beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

Vous manquez d'énergie ? Voici 5 compléments qui vous aideront à renforcer vos mitochondries

Par Melissa Anzelone, docteure en naturopathie

Dans cet article :


Vous voulez digérer rapidement les aliments que vous venez de manger ? Vous aurez besoin d'énergie. Vous voulez faire de l'exercice ? Vous aurez besoin d'énergie. Vous voulez regarder votre programme TV préféré ? Cela demande toujours de l'énergie. Les mitochondries sont indispensables à la production de l'énergie dont à besoin le corps humain pendant son existence.

‌‌‌‌Qu'apportent les mitochondries à votre organisme ?

Dans chacune de nos cellules vit un système d'organites ou de petits organes qui soutiennent les principales fonctions de l'organisme. Considérez votre cellule comme un petit corps à l'intérieur de votre grand corps.

Les mitochondries sont des organites vivant à l'intérieur de nos cellules. Elles offrent l'énergie ou l'ATP nécessaire à l'exécution de chaque fonction de notre corps.

Les mitochondries dans l'histoire

D'après les scientifiques, les premières mitochondries seraient apparues il y a deux milliards d'années. Il s'agissait de micro-organismes fonctionnant de manière autonome. Les théories suggèrent que la première cellule de type humain a été créée lorsqu'une cellule bactérienne a avalé une mitochondrie. Cette mitochondrie est alors devenue la principale source d'énergie de la cellule et avec le temps du corps tout entier.1

‌‌‌‌Que se passe-t-il lorsque mes mitochondries ne fonctionnent pas correctement ?

Lorsque vos mitochondries sont en détresse, il est possible que vous ressentiez une fatigue persistante et une sensation de lourdeur pendant toute la journée.

Un régime alimentaire souvent pauvre en nutriments, un repos insuffisant, un niveau de stress élevé et un style de vie sédentaire peuvent expliquer cette baisse de régime des mitochondries.

Les chercheurs pensent aujourd'hui que le mauvais fonctionnement des mitochondries contribuerait au vieillissement, à l'apparition de signes extérieurs de fatigue et que cela serait lié à la vitesse ou la lenteur avec laquelle nous vieillissons à l'intérieur comme à l'extérieur.

Les radicaux libres ou les espèces réactives de l'oxygène sont des molécules créées après digestion des aliments. Ces espèces chimiques peuvent détériorer les mitochondries. La première fonction d'un radical libre est de voler l'énergie des autres cellules pour devenir plus stable. Il y a une bonne et une mauvaise nouvelles. La mauvaise est que la mitochondrie vole non seulement l'énergie de cette cellule, mais l'endommage également. La bonne, le corps est capable de traiter et d'éliminer ces composants potentiellement nocifs.

Nous gardons donc une marge de manœuvre suffisante pour contrer cette menace. Tout dépend souvent de la façon dont nous traitons nos mitochondries.

‌‌‌‌5 moyens d'améliorer le fonctionnement des mitochondries

1. Consommer peu de glucides

Lorsque votre taux de sucre dans le sang augmente, cela peut s'accompagner d'une prise de poids et d'une multiplication des inflammations. C'est cette situation qui met nos mitochondries à rude épreuve. En effet, il faut plus d'énergie au corps pour supporter la multiplication des inflammations. Les mitochondries doivent donc fournir plus d'efforts que d'habitude. 2

En limitant votre consommation en glucides, vous permettez à vos mitochondries de brûler les graisses pour produire de l'énergie. C'est une façon plus efficace et plus saine de produire de l'énergie. L'apparition des radicaux libres s'explique souvent par le fait que les mitochondries utilisent les glucides pour produire de l'énergie. Ces molécules peuvent détériorer nos cellules et provoquer ainsi un vieillissement prématuré.

La plupart des aliments proposés sur les rayons des épiceries sont transformés et trop riches en sucre souvent dissimulé. Rechercher des aliments riches en nutriments, vitamines ou antioxydants. Vous devez donc prendre l'habitude de manger de la viande nourrie à l'herbe, du poisson sauvage, des légumes et des fruits bio, des aliments tels que l'avocat, lesnoisettes, graines et légumes-feuilles. Bon nombre de ces aliments contiennent de la vitamine B, qui est bénéfique pour la digestion et la transformation des nutriments en énergie, et qui permet de maintenir notre hormone de stress, la cortisol, à un niveau normal.

2. Pratiquer le jeûne

Le jeûne intermittent peut également soutenir la fonction mitochondriale en contribuant à l'élimination de radicaux libres nuisibles. Cet exercice consiste à se nourrir à l'intérieur d'une fenêtre de 8 heures et à s'abstenir de manger pendant les heures restantes, en prenant soin de prendre votre premier repas en mi-journée.

3. Faire de l'exercice

Les exercices d'entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) incitent les mitochondries à produire plus d'énergie et contribuent à la prévention des lésions mitochondriales. En optant pour ce type d’exercice, vous développez non seulement votre endurance musculaire, mais vous renforcez également le nombre des mitochondries actives.

4. Dormir

Le sommeil, selon les chercheurs, permet également de préserver les mitochondries. Le sommeil est le moment où le corps élimine tout ce qui est nocif, y compris les radicaux libres. En outre, en ne dormant pas suffisamment, vous contribuez à l’augmentation du taux de cortisol et du stress.

Ajouter la méditation et le massage à votre routine peut également réduire la formation de radicaux libres néfastes pour les mitochondries. En consacrant du temps à la relaxation, vous réduirez votre taux de cortisol, votre hormone de stress. Sa trop grande sécrétion peut intensifier l'inflammation dans le corps et nuire irrémédiablement aux mitochondries.3

5. S'exposer aux rayons du soleil

Exposer son corps de manière raisonnable aux rayons du soleil est un moyen naturel de renforcer la production de mitochondries. L'exposition au froid stimule aussi la production de mitochondries. Un bain d'eau froide rapide ou 30 secondes sous la neige suffisent à booster la production de mitochondries.

‌‌‌‌5 compléments bénéfiques au bon fonctionnement des mitochondries

De nombreux compléments favorisent le bon fonctionnement des mitochondries, notamment le magnésium, le glutathion , l'acide alpha-lipoïque, la carnitine et l'huile de poisson.

1. Le magnésium

Le magnésium est un élément essentiel et le quatrième minéral le plus présent dans l'organisme. Cet élément chimique est retrouvé dans les cellules et les tissus conjonctifs de votre corps, y compris les os, les muscles et le sérum. Le magnésium est une substance nécessaire à l'exécution de nombreux processus dans l'organisme, parmi lesquels plus de 300 réactions enzymatiques.

La recherche a montré que le magnésium jouerait un rôle dans des processus tels que la production d'énergie. Son action en tant que cofacteur essentiel des enzymes dans la création de l'ATP, notre molécule d'énergie, montre clairement pourquoi nos mitochondries ne peuvent s'en passer.4

Parmi les aliments riches en magnésium, on retrouve les noisettes, graines, céréales complètes, poisson, fruits de mer, haricotset légumes verts.

2. Le glutathion

Le glutathionun antioxydant composé d'acides aminés (petites protéines) que sont la cystéine, le glutamate et la glycine. On retrouve ce composé dans les plantes, les animaux, les champignons et certaines bactéries. Un antioxydant par définition aide à protéger nos cellules contre les molécule nocives telles que les radicaux libres.

Le glutathion est également présent dans nos mitochondries. C'est un élément indispensable au bon fonctionnement de nos mitochondries. Comme un garde, il empêche les molécules nuisibles de pénétrer les mitochondries et répare tout dommage causé à ces organites essentiels.

Le glutathion est également présent dans de nombreux aliments riches en protéines.

3. L'acide alpha-lipoïque (ALA)

L'acide alpha-lipoïque est un composé qu'on retrouve dans chaque cellule humaine. Son emplacement peut être surprenant. L'acide alpha-lipoique réside en effet dans la mitochondrie.

Son rôle est déterminant dans la transformation des nutriments en énergie. En outre, il possède également de puissantes propriétés antioxydantes.

L'acide alpha-lipoïque est classé dans la catégorie des antioxydants. Il soigne les cellules endommagées et contribue au bon fonctionnement du métabolisme. Le corps est capable de produire de l'acide alpha-lipoïque, mais seulement en petites quantités. La plupart des gens recherchent des aliments ou compléments qui contiennent ce nutriment essentiel.6

L'acide alpha-lipoïque est présent dans de nombreux aliments. Chez les animaux, la viande rouge, les abats et le foie sont d'excellentes sources d'acide alpha-lipoïque. Les plantes contiennent également cet antioxydant. Les brocolis, les tomates, les épinards et les choux de Bruxelles en sont des exemples.

4. La carnitine

La carnitine est un complément alimentaire et un nutriment essentiel à la production d'énergie dans votre corps. Ce composé est créé à partir des acides aminés que sont la lysine et la méthionine. Son rôle est d'acheminer les acides gras que vous mangez vers les mitochondries présents dans vos cellules.7

Une fois que les acides gras sont acheminés vers les mitochondries, ils peuvent être transformés en énergie. Votre corps peut fabriquer de la carnitine, mais pour en produire en quantité suffisante, vous devrez faire le plein de vitamine C.

Vous pouvez rajouter de la carnitine à celle produite par votre corps en consommant de petites quantités de produits d'animaux comme la viande ou le poisson.

5. L'huile de poisson

L'huile de poisson est essentiellement une graisse liquide provenant du poisson. Tous les poissons ne produisent pas d'huile. Seuls ceux qui sont naturellement très gras comme le thon ou les anchois en sont capables. Les acides gras oméga-3 sont les sont les nutriments essentiels qu'on retrouve dans l'huile de poisson. Ces acides gras se présentent sous deux types : l'EPA et le DHA. La recherche a montré que ces deux types de nutriments sont bonspour la santé et l'entretien des mitochondries.

La membrane ou la couche externe de nos mitochondries est constituée de graisses. Des études ont montré qu'un supplément d'acides gras oméga-3 renforcerait la structure de cette membrane, rendant théoriquement les mitochondries plus résistantes grâce à une membrane protectrice extérieure est plus solide. Ces acides gras peuvent également aider les mitochondries à produire de l'énergie de façon plus efficiente.8

La mitochondrie est un organite essentiel que l'on retrouve dans chaque cellule du corps humain. Elle a pour mission de produire l'énergie nécessaire au maintien en mouvement du corps. Plusieurs modes de vie et des mesures complémentaires peuvent être adoptées pour maintenir les mitochondries en bonne santé.

Références :

  1. Friedman, J. R. et Nunnari, J. (2014). Mitochondrial form and function. Nature, 505(7483), 335-343.
  2. Missiroli, S., Genovese, I., Perrone, M., Vezzani, B., Vitto, V. et Giorgi, C. (2020). The Role of Mitochondria in Inflammation: From Cancer to Neurodegenerative Disorders. Journal of clinical medicine, 9(3), 740.
  3. Hannibal, K. E et Bishop, M. D. (2014). Chronic stress, cortisol dysfunction, and pain: a psychoneuroendocrine rationale for stress management in pain rehabilitation. Physical therapy, 94(12), 1816-1825.
  4. Pilchova, I., Klacanova, K., Tatarkova, Z., Kaplan, P.et Racay, P. (2017). The Involvement of Mg2+ in Regulation of Cellular and Mitochondrial Functions. Oxidative medicine and cellular longevity, 2017, 6797460.
  5. Marí, M., Morales, A., Colell, A., García-Ruiz, C. et Fernández-Checa, J. C. (2009). Mitochondrial glutathione, a key survival antioxidant. Antioxidants & redox signaling, 11(11), 2685-2700.
  6. Ong, S. L., Vohra, H., Zhang, Y., Sutton, M. et Whitworth, J. A. (2013). The effect of alpha-lipoic acid on mitochondrial superoxide and glucocorticoid-induced hypertension. Oxidative medicine and cellular longevity, 2013, 517045.
  7. Marcovina, S. M., Sirtori, C., Peracino, A., Gheorghiade, M., Borum, P., Remuzzi, G. et Ardehali, H. (2013). Translating the basic knowledge of mitochondrial functions to metabolic therapy: role of L-carnitine. Translational research: the journal of laboratory and clinical medicine, 161(2), 73-84.
  8. Herbst, E. A., Paglialunga, S., Gerling, C., Whitfield, J., Mukai, K., Chabowski, A., Heigenhauser, G. J., Spriet, L. L. et Holloway, G. P. (2014). Omega-3 supplementation alters mitochondrial membrane composition and respiration kinetics in human skeletal muscle. The Journal of physiology, 592(6), 1341-1352.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Top 9 des herbes médicinales traditionnelles chinoises

Bien-être

Curcumine : le meilleur complément anti-âge

Bien-être

Le chardon-Marie : le meilleur complément pour soutenir la santé du foie