beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Les bienfaits sur la santé de la niacine (vitamine B3)

12 novembre 2018

Par Eric Madrid, docteur en médecine

On peut trouver la vitamine B3 sous deux formes différentes : la niacine (ou acide nicotinique) et la niacinamide (ou nicotinamide). Sous ces deux formes, la vitamine B3 est un précurseur du nicotinamide adénine dinucléotide (NAD) qui joue un rôle vital dans la mitochondrie, l’activité cellulaire qui crée l’énergie.

S’il y a suffisamment de tryptophane, un acide aminé qui est aussi nécessaire à la fabrication de la sérotonine régulant l’humeur, le corps peut sécréter de la niacine. Elle est aussi soluble dans l’eau, ce qui fait qu’en cas d’excès, elle est simplement évacuée dans l’urine. Le corps utilise donc la niacine pour fabriquer le NAD, comme indiqué précédemment, mais aussi pour sécréter de l’acide nicotinique, du nicotinamide et du nicotinamide riboside, des molécules qui jouent un rôle important dans le bien-être et la santé d’une façon générale.

Déficience en niacine

Demandez à un médecin ou à un étudiant en médecine de vous parler des symptômes de la déficience en niacine (vitamine B3) et il vous donnera sans doute la définition classique de la pellagre, ce qui signifie « peau sèche » et que l’on utilise pour décrire la déficience en niacine. Les symptômes de la pellagre incluent aussi la diarrhée, la démence et la peau sèche.

Cependant, si vous demandez à un médecin s’il a déjà diagnostiqué cette maladie, il est très probable que sa réponse soit négative. Bien que la peau sèche et la démence soient des symptômes très courants chez les personnes de plus de 65 ans et que les personnes âgées souffrent aussi fréquemment de diarrhée, les professionnels de santé prescrivent rarement des examens en laboratoire pour détecter la pellagre, même pour les patients ayant de mauvaises habitudes nutritionnelles. Il est important que les médecins attachent de l’importance à l’historique alimentaire des patients présentant ces symptômes pour s’assurer qu’ils absorbent suffisamment d’aliments riches en niacine.

La pellagre est plus couramment diagnostiquée dans les populations de réfugiés en Asie et en Afrique. 2 millions de cas ont été signalés depuis les années 1990. L’apport quotidien en niacine recommandé pour empêcher l’apparition de la pellagre chez les adultes est de 11 mg/jour et il est possible d’en prendre plus pour traiter les signes et symptômes d’une déficience en niacine. Ceux-ci peuvent inclure :

  • Les pertes de mémoire
  • Les maux de tête
  • La fatigue
  • La dépression
  • L’apathie
  • Les délires
  • Les vomissements

Sources alimentaires de niacine

  • Le thon jaune
  • Le blanc de poulet
  • La dinde
  • Le porc
  • Le bœuf nourri à l’herbe
  • Les champignons de Paris
  • Le riz brun
  • Les cacahuètes
  • Les avocats
  • Les petits pois
  • Les patates douces

Métabolisme

La niacine est impliquée en tant que cofacteur dans plus de 400 réactions biochimiques dans le corps, principalement pour aider au métabolisme de l’énergie en aidant à convertir les aliments en énergie et à réparer l’ADN, ces molécules qui portent notre patrimoine génétique.

Sans un apport adéquat en niacine dans notre alimentation, nous ne serions pas capables de dégrader les glucides, les protéines et les lipides. La niacine est convertie par le corps en ADN, la molécule active qui joue un rôle important dans le fonctionnement du corps.

Santé du cerveau

La maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau qui atteint généralement les personnes âgées. Le docteur Aloysium « Alois » Alzheimer, un psychiatre allemand, a donné son nom à la maladie après avoir diagnostiqué une forme de démence chez une femme morte d’une « maladie mentale étrange » en 1906. Il n’y a aucun traitement contre la maladie d’Alzheimer et elle peut être la source d’une grande frustration et de nombreuses difficultés, aussi bien pour les personnes atteintes que pour le personnel soignant.

Aux premiers stades de la maladie, la personne atteinte aura tendance à oublier des noms et à se sentir confuse. Avec la progression de la maladie, on verra apparaître des signes de paranoïa et des comportements abusifs. Moins d’un pourcent des cas d’Alzheimer apparaissent avant 65 ans, mais des scientifiques prédisent qu’après 65 ans, une personne sur neuf présente un risque.

Une étude de 2004 a montré qu’un apport adéquat en niacine peut aider à protéger contre le développement de la maladie d’Alzheimer. On pense que le nombre de personnes affectées par la maladie d’Alzheimer dans le monde triplera avant l’année 2050.

Santé du cœur

Les maladies cardiaques et l’AVC sont la cause principale de mortalité masculine aux États-Unis, en Europe et en Asie. Malheureusement, l’adoption d’un style de vie occidental dans de plus en plus de pays dans le monde entraîne le désintérêt pour les régimes alimentaires ancestraux et les maladies cardiaques et les AVC continuent à progresser. Rien qu’aux États-Unis, les maladies cardio-vasculaires sont la cause de plus d’un million de décès inutiles chaque année. Dans le monde, cela représente 10 millions de décès. La tension sanguine élevée est l’un des facteurs principaux des maladies cardiaques et des AVC : plus d’un milliard de personnes sur une population mondiale de 7,6 milliards ont une tension élevée.

Un régime alimentaire bon pour le cœur, le fait d’arrêter de fumer et la pratique d’un programme d’exercices réguliers sont les trois mesures les plus importantes à prendre pour empêcher les maladies cardiaques. En fait, elles sont plus importantes que n’importe quel médicament prescrit par un médecin. Prendre de la niacine est une autre manière naturelle d’aider à réduire le risque des maladies cardiaques. Une étude de 1986 portant sur près de 9 000 sujets a montré que les personnes prenant de la niacine présentent un risque inférieur de 11 % de mourir d’une maladie cardiaque en comparaison avec les personnes n’en prenant pas.

Une étude de 2013 parue dans le Journal of the American College of Cardiology portant sur près de 10 000 patients a montré que les personnes prenant de la niacine ont un risque inférieur de 34 % d’avoir un problème cardiovasculaire et un risque inférieur de 25 % d’avoir une attaque cardiaque. Ces personnes présentaient aussi une réduction de 12 % du risque d’AVC, bien que ce chiffre ne soit pas cliniquement significatif.

Une étude de 2017 a montré que la niacine, lorsqu’elle est prise en plus d’un médicament à base de statine réduisant le cholestérol, aide à réduire la quantité du biomarqueur Lp-PLA2 (celui-ci permet de prédire le risque de crise cardiaque). De plus, une étude de 2010 a montré que la prise de niacine permet de réduire les inflammations des artères. Ces inflammations augmentent le risque d’attaques et d’AVC.

Amélioration du profil cholestérol

Une étude de 2000 parue dans JAMA a montré que la niacine peut aider à augmenter le taux de HDL (le bon cholestérol) et réduire les triglycérides. Les auteurs de l’étude ont conclu que la niacine est une alternative sûre pour la gestion du cholestérol chez les diabétiques qui sont incapables de tolérer les médicaments pour le cholestérol à base de statine. Il est important de remarquer que seule la vitamine B3 sous la forme de niacine aidera à contrôler le niveau de cholestérol. Cependant, c’est cette forme qui provoque les rougeurs caractéristiques de la niacine, un effet indésirable bénin mais inconfortable qui provoque des rougeurs et des démangeaisons. La Mayo Clinic considère que la niacine est une alternative sûre pour abaisser le taux de « mauvais » cholestérol et élever le taux de bon cholestérol (HDL) chez les personnes incapables de prendre des médicaments à base de statine telle que l’atorvastatine (Lipitor) ou la simvastatine (Simvastatin).

Protection contre le cancer de la peau

Les cancers de la peau affectant les cellules basales et squameuses sont les deux formes les plus communes de cette maladie. Heureusement, elles ne sont généralement pas mortelles, contrairement au mélanome.

On utilise fréquemment de la crème solaire pour empêcher les coups de soleil et nombreux sont ceux qui pensent (y compris des dermatologues) que cela permet d’empêcher le cancer de la peau. Cependant, des études récentes suggèrent le contraire. Une étude de 2018 parue dans the European Journal of Dermatology a présenté une méta-analyse rassemblant 29 études portant sur plus de 313 000 personnes et a conclu que les crèmes solaires ordinaires ne protègent pas contre le cancer de la peau.

Il faut tout de même remarquer que les crèmes solaires protègent contre les coups de soleil qui peuvent être douloureux. De plus, une alimentation riche en antioxydants est utile pour la prévention des cancers de tous les types, y compris celui de la peau.

La niacine sous la forme de nicotinamide semble jouer un rôle dans la protection contre les lésions précancéreuses et les taches de cancer de la peau. Dans une étude de 2015 parue dans le New England Journal of Medicine portant sur 389 patients ayant des antécédents de cancer de la peau, la moitié a reçu 500 mg de nicotinamide deux fois par jour alors que l’autre moitié a reçu un placebo. Après 12 mois, les personnes ayant reçu du nicotinamide présentaient un risque inférieur de 23 % de se voir diagnostiquer un cancer de la peau et un risque 11 % inférieur de souffrir de kératose actinique, un stade précoce de cancer de la peau.

Une étude de 2017 a aussi montré que l’apport régulier en vitamine B3 réduit le risque de développer une kératose actinique, un stade précoce de cancer de la peau alors qu’une étude menée en 2010 a aussi soutenu les bienfaits de la vitamine B3 dans la protection de la peau.

Posologie conseillée : le nicotinamide est la version sans rougeurs de la niacine. Suivre les instructions indiquées sur l’étiquette. Une version topique du niacinamide est aussi disponible.

Protection contre le cancer de la bouche

Le cancer de la bouche est devenu de plus en plus courant ces dernières décennies. Des examens dentaires réguliers sont cruciaux pour la détection précoce et la niacine peut être utile pour la prévention. Une étude de l’année 2000 a démontré qu’un apport élevé en niacine réduit le risque de cancer de la bouche de 38 %. Une autre étude de l’année 2000 a aussi montré que les personnes ayant un taux plus important de niacine dans le sang présentent un risque inférieur de 50 % de développer un cancer de la bouche en comparaison avec les personnes ayant un taux inférieur.

Schizophrénie

La schizophrénie est un trouble mental impactant les schémas de pensée de la personne affectée. Une personne peut souffrir de paranoïa, d’hallucinations visuelles et/ou auditives et de peurs anormales. Souvent, la personne affectée a des problèmes pour différencier le réel de l’irréel. Les personnes atteintes de schizophrénie doivent être sous suivi psychiatrique.

En 1962, le Dr Abram Hoffer a rapporté des succès en utilisant un traitement à haute dose de niacine chez les personnes atteintes de schizophrénie dans Lancet. Cependant, une étude de 1973 dans laquelle on a utilisé 3 000 mg de niacine par jour n’a eu aucun effet bénéfique. Curieusement, des études ont montré que les personnes atteintes de schizophrénie qui sont le plus sujettes aux rougeurs associées à la prise de niacine présentent aussi un risque accru de psychose en comparaison avec les personnes sans rougeurs. Cela semble être lié aux acides gras essentiels dans les membranes cellulaires. Une étude de 2015 a expliqué le mécanisme par lequel la niacine peut être bénéfique. De plus amples études sont nécessaires avant de recommander la niacine à grande échelle.

Interactions médicamenteuses

D’après WebMD, la niacine peut interagir avec les substances suivantes. Il est donc important de consulter un médecin avant de prendre de la niacine si vous en consommez régulièrement :

  • L’alcool : les rougeurs associées à la niacine peuvent empirer chez les personnes buvant de l’alcool
  • L’allopurinol : ce médicament traite la goutte et peut être moins efficace chez les personnes absorbant de la niacine
  • La carbamazépine : ce médicament est utilisé en cas de convulsions et ces dernières peuvent empirer en cas de prise de niacine
  • Les chimiothérapies : certains traitements peuvent mener à une déficience en niacine
  • La clonidine : la combinaison de clonidine et de niacine abaisse excessivement la tension
  • Le probénécide : ce médicament traite la goutte et, pris avec de la niacine, il peut être moins efficace
  • Les patchs de nicotine : l’utilisation simultanée de patchs et de niacine peut augmenter les effets indésirables

Posologie conseillée :

Il est possible d’envisager de prendre 100 mg une ou deux fois par jour. Après quelques semaines, on peut passer à 250 ou 500 mg deux fois par jour. Si aucune rougeur ni autre effet secondaire n’apparaît, on peut alors passer à 1 000 mg deux fois par jour pour un maximum de bienfaits. Consultez votre médecin avant de commencer à prendre de la niacine si vous prenez des médicaments ou si vous avez du diabète.

Toxicité

Il existe un risque de rougeurs en cas de doses élevées et un risque potentiel de toxicité pour le foie en cas de doses supérieures à celles recommandées sur l’étiquette. Ces effets apparaissent habituellement avec des doses quotidiennes de 2 000 mg à 6 000 mg. La niacine présente aussi un léger risque d’augmentation de la tension chez les personnes souffrant de diabète.

Il existe certaines preuves que la version de la niacine à libération prolongée peut être problématique lorsqu’elle est prise à hautes doses. J’ai découvert un rapport datant de 2014 portant sur un jeune de 17 ans en service de désintoxication alcoolique et qui prenait des doses élevées de niacine pour essayer de masquer son utilisation de drogues (malgré l’absence de preuves concrètes). Il a développé un sérieux problème de foie que les chercheurs ont suspecté d'être dû à la niacine, mais je suspecte que l’alcool et les drogues ont aussi joué un rôle. Ma recommandation : respectez les indications sur l’étiquette.

Références :

  1. Accessed August 21, 2018 http://www.who.int/nutrition/publications/en/pellagra_prevention_control.pdf
  2. Accessed August 21, 2018 https://lpi.oregonstate.edu/mic/vitamins/niacin#RDA
  3. National Institute of Aging. Accessed  Aug. 27, 2016 https://www.nia.nih.gov/alzheimers/publication/alzheimers-disease-fact-sheet
  4. Morris MC, Evans DA, Bienias JL, et al Dietary niacin and the risk of incident Alzheimer’s disease and of cognitive decline. Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry 2004;75:1093-1099.
  5. Accessed August 19, 2018 https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0735109786802935  Niacin and reduced mortality.
  6. The Current State of Niacin in Cardiovascular Disease Prevention Paul M. Lavigne, Richard H. Karas Journal of the American College of Cardiology Jan 2013, 61 (4) 440-446; DOI:10.1016/j.jacc.2012.10.030
  7. Radmila Lyubarova, Santica Marcovina, Jerome Fleg, Patrice Desvigne Nickens,  Alexandru Topliceanu, Yao Yao, Ruth McBride, William Boden
  8. Journal of the American College of Cardiology Apr 2016, 67 (13 Supplement) 2080; DOI: 10.1016/S0735-1097(16)32081-2
  9. Ben J. Wu,  Ling Yan , Francesca Charlton, Paul Witting, Philip J. Barter, and  Kerry-Anne Rye 18 Feb 2010Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology. 2010;30:968-975
  10. Elam MB, Hunninghake DB, Davis KB, et al. Effect of Niacin on Lipid and Lipoprotein Levels and Glycemic Control in Patients With Diabetes and Peripheral Arterial DiseaseThe ADMIT Study: A Randomized Trial. JAMA. 2000;284(10):1263–1270. 3
  11. Accessed August 21, 2018 https://www.mayoclinic.org/drugs-supplements-niacin/art-20364984
  12. European  Journal of  Dermatology. 2018 Apr 1;28(2):186-201. doi: 10.1684/ejd.2018.3251.
  13. N Engl J Med 2015; 373:1618-1626 DOI: 10.1056/NEJMoa1506197
  14. Hautarzt. 2017 May;68(5):354-358. doi: 10.1007/s00105-017-3980-x.
  15. Photochem Photobiol Sci. 2010 Apr;9(4):578-85. doi: 10.1039/b9pp00146h.
  16. Int J Cancer. 2000 Apr 1;86(1):122-7.
  17. Int J Cancer. 2000 Jun 1;86(5):626-31.
  18. Accessed  August 19, 2018 https://www.cabdirect.org/cabdirect/abstract/19621404256
  19. Wittenborn JR, Weber ES, Brown M. Niacin in the Long-Term Treatment of Schizophrenia. Arch Gen Psychiatry. 1973;28(3):308–315.
  20. Berger GE, Smesny S, Schäfer MR, Milleit B, Langbein K, Hipler U-C, et al. (2016) Niacin Skin Sensitivity Is Increased in Adolescents at Ultra-High Risk for Psychosis. PLoS ONE 11(2): e0148429. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0148429
  21. Accessed August 19, 2018 ,  https://www.europeanreview.org/wp/wp-content/uploads/988-997.pdf   Niacin and Schizophrenia.
  22. Marc A. Ellsworth, Katelyn R. Anderson, David J. Hall, Deborah K. Freese, and Robin M. Lloyd, “Acute Liver Failure Secondary to Niacin Toxicity,” Case Reports in Pediatrics, vol. 2014, Article ID 692530, 3 pages, 2014.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Film alimentaire réutilisable à base de cire d'abeille

Bien-être

L-sérine : une approche radicale à la SLA, à la maladie de Parkinson et à la maladie d'Alzheimer

Bien-être

Améliorez votre santé en rechargeant vos mitochondries