beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements

Mal de gorge ? Essayez ces remèdes naturels scientifiquement prouvés

Par Dr Eric Madrid 

Dans cet article :


Le mal de gorge est une affection courante que nous subissons tous à un moment ou à un autre. Parmi les principales causes du mal de gorge, une seule affection requiert des antibiotiques. Dans la plupart des cas, la prévention et le traitement des symptômes du mal de gorge peuvent se faire de manière naturelle. 

Principales causes des maux de gorge :

  • Mal de gorge viral (infectieux)
  • Mal de gorge bactérien (infectieux)
  • Mycose de la gorge (infectieuse)
  • Allergie (non infectieuse)
  • Reflux acide (non infectieux)

Il est important de déterminer la cause d'un mal de gorge. Les infections virales sont les causes les plus fréquentes. Parfois, cependant, des infections bactériennes ou même fongiques peuvent également provoquer un mal de gorge infectieux. Il existe également deux causes non infectieuses courantes : l'irritation due à l'écoulement post-nasal (généralement causée par des allergies ou des sensibilités alimentaires), et l'inflammation et la douleur associées aux reflux acides. 

Symptômes courants du mal de gorge

Les symptômes suivants peuvent être communs aux cinq types de maux de gorge.

  • Rougeur
  • Gonflement
  • Irritation 
  • Sensation de picotement 

La douleur est généralement plus intense lorsque l'on avale de la nourriture, des liquides et même de la salive. 

Si un mal de gorge est infectieux, les autres symptômes suivants peuvent être présents : 

  • Fièvre
  • Maux de tête 
  • Ganglions lymphatiques gonflés
  • Taches blanches sur les amygdales
  • Éruption cutanée
  • Douleurs musculaires
  • Douleurs articulaires 
  • Douleur abdominale (surtout chez les enfants)
  • Vomissements (surtout chez les enfants)

Le traitement d'un mal de gorge dépend de sa cause 

Mal de gorge viral

Un mal de gorge causé par un virus se guérit généralement tout seul en une semaine. Toutefois, si la douleur est intense ou persistante, il convient de consulter un médecin pour s'assurer que les symptômes ne sont pas dus à une bactérie. Un mal de gorge peut également se manifester lors d'un rhume (infection des voies respiratoires supérieures) ou d'une grippe. Dans ce cas, il sera probablement accompagné d'une toux et d'une congestion. 

Les adolescents sont particulièrement sensibles aux maux de gorge causés par le virus Epstein-Barr, également connu sous le nom de mononucléose, ou simplement « maladie du baiser ». Il s'agit d'une infection virale grave qui peut causer des douleurs articulaires, des éruptions cutanées sur tout le corps, de la fièvre, une hypertrophie de la rate et une grande fatigue. Il est important de noter que les antibiotiques sont inutiles lorsque la cause du mal de gorge est d'origine virale ; les personnes atteintes d'une infection à mononucléose qui reçoivent des antibiotiques développent souvent une éruption cutanée caractéristique comme effet secondaire. Les symptômes de la mononucléose peuvent persister jusqu'à quatre semaines avant de disparaître complètement.

Mal de gorge bactérien

La cause la plus fréquente d'un mal de gorge bactérien est le streptocoque pyogène, souvent appelé « angine streptococcique ». La gonorrhée et la chlamydia, toutes deux des infections sexuellement transmissibles, peuvent également provoquer un mal de gorge et une amygdalite. Les médecins se basent souvent sur des symptômes clés pour diagnostiquer les maux de gorge d'origine bactérienne. L'angine streptococcique est généralement associée aux symptômes suivants :

  • Fièvre supérieure à 38,3 °C (101 °F)
  • Absence de toux
  • Poches de pus blanches ou lésions à l'arrière de la gorge 
  • Ganglions lymphatiques sensibles

Le traitement des infections bactériennes comprend des antibiotiques (encore une fois, il est important de noter que les antibiotiques ne soignent pas les infections virales ou les mycoses). Dans de rares cas, un abcès peut se former au niveau des amygdales en raison d'un streptocoque ou d'une autre bactérie. Une légère intervention chirurgicale peut alors s'avérer nécessaire pour drainer cet abcès.

Mycose de la gorge

La mycose de la gorge peut apparaître chez les personnes atteintes de diabète (les mycoses aiment l'excès de sucre) et chez les personnes immunodéprimées. Elle peut également être un effet secondaire des antibiotiques, qui peuvent détruire les bactéries saines de la bouche et de la gorge. Ce type d'infection est communément appelé muguet. La plupart du temps, il est conseillé de traiter la cause et/ou de prendre des médicaments antifongiques. 

Mal de gorge dû à une allergie

Les personnes qui présentent des symptômes allergiques chroniques souffrent fréquemment d'écoulement post-nasal, de flux chronique de mucus à l'arrière de la gorge. Cela entraîne souvent une irritation et une inflammation, qui se traduisent par une douleur ou une gêne. Il est essentiel de détecter le composant à l'origine de la réaction allergique et, si la source est inconnue, il faut consulter un allergologue. Les traitements antiallergiques et le lavage des sinus peuvent contribuer à atténuer les symptômes désagréables.

Mal de gorge dû au reflux acide

Le reflux acide chronique peut provoquer une voix rauque et parfois un mal de gorge. Pour la plupart des personnes concernées, il est bénéfique de changer de régime alimentaire et de prendre des repas plus légers et plus fréquents. Si les symptômes de reflux acide durent plus de deux semaines, il convient de demander l'avis d'un médecin. Des médicaments sur ordonnance sont parfois nécessaires. Dans un article précédent, j'ai évoqué les approches naturelles permettant de soulager les problèmes de digestion. 

Approches conventionnelles contre le mal de gorge

Après avoir identifié la cause d'un mal de gorge, on peut utiliser les méthodes suivantes :

  • Prendre des médicaments analgésiques en vente libre (paracétamol, acétaminophène, ibuprofène, etc.)
  • Se gargariser avec de l'eau chaude salée (1/2 cuillère à café de sel dans de l'eau chaude. Attention : ne pas avaler)
  • Utiliser un humidificateur d'air
  • S'hydrater suffisamment
  • Éviter les aliments acides
  • Éviter la fumée de tabac

Approches naturelles pour soulager les maux de gorge 

Il existe également des approches naturelles à adopter. Remarque : ces pratiques ne sont pas préconisées pour le traitement des personnes souffrant d'infections bactériennes ou de mycoses. Dans ces cas, il convient de consulter un médecin. Toutefois, les méthodes suivantes peuvent être efficaces pour aider à renforcer le système immunitaire et à limiter les symptômes. 

Les traitements suivants sont principalement destinés aux personnes souffrant d'infections virales. Ces recommandations peuvent également aider à soulager les symptômes des infections bactériennes et des mycoses, mais là encore, il est préférable que ces affections soient traitées par un médecin. 

Échinacée

L'échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est une herbe vivace utilisée depuis près de 2 000 ans et dont les origines remontent aux peuples indigènes d'Amérique du Nord. Elle a été utilisée pour traiter les infections respiratoires et les maux de gorge. 

Une étude réalisée en 2015 par le JAMA a montré que si la prévention du rhume ne présente aucun avantage, l'utilisation de l'échinacée peut réduire la durée de la maladie. Par extension, les symptômes du rhume, y compris le mal de gorge, pourraient également être atténués. 

Une étude publiée en 2016 dans Holistic Nurse Practitioner a démontré que l'échinacée pouvait aider à prévenir le rhume et, par conséquent, les symptômes du mal de gorge. D'autres études ont abouti à des conclusions similaires. L'échinacée est fréquemment consommée sous forme de thé, d'extrait ou de complément.   

Sureau

Le sureauest une plante à fleurs utilisée depuis des centaines d'années à des fins médicinales par les populations indigènes du monde entier. Ces dernières années, la popularité du sureau s'est accrue. 

Dans la médecine traditionnelle, le sureau est utilisé pour soulager les douleurs liées à l'arthrite. Il a également été utilisé par de nombreuses personnes pour lutter contre les symptômes du rhume. Le sureau est utilisé depuis des générations par bon nombre de personnes en Amérique du Sud à des fins médicinales. Les Amérindiens utilisaient le sureau pour traiter diverses infections et la fièvre, tandis qu'en Europe, les fruits du sureau étaient transformés en sirops à des fins médicinales. 

Des études mesurant les valeurs ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) montrent que les baies de sureau ont un taux d' antioxydants plus élevé que les myrtilles et les canneberges, qui sont bien connues pour leur taux d'antioxydants élevé et leurs bienfaits pour la santé. 

Une étude de 2016 a montré que le sureau pouvait réduire la durée des symptômes du rhume chez les voyageurs aériens, tandis qu'une étude de 2009 dans le domaine de la phytochimie a révélé que le sureau pouvait avoir des résultats similaires à ceux des médicaments antigrippaux populaires prescrits sur ordonnance, comme l'oseltamivir (Tamiflu) et l'amantadine. De même, une étude de 2014 a conclu que le sureau pourrait constituer un traitement efficace contre le virus de la grippe. Les maux de gorge sont un symptôme courant chez les personnes atteintes du virus de la grippe. 

Racine de gingembre

Le nom scientifique du gingembre est zingiber officinale, et ses racines sont connues sous le nom de zingiberis rhizoma. Le gingembre est une plante à fleurs originaire d' Asie du Sud-Est, mais ce sont ses épaisses racines qui ont été utilisées dans la médecine traditionnelle de Chine, d'Inde, de Polynésie et d'Afrique. C'est également une épice culinaire très appréciée. 

Dans la médecine ayurvédique et la médecine traditionnelle chinoise , le gingembre est réputé pour ses propriétés curatives et médicinales. Ses ingrédients actifs sont le gingérol et le shogaol.

En médecine traditionnelle, le gingembre est très respecté pour le traitement des infections virales des voies respiratoires supérieures. De nombreuses études ont montré que la racine est un inhibiteur de la COX-2, ce qui lui permet de se comporter comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène, le naproxène et l'indométacine, et de réduire la fièvre et les maux de gorge. 

Par ailleurs, il a été démontré que le gingembre exerce une activité anticholinergique sur les voies respiratoires. Cette propriété lui permet de réduire la congestion du mucus dans la poitrine et de diminuer les symptômes de la toux. Le gingembre est donc une excellente alternative pour aider à traiter les symptômes d'une bronchite et d'une infection grippale. Il peut également atténuer les douleurs liées aux maux de gorge. 

Thé vert

Le thé vert est la boisson de thé la plus consommée au monde et la deuxième boisson la plus consommée au monde après l'eau. Après une opération chirurgicale importante, il est fréquent d'avoir mal à la gorge à cause du tube respiratoire utilisé lorsque le patient est placé sous anesthésie. 

Une étude de 2016 publiée dans Anesthesia Pain Medicine a montré que les patients ayant subi un pontage coronarien ont vu leurs symptômes de maux de gorge s'améliorer, par rapport à la solution placebo, après s'être gargarisés d'une solution de thé vert toutes les six heures pendant une journée après leur opération. Les chercheurs pensent que les effets anti-inflammatoires du thé vert ont contribué à réduire la douleur du mal de gorge. D'autres études ont présenté des résultats similaires. 

Miel

Le miel est depuis longtemps recommandé dans le monde entier pour soulager la toux et d'autres symptômes liés à la gorge. Une étude réalisée en 2015 a évalué l'effet bénéfique du miel sur le soulagement de la douleur après une amygdalectomie, c.-à-d. une intervention chirurgicale destinée à extraire les amygdales. Les résultats ont montré que le miel pouvait être bénéfique pour réduire les symptômes de douleur globaux.

Racine de réglisse

Une étude réalisée en 2013 dans le domaine de l'anesthésie et de l'analgésie a évalué des patients ayant subi une intervention chirurgicale nécessitant l'utilisation d'un tube respiratoire. Cette étude a porté sur 236 patients. La moitié d'entre eux se sont gargarisés avec une solution de sucre et d'eau, tandis que l'autre moitié a utilisé une solution d' extrait de réglisse et d'eau. Les chercheurs ont conclu : « Le gargarisme à base de réglisse a réduit de moitié l'incidence des maux de gorge. Le gargarisme préinduction à base de réglisse semble être un moyen simple de prévenir une complication courante et gênante. » 

Racine de guimauve

La racine de guimauve (Althaea Officinalis) est une plante herbacée originaire d'Asie occidentale, d'Afrique du Nord et d'Europe. Elle est utilisée à des fins médicinales depuis des millénaires pour traiter les problèmes digestifs et respiratoires. Une étude de 2018 a conclu que la racine de guimauve pouvait être utile chez les personnes souffrant de toux sèche. Les participants ressentaient également un mal de gorge. La guimauve peut être consommée sous forme de complément, mais aussi dans une préparation de thé. 

Menthe poivrée 

La menthe poivrée est une herbe bien connue, que l'on trouve également sous forme d'huile essentielle. Hybride de la menthe aquatique et de la menthe verte, la menthe poivrée a des feuilles et des tiges légèrement duveteuses et a tendance à pousser plus facilement dans les endroits humides et ombragés. La menthe poivrée est originaire d'Europe et présente de nombreux avantages pour la santé. Lorsqu'elle est dégustée sous forme de thé, elle peut avoir un effet apaisant pour la gorge. Son arôme peut également aider à dégager les sinus encombrés lorsqu'elle est inhalée. Dose suggérée : à boire sous forme de thé ou à utiliser comme huile essentielle dans un diffuseur. 

Pastilles pour la gorge

Les pastilles pour la gorge existent sous de nombreuses formulations et peuvent réduire les symptômes de la toux et aider à soulager un mal de gorge. Cependant, nombreux sont ceux qui les savourent même en l'absence de douleur, car ils sont si bons qu'ils peuvent aussi servir de friandise. Les saveurs les plus courantes sont le miel, l'eucalyptus, le menthol, le thé vert, l'échinacée, l'anis, la cerise et bien d'autres encore. 

Références :

  1. Karsch-Völk M, Barrett B, Linde K. Echinacea for preventing and treating the common cold. JAMA. 2015;313(6):618–619. doi:10.1001/jama.2014.17145
  2.  Holistic Nurse Practitioner. Janv.-Févr. 2016;30(1):54-7. 
  3. https://www.scientificamerican.com/article/what-are-orac-values/
  4.  Nutrients. 24 mars 2016;8(4):182. doi: 10.3390/nu8040182.
  5.  Phytochemistry. Juill. 2009;70(10):1255-61. doi: 10.1016/j.phytochem.2009.06.003. Epub 12 août 2009.
  6.  J Int Med Res. Mars-Avr. 2004;32(2):132-40.
  7.  Mbaveng, A.t., and V. Kuete. “Zingiber Officinale.” Medicinal Spices and Vegetables from Africa, 2017, pp. 627–639., doi:10.1016/b978-0-12-809286-6.00030-3.
  8.  Chrubasik, S., et al. “Zingiberis Rhizoma: A Comprehensive Review on the Ginger Effect and Efficacy Profiles.” Phytomedicine, vol. 12, no. 9, 2005, pp. 684–701., doi:10.1016/j.phymed.2004.07.009
  9.  Rahmani, Arshad H et al. “Active ingredients of ginger as potential candidates in the prevention and treatment of diseases via modulation of biological activities” International journal of physiology, pathophysiology and pharmacology vol. 6,2 125-36. 12 juill. 2014
  10. Anesth Pain Med. 9 mai 2016;6(3):e32108. doi: 10.5812/aapm.32108. eCollection Juin 2016
  11.  DeGeorge KC, Ring DJ, Dalrymple SN. Treatment of the Common Cold. Am Fam Physician. 2019;100(5):281–289.
  12.  Abdullah B, Lazim NM, Salim R. The effectiveness of Tualang honey in reducing post-tonsillectomy pain. Kulak Burun Bogaz Ihtis Derg. 2015;25(3):137–143. doi:10.5606/kbbihtisas.2015.00008
  13.  Anesth Analg. Sept. 2013;117(3):614-21. doi: 10.1213/ANE.0b013e318299a650. Epub 6 août 2013.
  14.  Complement Med Res. 2018;25(5):299-305. doi: 10.1159/000489560. Epub 1er août 2018.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

5 moyens naturels pour renforcer l'immunité pendant la saison du rhume et de la grippe

Bien-être

5 produits essentiels pour un soulagement naturel du stress

Bien-être

Top 9 des herbes médicinales traditionnelles chinoises