header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

20 approches naturelles pour améliorer la digestion

5 mars 2018

Par Eric Madrid, Docteur en Médecine

Nous avons tous ressenti des symptômes de dyspepsie, une sensation inconfortable dans l'estomac, à un moment ou à un autre. Elle peut être associée à une indigestion, , à des aigreurs d'estomac, à un reflux acide ou à un GERD — également connu sous le nom de reflux gastro-œsophagien, qui provoque une sensation de brûlure dans l'estomac vous même, dans la gorge. La dyspepsie peut également être causée par une gastrite, une inflammation de l'estomac. Les bactéries Helicobacter pylori (h. Pylori) sont considérées comme le principal facteur de risque de développement d’ulcères de l’estomac et même le cancer de l'estomac, et sont fréquemment présentes chez de nombreuses personnes souffrant de gastrite.

Symptômes de la dyspepsie

  • Douleurs d’estomac ou satiété
  • Ballonnements
  • Sensation acide dans la gorge
  • Mal de gorge
  • Douleur thoracique
  • Toux aiguë ou chronique
  • Symptômes d’asthme dû à de l'acide giclant dans les poumons

Pourquoi ces conditions se produisent-elles ?

Croyez-le ou non, il y a plusieurs théories. Certains soutiennent que l'estomac produit trop d'acide alors que d'autres suggèrent qu’il n’en produit pas assez. L'excès d'acide a tendance à être l'explication la plus populaire, et le médicament que la plupart des médecins prescrivent pour ces problèmes d'estomac est un antiacide. D'autre part, certains croient que le manque d'acide gastrique est le coupable, car il provoque le relâchement du sphincter inférieur de l’œsophage (LES), le muscle qui sépare l'œsophage de l'estomac. Lorsque le muscle LES est détendu, même une petite quantité d'acide peut refluer dans l'œsophage, donnant la sensation d’un excès d'acide. Le muscle LES, selon certains, ne parvient pas à se contracter et à protéger l'œsophage du reflux acide en présence d'un manque d'acide.

Le tabac, les graisses, le chocolat et le sucre ainsi que certains médicaments peuvent affaiblir le muscle. La suralimentation peut également entraîner une poussée de nourriture de l'estomac vers l'œsophage jusqu'à la gorge.

Les aliments qui aggravent les symptômes digestifs

  • Denrées alimentaires transformés
  • Aliments riches en sucre
  • Glucides simples
  • Chocolat
  • Alcool
  • Aliments à base de tomate
  • Café
  • Les aliments auxquels on est sensible, généralement les produits laitiers et les céréales

Les médicaments courants qui augmentent le reflux acide

Ces médicaments augmentent les symptômes de reflux acide en affaiblissant le muscle LES :

  • Albuterol : utilisé pour l’asthme
  • AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) : ibuprofène (Motrin, Advil), naproxène (Aleve, Naprosyn), diclofénac, indométhacine, et célécoxib (Celebrex). Ces médicaments sont utiles pour la douleur à court terme, mais ils peuvent augmenter le risque d'ulcères d'estomac et favoriser le reflux acide.
  • Nitroglycérine : utilisé pour ceux souffrant de maladies cardiaque , ou de symptômes d’angine
  • Médicaments contre la pression artérielle, tels que les bêtabloquants (aténolol, métoprolol, carvédilol) et les inhibiteurs calciques (diltiazem, amlodipine, nifédipine)

* N'arrêtez pas de prendre vos médicaments sauf si indiqués par votre médecin

Changements de style de vie qui peuvent améliorer les symptômes de reflux acide

  • Évitez les aliments qui aggravent votre reflux acide (ils peuvent être différents selon les personnes).
  • Si vous fumez, ARRÊTEZ !
  • Dormez sur votre côté gauche. Dormir sur le côté droit peut aggraver les symptômes
  • Élevez la tête de votre lit de six à huit pouces (15 à 20 cm)
  • Évitez les excès d'alcool. Les hommes ne devraient pas boire plus de deux verres par jour et les femmes un verre par jour, maximum
  • Évitez et / ou limitez l'utilisation d'anti-inflammatoires tels que l'ibuprofène (Advil, Motrin) ou le naproxène (Aleve) sauf en cas de nécessité absolue. Si vous en prenez, prenez-les avec de la nourriture. Pensez à l'acétaminophène (Tylenol) pour la douleur, si nécessaire car l'acétaminophène ne bouleversera pas votre estomac et n’augmentera pas le risque d'ulcères d'estomac.. Les anti-inflammatoires naturels peuvent être considérés, tels que l’ oméga-3 d'huile de poisson et le curcuma, sont utiles pour de nombreuses personnes.

Médicaments courants utilisés pour le reflux acide.

Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) : oméprazole (Prilosec ou Prilosec OTC), ésoméprazole (Nexium), rabéprazole (AcipHex), lansoprazole (Prevacid), dexlansoprazole (Dexilant)

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont fréquemment utilisés pour combattre l'inconfort du reflux acide.  Pour la plupart des gens, ils devraient être pris sur le court terme.

Raisons d'utiliser des médicaments réducteurs d'acide :

  • Le reflux acide symptomatique n'est pas résolu avec des changements de régime. Ne pas excéder quatre à huit semaines seulement, sauf indication contraire.
  • Les ulcères d'estomac doivent être traités pendant six à douze semaines, afin qu'ils puissent guérir. Un ulcère de l'estomac saignant peut-être mortel, donc les avantages de prendre ce médicament l'emportent sur les risques.
  • Les personnes souffrant d’une maladie précancéreuse dans l'œsophage, appelée œsophage de Barrett, devraient également prendre régulièrement un médicament IPP. Cette maladie accroît le risque de cancer de l'œsophage chez un à quatre pour cent des personnes atteintes. Les médicaments IPP peuvent aider à prévenir le déclenchement du cancer.
  • Votre médecin a diagnostiqué une maladie rare telle que Zollinger-Ellison, dans laquelle un excès d'acide est sécrété. Les personnes souffrant de cette pathologie doivent prendre ce médicament à vie dans la plupart des cas.

Effets secondaires des médicaments réducteurs d'acide

Les Inhibiteurs de la Pompe à Protons, lorsqu'ils sont pris régulièrement, réduisent la capacité du corps à décomposer les protéines alimentaires. Les protéines, en présence d'acide gastrique, sont décomposées en acides aminés, qui sont recyclés par notre corps pour fabriquer des protéines et des substances chimiques du cerveau, comme la dopamine et la sérotonine.

Cette classe de médicaments réduit l'absorption de vitamines telles que la vitamine B12, la vitamine C et le folate.  Les IPP réduisent également l'absorption des minéraux tels que le fer, le calcium et le magnésium. 

En 2011, la FDA a averti que les niveaux de magnésium peuvent être dangereusement bas chez les personnes qui consomment régulièrement ces médicaments. Un faible taux de magnésium peut provoquer des crampes musculaires et des palpitations cardiaques.

Le magnésium est nécessaire à notre corps et aide les enzymes à effectuer plus de 350 réactions chimiques. L’absorption réduite de calcium et de magnésium augmente les risque d’ostéoporose. En outre, une étude de 2016 a montré un risque accru d'insuffisance rénale aiguë chez les personnes prenant ces médicaments, tandis que d'autres études montrent que ces médicaments augmentent le risque de développer une démence.

Ceux qui ont été sous réducteurs d'acide, en particulier le type PPI, peuvent avoir besoin de sevrer le médicament car l'arrêt brusque peut entraîner une aggravation du reflux acide. Pour se sevrer, la plupart des patients prendront le médicament tous les deux jours pendant deux à quatre semaines jusqu'à ce que les symptômes disparaissent. N'arrêtez pas de prendre vos médicaments sans consulter votre médecin.

Suppléments primaires qui aident à améliorer la digestion

Bétaïne HCI

En supposant qu'une personne a des problèmes digestifs dus à une insuffisance d’acide, la consommation de bétaïne HCL (acide chlorhydrique) jusqu'à trois fois par jour, avant un repas, pourrait être bénéfique. Ceux qui ont une faible production d'acide, et donc une capacité réduite à digérer les protéines, bénéficient de la bétaïne HCL selon une étude de Molecular Pharmaceutics. Une étude de 2014 a montré des résultats similaires. Ceux qui souffrent d’ulcères à l'estomac et à l'œsophage de Barrett ne devraient pas prendre cela. Si le supplément provoque une gêne, arrêtez de le prendre.

Une étude de 2017 a donné aux patients souffrant de reflux acide un supplément contenant de la bétaïne HCI et de la pepsine. Les résultats ont montré que les patients avaient des symptômes réduits de reflux. Une étude de 2017 de Digestive Diseases  a convenu que cette stratégie pourrait être bénéfique.

Enzymes Digestives

Les enzymes digestives: la pancréatine, bromelaïne and papaïne peuvent également aider le processus digestif. Ils peuvent être pris sous forme de supplément avant un repas.

Dose suggérée : Prendre tel qu’indiqué sur l'étiquette

Suppléments secondaires qui aident à améliorer la digestion

DGL (réglisse déglycyrrhizinée)

Des études ont montré l'avantage de la réglisse DGL  depuis des décennies. Une étude de 1968 a montré la capacité de cette médecine naturelle à guérir les ulcères d'estomac et les ulcères intestinaux. Une étude de 1978 parue dans le British Medical Journal a montré qu'elle pouvait également être bénéfique pour la prévention des ulcères de l'estomac.

Vitamine C

Des études montrent que les patients présentant des ulcères d'estomac ont de faibles niveaux d'.antioxydants, tels que la vitamine C, dans leur estomac.  Les faibles niveaux de vitamine C gastrique sont également un facteur de risque de cancer de l'estomac. La supplémentation peut être utile pour fournir un soutien digestif supplémentaire. Dose suggérée : 500 à 2 000 mg par jour

Curcuma

Le curcuma, également connu sous le nom de Curcuma longa et le safran des Indes, est une plante enracinée de la famille du gingembre, souvent consommée pour ses propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et digestives.  La curcumine, un produit chimique trouvé dans le curcuma, est censée fournir de nombreux avantages pour la santé. Tandis que beaucoup de gens ont utilisé le curcuma comme épice pour améliorer leur nourriture au cours des 4000 dernières années, le curcuma a joué un rôle important dans la médecine naturelle.

Une étude de 2001 a montré que le curcuma pouvait aider à guérir les ulcères gastriques et intestinaux après quatre semaines d'utilisation. Une étude de 2005 a montré que le curcuma pouvait aider à réduire la libération excessive d'acide dans l'estomac en bloquant les récepteurs H2, ce que font les réducteurs d'acide de prescription famotidine et ranitidine. Enfin, une étude de 2016 a démontré que cette plante pourrait également aider à réduire les symptômes du reflux acide.

Dose suggérée : 500 mg une fois à trois fois par jour.

Cayenne

Un poivre rouge qui contient l'ingrédient actif capsaïcine. Ironiquement, des études ont montré le bénéfice thérapeutique de Cayenne pour la digestion. Une étude de 2002 a montré que le poivre rouge pouvait réduire les symptômes d'un mal d'estomac mieux qu'une pilule placebo.

Dose suggérée : Comme indiqué sur l'étiquette.

Probiotiques

Les Probiotiques comprennent une classe de suppléments composés de bactéries saines. Les souches les plus couramment utilisées sont Lactobacillus et Bifidobacterium. La restauration de l'équilibre bactérien et de l'harmonie du système digestif est cruciale. Une étude de 2016 a confirmé que les personnes atteintes de dyspepsie présentaient un déséquilibre des bactéries intestinales. Une étude de 2017 dans le British Medical Journal a montré que la restauration de bonnes bactéries dans l'estomac et l'intestin en utilisant des probiotiques pourrait être utile chez les personnes souffrant de symptômes liés à la dyspepsie.  Des suppléments prébiotiques, qui favorisent la croissance de bactéries saines, peuvent également être envisagés. Dose suggérée : 5 milliards à 100 milliards d'unités par jour

D'autres suppléments et aliments qui ont montré un bénéfice pour le processus digestif comprennent les acides gras essentiels, le thé à la camomille, le vinaigre de cidre et le jus de citron.

Herbes qui aident à améliorer la digestion

Dans le livre de 2002 de Dr. Jonathan Wright Why Stomach Acid Is Good for You est fournie une liste d'herbes amères qui se sont avérées être utiles et stimulent les sucs digestifs nécessaires pour une digestion saine. Ces herbes  peuvent être considérées si les changements de régime et l'utilisation de divers suppléments énumérés ci-dessus ne sont pas adéquats :

Un système digestif sain est essentiel à la santé

La décomposition des aliments commence dans notre bouche et se produit également dans l'estomac, ce qui permet aux nutriments d'être absorbés dans notre intestin grêle. Notre régime alimentaire et le microbiome des bactéries intestinales influencent fortement l'efficacité de la digestion. Lorsque les changements de régime et de style de vie ne sont pas suffisants pour aider à la digestion, les médicaments sont souvent utilisés et peuvent être très utiles. En outre, les suppléments et les herbes peuvent aider à rétablir l'équilibre du système digestif en apportant une santé optimale. Manger sainement, penser sainement, être en bonne santé !

References:

  1. Yago MAR, Frymoyer AR, Smelick GS, et al. Gastric Re-acidification with Betaine HCl in Healthy Volunteers with Rabeprazole-Induced Hypochlorhydria. Molecular pharmaceutics. 2013;10(11):4032-4037. doi:10.1021/mp4003738.
  2. Yago MR, Frymoyer A, Benet LZ, et al. The Use of Betaine HCl to Enhance Dasatinib Absorption in Healthy Volunteers with Rabeprazole-Induced Hypochlorhydria. The AAPS Journal. 2014;16(6):1358-1365. doi:10.1208/s12248-014-9673-9.
  3. Forssmann K, Meier L, Uehleke B, Breuer C, Stange R. A non-interventional, observational study of a fixed combination of pepsin and amino acid hydrochloride in patients with functional dyspepsia. BMC Gastroenterology. 2017;17:123. doi:10.1186/s12876-017-0675-9.
  4. Digestive Disease. 2017 Oct 5. doi: 10.1159/000481399. [Epub ahead of print]
  5. Tewari SN, Trembalowicz FC. Some experience with deglycyrrhizinated liquorice in the treatment of gastric and duodenal ulcers with special reference to its spasmolytic effect. Gut. 1968;9(1):48-51.
  6. Hollanders D, Green G, Woolf IL, et al. Prophylaxis with deglycyrrhizinised liquorice in patients with healed gastric ulcer. British Medical Journal. 1978;1(6106):148.
  7. J Clin Gastroenterol. 2000 Jun;30(4):381-5.
  8. Southeast Asian J Trop Med Public Health. 2001 Mar;32(1):208-15.
  9. Biol Pharm Bull. 2005 Dec;28(12):2220-4.
  10. Drug Res (Stuttg). 2016 Aug;66(8):444-8. doi: 10.1055/s-0042-109394. Epub 2016 Jun 28.
  11. Aliment Pharmacol Ther. 2002 Jun;16(6):1075-82.
  12. Nakae H, Tsuda A, Matsuoka T, Mine T, Koga Y. Gastric microbiota in the functional dyspepsia patients treated with probiotic yogurt. BMJ Open Gastroenterology. 2016;3(1):e000109. doi:10.1136/bmjgast-2016-000109.
  13. Igarashi M, Nakae H, Matsuoka T, et al. Alteration in the gastric microbiota and its restoration by probiotics in patients with functional dyspepsia. BMJ Open Gastroenterology. 2017;4(1):e000144. doi:10.1136/bmjgast-2017-000144.

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Des approches naturelles à la constipation

Troubles

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires

Troubles

L’acide alpha-lipoïque et la sclérose en plaques