation dans vos vaisseaux lymphatiques. Ce sont eux qui transportent les toxines pour les neutraliser et les éliminer.

5. Dormir suffisamment.

Un sommeil sous-optimal peut jouer un rôle majeur dans la création d'un déséquilibre hormonal. Un trouble du sommeil peut avoir un impact sur le taux de différentes hormones comme le cortisol et la ghréline (l'hormone de l'appétit). Essayez de dormir au moins 7 h 30 par nuit au minimum.

Si vous avez des difficultés à vous endormir, voici quelques conseils pour vous aider :

  • Éteignez tous les appareils électroniques plusieurs heures avant d'aller vous coucher.
  • Passez au moins 30 minutes à l'extérieur à la lumière naturelle du soleil pendant la journée. Le large spectre de la lumière naturelle peut augmenter votre taux de sérotonine le jour, pour que votre taux de mélatonine la nuit vous permette de passer une bonne nuit bien reposante.
  • Restez à l'écart de la lumière artificielle autant que possible après le coucher du soleil.
  • Buvez suffisamment d'eau tout au long de la journée, mais arrêtez de boire environ 2 heures avant d'aller vous coucher. Cela vous aidera à vous lever moins souvent la nuit pour aller aux toilettes.
  • Envisagez l'utilisation temporaire d'un complément naturel pour vous aider à dormir. Le GABA (acide gamma-aminobutyrique) et la mélatonine sont des solutions possibles. Demandez à votre professionnel de santé de vous conseiller la meilleure solution selon votre situation.

6. Éviter la caféine

Les stimulants comme la caféine peuvent déclencher une surproduction d'hormones des glandes surrénales. La caféine perturbe encore plus la production hormonale si d'autres facteurs de stress sont impliqués comme les toxines, la grossesse, le stress chronique et un apport insuffisant en oméga-3.

7. Rester informé.

Consultez un professionnel de santé qui connaît bien la médecine conventionnelle et les méthodes naturelles permettant d'équilibrer les taux d'hormones. Votre médecin peut vous prescrire des analyses sanguines pour déterminer vos taux d'hormones. Avant de commencer tout traitement (des médicaments, des hormones bio-identiques, des compléments et même des changements de style de vie), discutez des effets indésirables possibles. Il est important de savoir si ce que vous vous apprêtez à faire/prendre peut avoir des interactions potentielles sur certaines affections existantes et médicaments. 

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Zinc : le gardien de la fonction immunitaire

Bien-être

6 approches naturelles fondées sur des données factuelles pour réduire le stress

Bien-être

Pourquoi la NAC et le glutathion sont importants pour la santé immunitaire et plus encore