header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Un guide rapide sur la vitamine C liposomale

6 mars 2019

Qu’est-ce que la vitamine C liposomale ?

La vitamine C liposomale est une forme avancée conçue pour présenter une meilleure absorption et une meilleure utilisation dans le corps. Les liposomes sont de petites cellules sphériques composées d’une couche externe d’acides gras appelés phospholipides issus du tournesol ou du soja. Les liposomes possèdent également un compartiment interne composé d’eau et d’ingrédients actifs solubles dans l’eau. L’ingrédient soluble dans l’eau (telle que la vitamine C) est protégé à l’intérieur du compartiment interne par la structure liposomale.

Le principal avantage de la vitamine C liposomale est sa meilleure absorption. La capacité de nos cellules intestinales à absorber des doses élevées de vitamine C a ses limites. C’est pourquoi une quantité élevée de vitamine C peut provoquer un excès de flatulences et/ou de la diarrhée. La biodisponibilité de la vitamine C liposomale est significativement supérieure à celle de la vitamine C ordinaire. L’organisme l’absorbe à un taux quasiment deux fois plus élevé que la vitamine C ordinaire. La vitamine C liposomale est souvent présentée comme une alternative orale à l’injection de vitamine C par intraveineuse (IV).

Les bienfaits sur la santé de la vitamine C liposomale

Les bienfaits sur la santé de la vitamine C liposomale sont semblables à ceux de la vitamine C ordinaire. La vitamine C est principalement utilisée pour la fabrication du collagène, la principale substance protéique du corps humain. Puisque le collagène est une protéine très importante pour les structures responsables du maintien de notre corps (tissu conjonctif, cartilage, tendons, etc.), la vitamine C est vitale pour la réparation des plaies, la santé des gencives et la prévention des ecchymoses.

En plus de son rôle dans le métabolisme du collagène, la vitamine C est également essentielle au système antioxydant, à la fonction immunitaire, à la sécrétion de substances chimiques et d’hormones dans le cerveau et à l’absorption et à l’utilisation d’autres facteurs nutritionnels.

Il existe un certain nombre d’études scientifiques sur la vitamine C liposomale. Dans un essai intéressant, la vitamine C liposomale a démontré qu’elle empêche l’apparition de lésions de reperfusion (dommages tissulaires provoqués par un apport sanguin après une période de manque d’oxygène). Les lésions liées à la reperfusion sont préoccupantes dans le cas d’interventions chirurgicales cardiaques et cardiovasculaires. Elles surviennent après une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. L’injection de vitamine C par voie intraveineuse prévient également les lésions de reperfusion. La vitamine C est habituellement administrée par voie intraveineuse, mais puisque la vitamine C liposomale présente un taux d’absorption bien plus élevé, elle représente une bonne alternative orale.

Dans l’étude en question, on a administré soit un placebo par voie orale, soit 4 g de vitamine C (par voie orale, liposomale orale ou intraveineuse) à 11 hommes et femmes, à 4 occasions distinctes et sélectionnées au hasard. Les données indiquent que l’administration orale de 4 g de vitamine C encapsulée dans des liposomes produit des concentrations circulantes de vitamine C supérieures à celles de la vitamine C ordinaire, mais inférieures à l’administration par intraveineuse. Pourtant, la protection obtenue contre le stress oxydatif dû à l’ischémie-reperfusion est semblable à la protection offerte par l’administration en intraveineuse.

L’une des principales conséquences de l’administration de fortes doses de vitamine C en intraveineuse est l’amélioration de la qualité de vie des patients atteints de cancer. Puisque la vitamine C liposomale présente une biodisponibilité plus élevée, elle peut être une excellente alternative à l’administration par intraveineuse.

On utilise aussi assez couramment de la vitamine C liposomale pour traiter le rhume. Il y a plus de 40 ans, Linus Pauling publiait son livre Vitamin C and the Common Cold (La Vitamine C et le rhume commun). Le Dr Pauling a fondé son opinion sur plusieurs études qui ont démontré que la vitamine C est très efficace pour réduire la gravité des symptômes ainsi que la durée du rhume. Il existe aujourd’hui plus de 30 essais cliniques auxquels ont participé 11 350 personnes et qui visent à évaluer l’efficacité de la vitamine C dans la prévention ou le traitement du rhume. Bien que les résultats des études individuelles soient mitigés, lorsque l’on réunit les résultats des études de meilleure qualité, des chercheurs ont conclu que la vitamine C peut être très bénéfique pour réduire le risque de développer un rhume. Cette conclusion s’applique particulièrement aux personnes en situation de stress élevé.

Les phospholipides issus du tournesol

La phosphatidylcholine (PC), un composant clé de la lécithine, est le meilleur vecteur de la vitamine C liposomale. La PC aide à maintenir les liposomes ensemble. La posologie idéale se situe entre 250 et 500 mg de PC par dose dans une formule de vitamine C liposomale. La PC possède des avantages propres pour la santé. Les sources les plus courantes de PC sont la lécithine de soja et la lécithine de tournesol. Le tournesol est sans doute la meilleure option, car il élimine le problème des OGM et aussi parce qu’il produit un liposome plus stable. Si on utilise de la lécithine de soja, celle-ci doit provenir d’une source sans OGM.

La qualité de la vitamine C liposomale

Pour produire de bons résultats, la vitamine C liposomale doit être fabriquée correctement. Le liposome doit avoir une taille comprise entre 100 et 400 nanomètres et la qualité du liposome doit être testée par un établissement réglementé par une autorité compétente (la FDA aux États-Unis ou l’AEM en Europe).

Les produits liposomaux faits maison

Beaucoup de promotion est faite sur internet pour vous inciter à préparer votre propre vitamine C. Cependant, le processus consistant à mélanger de la vitamine C en poudre, de la vodka, de la lécithine et de l’eau, puis de mixer le tout pour créer un mélange liposomal ne produira pas des liposomes de qualité suffisamment bonne pour que votre vitamine C vous apporte les résultats escomptés.

Posologie

L’AJR pour la vitamine C est de 90 mg/jour pour les hommes adultes et de 75 mg/jour pour les femmes adultes avec une limite conseillée de 2 000 mg/jour. La vitamine C liposomale, grâce à son absorption accrue, convient aussi bien dans le cadre d’une utilisation quotidienne que pour un usage plus spécifique.

Sécurité et effets indésirables

En général, les préoccupations concernant la vitamine C ordinaire concernent aussi la vitamine C liposomale. Ces deux formes sont très bien tolérées, mais la vitamine C liposomale ne provoque pas de gaz, ni de ballonnements, ni de diarrhée, même à des doses plus élevées. On associe les doses de vitamine C supérieures à 2 000 mg à un risque accru d’apparition de calculs rénaux.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

4 étapes pour une meilleure santé intestinale

Bien-être

Les meilleures herbes pour aider en cas de stress

Bien-être

La mélatonine – Pas seulement pour le sommeil