header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Des adaptogènes pour la santé des femmes

30 juillet 2018

Par Eric Madrid, docteur en médecine

Dans cet article :

Un adaptogène est une substance végétale qui aide à protéger les cellules des dégâts causés par des stress environnementaux et chimiques. Leur force et leur capacité à protéger contre ces stress sont dues au fait que ces plantes poussent dans des conditions climatiques difficiles. Par exemple, l’orpin rose et le ginseng, deux adaptogènes bien connus, poussent à 3 km d’altitude, là où l’oxygène est rare et la température est basse. D’après Life Extension’s Book on Disease Prevention, pour qu’une plante soit catégorisée comme adaptogène, elle doit répondre à trois critères : elle ne doit pas être toxique, avoir la faculté de normaliser la physiologie et avoir plus d’un mécanisme d’action.

Les adaptogènes peuvent être un bon coup de pouce pour la santé des femmes en raison de leur faculté à améliorer le système immunitaire, à combattre la fatigue, à réduire les symptômes de la ménopause et plus encore.

Le Panax Ginseng

Le Panax ginseng est excellent pour traiter de nombreuses affections médicales. Les origines de cette plante se trouvent en Corée et on l’utilise depuis plus de 2 000 ans. Bien qu’il soit aussi cultivé en Chine et en Sibérie, le Panax ginseng est unique : on ne doit pas le confondre avec les autres ginsengs connus tels que le ginseng américain ou le ginseng sibérien. Le Panax ginseng est aussi connu sous l’appellation ginseng coréen, ginseng chinois ou ginseng asiatique.

Disponible en comprimés, sous forme liquide et en poudre, le dosage du Panax ginseng varie selon la raison pour laquelle il est utilisé. La durée de prise dépend aussi de certains facteurs. Alors que le Panax ginseng apporte de nombreux bienfaits, certains d’entre eux sont soutenues par de nombreuses études :

  • Son soutien au système immunitaire
  • Ses propriétés anti-cancer
  • Sur la santé cardiovasculaire
  • Sur la santé neurologique
  • Sur la gestion du poids
  • Pour le contrôle de la glycémie
  • Contre l’anxiété et la dépression
  • Contre la fatigue

Dose conseillée : comme indiqué sur l’étiquette. Peut aussi être consommé en infusion chaude.

L’Ashwagandha (Withania somnifera)

L’Ashwagandha peut être utile pour gérer le manque d’énergie chronique. Originaire d’Asie, en particulier d’Inde et de certaines régions de Chine, cette plante est couramment utilisée dans la médecine ayurvédique contre la fatigue pour deux raisons :

Améliore l’énergie

Une étude datant de 2013 parue dans Integrative Cancer Therapies a montré que l’Ashwagandha peut aider à améliorer l’énergie et la qualité de vie chez les personnes atteintes de cancer.

Améliore l’endurance

Des études sur des animaux ont aussi montré que l’Ashwagandha peut aider à améliorer le niveau d’énergie et l’endurance. Une étude de 2015 concernant des sportifs parue dans Ayu a montré que l’Ashwagandha peut aider à améliorer l’endurance et la qualité de vie.

Dose conseillée : Ashwagandha - 500 mg une ou deux fois par jour

La réglisse (DGL ou réglisse déglycérinée)

La plupart des gens qui pensent à la réglisse pensent au bonbon et non à la plante. Cependant, la réglisse est une plante qui joue un rôle important dans la médecine traditionnelle chinoise. On l’utilise fréquemment pour aider à combattre la fatigue surrénale, une affection commune chez les femmes. Parmi les ingrédients actifs de la réglisse, on trouve la glycyrrhizine et la génistéine.

Des études montrent les bienfaits de la réglisse DGL depuis des décennies. Une étude de 1968 a montré sa faculté médicale naturelle à aider en cas d’ulcères d’estomac et d’intestin et une étude de 1978 parue dans le British Medical Journal a également montré qu’elle pouvait être bénéfique dans la prévention des ulcères d’estomac. Elle est aussi bénéfique aux personnes ayant des maux d’estomac d’après une étude datant de 2012.

Dose conseillée : 450 à 900 mg de racine de réglisse par jour.

La racine de maca

La racine de maca (Lepidium meyenii) est une plante adaptogène cultivée dans les Andes en Amérique du sud. Elle pousse à une altitude de 4 000 à 5 000 m. Utilisée traditionnellement par les Incas, la maca possède de nombreux bienfaits médicinaux et était tout d’abord utilisée pour améliorer la libido et la fertilité. Elle était célèbre comme aphrodisiaque. Au fil du temps, d’autres bienfaits ont été observés :

Elle améliore les symptômes liés à l’anxiété

Une étude de 2008 parue dans Menopause a montré que les femmes qui prennent 3,5 grammes par jour de maca constataient une réduction des symptômes liés à l’anxiété et à la dépression ainsi qu’une diminution des dysfonctionnements sexuels en comparaison avec des femmes qui avaient reçu une pilule de placebo.

Elle améliore les symptômes liés à la ménopause

À 50 ans environ, les femmes commencent à subir des changements hormonaux communément constatés lors de la ménopause. Alors que la plupart des femmes traversent ces changements sans difficultés, certaines expérimentent des symptômes liés à la ménopause, ce qui peut être difficile à vivre. Une étude de 2005 a montré que la maca peut améliorer les symptômes dont les femmes souffrent au début de la ménopause.

Elle améliore la libido

Des millions de femmes dans le monde prennent des médicaments anti-anxiété et des antidépresseurs. Un effet indésirable commun de ces médicaments, connus sous l’appellation ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) est la réduction de la libido, c’est-à-dire du désir sexuel. Une étude de 2015 a conclu que la racine de maca peut aider à atténuer cet effet indésirable.

Dose suggérée : comme indiqué sur l’étiquette.

L’orpin rose

Aussi connue comme « rhodiola » et « racine d’or », l’orpin rose pousse dans les régions arctiques de l’Asie et de l’Europe de l’est. C’est pour cette raison qu’on l’appelle aussi « racine arctique ». C’est un élément de base de la médecine traditionnelle chinoise. Il était aussi utilisé par les Vikings pour sa faculté à augmenter l’endurance et aider le corps à gérer les stress environnementaux et psychologiques. Il apporte de nombreux bienfaits aux femmes aujourd’hui.

Son effet antifatigue

L’orpin rose peut aussi être une bonne solution pour les personnes souffrant de fatigue inexpliquée. Une étude de 2009 parue dans Planta Medica a conclu que l’utilisation d’orpin rose a un effet antifatigue.

Il améliore l’endurance physique

Les sportifs de tous niveaux recherchent souvent des moyens d’améliorer leur endurance. L’orpin rose peut être bénéfique. Une étude de 2009 parue dans le Chinese Journal of Integrative Medicine a conclu que « les compléments d’origine végétale combinant de l’orpin rose et du ginkgo peuvent améliorer l’endurance en augmentant la consommation d’oxygène et en protégeant contre la fatigue ». Une étude de 2013 parue dans le Journal of Strength and Conditioning Research a renforcé les présomptions de la faculté de l’orpin rose à améliorer l’endurance.

L’anxiété et la dépression

Des millions de personnes dans le monde souffrent des symptômes de l’anxiété et de la dépression. Pour de nombreuses personnes, cela peut affecter leur qualité de vie et avoir aussi des répercussions sur leur physique. La consultation d’un psychologue peut être bénéfique, mais parfois, cela ne suffit pas. Des médicaments sont fréquemment prescrits mais ils inquiètent à cause de leurs effets indésirables. Nombreux sont ceux qui cherchent une approche plus naturelle.

Une étude de 2016 parue dans Phytomedicine a montré que l’orpin rose peut être un traitement efficace pour les personnes souffrant de dépression. Une étude de 2015 menée par le docteur Cropley a conclu que les personnes ayant pris de l’orpin rose « ont témoigné d’une réduction significative de leur anxiété, stress, colère, confusion et dépression au bout de 14 jours et une amélioration significative de leur humeur générale ».

Il protège contre la démence et la maladie d’Alzheimer

L’orpin rose peut aider à protéger le cerveau contre les dégâts oxydatifs et peut jouer un rôle important dans la prévention et le traitement de la démence. Cet adaptogène vital joue un rôle dans l’approche naturelle de la maladie d’Alzheimer par le neurologiste de l’UCLA, le docteur Dale Bredesen. En savoir plus.  

De nombreuses études ont montré les bienfaits de l’orpin rose, comme celle de 2016 effectuée par le docteur Bei Zhang. Une étude de 2015 a présenté l’orpin rose comme un traitement prometteur dans la médecine traditionnelle chinoise.

Tension sanguine élevée

Des millions de femmes dans le monde souffrent de tension sanguine élevée. Une étude de 2017 a montré que l’orpin rose a des propriétés abaissant la tension. Une étude de 2012 parue dans Phytotherapy Research a aussi démontré les propriétés abaissant la tension de l’orpin rose dans le cadre d’une consommation régulière. Une étude de 2006 sur des lapins a montré que l’orpin rose peut faire diminuer la quantité d’un enzyme appelé ACE (enzyme de conversion de l’angiotensine). Il est similaire à une catégorie de médicaments appelés inhibiteurs ACE. Remarque : n’arrêtez jamais de prendre des médicaments affectant la tension sanguine sans avoir consulté votre médecin.

Dose conseillée : gélule d’orpin rose : 200 à 500 mg une ou deux fois par jour ou comme indiqué sur l’étiquette. Extrait liquide d’orpin rose : comme indiqué sur l’étiquette.

Références :

  1. Integrative Cancer Therapies. 2013 Jul;12(4):312-22. doi: 10.1177/1534735412464551.  2012 Nov 9.
  2. J Med Food. 2002 Winter;5(4):211-20.  Ashwagandha improves endurance in animal studies.
  3. Choudhary B, Shetty A, Langade DG. Efficacy of Ashwagandha (Withania somnifera [L.] Dunal) in improving cardiorespiratory endurance in healthy athletic adults. Ayu. 2015;36(1):63-68. doi:10.4103/0974-8520.169002.
  4. Tewari SN, Trembalowicz FC. Some experience with deglycyrrhizinated liquorice in the treatment of gastric and duodenal ulcers with special reference to its spasmolytic effect. Gut. 1968;9(1):48-51.
  5. Hollanders D, Green G, Woolf IL, et al. Prophylaxis with deglycyrrhizinised liquorice in patients with healed gastric ulcer. British Medical Journal. 1978;1(6106):148.
  6. Raveendra KR, Jayachandra, Srinivasa V, et al. An Extract of Glycyrrhiza glabra (GutGard) Alleviates Symptoms of Functional Dyspepsia: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Study. Evidence-based Complementary and Alternative Medicine : eCAM. 2012;2012:216970. doi:10.1155/2012/216970.
  7. Brooks N. A., Wilcox G., Walker K. Z., Ashton J. F., Cox M. B., Stojanovska L. Beneficial effects of Lepidium meyenii (Maca) on psychological symptoms and measures of sexual dysfunction in postmenopausal women are not related to estrogen or androgen content. Menopause. 2008;15(6):1157–1162.
  8. Meissner HO, Kapczynski W, Mscisz A, Lutomski J. Use of Gelatinized Maca (Lepidium Peruvianum) in Early Postmenopausal Women. International Journal of Biomedical Science : IJBS. 2005;1(1):33-45.
  9. Chinese Journal of Integrative Medicine. 2009 Jun;15(3):177-83. doi: 10.1007/s11655-009-0177-x. Epub 2009 Jul 2.
  10. Journal of Strength Conditioning Research. 2013 Mar;27(3):839-47. doi: 10.1519/JSC.0b013e31825d9799.
  11. Phytomedicine. 2016 Jun 15;23(7):770-83. doi: 10.1016/j.phymed.2016.02.009. Epub 2016 Feb 24.
  12. Phytother Res. 2015 Dec;29(12):1934-9. doi: 10.1002/ptr.5486. Epub 2015 Oct 27.
  13. Zhang B, Wang Y, Li H, et al. Neuroprotective effects of salidroside through PI3K/Akt pathway activation in Alzheimer’s disease models. Drug Design, Development and Therapy. 2016;10:1335-1343. doi:10.2147/DDDT.S99958.
  14. Sun Z-K, Yang H-Q, Chen S-D. Traditional Chinese medicine: a promising candidate for the treatment of Alzheimer’s disease. Translational Neurodegeneration. 2013;2:6. doi:10.1186/2047-9158-2-6.
  15. Ma Y-G, Wang J-W, Bai Y-G, Liu M, Xie M-J, Dai Z-J. Salidroside contributes to reducing blood pressure and alleviating cerebrovascular contractile activity in diabetic Goto-Kakizaki Rats by inhibition of L-type calcium channel in smooth muscle cells. BMC Pharmacology & Toxicology. 2017;18:30. doi:10.1186/s40360-017-0135-8.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

4 étapes pour une meilleure santé intestinale

Bien-être

Les meilleures herbes pour aider en cas de stress

Bien-être

La mélatonine – Pas seulement pour le sommeil