checkoutarrow
FR
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Les bienfaits de la moule verte de Nouvelle-Zélande

14 mars 2019

Par Eric Madrid, docteur en médecine

(AVETISSEMENT : ne pas utiliser de moule verte de Nouvelle-Zélande en cas d’allergie aux fruits de mer)

Dans cet article :

La moule verte de Nouvelle-Zélande (Perna canalicula) est un mollusque marin pêché depuis des centaines d’années par les Maoris, le peuple natif de Nouvelle-Zélande. Les Maoris vivant sur la côte présentent moins de symptômes de l’arthrose que les Maoris et les Européens vivant à l’intérieur des terres. On pense que la moule verte de Nouvelle-Zélande en est la raison principale.

Mécanisme d’action

On trouve de l’acide gras furanique dans la moule verte de Nouvelle-Zélande. C’est un antioxydant naturel, rare et très puissant. On en trouve très fréquemment dans les algues, ce qui explique sans doute leurs propriétés anti-inflammatoires et le fait qu’on en trouve aussi dans la moule verte de Nouvelle-Zélande. Celles-ci contiennent aussi du lyprinol, un extrait lipidique présentant des propriétés semblables aux acides gras poly-insaturés que sont les oméga-3, qui sont aussi très utiles.

Les acides gras furaniques sont des acides gras oméga-3 (comme ceux que l’on trouve dans l’huile de poisson) qui bloquent les voies de la 5-lipoxygénase et de la cyclo-oxygénase, similaires à des médicaments anti-inflammatoires, mais sans les effets indésirables. Les voies biochimiques bloquées sont responsables de la production de leucotriènes et de prostaglandines, deux substances chimiques responsables de l'inflammation.

Cela explique pourquoi la moule verte de Nouvelle-Zélande peut être un outil utile contre l'asthme, l'arthrose et d'autres maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde. La moule verte de Nouvelle-Zélande présente également un effet bénéfique sur le microbiome intestinal.

La moule verte de Nouvelle-Zélande est un prébiotique

Les prébiotiques présentent de nombreux avantages pour la santé. En tant qu’aliment fonctionnel ou complément pour les bactéries bénéfiques de l'intestin, les probiotiques aident à optimiser le microbiome de l'intestin. Selon des études, la moule verte de Nouvelle-Zélande est comme un nutriment pour les bactéries intestinales bénéfiques. Lorsque ces bactéries consomment de la moule verte, elles ont tendance à produire plus d’acides gras à chaîne courte (AGCC), des substances aux multiples effets bénéfiques pour tout le corps. Cela aide le corps à atteindre son équilibre (homéostasie), ce qui lui permet de fonctionner à un niveau optimal et de réduire l'inflammation systémique.

L’asthme

L'asthme est une maladie pulmonaire inflammatoire réversible qui survient lorsque les muscles entourant les tissus pulmonaires se contractent. Pendant une crise d'asthme, il est difficile de respirer.

Dans le monde, 300 millions de personnes souffrent d'asthme et près de 250 000 personnes en meurent chaque année. Durant une crise d'asthme, la personne affectée peut présenter les symptômes suivants : respiration sifflante, toux et essoufflement. Certains facteurs déclencheurs, en plus des infections respiratoires ou, parfois, des allergies au pollen et aux poils d'animaux, peuvent provoquer une attaque. L'obésité, définie par un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 30, double le risque de développer de l'asthme.

Il existe également un type d'asthme connu sous le nom d'« asthme induit par l'exercice » (AIE), qui survient pendant une activité physique. Les personnes qui souffrent de cette forme d'asthme ont souvent besoin d'utiliser leurs médicaments avant ou pendant l'exercice afin de faciliter leur respiration. Il existe des approches naturelles à adopter en cas d’asthme et vous trouverez peut-être dans la moule verte de Nouvelle-Zélande une solution utile.

La moule verte de Nouvelle-Zélande peut être utile pour réduire les symptômes de l'asthme, selon une étude réalisée en 2002. De plus, selon une étude réalisée en 2013, la moule verte de Nouvelle-Zélande pourrait être utile pour atténuer les symptômes de respiration sifflante et d'essoufflement, permettant ainsi aux personnes touchées de réduire leur besoin d’utiliser un inhalateur de secours. Si vous prenez des médicaments, consultez votre médecin avant d'arrêter tout médicament.

L’arthrose

L'arthrose résulte généralement de l'usure générale des articulations. Elle est due à la destruction du cartilage, qui agit comme un coussin recouvrant l'os. Les premiers signes d'arthrose peuvent apparaître vers l'âge de 40 ans et progresser avec l'âge. Les articulations peuvent être douloureuses, mais elles sont rarement enflées.

Les traumatismes articulaires, quel que soit l'âge, peuvent également provoquer de l'arthrose sur l'articulation atteinte. Quand mon fils Joshua était en classe de sixième, il s'est cassé le coude en jouant au basketball. Il a subi une intervention chirurgicale pour se faire poser une broche pour remettre l'os en place. À 20 ans, il souffre d'une forme légère d’arthrite dans l’articulation de son coude. C'est fréquent chez les personnes ayant souffert de traumatismes articulaires. La douleur et la raideur empirent souvent par temps froid.

Une étude réalisée en 2000 a montré les effets anti-inflammatoires de la moule verte de Nouvelle-Zélande chez les personnes atteintes d'arthrite, ainsi que son innocuité générale par rapport aux AINS.

Une étude réalisée en 2008 a comparé le lyprinol, un extrait de moule verte de Nouvelle-Zélande, avec le naproxène et l'huile d'olive. En utilisant des rongeurs atteints d'arthrite, les chercheurs ont montré que l'extrait de moule verte de Nouvelle-Zélande réduit plus efficacement l'inflammation. Une étude menée en 2012 auprès de 80 patients souffrant d'arthrose sur une période de 12 semaines n'a pas montré de réduction significative de la douleur liée à l'arthrite à l'aide d'une échelle de douleur normalisée, mais les chercheurs ont remarqué que les patients prenant l’extrait de moule verte de Nouvelle-Zélande utilisaient moins d'acétaminophène (paracétamol), ce qui suggère qu'ils souffraient légèrement moins. Une étude réalisée en 2018 a également démontré les avantages de la moule verte de Nouvelle-Zélande dans la réduction de la douleur arthrosique. J'ai également entendu parler de prise de moule verte de Nouvelle-Zélande chez des chiens atteints d'arthrite. Les rapports sont favorables, montrant que les chiens se sentent mieux lorsqu'ils prennent cet anti-inflammatoire. Il semble que les humains et nos animaux de compagnie âgés peuvent tous bénéficier des bienfaits des anti-inflammatoires naturels.

La polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est le résultat d'une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque la paroi des articulations. Cela entraîne la destruction du cartilage et peut se produire à tout âge. Il existe même une forme appelée « polyarthrite rhumatoïde juvénile » qui, comme son nom l'indique, peut affecter les enfants. Elle débute en quelques semaines ou quelques mois avec des raideurs matinales qui durent généralement plus d'une heure. De nombreux patients auront aussi des problèmes intestinaux et, dans l'ensemble, auront une sensation de fatigue accrue.

En raison des effets anti-inflammatoires de la moule verte de Nouvelle-Zélande, il a été proposé dans des études que ce complément pourrait être bénéfique pour réduire l'inflammation chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. Une étude de cas réalisée en 2000 a porté sur un patient atteint de polyarthrite rhumatoïde qui a bénéficié d'une supplémentation en moule verte de Nouvelle-Zélande, tandis qu'une étude réalisée en 2007 parue dans BMC Complementary and Alternative Medicine a suggéré que la moule verte de Nouvelle-Zélande pourrait être un complément utile chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. Jusqu'à présent, le nombre d'études est limité et aucun avantage certain ne peut être suggéré avant que d'autres recherches ne soient effectuées. Il n'y a cependant aucune preuve d’effets nocifs.

Les douleurs musculaires

Les douleurs musculaires sont un symptôme courant chez les personnes qui font de l'athlétisme, de l'exercice et du travail manuel. Les personnes affectées prennent souvent des médicaments anti-inflammatoires ou même des relaxants musculaires. Cependant, les effets secondaires tels que l'inconfort stomacal, les ulcères gastroduodénaux et la somnolence limitent leur utilisation. Nombreux sont ceux qui préfèrent les alternatives naturelles.

Bien que le magnésium soit une bonne alternative en cas de spasmes musculaires, on pourra choisir de se tourner vers la moule verte de Nouvelle-Zélande en cas de douleurs musculaires, selon une étude réalisée en 2015. Une étude réalisée en 2013 a démontré que les coureurs de fond qui prennent un complément en moules vertes de Nouvelle-Zélande voient leurs douleurs musculaires diminuer comparativement à ceux qui n'en prennent pas. C'est un bon complément à ajouter dans votre armoire à pharmacie si vous êtes physiquement actif.

Le TDAH

Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est une maladie courante qui touche les enfants, les adolescents et même les adultes. La thérapie actuelle se concentre sur la thérapie comportementale, les changements d’alimentation et, quand il n’y a pas d’autres alternatives, les médicaments sur ordonnance. De nombreux parents s'inquiètent de l’utilisation des médicaments, car on préconise souvent des stimulants. Ces médicaments ont des effets secondaires et peuvent élever la tension artérielle, supprimer l'appétit et parfois affecter la personnalité de façon totalement indésirable.

Les parents sont donc souvent à la recherche de thérapies naturelles. Des études ont montré que les personnes atteintes du TDAH ont tendance à avoir un taux inférieur d'acides gras essentiels dans le sang. Par conséquent, on peut envisager une thérapie avec ce genre de compléments.

Dans le cadre d’une étude réalisée en 2017 portant sur 144 enfants, on a donné à la moitié d'entre eux un mélange exclusif de moules vertes et à l'autre moitié une pilule placebo. Les enfants ont été suivis pendant 14 semaines. D'après les résultats, les chercheurs ont conclu que la moule verte de Nouvelle-Zélande pourrait être utile pour réduire l'hyperactivité et le déficit de l’attention chez les enfants atteints de TDAH. Ce résultat est conforme à celui d'autres études, y compris une méta-analyse soutenant l'utilité des acides gras essentiels dans le traitement des personnes présentant les symptômes du TDAH. En raison du profil d'innocuité général de la moule verte de Nouvelle-Zélande, on se tourne fréquemment vers ce complément.

Sécurité

Dans l'ensemble, ce complément semble sans danger. En faisant des recherches pour cet article, je n'ai trouvé qu'un seul cas, celui d'une femme de 79 ans qui avait des douleurs abdominales et un taux élevé d'enzymes hépatiques lorsqu'elle prenait un complément de moule verte de Nouvelle-Zélande. Le lien de causalité n'a toutefois pas pu être prouvé. La patiente s'est rétablie sans incident. De plus, les personnes allergiques aux mollusques et aux crustacés doivent bien entendu éviter à tout prix ce complément.

La supplémentation

À moins que vous ne voyagiez en Nouvelle-Zélande, il est peu probable que vous trouviez des moules vertes sur le menu du restaurant de fruits de mer du coin. Par conséquent, vous devrez vous tourner vers un complément de moule verte de Nouvelle-Zélande. La posologie conseillée est de 500 mg à 1 500 mg une ou deux fois par jour ou selon les instructions indiquées sur l'étiquette.

Références :

  1. Comp Biochem Physiol B Biochem Mol Biol. 2007 Aug;147(4):645-56. Epub 2007 Apr 14. Novel anti-inflammatory omega-3 PUFAs from the New Zealand green-lipped mussel, Perna canaliculus.
  2. Saltzman ET, Thomsen M, Hall S, Vitetta L. Perna canaliculus and the Intestinal Microbiome. Mar Drugs. 2017;15(7):207. Published 2017 Jun 30. doi:10.3390/md15070207
  3. Eur Respir J. 2002 Sep;20(3):596-600.
  4. Respir Med. 2013 Aug;107(8):1152-63. doi: 10.1016/j.rmed.2013.04.010. Epub 2013 May 7.
  5. Allerg Immunol (Paris). 2000 Sep;32(7):272-8.
  6. Eur Ann Allergy Clin Immunol. 2008 Dec;40(4):148-53.
  7. Stebbings S, Gray A, Schneiders AG, Sansom A. A randomized double-blind placebo-controlled trial to investigate the effectiveness and safety of a novel green-lipped mussel extract -BioLex® -for managing pain in moderate to severe osteoarthritis of the hip and knee. BMC Complement Altern Med. 2017;17(1):416. Published 2017 Aug 22. doi:10.1186/s12906-017-1907-9
  8. Br J Sports Med. 2018 Feb;52(3):167-175. doi: 10.1136/bjsports-2016-097333. Epub 2017 Oct 10.
  9. Br J Nutr. 2001 Mar;85(3):251-69.
  10. Sheila L. M. Gibson.The Journal of Alternative and Complementary Medicine.Aug 2000.ahead of printhttp://doi.org/10.1089/10755530050120727
  11. Lawson BR, Belkowski SM, Whitesides JF, Davis P, Lawson JW. Immunomodulation of murine collagen-induced arthritis by N, N-dimethylglycine and a preparation of Perna canaliculus. BMC Complement Altern Med. 2007;7:20. Published 2007 Jun 11. doi:10.1186/1472-6882-7-20
  12. Mickleborough TD, Sinex JA, Platt D, Chapman RF, Hirt M. The effects PCSO-524®, a patented marine oil lipid and omega-3 PUFA blend derived from the New Zealand green lipped mussel (Perna canaliculus), on indirect markers of muscle damage and inflammation after muscle damaging exercise in untrained men: a randomized, placebo controlled trial. J Int Soc Sports Nutr. 2015;12:10. Published 2015 Feb 19. doi:10.1186/s12970-015-0073-z
  13. Parletta N, Niyonsenga T, Duff J. Omega-3 and Omega-6 Polyunsaturated Fatty Acid Levels and Correlations with Symptoms in Children with Attention Deficit Hyperactivity Disorder, Autistic Spectrum Disorder and Typically Developing Controls. PLoS One. 2016;11(5):e0156432. Published 2016 May 27. doi:10.1371/journal.pone.0156432
  14. Kean JD, Sarris J, Scholey A, Silberstein R, Downey LA, Stough C. Reduced inattention and hyperactivity and improved cognition after marine oil extract (PCSO-524®) supplementation in children and adolescents with clinical and subclinical symptoms of attention-deficit hyperactivity disorder (ADHD): a randomised, double-blind, placebo-controlled trial. Psychopharmacology (Berl). 2016;234(3):403-420.
  15. Chang JP, Su KP, Mondelli V, Pariante CM. Omega-3 Polyunsaturated Fatty Acids in Youths with Attention Deficit Hyperactivity Disorder: a Systematic Review and Meta-Analysis of Clinical Trials and Biological Studies. Neuropsychopharmacology. 2017;43(3):534-545.
  16. Abdulazim A, Hädrich M, Montani M, Semmo N. Acute Hepatitis Induced by Lyprinol, the Lipid Extract of the Green-Lipped Mussel (Perna canaliculus), in a Patient with Polyarthrosis. Case Reports Hepatol. 2012;2012:135146.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Entretenir votre bonne santé et celle de votre animal

Bien-être

Voici les 9 huiles essentielles les plus populaires en 2019

Bien-être

Les meilleures sources véganes d'oméga-3