beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

13 bienfaits du zinc sur la santé

31 janvier 2018

par Dr Eric Madrid

D’après le Journal of Nutrition, près de 45 % des Américains souffrent d’une carence en zinc dans leur régime. Dans le monde, ce chiffre est de 15 %. Le problème est très courant en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est.

À mesure que nous vieillissons, l’absorption de minéraux importants comme le zinc peut être inhibée. Un régime alimentaire faible en aliments contenant du zinc, ou la consommation régulière d’alcool, peuvent aussi entraîner des niveaux de zinc chroniquement faibles. La carence en zinc est associée à des problèmes de peau et du sang, à une augmentation du risque d’infection, à des troubles de la vision, de la santé mentale, à l’arthrite et à des problèmes urologiques. Le zinc joue aussi un rôle important dans la santé du cerveau, où son niveau est 10 fois plus élevé que dans le sang.

Requis par les enzymes du cerveau et du corps tout entier, le zinc participe à plus de 300 réactions biochimiques et constitue un composant important de plus de 2000 protéines.

Symptômes de la carence en zinc

  • Diminution ou perte du goût
  • Diminution du sens olfactif
  • Augmentation du risque d’infection
  • Augmentation du risque d’infection intestinale
  • diarrhée chronique
  • Sécheresse de la peau (dermatite)
  • Retard de croissance chez les enfants
  • Les femmes enceintes présentant de faibles niveaux de zinc augmentent le risque de donner naissance à un enfant autiste
  • Mauvaise mémoire
  • Faible nombre de spermatozoïdes, entraînant l’infertilité
  • Risque accru de dépression

Médicaments favorisant la carence en zinc

Certains médicaments couramment prescrits peuvent réduire l’absorption de zinc ou augmenter l’élimination de celui-ci par le corps. L’ingestion d’un produit multivitaminé contenant du zinc devrait contribuer à éviter la carence. Si vous prenez les médicaments suivants, n’interrompez pas votre traitement sans consulter d’abord votre médecin :

Régulateurs d’acidité

La vente de médicaments régulateurs d’acidité, qui bloquent l’absorption du zinc et d’autres nutriments, est devenue un marché de plusieurs milliards de dollars dans le monde. En 2013, la prescription de régulateurs d’acidité a généré plus de 10 milliards de dollars de recettes à l’échelle mondiale. Ces médicaments incluent la ranitidine, la famotidine, l’oméprazole, l’esoméprazole et la pantoprazole.

Inhibiteurs d’enzyme de conversion de l’angiotensine

Cette catégorie de médicaments, aussi connue sous le nom d’inhibiteurs de l’ECA, est utilisée dans le traitement de l’hypertension. On y retrouve notamment le lisinopril, le benazepril, l'énalapril, le captopril et le ramipril. Les études suggèrent qu’une consommation régulière de cette catégorie de médicaments peut entraîner une élimination excessive de zinc par l’urine.

Diurétiques

Les diurétiques sont une catégorie de médicaments souvent utilisée comme première thérapie dans le traitement de l’hypertension.  Ils incluent l’hydrochlorothiazide, le triamtérène-hydrochlorothiazide (Dyazide, Maxzide), le chlorthalidone et le furosémide (Lasix).  Malheureusement, un usage régulier peut entraîner une carence en zinc, en potassium et en magnésium dans le sang.

Pilules contraceptives

Approuvées dans les années 1960 comme moyen de prévenir la grossesse, les pilules contraceptives sont ingérées par plus de 100 millions de femmes dans le monde. Efficaces à 99 % lorsqu’elles sont prises correctement, ces pilules peuvent réduire le niveau de zinc et autres nutriments.

Antibiotiques

Certains antibiotiques, comme le ciprofloxacine, le levofloxacine et le tétracycline, peuvent interagir avec le zinc présent dans l’intestin et entraîner une diminution de son taux d’absorption. Songez à la prise d’un complément alimentaire contenant du zinc en cas de traitement antibiotique prolongé.

Meilleures sources alimentaires de zinc (par 3 grammes)

  • Huîtres – 74 mg
  • Épaule de bœuf – 7 mg
  • Crabe de l’Alaska – 6,5 mg
  • Bœuf haché – 3 mg
  • Céréales de petit-déjeuner – 3,5 mg
  • Homard – 3,4 mg
  • Côtes de porc – 2,9 mg
  • Haricots au lard – (1/2 tasse) 2,9 mg
  • Poulet – 2,4 mg
  • Yaourt aux fruits – (225 g) 1,9 mg

13 raisons d’optimiser votre consommation de zinc

  • Pour lutter contre le rhume
  • Pour diminuer l’acné
  • Pour optimiser la mémoire et la santé du cerveau
  • Pour réduire le risque de dépression
  • Pour lutter contre le trouble de déficit de l’attention et d’hyperactivité (TDAH)
  • Pour soigner les traumatismes crâniens
  • Pour guérir les blessures
  • Pour éviter les coups de soleil
  • Pour éviter la diarrhée chez les enfants de plus de 6 mois
  • Pour optimiser le système immunitaire
  • Pour optimiser la synthèse des protéines
  • Pour optimiser la santé de l’ADN
  • Pour favoriser la bonne reproduction des cellules

Lutte contre le rhume

Le rhume est l’infection que l’on contracte le plus fréquemment au cours de notre vie. On estime qu’il existe plus de 220 virus de rhume différents pouvant infecter les êtres humains. La maladie se déclare généralement entre un et trois jours après exposition, et la durée d’un rhume est d’environ sept jours, mais celui-ci peut dans certains cas durer plusieurs semaines. Le même virus n’infecte jamais deux fois la même personne, et bien qu’il n’y ait pas de cure au rhume, il existe des moyens d’éviter l’infection, et le zinc en fait partie.

De nombreuses études montrent les bienfaits du zinc dans la prévention du rhume. Une étude publiée en 2016 dans le British Journal of Clinical Pharmacology concluait ainsi : « les patients souffrant du rhume pourront être encouragés à ingérer des pastilles de zinc », tandis qu’une étude de 2017 affirmait que « les patients souffrant du rhume devraient être orientés à essayer les pastilles de zinc dans les 24 heures suivant l’apparition des symptômes ».

De nombreux médecins holistiques suggèrent de commencer à prendre des pastilles de zinc dès votre exposition à un virus. Ce complément minéral important devrait être présent dans toutes les armoires à pharmacie afin d’être ingéré dès les premiers symptômes. Une autre étude de 2017 montrait que les pastilles de gluconate de zinc et d’acétate de zinc sont tout aussi efficaces. Dosage suggéré :  Pastilles de zinc, 30 mg, suivre les directives sur la notice.

Réduction de l’acné

L’acné est un motif courant des visites des adolescents et jeunes adultes à leur médecin de famille. On estime que l’acné juvénile est due en grande partie à des régimes alimentaires fortement basés sur des plats préparés et aux hormones. Les médicaments en vente libre et sur prescription représentent un marché de plusieurs millions de dollars. Les études montrent que la prise orale de zinc peut apaiser les symptômes de l’acné.

Une étude publiée en 2013 dans The Journal of Drugs in Dermatology démontrait que la prise orale et l’application topique de zinc pouvaient réduire l’acné en raison de ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires. De plus, une étude publiée en 2017 dans Dermatologic Therapy concluait que « le zinc est une alternative prometteuse à d’autres traitements contre l’acné en raison de son faible coût, de son efficacité et de l’absence d’effets secondaires systémiques ».

Amélioration de la mémoire et de la santé du cerveau

La démence et la maladie d’Alzheimer entraînent une perte progressive de la mémoire. Les personnes âgées de plus de 65 ans présentent un risque accru. Le zinc joue un rôle important dans la santé du cerveau : en cas de carence, les pertes de mémoire peuvent se multiplier. Cependant, le zinc n’est qu’un élément de la prévention, l’autre étant le cuivre. Il est important de bien connaître le taux de cuivre et de zinc dans le sang, et cela peut être fait dans le cadre d’une simple prise de sang. Un niveau de zinc faible et un niveau de cuivre trop élevé augmentent le risque de démence, selon une étude publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease. Le rapport cuivre/zinc optimal, d’après les recherches du Dr Dale Bredesen de l’université de Californie Los Angeles (UCLA), est de 0,8/1,2. Le niveau optimal de zinc dans le sang se trouve entre 90 et 110 µg/dl.

Réduction du risque de dépression

Les syndromes de la dépression affectent des millions de personnes dans le monde. La cause en est généralement un mélange de stress social, financier et un déséquilibre biochimique. Les symptômes incluent l’envie de dormir, le manque d’intérêt général, le sentiment de culpabilité, les troubles de la concentration, la lenteur des mouvements et parfois les pulsions d’automutilation. En cas de dépression, il est essentiel d’obtenir l’aide d’un professionnel de santé. Les études montrent que les personnes souffrant de dépression présentent le plus souvent de faibles niveaux de zinc dans le sang.

Une étude publiée en 2017 dans Frontiers in Pharmacology soutenait l’importance du zinc chez les personnes souffrant de dépression. La même étude montrait également qu’un complément en zinc pouvait contribuer au traitement de la psychose.

Lutte contre le trouble de déficit de l’attention et d’hyperactivité (TDAH)

Une étude réalisée en Russie en 2017 suggérait que le zinc pouvait aider les enfants souffrant des symptômes de TDAH. Une autre étude publiée en 2017 dans Current Psychiatry Reports concluait que chez les personnes présentant un risque de carence, le complément de zinc pouvait aider à traiter les troubles de déficit de l’attention. De plus amples études sont cependant nécessaires.

Traumatisme crânien

Le traumatisme crânien est le résultat d’une lésion au cerveau, conséquence courante d’un choc. Celui-ci augmente le risque de démence, de dépression et de toxicomanie. Une étude réalisée en Russie en 2017 suggérait que le zinc pouvait aider à la guérison des neurones. De plus amples études sont cependant nécessaires.

Lésions chroniques

Les lésions chroniques sont courantes chez les diabétiques et les personnes paraplégiques. Les carences en nutriments, notamment en zinc, sont plus courantes chez les personnes souffrant d’ulcères chroniques, d’après une étude de 2017. Une autre étude publiée en 2017 dans le Journal of Wound Care démontre que l’oxyde de zinc appliqué localement facilite la guérison des lésions.

Protection contre les coups de soleil

L’oxyde de zinc est utilisé dans les formules d’application topique de filtres solaires et peut favoriser la prévention des coups de soleil.

Toxicité

De manière générale, le zinc est un minéral dont la prise est sûre, avec modération comme toujours. Cependant des effets secondaires peuvent apparaître en cas d’excès, notamment la nausée, les crampes d’estomac et les maux de tête.   Il est recommandé de ne pas consommer plus de 150-450 mg par jour, en particulier dans le cadre de compléments alimentaires, afin d’éviter une diminution de l’absorption du cuivre.

La prise de zinc par voie nasale n’est pas recommandée et est associée à la perte du sens olfactif.

Dosage suggéré :

  • Les composés les mieux absorbés sont le picolate de zinc, le gluconate de zinc, le bisglycinate de zinc et le citrate de zinc. La dose quotidienne recommandée est de 10 à 25 mg
  • Il est aussi possible d’ingérer un produit multivitaminé de qualité contenant du zinc
  • Pastilles de zinc –suivre les directives de la notice
  • L’oxyde de zinc est préféré dans le cadre d’une utilisation topique et pour le soin des lésions
  • L’oxyde de zinc peut aussi être utilisé comme filtre solaire
  • Le sulfate de zinc et l’oxyde de zinc sont moins absorbables et leur prise orale n’est pas recommandée

Le zinc peut aider à améliorer votre santé

Le zinc est un minéral essentiel pour garantir une santé optimale. Une alimentation bien équilibrée et riche en zinc est importante pour garantir des niveaux appropriés de zinc dans le sang et dans les tissus. Le zinc peut servir à traiter de nombreux problèmes de santé. Certains médicaments peuvent entraîner une carence en zinc, et une attention particulière est recommandée dans ce cas afin de garantir une consommation appropriée de zinc.

Références :

  1. Ciubotariu D, Ghiciuc CM, Lupușoru CE. Zinc involvement in opioid addiction and analgesia – should zinc supplementation be recommended for opioid-treated persons? Substance Abuse Treatment, Prevention, and Policy. 2015;10:29. doi:10.1186/s13011-015-0025-2.
  2. Wessells KR, Brown KH. Estimating the Global Prevalence of Zinc Deficiency: Results Based on Zinc Availability in National Food Supplies and the Prevalence of Stunting. Bhutta ZA, ed. PLoS ONE. 2012;7(11):e50568. doi:10.1371/journal.pone.0050568.
  3. Mocchegiani, E.; Bertoni-Freddari, C.; Marcellini, F.; Malavolta, M. Brain, aging and neurodegeneration: Role of zinc ion availability. Prog. Neurobiol. 2005, 75, 367–390.
  4. Andreini, C.; Banci, L.; Bertini, I.; Rosato, A. Counting the zinc-proteins encoded in the human genome. J. Proteome Res. 2006, 5, 196–201.
  5. Vela G, Stark P, Socha M, Sauer AK, Hagmeyer S, Grabrucker AM. Zinc in Gut-Brain Interaction in Autism and Neurological Disorders. Neural Plasticity. 2015;2015:972791. doi:10.1155/2015/972791.
  6. J Trace Elem Med Biol. 2007;21 Suppl 1:53-5. Epub 2007 Nov 19.
  7. Yang Y, Jing X-P, Zhang S-P, et al. High Dose Zinc Supplementation Induces Hippocampal Zinc Deficiency and Memory Impairment with Inhibition of BDNF Signaling. Yan R, ed. PLoS ONE. 2013;8(1):e55384. doi:10.1371/journal.pone.0055384.
  8. Lazzerini M, Wanzira H. Oral zinc for treating diarrhoea in children. The Cochrane Database of Systematic Reviews. 2016;(12):CD005436. doi:10.1002/14651858.CD005436.pub5.
  9. Patel AB, Mamtani M, Badhoniya N, Kulkarni H. What zinc supplementation does and does not achieve in diarrhea prevention: a systematic review and meta-analysis. BMC Infectious Diseases. 2011;11:122. doi:10.1186/1471-2334-11-122.
  10. Blewett HJ, Taylor CG. Dietary Zinc Deficiency in Rodents: Effects on T-Cell Development, Maturation and Phenotypes. Nutrients. 2012;4(6):449-466. doi:10.3390/nu4060449.
  11. Hemilä, H., Petrus, E. J., Fitzgerald, J. T., and Prasad, A. (2016) Zinc acetate lozenges for treating the common cold: an individual patient data meta-analysis. Br J Clin Pharmacol, 82: 13931398. doi: 10.1111/bcp.13057.
  12. Hemilä H, Fitzgerald JT, Petrus EJ, Prasad A. Zinc Acetate Lozenges May Improve the Recovery Rate of Common Cold Patients: An Individual Patient Data Meta-Analysis. Open Forum Infectious Diseases. 2017;4(2):ofx059. doi:10.1093/ofid/ofx059.
  13. J Drugs Dermatol. 2013 May;12(5):542-5.
  14. Dermatol Ther. 2017 Nov 28. doi: 10.1111/dth.12576. [Epub avant impression]
  15. J Alzheimers Dis. 2015;47(3):565-81. doi: 10.3233/JAD-143108.
  16. Int J Mol Sci. 2017 Nov 23;18(12). pii: E2506. doi: 10.3390/ijms18122506.
  17. Petrilli MA, Kranz TM, Kleinhaus K, et al. The Emerging Role for Zinc in Depression and Psychosis. Frontiers in Pharmacology. 2017;8:414. doi:10.3389/fphar.2017.00414.
  18. Zh Nevrol Psikhiatr Im S S Korsakova. 2017;117(7):112-119. doi: 10.17116/jnevro201711771112-119.
  19. Curr Psychiatry Rep. 2017 Feb;19(2):8. doi: 10.1007/s11920-017-0762-1.
  20. Zh Nevrol Psikhiatr Im S S Korsakova. 2017;117(7):112-119. doi: 10.17116/jnevro201711771112-119.
  21. Barber GA, Weller CD, Gibson SJ. Effects and associations of nutrition in patients with venous leg ulcers: A systematic review. J Adv Nurs. 2017;00:1–14. https://doi.org/10.1111/jan.13474
  22. J Wound Care. 2017 Oct 1;26(Sup10):S30-S36. doi: 10.12968/jowc.2017.26.Sup10.S30.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Film alimentaire réutilisable à base de cire d'abeille

Bien-être

L-sérine : une approche radicale à la SLA, à la maladie de Parkinson et à la maladie d'Alzheimer

Bien-être

Améliorez votre santé en rechargeant vos mitochondries