beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

10 huiles essentielles pour les infections respiratoires

28 février 2018

par Eric Madrid, docteur en médecine

Le rhume commun est l’infection la plus fréquente que nous pouvons rencontrer et on estime qu’il y a plus de 200 virus différents pouvant infecter l’être humain. Après une exposition à l’un de ces virus, il faut compter d’un à trois jour avant le début de la maladie. Un rhume dure généralement sept jours mais dans certains cas, il peut durer plusieurs semaines. Le même virus n’infecte jamais deux fois la même personne et bien qu’il n’existe aucun remède contre le rhume commun, il existe plusieurs façons d’empêcher l’infection en utilisant des traitements naturels.

Le virus de la grippe (influenza) est le virus le plus dangereux et ses symptômes sont plus problématiques que ceux d’un rhume commun. Parmi les symptômes de la grippe, on trouve la fièvre, les douleurs musculaires, les frissons, la toux, les congestions nasales et des douleurs dans tout le corps. La grippe peut donner l’impression à une personne d’être déshydratée et faible. Ce sont les personnes âgées qui présentent le plus grand risque de complications. Il est très important de conserver une bonne hydratation et de maîtriser les symptômes car des complications sérieuses, y compris la mort, peuvent résulter de la grippe. Parfois, le système immunitaire de la personne infectée par un virus du rhume ou de la grippe est affaibli, ce qui augmente le risque d’être infecté par une bactérie responsable de pneumonie. Le vaccin contre la grippe peut être utile pour empêcher l’infection.

Dans un article précédent, j’ai mentionné 13 traitements naturels contre la grippe et le rhume commun qui faisaient part de recommandations de vitamines et de plantes. Nous allons aborder ici l’utilisation des huiles essentielles pour les personnes atteintes d’une infection.

Les huiles essentielles de romarin, de menthe poivrée et d’eucalyptus sont recommandées pour aider à apaiser les symptômes du rhume d’après une étude publiée en 2011 dans Evidence-based Complementary and Alternative Medicine. Ces huiles essentielles peuvent aussi aider à atténuer les symptômes de la grippe. Les huiles de gaulthérie, de clou de girofle, de citron, de thym et d’origan ont aussi révélé leurs bienfaits. Nous en parlerons un peu plus tard.

Comment utiliser les huiles essentielles

La grande diversité des éléments chimiques d’origine végétale présents dans une plante est la raison justifiant le fait que la plante (et l’huile essentielle qui en est extraite) possède des propriétés antivirales et antibactériennes. Il y a de nombreuses façons d’utiliser et de profiter des bienfaits des huiles essentielles.

Diffuser

L’utilisation d’un diffuseur d’huiles essentielles est le meilleur moyen de tirer le meilleur de ces huiles. Je recommande de diffuser les huiles essentielles pendant 15 à 30 minutes jusqu’à trois fois par jour. Si vous voulez apaiser les symptômes respiratoires dont vous souffrez, vous pouvez diffuser l’huile ou le mélange d’huiles pendant votre sommeil.

Si vous n’avez pas de diffuseur, vous pouvez verser les huiles essentielles dans un flacon pulvérisateur et pulvériser votre mélange de plantes dans votre maison.

D’après une recherche, de nombreuses huiles essentielles mentionnées ci-dessous présentent des propriétés antibactériennes et antivirales. Elles peuvent vous aider à débarrasser l’air des agents pathogènes aériens.

Inhalation directe

Vous pouvez inhaler la plupart des huiles essentielles directement à partir du flacon ou appliquer quelques gouttes d’huile essentielle dans la paume de votre main et inhaler doucement. Certaines huiles sont plus puissantes que d’autres. Il convient donc de toujours se référer aux recommandations inscrites sur le flacon ou son emballage car certaines huiles doivent être diluées pour être utilisées de manière topique. Vous pouvez verser quelques gouttes dans une tasse ou un bol d’eau chaude et inhaler la vapeur parfumée.

10 huiles essentielles que vous devez posséder dans votre armoire à pharmacie

Maintenant que vous savez comment les utiliser, voici les meilleures huiles essentielles pour vous aider à traverser la saison des rhumes et de la grippe.

Le romarin (Rosmarinus officinalis)

Le romarin est une plante commune qui est souvent cultivée dans notre potager domestique. Il a été démontré qu’il apporte de nombreux bienfaits à la santé et, d’après un article du New York Times, il joue un rôle important dans le régime alimentaire de l’une des plus saines et des plus anciennes populations au monde : celle d’Acciaroli en Italie.

Le romarin possède des propriétés antivirales et antibactériennes.

Mélangez-le avec de l’eucalyptus, de la menthe poivrée, de l’oliban et du citron.

Instructions : à utiliser dans un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler.

L’eucalyptus (eucalyptus globulus, eucalyptus sideroxylon et eucalyptus torquata)

L’eucalyptus est originaire d’Australie. Les Aborigènes d’Australie utilisent l’eucalyptus pour aider à traiter les infections des sinus, les infections respiratoires et la douleur depuis de nombreuses générations. L’eucalyptus est un antioxydant avec des propriétés antibactériennes et antivirales.  Il agit aussi comme expectorant, éliminant le mucus dans les voies respiratoires.

À mélanger avec du romarin, de la menthe poivrée, de l’oliban et du citron.

Instructions : utiliser avec un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler. Ne pas consommer l’huile d’eucalyptus oralement.

La menthe poivrée (Mentha piperita)

La menthe poivrée est une plante et une huile essentielle bien connues. C’est en réalité un hybride de la menthe aquatique et de la menthe verte. Son parfum est puissant et frais. L’un de ses principaux composants est le menthol. Elle est utilisée pour parfumer certains chewing-gums. La menthe poivrée est originaire d’Europe et présente de nombreux bienfaits pour la santé.

À mélanger avec du romarin, de l’eucalyptus, de l’oliban et du citron.

Instructions : utiliser avec un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler. Il est également possible de verser quelques gouttes dans un verre d’eau et de le boire.

Le citron (Citrus limonum)

Le citron possède un parfum familier acidulé et sucré. Comme huile essentielle, on peut l’utiliser de nombreuses façons. On l’utilise souvent dans les produits de beauté en raison de ses propriétés d’antioxydant et pour purifier la peau afin de protéger contre l’acné. Le citron peut aussi être utile aux personnes ayant un rhume de poitrine et à celles ayant été exposées au virus de la grippe d’après une étude de 2016 parue dans Virus Disease. L’huile de citron peut être ingérée lorsqu’elle est diluée de manière adéquate.

Le citron stimule le système immunitaire et possède des propriétés antivirales et antibactériennes.

À mélanger avec du romarin, de l’eucalyptus, de l’oliban et de la menthe poivrée.

Instructions : utiliser avec un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler. Il est également possible de verser quelques gouttes dans un verre d’eau et de le boire.

La camomille

La camomille est originaire du sud et de l’est de l’Europe. Elle est utilisée pour ses propriétés médicinales depuis des milliers d’années par les Grecs, les Romains et les Égyptiens de l’Antiquité. Elle possède un arôme doux et fruité. Lorsqu’elle est utilisée comme huile essentielle, elle présente aussi de nombreux bienfaits sur la santé, en particulier des propriétés antiseptiques. Les personnes souffrant de certaines maladies peuvent avoir des troubles du sommeil et la camomille peut aussi être consommée en infusion par les personnes désirant une bonne nuit de sommeil. Sa diffusion vous aidera aussi à vous détendre lorsque vous êtes malade.

Instructions : utiliser avec un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler. Il est également possible de verser quelques gouttes dans un verre d’eau et de le boire.

L’oliban (Boswellia carteii)

Peut-être plus connu comme l’un des cadeaux des Rois mages, l’oliban (à partir duquel on fabriquait l’encens) était utilisé dans les parfums pour son arôme boisé et balsamique. Aujourd’hui, il est communément utilisé dans les cérémonies religieuses, en particulier durant celles de l’Église catholique. L’oliban est aussi connu sous le nom de boswellia par les populations d’Inde et d’Afrique qui l’utilisent à des fins médicinales. On en faisait le commerce en Somalie il y a 5 000 ans et à une époque, cette huile essentielle était plus précieuse que l’or. L’oliban est mentionné dans l’un des plus anciens traités médicaux, le Papyrus Ebers, datant du 16e siècle avant notre ère.

Il est communément utilisé pour les infections respiratoires et pour stimuler le système immunitaire. Il crée aussi une sensation de bien-être.

À mélanger avec de l’eucalyptus, de la menthe poivrée, du romarin et du citron.

Instructions : utiliser avec un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler. Il est également possible de verser quelques gouttes dans un verre d’eau et de le boire.

La gaulthérie (Gaultheria procumbens)

La gaulthérie était utilisée par les populations indigènes d’Amérique du nord. Infusée avec du thé, elle était consommée pour aider à éliminer les douleurs et les maux de gorge provoqués par des infections virales. Les feuilles étaient aussi mâchées par les Amérindiens pour aider à empêcher les caries. Avertissement : la gaulthérie peut être dangereuse si vous prenez des anticoagulants car elle ralentit la coagulation.

Instructions : utiliser avec un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler. Il est également possible de verser quelques gouttes dans un verre d’eau et de le boire.

Le clou de girofle (Syzygium aromaticum)

Le clou de girofle provient du giroflier, un arbre natif d’Asie du sud-est et d’Indonésie présentant de nombreux bienfaits sur la santé. Il aurait des propriétés antibactériennes et antivirales et il est utilisé par les guérisseurs en Inde et en Chine depuis des siècles. L’un des principaux composants du clou de girofle est l’eugénol, qui possède des propriétés anesthésiques et antivirales lorsqu’il est appliqué de façon topique. Il aurait aussi des propriétés anti-âge.

À mélanger avec de l’huile de citron et du romarin.

Instructions : utiliser avec un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler. Il est également possible de verser quelques gouttes dans un verre d’eau et de le boire. Pour la toux, appliquer quelques gouttes au fond de la langue.

Le thym

Aussi appelé thym commun ou thym des jardins, le thym est une plante ancienne présentant des propriétés médicinales. Il était utilisé par les Égyptiens pour l’embaumement et par les Romains dans toute l’Europe pour aider à purifier les lieux de vie. Cette plante médicinale est la première mentionnée sur le papyrus Ebers, un ancien texte médical datant du 16e siècle.

Le thym possède des propriétés antibactériennes et antivirales. Le thymol est un ingrédient bien connu de la plante pour lequel il a été démontré qu’il avait un pouvoir antibactérien et antiviral.

À mélanger avec du romarin.

Instructions : utiliser avec un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler. Il est également possible de verser quelques gouttes dans un verre d’eau et de le boire.

Huiles d’origan (Origanum vulgare)

L’origan est une plante à fleurs originaire de la région méditerranéenne. Son nom provient du latin origanus. Il est utilisé depuis des siècles et possède de nombreux bienfaits sur la santé y compris des propriétés antibactériennes et antivirales. Une étude de 2001 publiée dans le Journal of Applied Microbiology a démontré ses propriétés antibactériennes.

À mélanger avec du romarin, de l’eucalyptus, de l’oliban et de la menthe poivrée.

Instructions : utiliser avec un diffuseur. Verser 2 ou 3 gouttes dans un diffuseur avec un peu d’eau. Inhaler. Il est également possible de verser quelques gouttes dans un verre d’eau et de le boire. Ne pas inhaler directement car cette huile peut provoquer une irritation des voies nasales.

Les huiles essentielles peuvent calmer naturellement les symptômes du rhume et de la grippe

Les infections des voies respiratoires supérieures telles que la grippe et le rhume commun peuvent profondément affecter physiquement la personne infectée. La plupart des traitements se concentrent sur le soulagement des symptômes. À travers les siècles, les huiles essentielles ont été prouvé être un choix thérapeutique populaire. Grâce à la sécurité qu’elles apportent, les huiles essentielles sont un choix très intéressant. L’investissement dans un diffuseur de qualité est important et vous apportera, à vous et à vos proches, le soulagement et le bien-être que vous attendez.  

Références :

  1. Ben-Arye E, Dudai N, Eini A, Torem M, Schiff E, Rakover Y. Treatment of Upper Respiratory Tract Infections in Primary Care: A Randomized Study Using Aromatic Herbs. Evidence-based Complementary and Alternative Medicine : eCAM.  2011;2011:690346. doi:10.1155/2011/690346.
  2. https://www.nytimes.com/2016/10/20/world/what-in-the-world/rosemary-and-time-does-this-italian-hamlet-have-a-recipe-for-long-life.html?_r=0
  3. Schnitzler P., Schön K., Reichling J. Antiviral activity of Australian tea tree oil and eucalyptus oil against herpes simplex virus in cell culture. Pharmazie. 2001;56(4):343–347.
  4. Dhakad, A. K., Pandey, V. V., Beg, S., Rawat, J. M. and Singh, A. (2017), Biological, medicinal and toxicological significance of Eucalyptus leaf essential oil: a review. J. Sci. Food Agric. doi:10.1002/jsfa.8600
  5. Pourghanbari G, Nili H, Moattari A, Mohammadi A, Iraji A. Antiviral activity of the oseltamivir and Melissa officinalis L. essential oil against avian influenza A virus (H9N2). VirusDisease. 2016;27(2):170-178. doi:10.1007/s13337-016-0321-0.
  6. Hans VM, Grover HS, Deswal H, Agarwal P. Antimicrobial Efficacy of Various Essential Oils at Varying Concentrations against Periopathogen Porphyromonas gingivalis. Journal of Clinical and Diagnostic Research : JCDR. 2016;10(9):ZC16-ZC19. doi:10.7860/JCDR/2016/18956.8435.
  7. Benencia F., Courrges M. C. In vitro and in vivo activity of eugenol on human herpesvirus. Phytotherapy Research. 2000;14(7):495–500. doi: 10.1002/1099-1573(200011)14:760;495::aid-ptr65062;3.0.co;2-8.
  8. Roy S., Chaurvedi P., Chowdhary A. Evaluation of antiviral activity of essential oil of Trachyspermum Ammi against Japanese encephalitis virus. Pharmacognosy Research. 2015;7(3):263–267. doi: 10.4103/0974-8490.157977.
  9. Lambert R.J.W., Skandamis P.N., Coote P.J., Nychas G.J.E. A study of the minimum inhibitory concentration and mode of action of oregano essential oil, thymol and carvacrol. J. Appl. Microbiol. 2001;91:453–462. doi: 10.1046/j.1365-2672.2001.01428.x. [PubMed] [Cross Ref]
  10. Essential Oils, pocket reference by Life Science  Publishing, Copyright 2016

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Approches naturelles pour inverser la chute des cheveux

Troubles

Les herbes naturelles et la démence vasculaire

Troubles

Des approches naturelles à la constipation