beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Essences de fleurs : utilisations et bénéfices

1 avril 2019

Par Venus Ramos, docteur en médecine

On obtient les essences de fleurs, aussi appelées « remèdes de fleurs », en distillant les fleurs des plantes. Ceux qui utilisent des essences de fleurs comme traitement holistique veulent atteindre un bien-être mental, émotionnel et même spirituel.

On confond parfois les essences de fleurs avec les huiles essentielles. Cependant, ces deux ingrédients tous deux bons pour la santé sont en réalité très différents l’un de l’autre. Contrairement aux huiles essentielles, les essences de fleurs sont inodores. Alors que les huiles essentielles contiennent des substances physiques extraites des plantes, les essences florales ne contiennent pas de matières végétales physiques.

Sous leur forme pure, les essences florales sont principalement composées d’eau. Dans un processus connu sous le nom de « méthode du soleil », les fleurs sont placées dans l’eau et laissées à infuser au soleil. Une autre méthode consiste à faire bouillir les fleurs dans l’eau. Après avoir retiré les fleurs, le liquide est dilué et embouteillé avec un agent conservateur (souvent de l’alcool comme du brandy ou de la vodka).

Quand on utilise une essence florale, le but n’est pas d’ingérer ou d’absorber l’extrait de la plante réelle pour bénéficier de ses composés phytochimiques. Les grands amateurs d’essences de fleurs pensent que tous les êtres vivants possèdent leur propre énergie (aussi appelée « fréquence » ou « vibration »). Le liquide distillé est imprégné de l’énergie spécifique de chaque fleur. Ceux qui utilisent l’essence d’une fleur absorbent cette énergie. Ainsi, les essences de fleurs agissent de manière énergétique et non biochimique.

Les essences de fleurs ont été développées par le médecin anglais Edward Bach au début du 20e siècle. Bach, qui s’est tourné vers l’étude de l’homéopathie après s’être remis d’une grave maladie, a proposé et étudié le concept selon lequel chaque plante possède un modèle d’énergie vibratoire caractéristique qui peut être isolé et utilisé pour aider à améliorer certains états émotionnels. Bien que Bach ait été le premier à commercialiser des essences de fleurs, le concept est probablement beaucoup plus ancien. On pense que les peuples autochtones d’Amérique du Nord recueillaient autrefois des gouttes de rosée sur les fleurs et les utilisaient comme médicaments.

Contrairement à la croyance populaire, bien qu’elles soient fortement diluées comme beaucoup de remèdes homéopathiques, les essences de fleurs ne sont pas homéopathiques. Le principe fondamental de l’homéopathie est « Le même soigne le même ». L’utilisation d’essences de fleurs repose sur le concept du potentiel apport d’énergie positive d’une plante pour soulager un état émotionnel négatif.

Comment les utiliser

Il existe différentes méthodes pour utiliser les essences de fleurs. Vous pouvez les prendre par voie orale directement à partir d’un flacon compte-gouttes. La dose standard est de 4 gouttes, 4 fois par jour. Ou, si vous préférez, vous pouvez verser les gouttes dans un verre d’eau et les sirotez tout au long de la journée. Vous pouvez aussi choisir d’appliquer des gouttes sur votre peau, d’en ajouter à l’eau de votre bain ou de les vaporiser sous forme de brouillard dans votre voiture. Il faut simplement entrer en contact avec l’essence de fleur.

Sont-elles sûres et efficaces ?

Comme c’est souvent le cas avec les traitements holistiques, il n’existe que très peu de recherches publiées sur les essences de fleurs et leurs bienfaits. Le financement de telles recherches est souvent difficile à obtenir. Etant donné que les essences de fleurs agissent sur le plan émotionnel et dans le domaine énergétique du corps, il est également difficile de mettre en place des études en recherche en utilisant des méthodologies conventionnelles.

Mais l’absence de recherche ne signifie pas nécessairement une absence d’efficacité : il existe une grande quantité de preuves anecdotiques et de nombreux témoins rapportent de très bons résultats après avoir utilisé des essences de fleurs.

De plus, les essences de fleur peuvent être considérées comme non toxiques, car elles sont très diluées. Les essences ne contiennent pas de matériel végétal, il y a donc peu de risques d’effets indésirables. Le seul risque peut être pour ceux qui sont sensibles à l’alcool, car de nombreuses essences contiennent du brandy ou de la vodka comme agent de conservation. De plus, les personnes qui prennent certains médicaments (comme le disulfirame ou le métronidazole) peuvent avoir des nausées ou des vomissements en raison de la présence d’alcool.

Bienfaits spécifiques

Chaque essence de fleur est destinée à soulager un certain état émotionnel négatif. Voici quelques-unes des essences de fleurs les plus populaires :

  • Le Mélèze (Larix decidua) peut apporter un élan de confiance en soi en abordant le problème de la peur.
  • La passiflore officinale (Passiflora incarnata) peut aider en cas d’insomnie et d’anxiété. Nombreux sont ceux qui lui trouvent des effets apaisants et constatent une amélioration de la qualité de leur sommeil.
  • L’hibiscus (Hibiscus rosa-sinensis) favorise l’énergie sexuelle et reproductive.
  • L’orme rouge (Ulmus rubra) est utilisé pour soulager les maux de gorge et la toux. De nombreuses personnes trouvent qu’il a des effets bénéfiques en cas d’indigestion et qu’il procure certains bienfaits gastro-intestinaux protecteurs.

Tant que vous obtenez de bons résultats et qu’il n’y a aucun effet négatif, l’utilisation d’essences de fleurs semble avoir du sens. Cependant, en cas de maladie grave, il est déconseillé d’avoir uniquement recours aux essences de fleurs comme solution thérapeutique. Il est préférable d’utiliser les essences de fleurs pour améliorer son bien-être d’une manière positive et non pour remplacer un traitement médical.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

La spiruline et la chlorelle : Les algues bénéfiques à la santé

Bien-être

Les bienfaits sur la santé d'Arnica montana

Bien-être

9 bienfaits sur la santé de la coenzyme Q10