beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

Quatre antioxydants essentiels pour un microbiote cutané vigoureux

Par Gabriel Espinoza, docteur en médecine

Dans cet article :


Qu'est-ce que le microbiome cutané ?

La peau est le plus grand organe du corps. Elle fait office de barrière physique contre les organismes étrangers et les substances nocives.

Votre microbiome cutané est composé de divers microorganismes, notamment des bactéries, des virus et même des champignons. La plupart d'entre eux sont inoffensifs et entretiennent une relation symbiotique avec nous, assurant des fonctions essentielles comme l'aide à l'odorat et même le renforcement de notre système immunitaire.

Le maintien en bonne santé de la peau et du microbiome complexe dépend des nutriments que vous consommez et de l'environnement qui vous entoure.

L'anatomie de la peau

La peau est constituée de trois couches, dont l'épiderme qui se compose de cellules cutanées stratifiées totalement matures. Il constitue la première couche de protection, avec ses millions de germes qui y vivent en parfait équilibre.

La couche un peu plus profonde, le derme, contient des glandes sudoripares, des glandes sébacées et des follicules pileux, ainsi que de minuscules vaisseaux sanguins qui apportent des nutriments et transportent les déchets vers et depuis l'épiderme.

Ces derniers contiennent également différents germes, notamment des bactéries et des champignons, qui dégagent cette odeur lorsque vous vous entraînez ou que vous transpirez. L'hypoderme, constitué principalement de tissu adipeux, est la couche sous-cutanée où se trouvent les plus gros vaisseaux sanguins. On y trouve moins de microorganismes, mais cette couche est essentielle pour la turgescence de la peau.

La nutrition est un reflet de la peau, car la peau témoigne du bien-être du corps. Il est important de préserver l'équilibre du microbiome, car cette relation symbiotique aide à donner un aspect sain à votre peau. Un manque de nutriments peut amener ces microorganismes à causer plus de dommages que de bien.

L'hydratation de la peau

Une peau hydratée bien est essentielle pour assurer son élasticité, car plus de 50 % de vos cellules sont constituées d'eau. Une peau déshydratée peut avoir l'air sèche, squameuse et tendue. Elle peut également causer des démangeaisons et des gerçures, ce qui permet aux bactéries de franchir une barrière intacte et de provoquer des infections cutanées comme la cellulite. De plus, pour maintenir son élasticité et sa tension, une peau déshydratée signale aux glandes sébacées de libérer davantage de sébum, ce qui peut entraîner l'obstruction des pores et leur infection.

Vous saurez si vous êtes suffisamment hydraté(e) si vous avez rarement soif ou si la couleur de votre urine est incolore ou jaune clair. Certaines personnes n'ont besoin que de quelques verres d'eau, tandis que d'autres peuvent en boire jusqu'à 15. Tout cela dépend de votre niveau d'activité. L'eau peut néanmoins commencer à vous paraître fade, c'est pourquoi les aromatisants sont d'excellents moyens d'ajouter un peu de fantaisie à votre consommation d'eau quotidienne.

Maintenir une peau propre

Tout aussi important que de maintenir votre peau hydratée en buvant beaucoup d'eau, il est également important de bien nettoyer et sécher la surface de la peau. Un excès d'humidité peut entraîner une prolifération de bactéries et de champignons susceptibles de provoquer des infections cutanées locales. C'est particulièrement important après avoir transpiré, car la sueur accumulée dans les moindres recoins a tendance à subir beaucoup de frottements et à être moins exposée à la lumière, ce qui favorise la multiplication des bactéries et des champignons.  Cela peut entraîner des infections fongiques comme la teigne, la candidose cutanée et le pied d'athlète, pour ne citer que celles-là. C'est pourquoi il est important de maintenir la surface de la peau sèche et de porter des tissus qui absorbent l'humidité, comme le micromodal et le coton.

La propreté des mains est également essentielle pour la santé de la peau, car ce sont elles qui nous relient au monde extérieur. Nous touchons par ailleurs notre visage avec les mains en moyenne plus de 10 fois par heure. Il est donc important de les laver fréquemment pendant au moins 20 secondes à l'aide d'un savon antibactérien et d'eau. Si vous n'avez pas accès à de l'eau et du savon, vous pouvez utiliser un désinfectant pour les mains contenant au moins 60 % d'alcool.

Lorsque vous utilisez un désinfectant pour les mains, pensez à utiliser également une lotion hydratante non parfumée. En effet, l'alcool pourrait dessécher et craqueler votre peau, et donc favoriser des irritations et de petites infections cutanées locales.

Les protéines sont importantes pour la peau

Le microbiome de votre peau nécessite une base solide pour s'épanouir. Cette base est constituée de collagène, la protéine la plus abondante du corps humain. C'est également celle qui est responsable de la structure, de la fermeté et de la résistance de la peau. Les dommages normaux de la peau dus au vieillissement peuvent être évités par une supplémentation en collagène.

La consommation de compléments de collagène peut favoriser l'hydratation et l'élasticité de la peau, car la protéine est décomposée en ses principaux éléments constitutifs, qui sont ensuite déposés au niveau de la peau. Par rapport au placebo, la supplémentation en collagène peut même contribuer à atténuer l'apparence des rides du contour des yeux. L'apport quotidien recommandé varie selon les études, certaines suggérant 1,5 à 2,5 g par jour, et d'autres allant même jusqu'à 10 g par jour.

Quatre antioxydants essentiels pour la peau

Notre peau est soumise à un stress oxydatif élevé, essentiellement dû à l'exposition aux rayons UV, mais aussi à des réactions métaboliques ordinaires et aux produits cosmétiques. Le microbiome de notre peau se trouve dans un équilibre délicat. En effet, un stress oxydatif excessif peut donner lieu à une peau en mauvais état et à un vieillissement accéléré. Il est donc capital de suivre un régime alimentaire riche en antioxydants et en vitamines.

La vitamine C et ses propriétés anti-âge

La vitamine C est un élément essentiel d'une alimentation saine car le corps humain ne peut pas la produire. Elle est présente dans les fruits frais, les agrumes et de nombreux piments. La vitamine C peut être bénéfique dans les sérums topiques, car elle constitue le principal composant de la protéine de collagène de la peau. Elle peut favoriser la décoloration de la peau et la protection solaire anti-âge. Par voie orale, cette vitamine a un effet antioxydant et pourrait prévenir les dommages causés aux cellules de la peau par les radicaux libres.

Les effets protecteurs de la vitamine E

La vitamine E est elle aussi une vitamine antioxydante qui peut avoir des effets anti-âge en protégeant la protéine de collagène ainsi que le tissu adipeux situé sous le derme. On la trouve dans l'huile de carthame, le maïs, le soja et certains types de viande. Les vitamines E et C peuvent travailler en synergie pour aider à stabiliser les dommages cellulaires qui surviennent lorsque le corps est exposé aux rayons UV du soleil.

La vitamine A et la protection solaire

La vitamine A est issue de dérivés appelés caroténoïdes, notamment le bêta-carotène, le lycopène et le rétinol. Ce sont des antioxydants remarquablement efficaces et on sait qu'ils protègent des dommages causés par le soleil. Le bêta-carotène est présent dans la carotte, la citrouille, la patate douce, la mangue et la papaye. Une supplémentation en bêta-carotène peut amoindrir la gravité des brûlures de la peau après une trop forte exposition au soleil.

Le lycopène, contrairement au bêta-carotène, se retrouve dans les fruits de couleur rouge, comme la tomate, la pastèque ou d'autres fruits rouges. En cas d'exposition à un trop fort rayonnement UV, le lycopène est le premier à être dégradé ; voilà pourquoi les compléments de lycopène peuvent aider à éviter d'autres dommages causés par le soleil.

Le rétinol est un autre caroténoïde important pour le corps humain, car l'organisme ne peut pas le synthétiser. Il est essentiel à la formation de nouvelles cellules cutanées et au renouvellement des couches supérieures de la peau. On peut le rencontrer dans les aliments gras, notamment le lait, le jaune d'œuf et toutes sortes de fromages gras. Les formules orales et topiques du rétinol peuvent contribuer à freiner le vieillissement précoce de la peau, qui est observable en cas d'exposition excessive au soleil.

La vitamine D et l'inflammation

Le corps humain peut fabriquer sa propre vitamine D, grâce notamment à l'exposition au soleil, puisque la peau est le siège principal de sa synthèse. La vitamine D a de multiples rôles dans le corps humain, notamment celui d'aider à la réponse immunitaire et de réguler l'inflammation.

Avec l'âge, la capacité de l'organisme à produire de la vitamine D diminue, et une supplémentation est donc nécessaire, surtout si l'on passe beaucoup de temps à l'intérieur. L'Académie américaine de dermatologie recommande un apport d'au moins 200 UI pour les adultes et une dose plus élevée de 400 UI pour les personnes âgées de 50 ans et plus. Pour garantir un taux sécuritaire de vitamine D, il ne faut pas dépasser 10 000 UI à 40 000 UI par jour.

Les antioxydants pour la peau à base de plantes

Le thé vert a fait ses preuves en matière de santé de la peau. On a montré que des formules topiques contenant du thé vert pouvaient améliorer l'élasticité de la peau. Il peut également servir à prévenir les dommages causés par un excès d'ensoleillement.

La curcumine, principal composant du curcuma, peut aider l'organisme à lutter contre le stress oxydatif. Vous pouvez l'ajouter comme épice à vos repas préférés, la boire sous forme d'infusion au lait et la prendre comme complément. Les épices utiles contre l'inflammation peuvent être bénéfiques pour les personnes souffrant d'inflammations cutanées chroniques.

Les probiotiques peuvent-ils être bénéfiques pour la peau ?

Tout comme la microflore intestinale, le microbiome de la peau est en perpétuel équilibre. Certains ont émis l'hypothèse qu'une supplémentation en probiotiques, en particulier les lactobacilles et les entérocoques, qui vivent naturellement dans le tractus intestinal, pourrait procurer certains bienfaits pour la santé du microbiome de la peau. Des études ont mis en évidence qu'un microbiome intestinal sain peut influer sur la réponse immunitaire et réduire l'inflammation, ce qui pourrait contribuer à diminuer les risques d'infections cutanées comme l'acné et les symptômes d'autres affections inflammatoires chroniques de la peau.

Gardez toujours à l'esprit que votre corps, votre peau et votre microbiome cutané requièrent un parfait équilibre. Une alimentation saine, riche en vitamines et en antioxydants, vous permettra de fortifier votre peau et de maintenir le microbiome dans les meilleures conditions possible. Lavez-vous fréquemment les mains pour votre sécurité et celle de vos proches. Et enfin, n'oubliez pas de bien vous hydrater et de garder la surface de votre peau sèche pour préserver son aspect jeune et sain. 

Références :

  1. Andersson T., Ertürk Bergdahl G., Saleh K. et al. Common  skin bacteria protect their host from oxidative stress through secreted antioxidant RoxP. Scientific Reports, 2019; 9(1). doi: 10.1038/s41598-019-40471-3 
  2. Bolke L., Schlippe G, Gerß J, Voss W. A collagen supplement improves skin hydration, elasticity, roughness, and density: results of a randomized, placebo-controlled, blind study. Nutrients. 2019;11(10):2494. doi: 10.3390/nu11102494 
  3. Grice EA, Segre JA. The skin microbiome [published correction appears in Nat Rev Microbiol. 2011 Aug;9(8):626]. Nat Rev Microbiol. 2011;9(4):244-253. doi: 10.1038/nrmicro2537 
  4. Prescott SL, Larcombe DL, Logan AC, et al. The skin microbiome: impact of modern environments on skin ecology, barrier integrity, and systemic immune programming.  World Allergy Organ J. 2017;10(1):29. doi: 10.1186/s40413-017-0160-5
  5. Bolke L, Schlippe G, Gerß J, Voss W. A collagen supplement improves skin hydration, elasticity, roughness, and density: results of a randomized, placebo-controlled, blind study. Nutrients. 2019;11(10):2494. doi:10.3390/nu11102494 
  6. Schagen SK, Zampeli VA, Makrantonaki E, Zouboulis CC. Discovering the link between nutrition and skin aging. Dermatoendocrinol. 2012;4(3):298-307. doi: 10.4161/derm.22876 
  7. Water: How much should you drink every day? https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/nutrition-and-healthy-eating/in-depth/water/art-20044256. Published September 6, 2017. Accessed September 14, 2020.

Articles Associés

Tout afficher

Beauté

Les meilleurs conseils pour combattre l'acné de l'intérieur

Beauté

Que sont les phytostérols ? Repulpez et hydratez votre peau grâce à cet ingrédient !

Beauté

Pourquoi le pycnogénol (extrait d'écorce de pin) est le nouveau super ingrédient des soins pour la p