beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

4 solutions naturelles pour renforcer la santé pulmonaire

Par la Dre Candace Mathers, médecin naturopathe

Dans cet article :


La santé respiratoire est, à juste titre, une préoccupation mondiale de premier plan à l'heure actuelle. Nous sommes à un moment unique de l'Histoire où le souci de préserver la santé pulmonaire ne concerne plus seulement les personnes atteintes de maladies pulmonaires chroniques. Après tout, la santé des poumons est une priorité absolue pour quiconque souhaite être en bonne santé et en pleine forme.

Une mauvaise santé respiratoire est extrêmement préoccupante, car cela risque de prédisposer les personnes concernées à des maladies respiratoires comme la grippe. Les pathologies associées à une mauvaise santé respiratoire, telles que la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et la mucoviscidose, peuvent avoir des conséquences très néfastes sur la santé et le bien-être général. En outre, ces maladies ont été liées à d'autres affections débilitantes comme les maladies cardiovasculaires.

Il est non seulement salutaire, mais aussi nécessaire de maintenir ses poumons en parfaite santé. La vitamine A, la vitamine C, le ginseng rouge et le cordyceps peuvent contribuer à améliorer la santé pulmonaire.

La vitamine A et la santé des poumons et des alvéoles

Chez de nombreuses personnes, la vitamine A évoque immédiatement la santé des yeux. Elle apporte en effet d'énormes bienfaits à la santé oculaire, mais elle contribue également à améliorer la santé des poumons.

C'est une vitamine appartenant à la famille spécifique des vitamines liposolubles. Ces dernières, qui comprennent également les vitamines D, E et K, sont absorbées dans le tractus gastro-intestinal et stockées dans les tissus adipeux et le foie.

Étant sa nature liposoluble et le fait qu'elle soit stockée dans le tissu adipeux, la vitamine A n'est pas facilement excrétée par l'organisme, de sorte qu'une consommation excessive de vitamine A peut être toxique pour le corps.

La vitamine A peut être essentielle pour assurer la santé des poumons. Les recherches montrent que la vitamine A peut être cruciale au bon développement des poumons et des alvéoles pulmonaires (de minuscules sacs d'air qui tapissent les poumons et participent aux échanges gazeux) pendant les premiers stades de la vie, ainsi qu'au maintien de la structure cellulaire et de l'intégrité de ces organes tout au long de la vie.

Des études révèlent qu'une carence en vitamine A peut être liée à la dysplasie broncho-pulmonaire, une grave affection des poumons qui empêche leur développement normal et qui touche généralement les nourrissons prématurés. En outre, des travaux montrent que même une carence modérée en vitamine A peut entraîner non seulement un risque accru d'infections respiratoires, mais aussi des infections respiratoires à répétition.

Une carence en vitamine A est généralement déclarée à moins de 15 microgrammes/décilitre (µg/dL) ou à moins de 0,52 micromole/litre (μmol/L) selon le laboratoire dans lequel le test est effectué. Les plages normales sont de 15 à 60 μg/dL ou de 0,52 à 2,09 μmol/L. Le National Institutes of Health (NIH) recommande 900 µg de vitamine A par jour pour les hommes et 700 µg par jour pour les femmes.

Elle est présente dans des aliments comme le melon cantaloup, mais pour garantir sa biodisponibilité, à savoir la capacité de votre corps à absorber et utiliser une vitamine ou un minéral spécifique, vous pouvez toujours vous en procurer en consommant des super-aliments de haute qualité ou des compléments de vitamine A.

La vitamine C peut renforcer la fonction pulmonaire

La vitamine C a fait parler d'elle ces derniers mois en raison de ses puissantes capacités antioxydantes, mais elle peut également contribuer à la santé des poumons.

La vitamine C appartient à une famille de vitamines différente de la vitamine A, car elle est hydrosoluble et non liposoluble, dans sa forme naturelle. Par conséquent, elle n'est pas stockée en quantité appréciable dans l'organisme et tout excès est facilement excrété. Cela signifie également que le risque de toxicité peut être moindre qu'avec une vitamine liposoluble.

Les recherches suggèrent que la vitamine C pourrait être un puissant soutien de la fonction pulmonaire. Un faible apport en vitamine C a été relié à une dégradation de la fonction pulmonaire chez les garçons et les filles. Inversement, un apport plus élevé en vitamine C a été associé à une meilleure fonction pulmonaire. La recherche suggère également qu'un faible apport en vitamine C associé au tabagisme peut conduire à une BPCO à un âge plus avancé.

Des études indiquent qu'un apport adéquat en vitamine C peut non seulement contribuer à réduire la fréquence des rhumes au cours de l'année, mais aussi à raccourcir leur durée. Par ailleurs, dans trois essais contrôlés, elle a permis de prévenir une pneumonie.

Bien qu'une carence en vitamine C soit généralement constatée chez les populations à risque, telles que les sans-abri, les hommes et les femmes âgés et les personnes souffrant de problèmes psychiatriques, des études indiquent qu'un faible apport en vitamine C peut être sous-estimé dans la population générale.

Un taux inférieur à 2,5 milligrammes par litre (mg/L) peut suggérer une carence en vitamine C. Le National Institutes of Health recommande un minimum de 90 mg/jour pour les hommes et de 75 mg pour les femmes.

La vitamine C est présente dans des aliments comme les agrumes, mais si vous n'en consommez pas assez, la vitamine C liposomale peut être une option. Celle-ci passe facilement dans la circulation sanguine et peut présenter moins d'effets secondaires gastro-intestinaux (crampes d'estomac, selles molles, etc.) que la vitamine C traditionnelle.

Si la vitamine C liposomale possède une meilleure biodisponibilité et est plus facile à digérer, la vitamine C traditionnelle peut néanmoins constituer une excellente alternative pour augmenter votre apport en vitamine C.

Le ginseng rouge et le soutien immunitaire

Le ginseng rouge est une plante utilisée comme médicament dans la médecine asiatique ancestrale, en particulier dans les cultures coréenne, chinoise et japonaise, depuis au moins un millénaire.

Le ginseng rouge a traditionnellement été utilisé dans ces cultures pour remédier à la stérilité masculine, aux troubles de l'érection et pour accroître la longévité sexuelle, mais des études commencent à suggérer qu'il pourrait également être une puissante herbe médicinale pour préserver les poumons.

Si les recherches établissent que les vitamines A et C peuvent être des ingrédients clés pour le bon développement et le bon fonctionnement des poumons tout au long de la vie, elles montrent également que la capacité du ginseng rouge à renforcer la santé des poumons pourrait tenir à ses vertus antivirales et ses propriétés de stimulation du système immunitaire.

Le ginseng rouge est un antiviral puissant. Les recherches montrent qu'il peut protéger contre le virus respiratoire syncytial, souvent appelé VRS, et le virus de la grippe A en aidant à stimuler le système immunitaire et à réduire l'inflammation pulmonaire associée à ces virus.

Associé à la vitamine C, le ginseng rouge se révèle très puissant pour réduire l'inflammation des poumons et augmenter l'activité du système immunitaire, en particulier des cellules immunitaires spécialisées appelées cellules tueuses naturelles, pour lutter contre les infections grippales.

De plus, des études suggèrent que le ginseng rouge est un puissant adaptogène. Les adaptogènes sont des substances spéciales, comme les herbes médicinales, capables d'aider l'organisme en renforçant sa résistance à divers types de stress, qu'ils soient internes, comme le stress financier ou familial, ou externes, comme les virus.

Bien qu'il n'y ait pas de dose standard recommandée pour le ginseng rouge, la posologie varie généralement entre 200 et 600 mg ou plus pour assurer une santé pulmonaire optimale.

Le ginseng rouge peut être particulièrement puissant, non seulement comme antiviral, mais aussi comme anti-inflammatoire. Les travaux de recherche qui montrent que cette plante peut contribuer à la santé pulmonaire, surtout en cas de maladies infectieuses, sont prometteurs.

Le cordyceps et la puissance pulmonaire

Le cordyceps appartient à une famille de champignons comptant plus de 400 espèces différentes. Le champignon Cordyceps, dont le Cordyceps sinensis est l'un des plus connus et des plus étudiés, est utilisé depuis des milliers d'années dans la médecine chinoise ancestrale. Les Chinois utilisaient autrefois le cordyceps presque comme une panacée, c'est-à-dire un remède miracle pour absolument tout, des maladies du foie, du cœur et des reins à la recherche de longévité, en passant par le renforcement de l'état de santé général.

Le cordyceps aurait également une grande tradition de maintien et de renforcement de la santé pulmonaire dans la médecine chinoise. Cette association ancestrale est aujourd'hui illustrée par la recherche scientifique moderne.

Par exemple, des études portant sur le cordyceps et les personnes souffrant d'asthme mettent en évidence que ce champignon peut être bénéfique pour améliorer leur qualité de vie en cas d'asthme persistant modéré à sévère. Une autre étude a ensuite montré que les personnes ayant reçu du cordyceps pendant trois mois jouissaient non seulement d'une meilleure qualité de vie que le groupe de contrôle, mais qu'elles présentaient également un degré d'inflammation inférieur, tel que mesuré à l'aide de marqueurs comme l'IgE de leur sérum.

L'effet positif du cordyceps ne se limite peut-être pas uniquement au niveau de vie des personnes asthmatiques. Une étude a montré que des sujets atteints de BPCO ont aussi bénéficié d'une supplémentation avec ce champignon. La consommation de cordyceps a non seulement contribué à stimuler la fonction pulmonaire, mais aussi à améliorer l'endurance à l'exercice, les symptômes de la BPCO comme l'essoufflement, la toux chronique et la fatigue, ainsi que la qualité de vie générale de ces personnes.

Bien qu'il n'existe pas de dose standard recommandée pour le cordyceps, la posologie peut aller de 1 000 à 3 000 mg pour renforcer la santé pulmonaire. Si cette dose semble un peu trop élevée pour le champignon cru lui-même, vous pouvez toujours prendre un complément de cordyceps de première qualité, sous forme de gélule ou en poudre.

On ne saurait trop insister sur l'importance d'un système respiratoire et de poumons en parfait état. Fort heureusement, vous pouvez renforcer naturellement votre santé pulmonaire avec de la vitamine A, de la vitamine C, du ginseng rouge et du cordyceps.

Références : 

  1. André S, Conde B, Fragoso E, et al. COPD and Cardiovascular Disease. Pulmonology. 2019;25(3):168-176. doi:10.1016/j.pulmoe.2018.09.006  
  2. Reverri EJ, Morrissey BM, Cross CE, Steinberg FM. Inflammation, oxidative stress, and cardiovascular disease risk factors in adults with cystic fibrosis. Free Radic Biol Med. 2014;76:261-277. doi:10.1016/j.freeradbiomed.2014.08.005  
  3. Timoneda J, Rodríguez-Fernández L, Zaragozá R, et al. Vitamin A Deficiency and the Lung. Nutrients. 2018;10(9):1132. Published 2018 Aug 21. doi:10.3390/nu10091132  
  4. Gawronski CA, Gawronski KM. Vitamin A Supplementation for Prevention of Bronchopulmonary Dysplasia: Cornerstone of Care or Futile Therapy?. Ann Pharmacother. 2016;50(8):680-684. doi:10.1177/1060028016647066  
  5. Biesalski HK, Nohr D. Importance of vitamin-A for lung function and development. Mol Aspects Med. 2003;24(6):431-440. doi:10.1016/s0098-2997(03)00039-6  
  6. Vitamin A Test. ucsfhealth.org. https://www.ucsfhealth.org/medical-tests/003570. Published 2020. Accessed August 17, 2020.  
  7. Office of Dietary Supplements - Vitamin A. Ods.od.nih.gov. https://ods.od.nih.gov/factsheets/VitaminA-Consumer/. Published 2020. Accessed August 17, 2020.  
  8. Gilliland FD, Berhane KT, Li YF, Gauderman WJ, McConnell R, Peters J. Children's lung function and antioxidant vitamin, fruit, juice, and vegetable intake. Am J Epidemiol. 2003;158(6):576-584. doi:10.1093/aje/kwg181  
  9. Pearson P, Britton J, McKeever T, et al. Lung function and blood levels of copper, selenium, vitamin C and vitamin E in the general population. Eur J Clin Nutr. 2005;59(9):1043-1048. doi:10.1038/sj.ejcn.1602209 
  10. Subbarao P. Vitamin C for Pregnant Smokers to Improve Infant Lung Function. An Orange a Day Keeps the Respirologist Away?. Am J Respir Crit Care Med. 2019;199(9):1056-1057. doi:10.1164/rccm.201811-2128ED  
  11. Hemilä H. Vitamin C and Infections. Nutrients. 2017;9(4):339. Published 2017 Mar 29. doi:10.3390/nu9040339  
  12. Fain O. Carences en vitamine C [Vitamin C deficiency]. Rev Med Interne. 2004;25(12):872-880. doi:10.1016/j.revmed.2004.03.009  
  13. Lee SM, Bae BS, Park HW, et al. Characterization of Korean Red Ginseng (Panax ginseng Meyer): History, preparation method, and chemical composition. J Ginseng Res. 2015;39(4):384-391. doi:10.1016/j.jgr.2015.04.009 
  14. Lee JS, Ko EJ, Hwang HS, et al. Antiviral activity of ginseng extract against respiratory syncytial virus infection. Int J Mol Med. 2014;34(1):183-190. doi:10.3892/ijmm.2014.1750  
  15. Lee JS, Hwang HS, Ko EJ, et al. Immunomodulatory activity of red ginseng against influenza A virus infection. Nutrients. 2014;6(2):517-529. Published 2014 Jan 27. doi:10.3390/nu6020517  
  16. Kim H, Jang M, Kim Y, et al. Red ginseng and vitamin C increase immune cell activity and decrease lung inflammation induced by influenza A virus/H1N1 infection. J Pharm Pharmacol. 2016;68(3):406-420. doi:10.1111/jphp.12529  
  17. Wang N, Li J, Huang X, Chen W, Chen Y. Herbal Medicine Cordyceps sinensis Improves Health-Related Quality of Life in Moderate-to-Severe Asthma. Evid Based Complement Alternat Med. 2016;2016:6134593. doi:10.1155/2016/6134593  
  18. Yu X, Mao Y, Shergis JL, et al. Effectiveness and Safety of Oral Cordyceps sinensis on Stable COPD of GOLD Stages 2-3: Systematic Review and Meta-Analysis. Evid Based Complement Alternat Med. 2019;2019:4903671. Published 2019 Apr 3. doi:10.1155/2019/4903671

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Trois conseils pour aider à renforcer le système immunitaire en 24 heures

Bien-être

Qu’est-ce que l’acide ascorbique (vitamine C) ? Avantages, compléments et autres

Bien-être

Vous n’aimez pas le goût du vinaigre de cidre de pomme (VCP) ? Voici six raisons d’essayer les compl