beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

Réponses aux principales questions sur les nouveau-nés

par Dr Kristen Bruno

Si vous avez un bébé, vous avez sûrement des questions. En tant que pédiatre, je réponds ici à celles que je reçois le plus souvent.

Que faire quand mon bébé a des gaz ?

Tous les bébés ont des gaz et la plupart se soulagent facilement. Les gaz des bébés sont généralement dus à de l’air avalé, souvent pendant qu’ils pleurent. De nombreux bébés sont incommodés par les douleurs liées aux gaz. Vous pourrez les voir se contorsionner, étirer les jambes et pleurer. Les parents se demandent souvent comment diminuer les gaz de leur bébé. Voici quelques conseils pour vous aider à soulager un bébé souffrant de gaz.

  • Pédalages : Couchez le bébé sur son dos et déplacez ses jambes comme s’il pédalait sur un vélo.
  • Massage du ventre : Couchez le bébé sur le ventre sur une surface plane, puis massez-lui doucement le ventre avec la main.
  • Chaleur : Placez une serviette chaude sur le ventre du bébé (par-dessus les vêtements), puis emmaillotez-le.
  • Position d’alimentation : Placez la tête et le cou du bébé plus haut que son estomac lorsque vous le nourrissez. Si vous allaitez au biberon, surélevez légèrement le fond du biberon pour éviter que l’air ne s’accumule au niveau de la tétine.
  • Rot : Rots fréquents durant et après l’allaitement
  • Médicaments pour soulager les gaz : De nombreux parents de bébés souffrant de gaz utilisent des probiotiques, des gouttes de Mylicon et des mélanges anti-coliques pour soulager les douleurs de leur bébé.

Si votre bébé souffre trop de coliques qui ne passent pas avec les remèdes ci-dessus, parlez à votre pédiatre de votre régime alimentaire si vous allaitez, et de celui de votre enfant si vous lui donnez du lait maternel en poudre.

Comment faire dormir mon bébé la nuit ?

Les nouveau-nés ne font souvent pas la différence entre le jour et la nuit pour dormir. Ils vivent sur un cycle de 24 h et doivent apprendre vite que la nuit est pour dormir et se nourrir. Les nouveaux parents ont besoin de repos, eux aussi. Il est important de créer pour votre bébé des habitudes différentes la nuit afin qu’il dorme entre les allaitements. Voici comment :

  • En journée : Relevez les stores pour laisser entrer le soleil. Allumez les lumières. Partez faire des promenades. Parlez à votre bébé. Les bébés font généralement des siestes de 2 h maximum durant la journée.
  • Le soir : Maintenez la chambre dans le noir. Utilisez une lumière tamisée, comme une lampe pour bébé, pour offrir un minimum de lumière pour le changer et le nourrir. Lorsque le bébé se réveille pour manger, changez d’abord sa couche puis emmaillotez-le bien et nourrissez-le avant de le recoucher immédiatement pour se rendormir à la fin de l’allaitement.

Les bébés dorment jusqu’à 16 h par jour selon des courtes périodes de 2 à 3 heures. Certains bébés dormiront toute la nuit à partir de 2 à 4 mois. Il est important de se rappeler que chaque bébé est différent. Le changement d’alimentation, comme de passer de l’allaitement au lait maternel en poudre, n’aidera pas bébé à dormir toute la nuit.

La meilleure manière d’aider votre bébé à dormir plus longtemps la nuit est d’établir une routine très tôt et de s’y tenir. Les bébés apprennent à se calmer tous seuls lorsqu’ils commencent à somnoler, avant de s’endormir. Emmailloter bébé, jouer de la musique apaisante ou un son peuvent également aider à la création d’habitudes de sommeil.

Comment traiter les croûtes de lait ?

Les croûtes de lait (appelées pellicules chez les enfants plus âgés et les adultes) sont des croûtes blanches ou jaunes épaisses apparaissant en nombre sur le cuir chevelu, derrière les oreilles et dans les sourcils. Les chercheurs pensent qu’elles sont causées par une surproduction de graisse par les glandes de la peau. Les croûtes de lait sont très courantes chez les bébés de plus de 2 mois. Le symptôme est sans danger pour les bébés, mais rend souvent les parents fous. Difficile de résister à l’envie de tirer ces croûtes graisseuses du cuir chevelu de bébé pour la plupart des parents. Les croûtes de lait peuvent être traitées et diminuées avec quelques remèdes artisanaux simples, mais il n’y a pas de cure. Elles disparaissent généralement avant l’âge d’un an, mais peuvent réapparaître un peu plus tard chez certains bébés.

Pour soulager temporairement les symptômes de croûtes de lait, vous pouvez :

  • Frotter de l’huile minérale, de l’huile de coco ou de l’huile pour bébé sur le cuir chevelu de bébé, laisser reposer pendant 10 minutes, puis laver les cheveux et retirer doucement les croûtes en passant une brosse à dents souple ou un tissu.
  • Utiliser l’un des nombreux shampoings doux contre les croûtes de lait et le laisser agir quelques minutes avant de rincer
  • Consulter votre médecin au sujet des shampoings et crèmes médicales dans les cas extrêmes de croûtes de lait, ou lorsqu’elles apparaissent chez des enfants plus âgés.

Pourquoi mon bébé pleure-t-il ?

Pleurer est une façon de communiquer pour le bébé. Les bébés pleurent pour de nombreuses raisons, et la plupart des bébés pleurent pendant plusieurs heures par jour. Les pleurs sont source d’angoisse pour les parents, qui veulent que leur bébé soit toujours heureux et calme. Lorsque votre bébé pleure, recherchez les raisons les plus courantes et essayez de résoudre le problème.

Les raisons les plus communes de pleurer sont : couche humide ou sale, gaz, faim, sommeil, sensation de chaleur ou de froid. Elles sont généralement très faciles à résoudre. Mais les bébés pleurent parfois pour des raisons plus difficiles à identifier par les parents. Les bébés sont très sensibles à leur environnement et peuvent pleurer sans raison apparente vers l’âge de 6 à 8 semaines. La lumière peut être trop forte, le chien trop bruyant, votre voix trop forte, ou le parfum d’ambiance dans la maison trop prononcé. Si vous avez répondu à tous les besoins de bébé et qu’il pleure encore, c’est le moment de le bercer. La technique développée par Dr Harvey Karp est ma préférée pour apaiser un bébé irrité. Ses piliers sont : sucer, emmailloter, chuchoter, coucher sur le côté et bercer.

Combien de fois dois-je nourrir mon bébé ?

Chaque bébé a des besoins uniques en matière de quantité et fréquence d’alimentation. Les bébés qui allaitent le font par intervalles de 1h30 à 4h et regroupent souvent les séances, en particulier en soirée. Les nouveau-nés qui allaitent doivent le faire aussi souvent et longtemps qu’ils le souhaitent durant les premières semaines, lors dès premières montées de lait tandis que maman et bébé s’adaptent et cherchent un rythme. Les bébés nourris au lait maternel en poudre ont généralement besoin de 30 ml de lait toutes les 2 à 4 heures lorsqu’ils quittent la maternité. Après les premiers jours, la plupart des bébés nourris au biberon ont besoin de 60 à 90 ml de lait toutes les 2 à 4 h. Dans les deux cas, les bébés ont besoin d’un complément quotidien en vitamine D. Votre pédiatre vous indiquera le moment d’arrêter la vitamine D, mais ce ne sera pas avant 4 à 6 mois.

Voici quelques conseils d’alimentation supplémentaires :

  • Commencez à nourrir votre bébé AVANT qu’il ne pleure. Le bébé est beaucoup plus coopératif lorsqu’il est calme. Les premiers signes de faim consistent à placer la main ou le poing dans la bouche, à ouvrir la bouche ou à sortir la langue en secouant la tête. Il est plus difficile de nourrir les bébés affamés et agités.
  • Les poussées de croissance se produisent vers 10 jours, et de nouveau vers 3 à 4 semaines après la naissance, et les bébés mangent souvent plus durant ces périodes.
  • Les nouveau-nés qui font des siestes prolongées la nuit mangeront souvent plus durant la journée pour compenser les repas perdus la nuit. Votre pédiatre vous dira quand il sera possible de laisser votre bébé dormir plus de 4 heures entre chaque repas la nuit.
  • Pensez à augmenter la quantité de lait par biberon si votre bébé n’est pas rassasié à la fin d’un repas, ou s’il a faim 1 à 2 heures après.

Comment puis-je réduire le risque de mort subite du nourrisson ?

Le syndrome de mort subite du nourrisson est la crainte de tous les nouveaux parents. En 2015, près de 1600 bébés sont décédés de ce syndrome aux États-Unis, et 900 suite à un étouffement ou étranglement accidentel dans le lit. La plupart des décès par ce syndrome se produisent entre un et quatre mois, et plus de 90 % ont lieu avant l’âge de 6 mois. Les morts subites du nourrisson ont diminué au cours des 25 dernières années, avec une chute de plus de 50 % après le lancement de la campagne « Back to Sleep ». Les recherches continuent d’améliorer notre connaissance du syndrome de mort subite du nourrisson, ainsi que les stratégies de prévention.

Pour réduire le risque de mort subite, suivez ces conseils jusqu’à ce que votre enfant fasse au moins 12 mois :

1. Placez TOUJOURS bébé pour dormir dans un environnement sécurisé

  • Placez toujours bébé sur le dos pour dormir
  • Ne laissez pas bébé dormir dans votre lit
  • Ne laissez pas bébé dormir avec d’autres enfants
  • Utilisez un berceau, un parc portatif ou un couffin muni d’un matelas ferme recouvert d’une housse bien adaptée, sans oreiller, couverture, tour de lit, animal en peluche, ni doudou
  • Gardez le berceau de bébé dans votre chambre au moins jusqu’à ses 6 mois (l’AAP recommande 1 an)

2. Ne fumez pas

  • Ne laissez personne fumer à proximité du bébé.
  • Ne placez pas bébé dans une pièce ou une voiture dans laquelle des gens ont fumé récemment.

3. Offrez-lui une tétine

  • Offrez à votre bébé une tétine pour dormir. Vous n’avez pas besoin de la replacer si bébé la crache pendant la nuit
  • Pour les mères qui allaitent, ne présentez la tétine qu’une fois que bébé a appris à s’alimenter.

4. Allaitez votre bébé aussi longtemps que possible

5. Respectez toutes les visites de santé et vaccinez votre bébé

6. Observez la température

  • Ne laissez pas votre bébé avoir trop chaud
  • Maintenez la chambre de bébé à une température agréable
  • Habillez votre bébé d’une couche de vêtements supplémentaire par rapport à vous. Vous pouvez utiliser une dormeuse.

Être nouveau parent est une expérience parfois déstabilisante, mais n’oubliez pas que vous pouvez toujours appeler votre pédiatre.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Qu’est-ce que l’acide ascorbique (vitamine C) ? Avantages, compléments et autres

Bien-être

Vous n’aimez pas le goût du vinaigre de cidre de pomme (VCP) ? Voici six raisons d’essayer les compl

Bien-être

Les importants bienfaits immunitaires et antiviraux des baies de sureau