header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Respirer

26 avril 2017

Remèdes pour la congestion des sinus, la bronchite, l'asthme et la MPOC

La quasi-totalité d'entre nous prend la capacité à prendre une bonne bouffée d'air pour acquise. Cependant, les personnes souffrant de sinusite chronique, d'asthme, de bronchite, de maladie pulmonaire obstructive chronique et d'autres maladies des voies respiratoires, apprécient grandement une bouffée d'air sans effort.

Souvent, ces maladies sont plus problématiques pendant les mois d'hiver. Bien sûr, nous sommes exposés à plus de virus pendant cette période de l'année, mais l'un des principaux facteurs qui font que la congestion des sinus et des voies respiratoires se produit plus fréquemment pendant les mois d'hiver est l'air d'intérieur, sec et chaud. Cela assèche les membranes des voies respiratoires. En conséquence, le mucus n'est pas éliminé aussi efficacement, ce qui peut augmenter votre risque de congestion et / ou d'infection des sinus, des bronches et des poumons.

Heureusement, il existe des produits naturels sûrs et efficaces qui peuvent améliorer l'humidité des voies aériennes ainsi que les sécrétions de mucus et, par conséquent, entraîner une respiration plus facile. Parmi les plus utiles, nous en citerons trois, à savoir la N-acétylcystéine, l'extrait de lierre et la bromélaïne. Ces ingrédients peuvent être utilisés individuellement ou combinés pour une efficacité encore meilleure.

La N-acétylcystéine

La N-acétylcystéine (NAC) est un dérivé de l'acide aminé naturel, la cystéine. La NAC a une longue histoire comme agent utilisé dans le traitement des affections pulmonaires aiguës et chroniques, y compris l'emphysème, la bronchite, l'asthme, et la fibrose kystique. Elle divise directement les liaisons sulfuriques des mucoprotéines, réduisant ainsi la viscosité des sécrétions bronchiques et pulmonaires. En conséquence, elle améliore la fonction bronchique et pulmonaire, réduit la toux et améliore la saturation du sang en oxygène.

La NAC est utile dans le traitement de tous les troubles pulmonaires et respiratoires, en particulier la bronchite chronique et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). L'analyse détaillée de 39 essais cliniques a permis de conclure que la NAC, prise par voie orale, réduit le risque d'exacerbation (aggravation sévère) et améliore les symptômes chez les patients atteints de bronchite chronique, en comparaison avec un placebo.

En plus de ses effets comme mucolytique, la NAC peut augmenter la production de glutathion: un antioxydant majeur pour l'ensemble des voies respiratoires et des poumons. La dose habituelle de NAC est de 200 mg trois fois par jour.

L'extrait de lierre

La feuille de lierre a une longue histoire comme agent utilisé dans le traitement de l'asthme et de la MPOC. Des recherches cliniques récentes ont validé sa capacité à réduire les spasmes bronchiques  et à améliorer les sécrétions respiratoires. Plusieurs études en double aveugle ont montré que l'extrait de lierre améliore la fonction pulmonaire et réduit les crises d'asthme. Par exemple, dans une étude en double aveugle, 25 enfants âgés de 10 à 15 ans souffrant d'asthme ont montré des signes d'amélioration de leur capacité pulmonaire après 10 jours de traitement avec l'extrait de lierre. Les améliorations se sont révélées cliniquement pertinentes et statistiquement significatives trois heures après l'administration de l'extrait de lierre le 10e. jour du traitement. Le dosage habituel est de 100 mg une ou deux fois par jour.

La bromélaïne

La bromélaïne désigne un groupe d'enzymes, contenant du soufre, qui digèrent des protéines (enzymes protéolytiques ou protéases) obtenues à partir de la plante d'ananas (Ananas comosus). Les études cliniques ont démontré que la bromélaïne exerce plusieurs effets bénéfiques en évacuant les voies aériennes, en supprimant la toux et en réduisant la viscosité des sécrétions des voies respiratoires. La broméline est également utile dans le traitement de la sinusite aiguë. Le dosage habituel pour la bromélaïne dans le cadre d'un traitement des maladies respiratoires est de 250 à 750 mg trois fois par jour entre les repas.

Thérapies supplémentaires qui peuvent aider

Pour la congestion des sinus, essayez l'irrigation nasale avec de l'eau salée en utilisant un pot Néti : un pot en céramique qui ressemble à un croisement entre une petite théière et la lampe magique d'Aladdin. Utilisé correctement, l'eau salée coule à travers la cavité nasale et soulage les symptômes de la congestion. L'utilisation quotidienne est recommandée pendant les épisodes aigus et tous les deux jours pour les affections chroniques.

Les vaporisateurs nasaux contenant des ingrédients naturels, tels que le xylitol ou les remèdes homéopathiques, peuvent également être utiles pour maintenir les membranes humides.

Pour la congestion bronchique et pulmonaire, ainsi que les infections plus profondes des sinus, essayez le drainage postural. C'est une thérapie simple et ancienne qui fait des merveilles. Appliquez un coussin chauffant ou une bouillotte sur la poitrine pendant 20 minutes. Ensuite, effectuez le drainage postural en étant couché face vers le bas avec la moitié supérieure du corps hors du lit, en utilisant les avant-bras comme support. Maintenez la position pendant cinq à 15 minutes tout en toussant et en expectorant dans un bassin ou un journal posé sur le plancher. Répétez cette opération deux fois par jour chaque fois qu'il y a une importante congestion des voies aériennes.

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Des approches naturelles à la constipation

Troubles

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires

Troubles

L’acide alpha-lipoïque et la sclérose en plaques