beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Astuces naturelles de santé pour aider en cas d’hypoglycémie

10 septembre 2018

Par le Dr Taz Bhatia, docteur en médecine

L’hypoglycémie (un faible taux de sucre dans le sang) est quelque chose que nous avons tous subi à un moment donné de notre vie. Cependant, si elle persiste, l’hypoglycémie peut être le signe d’une affection plus sérieuse comme le diabète ou même l’arthrite. Alors, qu’est-ce vraiment l’hypoglycémie et comment lutter contre ce problème qui existe depuis toujours ? Je suis persuadée que nous devons avoir une approche intégrative pour traiter l’hypoglycémie en ciblant les déséquilibres dans le corps pour aider à conserver une bonne quantité de sucre dans le sang et entretenir une bonne santé générale.

Qu’est-ce que l’hypoglycémie ?

L’hypoglycémie est une affection qui apparaît lorsque nous avons un faible taux de sucre ou de glucose dans le corps. Le glucose est la source d’énergie et de nutriments de notre corps. Avoir un faible taux de glucose empêche notre corps de fonctionner de manière optimale et peut être la cause de nombreux symptômes tels que des vertiges, des épisodes de syncope, de cerveau embrouillé et de faiblesses musculaires.

Lorsque nous mangeons des aliments contenant un taux élevé de glucose comme les bonbons, le pain, les pâtes et certains fruits, le glucose qu’ils contiennent est absorbé dans le sang et distribué dans différentes parties du corps, y compris le cœur et le cerveau pour leur apporter de l’énergie. Notre pancréas répond à cet apport en sucre en sécrétant une hormone appelée insuline, qui aide à transformer et dégrader le glucose dans le corps. L’insuline aide aussi nos cellules à absorber le glucose tout en dirigeant tout excès vers le foie pour le stockage et le métabolisme.

Normalement, lorsque l’indice glycémique devient faible, une hormone appelée glucagon indique au foie de libérer le glucose stocké afin de conserver un niveau stable de glucose dans le sang. Mais lorsqu’une étape de ce processus est perturbée, le niveau de sucre dans le sang n’est plus équilibré et des symptômes d’hypoglycémie se développent.

L’hypoglycémie est typiquement classée en deux types : l’hypoglycémie réactive et l’hypoglycémie non-réactive.

  • Les symptômes d’hypoglycémie réactive sont habituellement provoqués par une surproduction d’insuline, ce qui peut être le résultat d’une trop grande consommation d’aliments ou de boissons trop riches en fruits et en glucides raffinés. Cela force le corps à fonctionner en surrégime pour produire de l’insuline et dégrader tout ce sucre. Ces symptômes peuvent apparaître dans les quelques heures suivant un repas.
  • L’hypoglycémie non-réactive ne coïncide pas nécessairement avec les repas. Elle est plutôt influencée par des facteurs tels que les antécédents familiaux et d’autres maladies que notre corps combat. Si vous avez un trouble de santé qui affecte votre foie, vos reins ou même votre cœur, c’est peut-être parce que votre corps ne transforme pas correctement le glucose, provoquant ainsi une hypoglycémie.

Les signes et symptômes de l’hypoglycémie

Tout comme les causes de l’hypoglycémie sont variées et dépendent de l’individu concerné, c’est également le cas pour les symptômes. Une chose que la plupart patients atteints d’hypoglycémie ont en commun, cependant, c’est qu’ils ont tous eu les symptômes d’un indice glycémique faible à un moment de leur vie. Les symptômes les plus courants sont :

  • La faim : votre estomac gargouille durant la journée ? C’est souvent un signe que votre indice glycémique est faible et que votre corps a un sérieux besoin de nourriture.
  • Le cerveau embrumé : si vous perdez facilement votre concentration au travail, l’hypoglycémie peut en être la cause. Les patients qui expérimentent des épisodes de cerveau embrumé décrivent de la confusion et de la lenteur dans leur réflexion.
  • La fatigue : c’est l’un des plus importants symptômes ! Le fait d’être fatigué, sonné, d’avoir du mal à s’endormir et même d’avoir des douleurs à la fin de la journée peut signifier que vous avez un faible indice glycémique.
  • Les sautes d’humeur : si vous continuez à expérimenter des sautes d’humeur durant la journée ou même si vous avez des maux de tête à cause de ces sautes d’humeur, cela indique un déséquilibre dans la quantité de sucre dans le sang.
  • Les étourdissements : avez-vous parfois des vertiges quand vous marchez au travail ou à l’école ? Qu’en est-il des épisodes d’évanouissements ? Avoir un faible indice glycémique peut provoquer ces symptômes.
  • L’anxiété : êtes-vous vraiment nerveux durant la journée ? Nous avons tous des facteurs de stress dans notre vie, mais si vous continuez à ressentir de l’anxiété et que vous vous sentez fragile durant la journée, votre indice glycémique est peut-être faible. L’hypoglycémie peut aussi être causée par le fait de sauter des repas, provoquant des fluctuations dans la quantité de sucre dans le sang durant la journée. Le fait de consommer beaucoup d’alcool, bien que paradoxal, peut aussi abaisser l’indice glycémique au fil du temps. L’alcool peut apporter un afflux temporaire en sucre, mais après quelques heures, la quantité de sucre dans votre corps chute.

Qui présente un risque d’hypoglycémie ?

En théorie, tout le monde présente un risque d’hypoglycémie. Aussi bien les enfants que les adultes, tout le monde peut ressentir les symptômes de l’hypoglycémie à tout âge, en particulier en cas d’alimentation riche en sucre et en glucides. Gardez aussi à l’esprit que l’hypoglycémie, tout comme le diabète, peut se transmettre des parents aux enfants. Vous pouvez donc être prédisposé à une résistance à l’insuline ou à un faible indice glycémique.

Traitements conventionnels contre l’hypoglycémie

L’Association américaine contre le diabète recommande de prendre 15 à 20 grammes de glucides (pour le glucose) puis de surveiller la glycémie pendant 15 minutes pour détecter une augmentation rapide de l’indice glycémique. Si un faible indice persiste, répétez la prise de glucides jusqu’à ce que l’indice glycémique se stabilise. Une fois stabilisé, il est recommandé de manger un en-cas ou un repas pour que votre corps reçoive les nutriments dont il a besoin et que votre estomac ne reste pas vide.

Approche intégrative de l’hypoglycémie

Alors que les thérapies actuelles se focalisent sur le traitement de l’hypoglycémie, l’approche intégrative se concentre plus sur la prévention. Il y a plusieurs choses à faire pour conserver votre corps en bonne santé en évitant ou en limitant les effets hypoglycémiques :

1. Assurez-vous de manger des aliments riches en protéines et en fibres et pauvres en sucre.

  • Intégrez des protéines maigres dans tous vos plats : poisson, œufs, tofu, tempeh... que ce soit un aliment végétarien ou non, tous seront bénéfiques. Remplacez le beurre pour la cuisson par de la margarine avec de l’huile de coco, d’olive ou d’avocat pour apporter des graisses saines à votre corps, ce qui permettra de maintenir un bon taux glycémique pendant longtemps.
  • Essayez de manger des repas et des en-cas plus petits, mais plus fréquents le long de la journée. Je recommande un mélange de noix (sans les M&M’s) comme en-cas au travail ou à l’école car elles sont chargées en protéines et rassasient bien.
  • Réduisez la quantité de boissons sucrées et de bonbons que vous consommez, car ceux-ci augment votre résistance à l’insuline.

2. Mangez de bons glucides.

  • Tous les glucides ne sont pas mauvais ! Les bons glucides à intégrer dans votre alimentation sont par exemple le riz brun, les légumes, la patate douce, et les haricots. Remplacez les glucides raffinés comme les glaces et les cookies par ces alternatives pour conserver un indice glycémique stable tout au long de la journée.
  • Alimentez votre corps en permanence avec de bons glucides pour que quand vous partez marcher ou faire de l’exercice à la salle de sport, votre corps ait préparé des réserves de glucose et que vous ne ressentiez pas de vertiges ni d’étourdissements.
  • Évitez les aliments frits et les fasts foods, les boissons ultra sucrées, les alcools de sucre et les aliments transformés. Tous ces aliments peuvent augmenter l’indice glycémique.

3. Apportez des compléments naturels à votre corps.

Il existe aussi quelques compléments qui peuvent vous aider à améliorer votre indice glycémique et conserver votre niveau d’insuline stable. Voici mes conseils :

  • Le chrome : cet oligo-élément agit avec l’insuline pour aider à réduire la résistance à l’insuline et transformer le glucose efficacement. On sait qu’il a des effets anti-inflammatoires et anti-hypoglycémiques sur le corps. Vous ne trouverez rien de mieux que le picolinate de chrome ou le chrome GTF pour vous apporter la dose de chrome dont vous avez besoin pour conserver un indice glycémique idéal. Le chrome doit être pris après avoir mangé.
  • La spiruline : les compléments de spiruline sont formidables pour réduire les fringales de sucre et aider à équilibrer un indice glycémique oscillant. Que ce soit en comprimés ou en poudre, la spiruline est efficace contre un faible indice glycémique, mais j’aime bien ajouter de la spiruline dans mon smoothie du matin avec des bananes, des fraises, de la poudre de protéines et de l’huile de coco. De cette façon, mon taux de glucose est bien défini dès le début de la journée.
  • Les protéines de lactosérum : les protéines de lactosérum apportent au corps des acides aminés essentiels tels que la glutamine, qui aide à stabiliser les réserves de sucre dans le corps. Cela peut aider à empêcher d’avoir un indice glycémique trop faible ou trop élevé. Si vous ne pouvez pas tolérer les protéines de lactosérum, essayez les protéines de riz ou les protéines de chanvre.
  • Les oméga 3 : des graisses saines comme les oméga 3 aident votre corps à faire des réserves de nutriments bien plus efficacement pour que vous ne souffriez pas des vagues glycémiques alternativement élevées et faibles. Les acides gras oméga 3 comme l’huile de poisson réduisent aussi les inflammations qui peuvent avoir été provoquées par l’hypoglycémie et un indice glycémique faible.
  • La racine de pissenlit : elle est excellente pour conserver un indice glycémique sain et pour aider le pancréas. Essayez les infusions de pissenlit plusieurs fois par jour ou de le mélanger dans votre smoothie préféré.
  • Le chardon-Marie : il aide aussi à renforcer le foie et le pancréas et permet de conserver un indice glycémique sain. La dose standard est de 200 mg.

Références :

  1. http://www.diabetes.org/living-with-diabetes/treatment-and-care/blood-glucose-control/hypoglycemia-low-blood.html
  2. https://www.healthline.com/health/hypoglycemia-without-diabetes#diagnosis
  3. https://draxe.com/hypoglycemia-symptoms/
  4. http://www.nationalnutrition.ca/HEALTHCONCERNS_HYPGLYCEMIA.aspx
  5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4310066/
  6. https://www.chrysalisnaturalmedicine.com/hypoglycemia/

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Les herbes naturelles et la démence vasculaire

Troubles

Des approches naturelles à la constipation

Troubles

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires