header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

5 Conseils pour conserver et manipuler vos compléments alimentaires

17 septembre 2018

Par Sanaz Majd, Docteur

Selon une enquête du conseil pour la nutrition responsable, menée auprès des consommateurs en 2015, environ 68 % des Américains consomment aujourd’hui une forme de compléments alimentaires. Nous investissons beaucoup de temps et d’argent pour la sélection des compléments les plus adaptés pour nous et nos familles. La dernière chose que nous souhaitons, c’est les conserver dans de mauvaises conditions et les voir se dégrader alors que le flacon est à moitié plein.

Pour cette raison, il est essentiel de savoir comment conserver et manipuler convenablement nos compléments alimentaires. Découvrons ensemble quelques conseils pour nous aider à protéger notre investissement et notre santé.

1. Lire l’étiquette

Bien qu’il ne soit pas imposé aux fabricants de compléments d’indiquer les informations de conservation et de limite consommation sur l’étiquette, la plupart d’entre eux le font. Avant d’ouvrir la boîte ou même de faire un achat, prenez le temps de lire et de suivre les instructions inscrites sur l’étiquette.

Vous remarquerez que pour de nombreux probiotiques liquides la réfrigération est recommandée (pas pour tous les produits), afin de conserver la fraîcheur des cultures. Si vous achetez les vôtres sur internet, vérifier que le colis est expédié de nuit et dans des conditions adaptées (comme un emballage avec de la glace).

D’autre part, soyez attentifs à la date « à consommer de préférence avant » sur l’emballage. Les compléments dont la date est dépassée doivent être éliminés de manière adaptée.

2. Être attentif à la température

Pour certains médicaments et compléments, la lumière du soleil, la chaleur et l’humidité pourront raccourcir la durée de vie. Les recommandations les plus courantes pour les compléments non liquides sont la conservation dans un environnement frais et sombre et/ou sec. Les compléments conservés dans d’autres conditions sont sujets à la « déliquescence », un processus au cours duquel l’humidité et la condensation entraînent la dissolution des vitamines solubles dans l’eau (comme les vitamines B ou la vitamine C). Étonnamment, les deux pièces de la maison les plus fréquemment utilisées pour conserver les compléments ne sont pas toujours les environnements les mieux adaptés.

En premier lieu, le placard de la cuisine est l’endroit où la plupart d’entre nous stockent nos médicaments et compléments. Mais il s’agit souvent de l’une des pièces les plus chaudes de la maison, car cuisiner entraîne des températures élevées. De plus, conserver près de l’évier de la cuisine est inapproprié, car il s’agit d’un terrain humide et propice à l’apparition de moisissures.

Bien que le réfrigérateur puisse intuitivement sembler être un lieu de conservation idéal, lorsqu’un emballage est ouvert, une faible quantité de condensation peut pénétrer et humidifier le produit. Cela peut causer une dégradation plus rapide des compléments, avant même la date « à consommer de préférence avant fin ».

La seconde pièce la plus fréquemment utilisée pour conserver les compléments est la salle de bains. L’évier de la salle de bain est également une zone très humide. De plus, la chaleur et la vapeur émises par nos douches et bains contribuent à former un environnement défavorable.

Enfin, rappelez-vous de ne jamais laisser vos compléments dans votre sac ou votre voiture.

3. Fermer hermétiquement les bouchons

Nous sommes parfois en retard pour aller au travail ou déposer les enfants à l’école le matin, mais restez attentifs à la fermeture des bouchons de vos produits. Un bouchon, même légèrement mal fermé, peut entraîner la formation d’une poche d’air et l’exposition à l’air environnant. Assurez-vous de toujours refermer les bouchons hermétiquement.

4. Tenir hors de portée des enfants

Les accidents sont la première cause de mortalité infantile. D’après les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), chaque jour aux États-Unis plus de 300 enfants sont traités par les services d’urgence et deux décèdent à la suite d’un empoisonnement accidentel. La conservation inappropriée des médicaments et suppléments est l’une des causes d’empoisonnement non intentionnel.

Bien que la tranche d’âge la plus fréquemment impliquée soit les enfants de moins de six ans, tous les enfants peuvent être exposés. Conservez vos médicaments et suppléments hors de portée des enfants, de préférence dans le placard le plus haut de votre domicile.

De plus, si vous avez des enfants à la maison (même en tant que visiteurs), placez les informations de contact du centre antipoison dans un endroit visible, et ajoutez le numéro à votre répertoire pour un accès rapide en cas d’urgence.

5. Éliminer les compléments inutilisés de manière appropriée

Il est indispensable de vérifier votre armoire à pharmacie au moins une fois tous les six mois, afin d’identifier les compléments et médicaments périmés ou inutilisés. Mais comment devez-vous les éliminer ? Devez-vous les jeter dans les toilettes ? Avec cette méthode, d’infimes quantités pourraient se retrouver dans les rivières, ruisseaux et lacs, et par conséquent dans l’eau que nous consommons. Bien que jusqu’ici aucune étude n’a pu démontrer d’effet néfaste, il est conseillé d’éliminer les médicaments avec une méthode différente, sauf s’il est indiqué sur l’étiquette que cette méthode est sans danger.

Devez-vous les jeter à la poubelle ? Les poubelles domestiques peuvent entrer en contact avec des êtres vivants, animaux, enfants et adultes. C’est pourquoi, la Food and Drug Administration recommande de :

  1. Les mélanger avec quelque chose d’indésirable comme du marc de café, de la poussière ou de la litière pour chats.
  2. Placer le mélange dans un contenant refermable, comme un sac de conservation ou une boîte vide, pour éviter les fuites.
  3. Déposer le contenant dans la poubelle.
  4. Recycler le contenant en plastique.

Pour éliminer vos compléments, vous pouvez également contacter le service local de gestion des déchets. La plupart collecteront et élimineront les compléments et flacons pour vous.

En résumé, rappelez-vous qu’il est toujours préférable d’obtenir les nutriments avec les aliments que nous consommons. Mais si cela n’est pas possible pour vous et que vous consommez des compléments, suivre les cinq conseils précédents vous aidera à conserver l’efficacité et la durée de vie de vos compléments alimentaires.

Ressources :

  1. https://www.cdc.gov/safechild/poisoning/index.html
  2. https://www.fda.gov/ForConsumers/ConsumerUpdates/ucm272905.htm
  3. https://ods.od.nih.gov/HealthInformation/DS_WhatYouNeedToKnow.aspx
  4. https://ods.od.nih.gov
  5. https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/ie50452a015
  6. https://www.sciencedaily.com/releases/2010/03/100302162257.htm
  7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20163110
  8. https://www.nytimes.com/2010/11/02/health/02really.html?ref=health
  9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18593179
  10. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18489105
  11. http://www.crnusa.org/CRN-consumersurvey-archives/2015
  12. https://www.fda.gov/ForConsumers/ConsumerUpdates/ucm101653.htm

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

4 étapes pour une meilleure santé intestinale

Bien-être

Les meilleures herbes pour aider en cas de stress

Bien-être

La mélatonine – Pas seulement pour le sommeil