header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Les bienfaits du curcuma, une épice aux propriétés anti-inflammatoires

1 novembre 2017

par Eric Madrid MD

Comment pouvez-vous améliorer votre santé ? La solution pourrait venir d'une épice rangée dans un de vos placards ! Le curcuma, aussi connu sous les noms Curcuma longa et safran des Indes, est une plante à racine de la famille des zingibéracées, souvent utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, et digestives. La curcumine, un composé chimique présent dans le curcuma, pourrait fournir beaucoup de bienfaits pour la santé. Alors que de nombreuses personnes utilise le curcuma comme épice pour relever leurs plats depuis 4 000 ans, le curcuma a également joué un rôle important dans la médecine pendant tout ce temps ! De nos jours, ses propriétés continues à être étudiées pour une possible utilisation en tant que traitement alternatif contre de nombreuses maladies courantes, maladies chroniques ou en cas de blessure.

Au cours des dernières années, j'ai moi-même recommandé le curcuma comme traitement de première intention en cas d'inflammation des articulations, ou arthrite. Nous avons obtenu de bons résultats. Beaucoup de patients m'ont dit qu'ils ont ainsi pu réduire leurs besoins en médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, et dans certains cas, en médicaments narcotiques.  

L'histoire du curcuma

Dans la culture indienne, les praticiens de l'ancienne médecine ayurvédique recommandaient l'utilisation de plantes et de minéraux pour le traitement des maladies.  Le curcuma, sous forme de pâte, était appliqué sur la peau pour traiter diverses affections. Il pouvait également être utilisé pour des inhalations en cas de congestion des voies respiratoires. Alors que les essais cliniques concernant ses utilisations sont pour l'heure limités, les praticiens modernes de l'ayurvéda affirment tout de même qu'au cours des 3 000 dernières annés, le curcuma a pu soulager certains symptômes et il continue de la faire aujourd'hui.

Le curcuma ou jiang huang était utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise car il était considéré comme capable de déplacer le “qi”, ou énergie vitale, d'une personne. De plus, les gens pensaient que la curcuma améliorait le flux sanguin, soulageait les douleurs abdominales et aidait à redémarrer le cycle menstruel féminin en cas d'arrêt de ce dernier, une pathologie qui porte le nom d'aménorrhée. Même si ses mécanismes d'action restent à prouver dans ces différents domaines, l'usage traditionnel du curcuma pour le traitement de ces problèmes de santé persiste de nos jours.

Médicine conventionnelle

Récemment, l'usage du curcuma comme soin intégré dans le traitement de certains problèmes de santé est devenu populaire. Son usage est recommandé par de nombreux médecins bien connus. Un d'entre-eux affirme que boire du thé au curcuma aide à réduire le stress et à apaiser l'esprit. Un autre médecin, présentateur d'une émission de télévision populaire, suggère que la consommation de curcuma peut aider à soulager les douleurs provoquées par les effets inflammatoires de l'arthrose et peut être important pour la bonne santé des intestins, car  il pourrait soulager les symptômes causés par les reflux d'acidité.

Comment agit le curcuma ?  

J'ai indiqué plus haut que l'ingrédient actif présent dans le curcuma est la curcumine, son mécanisme d'action reste à ce jour quelque peu méconnu. Cependant, il semble que le curcuma possède plusieurs mécanismes d'action, ce qui explique ses différents usages, pour le traitement de tout un éventail de problèmes médicaux.

Pathologies que la curcumine aide à soigner (curcuma)

Arthrite

L'arthrite est une pathologie qui affecte les humains depuis toujours. Sur la planète entière, plus de 250 millions d'individus sont affectés. Avant l'avènement des traitements modernes, les personnes touchées ne restaient pas sans rien faire face aux douleurs ressenties, mais elles utilisaient des plantes et des aliments naturels pour aider à diminuer les douleurs et l'inconfort. Aujourd'hui, alors que de plus en plus de personnes ressentent les effets secondaires des médicaments, et ainsi, beaucoup recherchent des alternatives plus sûres.

Le mot arthrite vient du grec arthron, qui signifie articulation, et du mot latin itis, qui signifie inflammation. Ainsi, l'arthrite signifie littéralement “inflammation des articulations”. Les types les plus communs d'arthrite sont l'arthrose (environ 95 %) et l'arthrite rhumatoïde (environ 5 %).

Des études montrent que le curcuma peut aider à réduire les douleurs en cas d'arthrite rhumatoïde  et d'arthrose. Les scientifiques ont découvert que le curcuma peut réduire l'inflammation de la même façon que plusieurs médicaments connus. Cette plante peut modifier le signal NF-κB et réduire l'inflammation qui entraîne des douleurs en cas d'arthrite. Les médecins appellent ces produits chimiques COX-2 et 5-LOX.

En 2017, des données utilisées à Tucson, en Arizona, ont révélé que les patients souffrant d'arthrite rhumatoïde qui avaient recours à l'automédication en plus de traitements médicaux conventionnels, utilisaient le plus souvent le curcuma en raison des ses propriétés anti-inflammatoires.

Les compléments alimentaires avec curcuma peuvent être utiles dans le traitement des douleurs causées par l'arthrite, mais il existe aussi d'autres traitements naturels contre l'arthrite.

Antioxydant

L'oxydation est la cause principale à l'origine du vieillissement du corps et de son altération. Les exemples d'oxydation sont nombreux : une pomme qui brunit quand elle est exposée à l'air libre, un avocat à qui il arrive la même chose ; la rouille qui apparaît sur un morceau de fer exposé aux éléments... Ces dommages (ou stress oxydatif) peuvent être causés par le soleil, l'air, le sucre, les aliments transformés ou des produits chimiques toxiques.  Les fruits et légumes, ayant une haute concentration en produits phytochimiques (produits chimiques végétaux), fournissent au corps des antioxydants qui aident à le protéger.

Le curcuma est également un puissant antioxydant, qu'il soit consommé comme épice dans le régime alimentaire ou pris sous forme de compléments alimentaires avec curcumine. Le stress oxydatif est suspecté de jouer un rôle dans le développement de cancers et de maladies du cœur. Le curcuma peut aider à prévenir l'oxydation, selon un rapport de 2016 publié la revue Diseases.

Cancer

Il y a 100 ans, les cancers étaient rares aux USA, en Russie, au Japon et en Chine. Mais aujourd'hui, le cancer est une des principales causes de mortalité à l'échelle de la planète.

Au début du vingtième siècle, trois pourcent de la population des USA souffrait d'un cancer. En 1950, 20 pourcent de la population américaine avait développé un cancer. En 2000, 38 pourcent de la population avait un cancer. Les médecins prédisent qu'en 2020, 50 pourcent, soit 1 personne sur 2, aura un cancer à un moment de sa vie. Un mauvais régime alimentaire et le manque d'exercices physiques font partie des principaux contributeurs, alors que les toxines présentes dans l'environnement et qui provoquent une oxydation, jouent également un rôle. Détoxifier le corps est crucial. Des scientifiques cherchent toujours d'autres moyens d'aider à réduire les risques de développer un cancer.

Selon des études préliminaires, la curcumine semble avoir des propriétés anticancéreuses.  Une étude pilote conduite en laboratoire avec des cellules cancéreuses prélevées dans le cerveau, le gros intestin, la prostate et le sang, suggère que la curcumine pourrait stopper la croissance des cellules cancéreuses. Une étude menée en 2013 a montré que la curcumine inhibe le cancer,  en utilisant de nombreuses voies biochimiques. À l'aide de ces divers mécanismes, le potentiel de la curcumine, dans le domaine du traitement du cancer, débouchera éventuellement sur de nombreuses possibilités dans le futur.  À ce jour, les données sont encore préliminaires et les compléments avec curcumine ne doivent en aucun cas remplacer un traitement contre le cancer conseillé par un médecin.

Pour les individus qui suivent un traitement conventionnel contre le cancer, un des effets secondaires communs est la présence d'aphtes dans la cavité buccale.  En 2015 un étude a conclu que la curcumine est plus efficace que les bains de bouche communément prescrits pour les personnes souffrant d'aphtes suite à une radiothérapie ou une chimiothérapie.

Maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une maladie du cerveau qui affecte généralement les adultes âgés. Cette pathologie doit son nom au Dr. Aloysium “Alois” Alzheimer (1864-1915), un psychiatre qui a diagnostiqué en 1906 un cas de démence chez une femme qui était morte à cause d'une maladie étrange. Il a par la suite publié ses découvertes dans une revue médicale. En 1912, cette forme de démence à pris le nom de maladie d'Alzheimer.

En ce qui concerne la santé du cerveau, le Dr. Dale Bredersen de l'Université de Californie, auteur du livre The End of Alzheimer’s publié en 2017, considère que le curcuma joue un rôle important dans l'amélioration des symptômes de la démence et de la maladie d'Alzheimer.  Beaucoup d'études scientifiques apportent des preuves de son efficacité. Une étude scientifique en particulier a montré que le curcuma peut jouer un rôle dans la diminution de l'accumulation des plaques amyloïdes dans le cerveau. L'accumulation de cette substance dans le cerveau est suspectée être à l'origine de la maladie d'Alzheimer. Une étude de 2017 publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease a conclu que le curcuma pourrait également jouer un rôle important dans la prévention de la perte de mémoire. Le possible rôle du curcuma dans la prévention d'une légère détoriation cognitive, qui précède l'apparition de la maladie d'Alzheimer, suscite beaucoup d'espoir. Il doit être considéré comme un complément essentiel par tous ceux qui souhaitent optimiser leur mémoire.

Asthme

L'asthme est une maladie respiratoire commune chez l'enfant et l'adulte. Les médecin le définissent comme une maladie chronique réversible touchant les bronches qui peut être traitée avec des médicaments contenant de l'albutérol. Heureusement, si les causes sont identifées et la maladie correctement diagnostiquée, l'asthme peut être traité avec succés. Malgré notre capacité à contrôler les symptômes associés à l'asthme, prévenir les crises est aussi important. La curcumine semble jouer un rôle important.

Une étude de 2010 a démontré une meilleure gestion de l'asthme lors de l'utilisation de curcuma en association avec du boswellia serrata et de la racine de réglisse. Les résultats ont montré une meilleure prévention en ce qui concerne l'excès de gonflement et la production de mucus associés à l'asthme, avec une réduction de l'inflammation et une augmentation des propriétés antioxydantes.

Une étude publiée en 2014 dans le Journal of Clinical and Diagnostic Research a également conclu que le curcuma, quand ingéré, peut aider à améliorer les fonctions des poumons chez les personnes souffrant d'asthme.

Autres maladies pour lesquelles le curcuma pourrait apporter un soulagement selon des études :

  • Rectocolite hémorragique (inflammation du côlon)
  • Lichen plan buccal  
  • Diabètes
  • Haute tension artérielle
  • Ulcères de l'estomac causés par la bactérie h. pylori
  • Indigestion
  • Prévention des calculs biliaires
  • Infections bactériennes
  • Uvéite (inflammation de l'œill)
  • Athérosclérose et maladie du cœur
  • Aide à éliminer le mercure du corps

Avec l'avènement d'internet, de plus en plus d'individus ont accès à l'information et semblent être ouverts à l'utilisation de traitements qu'ils peuvent utiliser en parallèle de la médecine occidentale traditionnelle.

Est-ce sans danger ?

Une étude sur la toxicité du curcuma, menée sur des animaux, n'a montré aucun effet négatif chez des rats, cochons d'Inde et singes adultes en ayant consommé pendant trois semaines ; cette forme de traitement étant de plus en plus populaire, des études plus approfondies sur la sûreté de la consommation de curcuma sont en cours. Il est important de garder à l'esprit que lorsque vous utilisez un produit pour la première fois, il existe toujours une possibilité que vous découvriez que vous êtes allergique ou sensible à ce produit.

De plus, vous devez impérativement consulté votre médecin avant d'essayer de nouveaux compléments alimentaires, car les effets du curcuma sont différents pour chaque maladie. À cause des éventuelles interactions avec votre traitement médical actuel ou d'autres objectifs en terme de santé, veuillez d'abord consulter votre médecin afin de déterminer si la consommation de curcuma est bon choix pour vous. Ci-dessous, les possibles interactions entre le curcuma et des médicaments :

  • le curcuma associé aux médicaments contre les différents diabètes, peut entraîner un risque d'hypoglycémie. En d'autres termes, le curcuma peut réduire les besoins en ce qui concerne les médicaments antidiabétiques.
  • Le curcuma et les anticoagulants peuvent interagir.  Lorsque sont associés curcuma et des médicaments comme le clopidogrel (Plavix) ou la warfarine (Coumadin), le risque de saignement peut être accru.  Consultez votre médecin avant de les prendre ensemble.

Doses recommandées

Beaucoup de personnes consomment du curcuma en le buvant sous forme de thé, sous forme de poudre pour certaines affections de la peau et également sous forme de gélules à avaler. Les compléments avec curcuma / curcumine sont habituellement pris par doses quotidiennes de 500 mg ou bien 500 mg jusqu'à trois fois par jour.

Pendant des milliers d'années, les gens ont utilisé le curcuma comme remède naturel pour traiter leurs problèmes de santé, et, comme l'Histoire et la recherche le montrent, il est tout à fait possible que le curcuma ait des propriétés anti-inflammatoires, anti-cancéreuses et antioxydantes. Avoir un régime alimentaire équilibré et faire régulièrement des exercices physiques est essentiel pour améliorer de nombreux problèmes de santé. Cependant, ajouter du curcuma à votre régime alimentaire et consommer un complément avec du curcuma / de la curcumine semble jouer un rôle important dans la prévention des maladies.

Références:

  1. Rachel Groff, Meghan Strom, Laura Hopkins, Lena Feng, Allison Hopkins and Janet Funk. Dietary Supplements and Nutritional Approaches Used for Rheumatoid Arthritis Self-Management April 2017. The FASEB Journal vol. 31 no. 1 Supplement lb396
  2. Daily JW, Yang M, Park S. Efficacy of Turmeric Extracts and Curcumin for Alleviating the Symptoms of Joint Arthritis: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Clinical Trials. Journal of Medicinal Food. 2016;19(8):717-729. doi:10.1089/jmf.2016.3705.
  3. Griffiths K, Aggarwal BB, Singh RB, Buttar HS, Wilson D, De Meester F. Food Antioxidants and Their Anti-Inflammatory Properties: A Potential Role in Cardiovascular Diseases and Cancer Prevention. Battino M, ed. Diseases. 2016;4(3):28. doi:10.3390/diseases4030028.
  4. Shehzad, A. and Lee, Y. S. (2013), Molecular mechanisms of curcumin action: Signal transduction. BioFactors, 39: 27–36. doi:10.1002/biof.1065
  5. Ravindran J, Prasad S, Aggarwal BB. Curcumin and Cancer Cells: How Many Ways Can Curry Kill Tumor Cells Selectively? The AAPS Journal. 2009;11(3):495-510. doi:10.1208/s12248-009-9128-x.
  6. Patil K, Guledgud MV, Kulkarni PK, Keshari D, Tayal S. Use of Curcumin Mouthrinse in Radio-Chemotherapy Induced Oral Mucositis Patients: A Pilot Study. Journal of Clinical and Diagnostic Research: JCDR. 2015;9(8):ZC59-ZC62. doi:10.7860/JCDR/2015/13034.6345.
  7. Journal of Alzheimer's Disease, vol. 55, no. 2, pp. 797-811, 2017
  8. J Alzheimers Dis. 2017;60(2):451-460. doi: 10.3233/JAD-170354.
  9. Houssen ME, Ragab A, Mesbah A, El-Samanoudy AZ, Othman G, Moustafa AF, Badria FA. Natural anti-inflammatory products and leukotriene inhibitors as complementary therapy for bronchial asthma. Clin Biochem. 2010 Jul;43(10-11):887-90.
  10. Abidi A, Gupta S, Agarwal M, Bhalla HL, Saluja M. Evaluation of Efficacy of Curcumin as an Add-on therapy in Patients of Bronchial Asthma. Journal of Clinical and Diagnostic Research: JCDR. 2014;8(8):HC19-HC24. doi:10.7860/JCDR/2014/9273.4705.
  11. Vibha Singh, Mahesh Pal,1 Shalini Gupta,2 S. K. Tiwari,1 Laxman Malkunje, and Somdipto Das. Turmeric - A new treatment option for lichen planus: A pilot study. Natl J Maxillofac Surg. 2013 Jul-Dec; 4(2): 198–201.
  12. doi:  10.4103/0975-5950.127651
  13. Sarkar A, De R, Mukhopadhyay AK. Curcumin as a potential therapeutic candidate for Helicobacter pylori associated diseases. World Journal of Gastroenterology. 2016;22(9):2736-2748. doi:10.3748/wjg.v22.i9.2736.
  14. Li Y, Li M, Wu S, Tian Y. Combination of curcumin and piperine prevents formation of gallstones in C57BL6 mice fed on lithogenic diet: whether NPC1L1/SREBP2 participates in this process? Lipids in Health and Disease. 2015;14:100. doi:10.1186/s12944-015-0106-2.
  15. J Appl Toxicol. 2010 Jul;30(5):457-68. doi: 10.1002/jat.1517.
  16. Shankar TN, Shantha NV, Ramesh HP, Murthy IA, Murthy VS. Toxicity studies on turmeric (Curcuma longa): acute toxicity studies in rats, guineapigs and monkeys. Indian Journal of Experimental Biology 1980 Vol.18 No.1 pp.73-75 ref.11

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

4 étapes pour une meilleure santé intestinale

Bien-être

Les meilleures herbes pour aider en cas de stress

Bien-être

La mélatonine – Pas seulement pour le sommeil