checkoutarrow
FR
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Un guide rapide sur le CLA (acide linoléique conjugué)

7 octobre 2019

Par le Dr Michael Murray

Dans cet article :

 

Le CLA (acide linoléique conjugué), un complément alimentaire, est une forme unique de l'acide linoléique, un acide gras essentiel qui s'avère être très prometteur pour favoriser la bonne santé. On trouve naturellement du CLA dans la viande et les produits laitiers lorsque les vaches (ou les autres animaux producteurs de lait) ont consommé beaucoup d'herbe. Puisque de nos jours les troupeaux sont principalement nourris aux céréales, le CLA a quasiment disparu des produits laitiers et de la viande que nous mangeons. Le résultat est un risque potentiel accru d'obésité, de maladies cardiaques et même de cancer.

La découverte du CLA

Le CLA a été découvert en 1978, alors que le docteur en médecine Michael Pariza et d'autres chercheurs de l'Université du Wisconsin recherchaient des éléments potentiellement responsables du cancer présentés dans la viande. En fait, ils ont trouvé un composant potentiellement anti-cancer, le CLA. Dans des études préliminaires sur des animaux et in vitro, il a été démontré que le CLA peut réduire le risque de cancer de différents organes, notamment celui du sein, de la prostate, du côlon, du poumon, de la peau et de l'estomac. Il reste à déterminer si le CLA produira un effet protecteur semblable chez les humains, mais les chercheurs sont optimistes.

Le CLA bénéficie d'un soutien scientifique important

Plus de 200 études ont montré que le CLA peut jouer un rôle très important, non seulement contre le cancer, mais aussi pour aider à combattre le diabète, l'obésité et le durcissement des artères (athérosclérose). C'est surtout la recherche montrant que la supplémentation en CLA peut aider à maigrir qui est intéressante.

Les chercheurs pensent que le CLA aide à empêcher que les cellules de graisse présentes dans le corps ne s'accumulent en interférant avec une enzyme stockant la graisse, la lipase (une lipoprotéine), et en augmentant la sensibilité des cellules à l'insuline. On pense aussi que le CLA aide à brûler les graisses en stimulant le métabolisme des muscles et en aidant à augmenter la masse musculaire maigre. Plus vous avez de muscles, plus votre corps consomme de calories pour fonctionner. Cela accélère le processus de brûlage des graisses.

La recherche clinique sur le CLA comme aide à la perte de poids

Dans un essai clinique, des chercheurs de l'Université du Wisconsin ont recruté 80 personnes obèses. La moitié d'entre elles ont reçu 3 000 mg de CLA par jour, alors que l'autre moitié a reçu un placebo. Tous les sujets ont suivi un régime et ont été encouragé à faire de l'exercice. Les deux groupes ont perdu le même poids en moyenne, soit 5 kg. Alors pourquoi prendre du CLA ? Les personnes ayant pris du CLA ont indiqué avoir moins souffert de fatigue, de vertiges et de nausées que le groupe ayant pris le placebo. La grande différence entre les deux groupes fut que les personnes ayant reçu le placebo ont stocké les aliments absorbés sous forme de graisse, alors que les personnes ayant reçu le CLA les ont stockés sous forme de muscles maigre. En d'autres termes, le CLA a favorisé la création de muscle maigre et la diminution du pourcentage de graisses corporelles. Des résultats similaires ont été obtenus dans une étude menée par l'université de Lund en Suède.

Dans une étude de l'université suédoise, il a été démontré que la supplémentation en CLA empêche le stockage de graisse après une perte de poids. Cette étude a porté sur les 12 mois suivants une étude originale d'un an, une étude en double aveugle contrôlée avec placebo portant sur 180 sujets en surpoids. Durant la première année, les sujets ont été répartis au hasard entre trois groupes : placebo (huile d'olive) et CLA. Dans la deuxième phase de 12 mois, tous les sujets ont reçu une supplémentation en CLA sous forme de triglycérides. La supplémentation en CLA a empêché les sujets des deux groupes ayant reçu le CLA de reprendre les 8 % de graisse corporelle qu'ils avaient perdue la première année. Les participants ayant reçu le placebo la première année et ayant ensuite pris le CLA durant les 12 mois suivants ont constaté une réduction de 5 % de leur graisse corporelle.

Plusieurs études ont démontré que le CLA peut aider les gens à perdre du poids et pas seulement à empêcher l'effet de yo-yo suivant une perte de poids. Par exemple, dans une étude menée à Taiwan durant 12 semaines de supplémentation en CLA (3 000 mg par jour) et sans régime ni programme d'exercice, le CLA a entraîné une perte de poids de 700 g, une diminution de la graisse corporelle de 566 g et une diminution de 0,58 % de la masse de graisse corporelle. Lorsque les données ont été examinées chez des sujets plus corpulents (ayant un IMC supérieur à 27), l'APC a produit une évolution encore plus importante. Les femmes ont présenté une meilleure réponse en ce qui concerne la perte de graisse corporelle et une chute plus importante du pourcentage de graisse que les hommes.

Recommandations pour la posologie

La posologie recommandée est de 1 000 mg trois fois par jour. On considère que la dose sûre maximale est de 6 000 mg par jour. Il est impossible d'obtenir la dose recommandée de 3 000 mg de CLA par jour par l'alimentation uniquement. Il faudrait manger 2,63 kg de viande de bœuf fraîchement hachée, 1,5 kg de fromage américain ou 6,5 l de crème glacée. Heureusement, le CLA est disponible sous forme de complément alimentaire. Cependant, toutes les formules de CLA ne sont pas semblables et toutes ne sont pas cliniquement prouvées. Pour être efficace, une formule de CLA doit être composée à parts égales de deux formes de CLA très importantes. Les marques Clarinol et Tonalinin proposant du CLA présentent toutes les deux cette composition adéquate et ont démontré des résultats cliniques positifs.

Aucun effet secondaire ni interaction médicamenteuse n'ont été signalées avec la supplémentation en CLA. Étant donné que les effets du CLA pendant la grossesse et l'allaitement n'ont pas été suffisamment évalués, il est préférable de ne pas en prendre dans ces cas-là.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Que dit la recherche au sujet de la N-acétylcystéine (NAC) et la santé mentale ?

Bien-être

Un bon rituel du coucher pour les enfants

Bien-être

5 carences en minéraux courantes