header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Comment vivre avec l’histamine et trouver un remède

19 janvier 2018

Par le docteur en médecine Taz Bhatia

Le nez qui coule, les yeux larmoyants, la langue qui démange : beaucoup d’entre nous connaissent les symptômes de l’intolérance à l’histamine. La réaction classique est de saisir un flacon de Benadryl ou d’antihistaminique en vente libre pour trouver un soulagement immédiat. Malheureusement, ceci est souvent une solution temporaire, de courte durée.

Qu’est-ce que l’histamine ?

L’histamine est un neurotransmetteur (ou plus spécifiquement, un amine) qui est un élément chimique présent dans le corps qui communique avec le cerveau et les intestins. La majorité des histamines est produite dans les intestins et régulée par la flore intestinale. L’histamine est dégradée par l’enzyme diamine oxydase (ou DAO), qui élimine l’histamine du corps. Pour de nombreuses personnes, une déficience de cette enzyme crée une intolérance à l’histamine.  

De nombreux aliments contiennent aussi de grandes quantités d’histamine. Parmi ceux-ci, on retrouve la banane, l’avocat et l’aubergine. La plupart des gens réussissent à éliminer l’histamine de leur corps et ne ressentent pas les symptômes de l’allergie ou de l’intolérance à l’histamine. Pour beaucoup d’autres personnes, les symptômes peuvent être plus subtils que les symptômes ordinaires d’une allergie. Ils ressentent plutôt des migraines, des douleurs abdominales, de la diarrhée, un rougissement du visage, de l’irritabilité, des congestions ou simplement une faiblesse générale du système immunitaire. Chez l’enfant, les symptômes peuvent aussi inclure de l’inattention, de l’anxiété et des tendances compulsives.

Quelle est la différence entre allergie et intolérance à l’histamine

Avec une intolérance à l’histamine, il n’y a généralement pas de réaction immédiate, mais on constate plutôt une lente accumulation ou apparition de symptômes. Ceci peut être troublant et complique l’identification de la racine du mal-être pour la personne atteinte.

Heureusement, il existe un moyen de minimiser l’intolérance à l’histamine et d’améliorer la santé générale. La première étape est de limiter les aliments riches en histamine. Diminuer l’apport quotidien en alcool (en particulier en vin et en bière qui sont fermentés), permet d’améliorer la réponse à l’histamine. Éviter les bananes, les aubergines et les avocats pendant au moins 4 à 6 semaines peut aussi aider à gérer les symptômes de l’intolérance à l’histamine. De plus, limiter l’apport en aliments fermentés tels que le kombucha, la choucroute et le kéfir peut réellement améliorer l’intolérance à l’histamine.

La santé intestinale est-elle importante en cas d’intolérance à l’histamine ?

L’amélioration de la santé intestinale est un élément clef dans le processus de diminution de l’intolérance à l’histamine. Les probiotiques contenant des lactobacilles et des bifidobactéries peuvent aider à réguler les levures candida dans les intestins, équilibrant la quantité d’histamine. Des plantes telles que celles contenant de la berbérine ou l’huile d’origan peuvent aider à combattre la levure candida, améliorant indirectement la quantité d’histamines présentes.

Augmenter l’apport en graisses saines comme l’huile d’olive ou l’huile de noix de coco peut améliorer les symptômes de l’intolérance à l’histamine, car les graisses stabilisent l’équilibre de la flore intestinale. Les enzymes contenant de la lipase et la bile de bœuf améliorent la malabsorption des graisses, ce qui aide aussi à conserver un bon équilibre de la flore intestinale.

Anti-inflammatoires naturels

Des anti-inflammatoires et antihistaminiques naturels peuvent aussi aider à combattre l’intolérance à l’histamine. La quercétine, trouvée naturellement dans les pommes ou le curcuma, une épice bien connue, peut servir à limiter la réponse à l’histamine et réduire les inflammations. Le fait d’en ajouter dans votre régime quotidien, avec des probiotiques, peut améliorer l’intolérance à l’histamine, permettant une plus grande variété dans l’alimentation.

Il est important de se rappeler que l’intolérance à l’histamine peut être longue à soigner, contrairement à une allergie à l’histamine qui est souvent rapidement résolue en utilisant des antihistaminiques ou de l’épinéphrine. Reconnaissez les symptômes de l’intolérance à l’histamine et organisez une stratégie pour l’améliorer en modifiant votre alimentation et votre style de vie, et en prenant des compléments alimentaires.

Références :

  1. http://ajcn.nutrition.org/content/85/5/1185.long

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Des approches naturelles à la constipation

Troubles

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires

Troubles

L’acide alpha-lipoïque et la sclérose en plaques