beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

Curcumine : le meilleur complément anti-âge

Par le Dr Michael Murray, médecin naturopathe

Dans cet article :


Qu'est-ce que la curcumine ?

La curcumine est un pigment jaune orangé issu de la racine de curcuma (Curcuma longa), qui, comme la plupart des gens le savent, est le principal composant du curry. La curcumine est l'un des composés naturels les plus étudiés pour ses bienfaits sur la santé. Au cours des 30 dernières années, plus de 8 000 études scientifiques, y compris des essais cliniques rigoureux sur l'homme, ont été menées avec cette dernière. Au vu des résultats, la curcumine est devenue l'un des compléments alimentaires les plus populaires au monde. Elle est notamment très prisée pour ses effets anti-âge.

Les bienfaits anti-âge de la curcumine

La curcumine est un puissant antioxydant

De nombreux bienfaits de la curcumine sont attribués à sa faculté à stimuler les processus antioxydants et anti-inflammatoires de l'organisme.1 Les composés qui agissent comme oxydants ou radicaux libres favorisent les dommages cellulaires et accélèrent le vieillissement. D'autre part, les antioxydants sont des composés qui préviennent ces dommages.

Par exemple, si vous coupez une pomme en deux et l'exposez au soleil, elle brunira progressivement à la suite de dommages oxydatifs, tout comme la rouille du fer. Ces dommages oxydatifs peuvent être considérablement ralentis si la pomme est aspergée de jus de citron, ou toute autre solution contenant de la vitamine C, et placée au réfrigérateur.

Voilà un fait intéressant : le niveau d'antioxydants dans les cellules ainsi que le niveau d'antioxydants alimentaires déterminent les diverses durées de vie des mammifères. Par exemple, les êtres humains vivent plus longtemps que les chimpanzés, les chiens, les chats et bien d'autres mammifères, car nos cellules et notre alimentation contiennent une plus grande quantité d'antioxydants.

L'activité antioxydante de la curcumine est supérieure à celle des antioxydants nutritionnels comme les vitamines C et E, et le bêta-carotène, car ceux-ci sont efficaces contre certains types d'oxydants très spécifiques (pro-oxydants hydrosolubles pour la vitamine C, pro-oxydants liposolubles pour la vitamine E et superoxyde pour le bêta-carotène).

En revanche, la curcumine est efficace pour protéger à la fois contre les oxydants hydrosolubles et liposolubles, ainsi que contre d'autres catégories de molécules nocives. Elle est très utile pour protéger contre les dommages subis par le cholestérol LDL, qui entraînent son oxydation ; le LDL oxydé est nocif pour la paroi des artères et conduit à l'athérosclérose (durcissement des artères).1

La curcumine et la régulation du facteur NF-κB

La curcumine exerce de nombreux autres bienfaits pour la santé qui ralentissent le processus de vieillissement et ne se limite pas à ses propriétés antioxydantes. Nombre des effets de la curcumine découlent de son influence sur un complexe protéique cellulaire appelé NF-κB (facteur nucléaire « kappa-light-chain-enhancer » des lymphocytes B activés).

Le facteur NF-κB est impliqué dans les réponses cellulaires à des stimuli tels que le stress, les radicaux libres, les métaux lourds, les radiations et les LDL oxydés. Tous ces stimuli peuvent entraîner une inflammation par activation des NF-κB. La curcumine favorise une bonne régulation des NF-κB. De ce fait, elle peut contribuer à améliorer la réponse de l'organisme aux stimuli stressants, et ainsi aider à réduire l'inflammation et les dommages cellulaires.1 Cet effet est utile pour prévenir la multiplication des dommages cellulaires associés au vieillissement.

La curcumine et l'inflammation

L'accélération du vieillissement humain se caractérise par un état d'inflammation chronique de faible intensité dû à plusieurs raisons. Ce processus est communément appelé « inflammation ». L'un des facteurs clés de l'inflammation est la diminution de la fonction des mitochondries, qui sont les compartiments de production d'énergie au sein des cellules.

En général, avec l'âge, on observe une réduction du nombre de mitochondries et de leur fonction. La baisse du niveau d'énergie cellulaire qui en résulte conduit à la dispersion des composés inflammatoires mitochondriaux, ainsi qu'à une plus importante formation de « déchets » cellulaires au sein de la cellule elle-même.

Chaque cellule a recours au processus de l'autophagie pour éliminer cette accumulation de débris cellulaires. Le terme autophagie signifie littéralement « se manger soi-même ». La décroissance de l'autophagie est un autre signe distinctif du vieillissement et il s'avère étroitement lié à la fonction mitochondriale. Résultat : les débris cellulaires formés ne sont pas éliminés par autophagie et, par conséquent, ils déclenchent une inflammation chronique.

L'un des autres avantages uniques de la curcumine en matière de lutte contre le vieillissement vient de sa capacité à protéger et renforcer la fonction mitochondriale. Cela préserve le processus d'autophagie et aide le système immunitaire à traiter et à éliminer correctement les déchets cellulaires.2

La curcumine a également affiché des effets remarquables de soutien de la réponse de l'organisme à l'inflammation : elle permet de réduire l'inflammation tout en contribuant à une meilleure santé cellulaire globale. Ces bienfaits ont été observés dans des études cliniques.1,2 Par exemple, les préparations à base de curcumine sont extrêmement prometteuses pour lutter contre le vieillissement du cerveau.2-4 Les habitants des zones rurales de l'Inde qui consomment de grandes quantités de curcuma présentent la plus faible incidence au monde de troubles cérébraux liés à l'âge. Naturellement, le curcuma (principal composant du curry) peut être consommé sans restriction dans le cadre de l'alimentation, mais les compléments à base de curcumine permettent d'augmenter les doses afin d'obtenir de meilleurs résultats.

Dans une étude menée à l'UCLA, 40 adultes âgés de 50 à 90 ans souffrant de troubles cognitifs et de mémoire ont été répartis aléatoirement en deux groupes pour recevoir de la Theracurmin® ou un placebo. La Theracurmin® est une forme de curcumine hautement biodisponible. Dans le cadre de ce projet, elle a été administrée à une dose de 90 mg deux fois par jour (soit 180 mg au total) pendant 18 mois.5 Au début de l'étude, la fonction cognitive de tous les sujets a été évaluée, puis à nouveau six mois plus tard et à la fin de l'étude de 18 mois. Les résultats ont montré que ceux qui prenaient Theracurmin® ont constaté une amélioration significative de leur mémoire ainsi que de leur capacité de concentration et d'attention. En revanche, les sujets du groupe placebo n'ont pas observé ces améliorations. Dans les tests liés à la mémoire, Theracurmin® a permis une amélioration de 28 % sur la période de 18 mois de l'étude. Theracurmin® a également contribué à de meilleurs scores d'humeur, et les PET scans du cerveau du groupe Theracurmin® ont révélé des dommages nettement moindres que ceux du groupe placebo. Ces résultats, ainsi que d'autres études, indiquent que Theracurmin® et d'autres produits à base de curcumine pourraient bien constituer le meilleur choix pour les personnes cherchant à éviter le déclin mental et les problèmes cérébraux liés à l'âge.

La curcumine et la santé des articulations

La dégradation des cartilages et d'autres structures articulaires est une autre triste conséquence du vieillissement. Cela se traduit par une diminution de la fonction et de la mobilité des articulations. La curcumine a obtenu des résultats impressionnants sur l'amélioration de la santé des articulations.6 Deux des produits à base de curcumine les plus étudiés du marché, Theracurmin® et Meriva®, ont apporté des bienfaits notables pour les articulations lors d'essais contrôlés chez l'humain. Dans le tout premier essai clinique en double aveugle sur la curcumine pour la santé des articulations, 50 sujets de plus de 40 ans ont reçu de la curcumine (180 mg par jour sous forme de Theracurmin®) ou un placebo équivalent pendant 8 semaines.7 Les résultats de l'essai ont montré que les scores de gênes aux genoux allant de modérés à intenses étaient significativement plus faibles chez le groupe Theracurmin® que chez le groupe placebo.

Meriva® a également été utilisé dans des études détaillées sur la santé des articulations.8 Dans une de ces études, 50 patients souffrant de gênes aux genoux ont reçu 1 000 mg de Meriva (pour un apport de 200 mg de curcumine) pendant 3 mois. Les résultats ont fait ressortir une diminution de 58 % des scores de gênes articulaires et une augmentation de la distance de marche lors du test sur tapis roulant (de 76 mètres en moyenne au début de l'essai à 332 mètres en moyenne).9 Dans un autre essai clinique, 100 patients souffrant de gênes aux genoux ont reçu 1 000 mg de Meriva pendant 8 mois.10 Comme pour l'autre étude, les scores de symptômes et la distance de marche ont tous été améliorés de manière significative.

Un autre petit essai contrôlé par placebo sur des personnes souffrant de gênes légères à modérées du genou a montré que la curcumine était efficace lorsqu'elle était associée à la pipérine (un composé du poivre noir connu pour sa capacité à améliorer la biodisponibilité de la curcumine). Après six semaines de traitement quotidien à raison de 1 500 mg d'un complexe curcuminoïde (C3 Complex®) comprenant 15 mg de Bioperine®, une formule standardisée de pipérine, on a constaté une réduction nettement plus marquée des gênes tout en améliorant la capacité physique.11

Selon une étude portant sur un extrait de curcuma apportant 75 à 85 % de curcumine sans pipérine, une dose quotidienne de 1 500 mg par jour pendant 4 semaines a également permis d'améliorer la raideur, la gêne et le fonctionnement du genou. La comparaison des résultats avec le groupe de contrôle ayant reçu de l'ibuprofène est assez favorable. La plupart des sujets (96 à 97 %) se sont déclarés satisfaits des progrès réalisés en termes de santé articulaire.12

Formes de curcumine disponibles :

Le curcuma peut être consommé librement sous forme d'épice, de jus comme le gingembre, ou utilisé dans l'alimentation de diverses manières. Pour ceux à la recherche de préparations spécifiques pour la santé, les produits à base de curcumine concentrée sont recommandés. Certains craignent que la poudre de curcumine ordinaire soit mal absorbée et qu'elle ne donne pas de résultats constants. Cette mauvaise absorption de la curcumine explique le développement de plusieurs produits commerciaux fournissant une meilleure biodisponibilité ainsi qu'un soutien clinique en termes d'innocuité et d'efficacité. Ces préparations méritent une mention spéciale en raison de leurs études cliniques, notamment Theracurmin®, Meriva® et C3 Complex®. Cela dit, il existe aussi des données probantes sur les bienfaits de la poudre de curcumine ordinaire décrite ci-dessus.

Posologie habituelle :

La posologie d'une préparation à base de curcumine devrait idéalement être établie en fonction de preuves cliniques sur l'innocuité et les bienfaits pour la santé. Voici les doses recommandées pour les différentes formules les plus courantes :

  • Curcumine – 1 500 mg par jour.
  • Theracurmin® – 60 à 180 mg de curcumine par jour.
  • Meriva® – 1 000 mg, pour un apport de 200 mg de curcumine par jour.
  • C3 Complex® – 1 500 mg de curcuminoïdes et 15 mg de Bioperine® par jour.

Effets secondaires et innocuité :

La curcumine est généralement très bien tolérée et aucun effet secondaire significatif n'a été signalé lors des essais cliniques.

Interactions médicamenteuses :

Si vous prenez un médicament sur ordonnance, veuillez consulter votre médecin pour vous renseigner sur toute éventuelle interaction médicamenteuse avec la curcumine. La curcumine a plusieurs interactions médicamenteuses possibles, mais seules quelques-unes ont été confirmées. Par exemple, elle peut réduire l'absorption du talinolol (un bêta-bloquant), accroître l'élimination de la norfloxacine et inhiber divers agents chimiothérapeutiques, dont la camptothécine, la doxorubicine et la méclorethamine.

Références :

  1. Kunnumakkara AB, Bordoloi D, Padmavathi G, et al. Curcumin, the golden nutraceutical: multitargeting for multiple chronic diseases. Br J Pharmacol. 2017;174(11):1325-1348. 
  2. de Oliveira MR, Jardim FR, Setzer WN, Nabavi SM, Nabavi SF. Curcumin, mitochondrial biogenesis, and mitophagy: Exploring recent data and indicating future needs. Biotechnol Adv. 2016;34(5):813-826. 
  3. Bhat A, Mahalakshmi AM, Ray B, et al. Benefits of curcumin in brain disorders. Biofactors. 2019;45(5):666-689.
  4. Ullah F, Liang A, Rangel A, Gyengesi E, Niedermayer G, Münch G. High bioavailability curcumin: an anti-inflammatory and neurosupportive bioactive nutrient for neurodegenerative diseases characterized by chronic neuroinflammation. Arch Toxicol. 2017;91(4):1623-1634. 
  5. Small GW, Siddarth P, Li Z, et al. Memory and Brain Amyloid and Tau Effects of a Bioavailable Form of Curcumin in Non-Demented Adults: A Double-Blind, Placebo-Controlled 18-Month Trial. Am J Geriatr Psychiatry. 2018;26(3):266-277. 
  6. Chin KY. The spice for joint inflammation: anti-inflammatory role of curcumin in treating osteoarthritis. Drug Des Devel Ther. 2016;10:3029-3042.
  7. Nakagawa Y, Mukai S, Yamada S, et al. Short-term effects of highly-bioavailable curcumin for treating knee osteoarthritis: a randomized, double-blind, placebo-controlled prospective study. J Orthop Sci. 2014;19(6):933–939.
  8. Mirzaei H, Shakeri A, Rashidi B, Jalili A, Banikazemi Z, Sahebkar A. Phytosomal curcumin: a review of pharmacokinetic, experimental and clinical studies. Biomed Pharmacother. 2017;85:102–112.
  9. Belcaro G, Cesarone MR, Dugall M, et al. Product-evaluation registry of Meriva®, a curcumin-phosphatidylcholine complex, for the complementary management of osteoarthritis. Panminerva Med. 2010;52(2 suppl 1):55–62.
  10. Appendino G, Belcaro G, Cesarone MR, et al. Efficacy and safety of Meriva, a curcumin-phosphatidylcholine complex, during extended administration in osteoarthritis patients. Altern Med Rev. 2010;15:337–344.
  11. Panahi Y, Rahimnia AR, Sharafi M, Alishiri G, Saburi A, Sahebkar A. Curcuminoid treatment for knee osteoarthritis: a randomized double-blind placebo-controlled trial. Phytother Res. 2014;28(11):1625–1631.
  12. Kuptniratsaikul V, Dajpratham P, Taechaarpornkul W, et al. Efficacy and safety of Curcuma domestica extracts compared with ibuprofen in patients with knee osteoarthritis: a multicenter study. Clin Interv Aging. 2014;9:451–458.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Qu’est-ce que l’acide ascorbique (vitamine C) ? Avantages, compléments et autres

Bien-être

Vous n’aimez pas le goût du vinaigre de cidre de pomme (VCP) ? Voici six raisons d’essayer les compl

Bien-être

Les importants bienfaits immunitaires et antiviraux des baies de sureau