checkoutarrow
FR
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Approches naturelles pour inverser la chute des cheveux

9 septembre 2019

Par Eric Madrid, docteur en médecine

Dans cet article :

 

Toutes les semaines, des patients viennent me voir dans mon cabinet pour me faire part de leurs problèmes de chute excessive de cheveux. En moyenne, on dénombre 100 000 follicules pileux sur la tête d'un être humain. Quand on est jeune, nos cheveux n'ont habituellement aucun problème à conserver leur pigmentation et leur plénitude. Mais en vieillissant, la pigmentation disparaît, les follicules pileux finissent par devenir gris et les cheveux s'amincissent. La plupart d'entre nous voulons une chevelure bien fournie, mais cela n'est malheureusement pas toujours possible en raison de différents problèmes de la vie, du stress, de déséquilibres et de troubles médicaux.

Les cheveux passent par 3 phases de croissance :

  • La phase anagène
  • La phase catagène
  • La phase télogène

À tout moment, 90 % de nos follicules pileux sont en phase de croissance. C'est la phase anagène. Cette phase dure habituellement entre 3 et 5 ans. La phase catagène est une courte phase de transition qui dure environ 10 jours et qui précède la phase télogène. C'est durant cette phase télogène, connue aussi comme « phase de repos », que nos cheveux tombent naturellement. En cas de perturbation au début de la phase anagène, le cheveu entrera rapidement en phase télogène, ce qui entraînera sa chute rapide ou prématurée.

Les quatre types de chute de cheveux :

Effluvium télogène (ET) : c'est la forme la plus courante de chute de cheveux. Elle affecte les hommes et les femmes.

Alopécie androgénique (AGA) : elle est liée à un changement hormonal ou au vieillissement. C'est la cause de la calvitie masculine.

L'alopécie areata (AA) : ce type de chute de cheveux est le résultat d'une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque certains follicules pileux, provoquant la calvitie sur des zones isolées du cuir chevelu ou de la barbe.

L'alopécie Universalis (AU) : c'est une maladie auto-immune très rare, mais sérieuse. Tous les follicules pileux du corps sont attaqués, rendant totalement imberbe, y compris au niveau des sourcils et des cils.

Effluvium télogène (TE) est la cause la plus courante de chute de cheveux. Elle apparaît souvent de manière inattendue. Par exemple, j'ai vu cela se produire chez des femmes qui venaient d'accoucher. D'autres fois, je l'ai constaté chez des patients atteints d'une maladie chronique, ou parfois chez des personnes ayant vécu un événement stressant. Les personnes qui suivent un traitement contre le cancer perdent aussi fréquemment des cheveux, car les follicules pileux sont plus facilement atteints durant la phase anagène.

Les problèmes hormonaux

Les problèmes hormonaux peuvent survenir pour des raisons diverses. Une alimentation malsaine et un excès de poids sont des facteurs de risque pour provoquer un déséquilibre hormonal comme ceux listés ci-dessous. Ceux-ci peuvent provoquer une chute prématurée des cheveux.

Les maladies thyroïdiennes

Une cause fréquente des maladies thyroïdiennes est une carence en iode ou une maladie auto-immune appelée thyroïdite de Hashimoto. Ces deux affections peuvent augmenter le risque de chute de cheveux.

Les anomalies de la glycémie

L'insuline est une hormone libérée en cas de consommation de sucre ou de glucides simples (qui se transforment en sucre). Une personne ayant une alimentation riche en sucre et en glucides a généralement un taux d'insuline supérieur à la normale. Cela peut non seulement provoquer de l'obésité, mais cela peut aussi être la cause du développement d'une résistance à l'insuline, un trouble qui augmente le risque de chute de cheveux. Pour aider à éviter ces problèmes, il est conseillé d'avoir une alimentation plus saine et d'atteindre un poids optimal.

Un niveau anormal de testostérone

En vieillissant, le niveau de testostérone chez les hommes chute. L'excès de poids, le diabète et l'utilisation d'analgésiques peuvent contribuer à réduire le taux de testostérone. Cela peut provoquer une chute prématurée des cheveux. Les femmes peuvent aussi avoir un taux élevé de testostérone, surtout en cas de taux d'insuline élevé (à cause d'une consommation excessive de sucre). Cela provoque souvent la chute des cheveux.

Un déséquilibre de l'œstrogène

Le risque de la chute prématurée des cheveux augmente en cas de déséquilibre de l'œstrogène. Les femmes en surpoids ou obèses présentent un risque accru, car les tissus adipeux sécrètent des œstrogènes supplémentaires, ce qui peut affecter leur cycle menstruel et leur équilibre hormonal général.

Les problèmes d'ordre digestif

Les problèmes de digestion sont courants chez les personnes atteintes de chute de cheveux prématurée. Les personnes souffrant du syndrome de l'intestin perméable ont souvent du mal à absorber les vitamines et les minéraux importants. En général, les symptômes du syndrome de l'intestin perméable comprennent les ballonnements et les anomalies intestinales, comme les diarrhées fréquentes.

Les ballonnements sont souvent un signe d'intolérance alimentaire. Je dis souvent à mes patients que les « êtres humains ne fabriquent pas de gaz ». Ce sont les bactéries présentes dans nos intestins qui, quand on leur donne certains aliments, créent des gaz. Les aliments auxquels les gens sont le plus souvent intolérants sont les produits à base de blé (gluten), les produits laitiers (lactose, caséine), le maïs (sirop de maïs, maltodextrine), le soja et certains légumes crucifères (brocoli, chou-fleur, choux de Bruxelles). En plus d'éviter de tels aliments déclencheurs, il peut être utile d'optimiser sa santé avec des enzymes digestives et des probiotiques.

La diarrhée chronique peut aussi être déclenchée par certains aliments courants qui peuvent entraîner un déséquilibre intestinal. Le traitement du syndrome de l'intestin perméable aidera à améliorer l'absorption des nutriments importants. Encore une fois, les enzymes digestives et les probiotiques peuvent vous aider.

L'hypertension artérielle

L'hypertension artérielle est un facteur de risque bien connu des maladies cardiaques, des maladies rénales et des AVC. Mais l'hypertension augmente aussi le risque de chute des cheveux chez les hommes et les femmes. Il est donc important de prendre des mesures pour inverser ou au moins contrôler l'hypertension artérielle. Consultez votre médecin en cas d'hypertension.

Une alimentation malsaine

Une mauvaise alimentation peut entraîner une malnutrition et une réduction de l'absorption des vitamines et des minéraux, ce qui peut contribuer à la chute prématurée des cheveux. Il est essentiel de s'assurer d'avoir une alimentation équilibrée pour consommer suffisamment de vitamines et de minéraux. On peut aussi envisager de prendre une formule multivitaminée en cas d'alimentation sous-optimale.

Les vitamines et les minéraux qui peuvent aider en cas de chute de cheveux

La biotine

On prend souvent de la biotine en cas de chute prématurée des cheveux ou d'un problème de croissance des ongles. Elle fait partie des vitamines B cuites pour ajouter du goût. J'ai vu certains patients réagir positivement à un traitement de biotine, mais certaines études indiquent que les preuves ne sont pas concluantes. Cependant, une étude publiée en 2016 dans l'International Journal of Trichology a montré que 38 % des femmes perdant leurs cheveux souffrent d'une carence en biotine.

Le collagène

Les suppléments en collagène contiennent une grande variété d'acides aminés nécessaires à la croissance des cheveux et bénéfiques pour la santé de la peau, des tendons et des os. C'est une bonne option pour ceux qui veulent s'assurer d'un apport adéquat en acides aminés. Posologie conseillée : comme indiqué sur l'étiquette.

Le fer

Avant 50 ans, les femmes sont exposées à un risque accru de déficience en fer en comparaison avec les hommes. Mais ces derniers peuvent être pareillement affectés, en particulier lorsque la carence en fer résulte de problèmes digestifs. D'après une étude parue dans Skin Physiology and Pharmacology, une faible quantité de fer augmente aussi le risque de chute de cheveux récurrent. Il est important que la cause de la carence en fer soit évaluée par votre médecin. Ensuite, on pourra envisager de prendre des compléments. L'absorption de fer avec de la vitamine C aide à améliorer l'absorption. Consultez votre médecin avant de prendre un complément en fer.

La vitamine D

Dans le monde, près de quatre personnes sur cinq souffrent de carence en vitamine D, y compris parmi mes propres patients habitant pourtant dans le Sud ensoleillé de la Californie. Un faible taux de vitamine D a été associé à un risque accru de nombreux problèmes de santé comme la faiblesse osseuse, les douleurs musculaires et différents cancers. Il n'est donc pas surprenant qu'un taux sanguin sain de vitamine D soit aussi essentiel pour la santé de la peau et des cheveux. Des études ont montré qu'un faible taux de vitamine D est associé à un risque accru d'alopécie régionale. Une autre étude en médecine clinique et expérimentale a montré que la supplémentation en vitamine D peut réduire la gravité de l'alopécie après son développement.

Le zinc

D'après une étude de 2013 parue dans le Journal Of Drugs in Dermatology, les personnes souffrant d'un Effluvium télogène, la cause la plus courante de chute de cheveux, le taux de zinc doit être évalué. S'il est faible, on peut envisager de prendre une formule multivitaminée ou un complément en zinc seul pour reconstituer les réserves.

Les acides gras oméga-3

Les acides gras oméga-3 peuvent aussi être bénéfiques, selon certaines études. Une étude publiée en 2015 dans le Journal of Cosmetic Dermatology a conclu que les acides gras essentiels jouent un rôle important dans la prévention de la chute des cheveux. Des études sur des animaux ont montré des résultats similaires.

Les adaptogènes qui peuvent aider en cas de chute de cheveux

L'orpin rose et l'ashwagandha sont deux adaptogènes puissants qui peuvent aussi être utiles. Les adaptogènes aident le corps durant les périodes de stress en équilibrant les taux d'hormones. On pense que c'est le mécanisme par lequel ils aident à empêcher la chute des cheveux.

Les huiles essentielles qui peuvent aider en cas de chute de cheveux

La lavande

La lavande est probablement l'une des huiles essentielles les plus reconnues. Des cultures du monde entier l'utilisent depuis des milliers d'années. Son utilisation enregistrée la plus ancienne remonte à l'époque des Grecs et des Romains. Cette huile essentielle populaire possède de nombreux bienfaits thérapeutiques. Lorsqu'on l'applique localement sur le cuir chevelu, elle peut favoriser la croissance des cheveux.

La menthe poivrée

Une étude de 2014 parue dans Toxicological Research a démontré que l'application locale de menthe poivrée peut aider à améliorer la croissance des cheveux. D'autres études sont nécessaires.

Le romarin

Une étude de 2015 a comparé le romarin avec du minoxidil (Rogaine) approuvé par la FDA. Les résultats ont été similaires dans la mesure où le romarin s'est montré utile pour améliorer la croissance des cheveux, tout comme le médicament, en cas d'application topique sur le cuir chevelu. Il a cependant fallu attendre 6 mois pour constater la croissance des cheveux. Il faut donc être patient.

Références :

  1. Skin Appendage Disord. 2017 Aug;3(3):166-169. doi: 10.1159/000462981. Epub 2017 Apr 27. (biotin and hair loss)
  2. Int J Trichology. 2016 Apr-Jun;8(2):73-7. doi: 10.4103/0974-7753.188040.
  3. Skin Pharmacol Physiol. 2013;26(2):101-7. doi: 10.1159/000346698. Epub 2013 Feb 20. (Iron and hair loss)
  4. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2018 Jul;32(7):1214-1221. doi: 10.1111/jdv.14987. Epub 2018 May 18. (Vitamin D and alopecia areata)
  5. Clin Exp Med. 2018 Nov;18(4):577-584. doi: 10.1007/s10238-018-0511-8. Epub 2018 Jun 4. (Vitamin D and the severity of AA)
  6. J Drugs Dermatol. 2016 Oct 1;15(10):1235-1237. (Zinc and hair loss)
  7. J Cosmet Dermatol. 2015 Mar;14(1):76-82. doi: 10.1111/jocd.12127. Epub 2015 Jan 8. (Essential fatty acids and hair loss)
  8. J Med Primatol. 2017 Oct;46(5):248-251. doi: 10.1111/jmp.12271. Epub 2017 May 2.
  9. Lee BH, Lee JS, Kim YC. Hair Growth-Promoting Effects of Lavender Oil in C57BL/6 Mice. Toxicological Research. 2016;32(2):103-108. doi:10.5487/TR.2016.32.2.103.
  10. Oh JY, Park MA, Kim YC. Peppermint Oil Promotes Hair Growth without Toxic Signs. Toxicological Research. 2014;30(4):297-304. doi:10.5487/TR.2014.30.4.297.
  11. Skinmed. 2015 Jan-Feb;13(1):15-21. Rosemary helps hair growth

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

9 approches naturelles pour le soulagement de l'anxiété

Troubles

La DHEA, la testostérone - le déclin cognitif lié à l'âge et la démence

Troubles

Les herbes naturelles et la démence vasculaire