header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Compléments alimentaires pour une grossesse saine

25 juin 2018

Par Eric Madrid MD 

Les neuf mois de grossesse sont importants pour la santé de bébé. Lorsque l’embryon devient un fœtus et que ses organes commencent à se développer, la nourriture que le bébé reçoit de sa mère peut avoir une influence sur tout, de la force de son cœur à l’acuité de ses yeux. Pendant de longues années, beaucoup se sont demandés si, le cas échéant, des compléments devaient être pris en plus des vitamines prénatales.    

Trois études importantes concentrées sur la prise de compléments spécifiques ont été publiées en 2018 permettant de mieux comprendre ces questions. 

Dans une étude effectuée en février 2018 par des chercheurs de la Johns Hopkins School of Public Health à Baltimore dans le Maryland, une méta-analyse effectuée a évalué les risques futurs de l’enfant à développer des allergies ou des maladies auto-immunes en se fondant sur trois facteurs : le régime alimentaire de la mère pendant la grossesse, l’allaitement ou non et la consommation de certains compléments alimentaires pendant la grossesse.  

Dans leur étude, les chercheurs ont examiné des centaines d’études effectuées entre 1946 et 2017, qui ont inclus plus de 1,5 million de participants. Voici les résultats : 

Les probiotiques peuvent contribuer à réduire le risque d’eczéma  

Dix-neuf de ces études ont examiné la consommation de probiotiques de la mère durant la grossesse et pendant la période d’allaitement. Les résultats ont montré que les enfants dont les mères ont pris des probiotiques sont 22 % moins susceptibles de développer de l’eczéma que ceux dont les mères n’en ont pas pris. À travers le monde, on estime que jusqu’à 22 % des enfants souffrent d’eczéma faible à sévère.                   

L’huile de poisson peut contribuer à réduire le risque d’allergie aux œufs

Six de ces études ont examiné la prise de compléments alimentaires à base d’huile de poisson pendant la grossesse et l’allaitement. Les résultats ont montré que les enfants étaient 31 % moins susceptibles de développer des allergies aux œufs que ceux dont les mères n’avaient pas pris d’huile de poisson. Jusqu’à 2,5 % des enfants ont des allergies aux œufs, qui diminuent ou pas lorsque l’enfant vieillit.  

Les scientifiques en ont conclu que l’allaitement pouvait réduire le risque de développer un diabète de type 1, une maladie auto-immune qui requiert souvent une utilisation d’insuline à vie et qui peut avoir un effet à long-terme sur la santé organique.  

L’huile de poisson contribue à réduire le risque d’asthme chez les enfants 

Une autre étude publiée en février 2018 dans le Journal of Family Practice a montré que des compléments alimentaires à base d’huile de poisson pendant le dernier trimestre (les 13 dernières semaines) de grossesse pouvaient contribuer à prévenir l’asthme chez les enfants. Les chercheurs ont déclaré que les enfants de mères qui avaient pris des compléments alimentaires à base d’huile avaient moins de risque plus bas de souffrir d’asthme entre l’âge de 3 à 5 ans que les enfants dont les mères avaient pris un placebo.   

En outre, on a remarqué que des doses d’au moins 2 700 mg par jour devaient être prises si on voulait voir un bénéfice. Des doses journalières de 900 mg d’huile de poisson n’étaient pas suffisantes pour prévenir l’asthme chez les enfants.  

Si vous pensez que la consommation de poisson est une alternative convenable, repensez-y. On recommande aux femmes enceintes d’éviter de manger du poisson riche en mercure à cause des risques de dommages au fœtus. La Federal Drug Administration (FDA) recommande 2 à 3 portions de poisson à taux faible en mercure par semaine.    

Voici quelques poissons dont le taux de mercure est acceptable et qu’on peut consommer pendant la grossesse : 

  • Tilapia 
  • Saumon 
  • Morue 
  • Poisson chat 
  • Thon (pâle en conserve)  

Voici quelques poissons à éviter lors d’une grossesse : 

  • Espadon 
  • Requin 
  • Malacanthidae 
  • Maquereau roi  

Vitamine D et dépression postpartum   

Une étude parue en mai 2018 dans le Journal of Affective Disorders a montré que les femmes enceintes dont les taux de vitamine D étaient bas, étaient plus susceptibles de souffrir de dépression après la naissance. Les femmes enceintes devraient considérer la prise de 1 000 à 5 000 IU de vitamine D par jour. 

Compléments alimentaires pendant la grossesse 

Clause de non-responsabilité : En cas de grossesse, veuillez consulter votre obstétricien avant de prendre tout complément alimentaire.   

Références :

  1. Garcia-Larsen V, Ierodiakonou D, Jarrold K, et al. Diet during grossesse and infancy and risk of allergic or autoimmune disease: A systematic review and meta-analysis. Basu S, ed. PLoS Medicine. 2018;15(2):e1002507.  
  2. http://www.mg217.com/your-eczema/statistics/ 
  3. Neutze D, Evans KL, Koenig M, Castelli G, Mounsey A, Stevermer JJ. PURLs: Does huile de poisson during grossesse help prevent asthma in kids? The Journal of Family Practice. 2018;67(2):100-102. 
  4. A systematic review of the associations between maternal nutritional biomarkers and depression and/or anxiety during grossesse and postpartum Trujillo, Janet et al. Journal of Affective Disorders , Volume 232 , 185 - 203 

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

4 étapes pour une meilleure santé intestinale

Bien-être

Les meilleures herbes pour aider en cas de stress

Bien-être

La mélatonine – Pas seulement pour le sommeil