beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Qu’est-ce que l’argent colloïdal ?

18 avril 2018

par Eric Madrid, docteur en médecine

Depuis l’antiquité, les humains jettent des pièces de monnaie dans les sources d’eau et les fontaines. Pourquoi ? Cela n’a pas toujours été pour faire un vœu. Une des théories est que les propriétés antibactériennes de l’argent étaient connues et que les gens faisaient cela pour que l’eau soit plus sûre à consommer. De nos jours, il existe de plus en plus de preuves qui suggèrent que l’argent pourrait aussi avoir d’autres bienfaits, en particulier sous la forme d’argent colloïdal, une solution dans laquelle les nanoparticules d’argent sont en suspension dans de l’eau.

L'argent colloïdal est devenu très populaire au cours des dernières décennies, mais les humains profitent des bienfaits pour la santé de l’argent depuis des centaines d’années. On pense que le premier usage médicinal de l’argent remonte à environ 2 000 ans ( on pense qu’Hippocrate a utilisé l’argent pour soigner les ulcères et les blessures au niveau de la peau). Au cours du 4e siècle, il était utilisé par les Égyptiens, et après 980,  Avicenne utilisait l’argent pour purifier le sang ainsi que pour le traitement des palpitations cardiaques et de la mauvaise haleine. Au cours du 14e siècle, Konrad Von Megenberg a écrit dans son livre Das Buch der Natur que l’argent pouvait être appliqué localement pour traiter la gale et les hémorroïdes.

Hahnemann (1755-1843), le fondateur de la médecine homéopathique, utilisait aussi l’argent pour traiter des maladies, y compris le nitrate d’argent pour aider à stopper les saignements. Le nitrate d’argent est toujours utilisé par les médecins aujourd’hui pour arrêter les petits saignements à la fin d’une intervention dermatologique. Cependant, si trop d’argent est consommé ou utilisé, la peau peut devenir bleue, un des symptômes d’une maladie qui s’appelle l'argyrisme.   

Avant l’invention des antibiotiques, l’argent colloïdal était un traitement courant contre les infections. Ce traitement a été délaissé jusque dans les années 1990, quand les risques soulevés par la résistance aux antibiotiques ont commencé à devenir une préoccupation chez beaucoup de professionnels de santé.

Comment agit l’argent colloïdal ?

On pense que les nanoparticules d’argent entrent dans les bactéries et s’y lient à certaines protéines qui sont ainsi dénaturées par un changement de structure et qui, par conséquent, ne fonctionnent plus. On pense également que l’argent se lie à certaines enzymes dans les virus, les champignons et les parasites, ce qui les rend inactifs.

Voici certains des bénéfices potentiels de l'argent colloïdal :  

Effet antibactérien

Depuis l’arrivée des antibiotiques dans les années 40, les bactéries ont développé des mécanismes de protection contre ces médicaments. Les bactéries forment une sorte de “ champs de force ” pour se protéger contre les médicaments créés pour les tuer (les scientifiques appellent cela un “ biofilm ”).  Une étude menée en 2014 a montré que l’argent colloïdal peut aider à perturber ce champs de force que certaines bactéries, comme le staphylocoque doré, créent. De plus, une étude de 2011 a montré que les particules d’argent peuvent tuer directement les bactéries en détruisant leur paroi cellulaire. Une paroi cellulaire robuste est une chose essentielle pour la reproduction des bactéries. Selon une étude de 2018, l’argent pourrait aussi tuer certaines des bonnes bactéries présentes dans les intestins ; ainsi, l’utilisation de probiotiques doit être envisagée lors d’une consommation régulière d’argent.

Effet antiviral

Les virus sont des agents infectieux contre lesquels la médecine offre des traitements limités. Il n’existe toujours pas de remède contre le rhume et les médicaments contre la grippe ne font que réduire la durée de la maladie. Des alternatives antivirales sont activement recherchées. Une étude de 2005 publiée dans le Journal of Nanobiotechnology a montré que l’argent pourrait empêcher le virus du VIH de se lier à des cellules hôtes. Une étude de 2013 concernant le virus de l’herpès a montré que les nanoparticules d’argent pourraient rendre l’herpès moins contagieux. L’action de l’argent contre d’autres virus a aussi été étudiée. Alors que ces études donnent de l’espoir pour de futurs traitements, l’argent colloïdal ne doit pas être utilisé comme une méthode de prévention contre le VIH ou l’herpès.

Effet antifongique

Les champignons sont partout autour de nous. Certains sont bénéfiques et consommés comme aliments. D’autres, cependant, peuvent entraîner une infection en raison de leur croissance excessive. L’équilibre est la clé. Une étude de 2016 a montré que l’argent a des propriétés antifongiques lorsqu’on le teste à différentes concentrations.

Prévention des caries dentaires

Il existe quelques études qui suggèrent que l'argent colloïdal pourrait être utile dans la prévention des caries dentaires et la réduction des risques d’infection chez les personnes qui subissent la pose d’un implant dentaire. Utiliser un mélange d’argent colloïdal et d’eau dans la bouche peut être envisagé.

Soin des blessures et des brûlures

Des blessures chroniques dues à un diabète et les brûlures représentent des défis pour les patients et les soignants. Trouver le bon médicament à appliquer localement est essentiel pour prévenir toute infection mais aussi pour aider à accélérer le processus de guérison. Une étude de 2006 a conclu que l’argent “ peut être utilisé en cas de brûlure au deuxième degré et il peut diminuer les risques d’infection en cas de blessure ainsi qu’accélérer la guérison ”.  Une étude de 2009 suggère que l’utilisation de l’argent pourrait aider à guérir les brûlures au deuxième degré. Des pommades à l’argent sont disponibles sur le marché.

Santé des sinus

Des millions de personnes sur la planète consultent leur médecin chaque année pour des problèmes de sinus, un terme utilisé communément pour désigner ce que les médecins appellent  les sinus paranasaux. Ces cavités du crâne humain, qui sont absentes chez les nouveau-nés et qui ne sont complètement formées qu’à l’âge de huit ans, atteignent leur taille maximale lors de la puberté.

Éviter certains aliments, des médicaments, des minéraux, des vitamines, des huiles essentielles, et des remèdes homéopathiques, tous peuvent être des options envisagées pour la prévention des allergies, de la congestion nasale et contre les infections des sinus. Entretenir la santé des sinus est essentiel pour être en bonne santé et pour le bien-être général. Un spray avec de l’argent colloïdal est parfois utilisé pour la prévention des infections des sinus. Quelques études ont analysé ses bienfaits potentiels. Cependant, il n’existe pas d’étude qui prouve une réelle efficacité.

Une inflammation des sinus n’a pas été soulagée chez 22 patients participant à une petite étude de 2017 et utilisant de l'argent colloïdal pour aider à soulager leurs problèmes de sinus. Il faut davantage d’études avant qu’une utilisation de l’argent colloïdal soit recommandée en cas d’infection des sinus ou pour la prévention d’une telle infection. Apprenez-en davantage sur les méthodes pour entretenir la santé des sinus.

Anticancéreux

Une des applications potentielles des particules d’argent est la lutte contre le cancer. Un article de 2016 publié dans The International Journal Of Molecular Sciences cite cet usage dans la liste des propriétés de l’argent. Cependant plus d’études doivent être réalisées, et l’argent ne doit pas être utilisé à la place des traitements anticancéreux recommandés.  

Lutte contre les cellules leucémiques

Une étude de 2013 publiée dans la revue Biomaterials a démontré que l’argent a des propriétés anticancéreuses, en particulier en ce qui concerne la lutte contre les cellules leucémiques. Les chercheurs ont aussi conclu que les nanoparticules d’argent pourraient jouer un rôle important dans les futurs traitements contre la leucémie.

Traitement contre le cancer du sein

Le cancer du sein affecte 1 femme sur 9. Les mammographies aident à détecter le cancer, mais la prévention de la formation d’un cancer doit être la priorité (et pas seulement une détection précoce). Un style de vie actif, une régime alimentaire sain et de bons niveaux de vitamine D dans le sang semblent être bénéfiques. Pour les personnes chez qui un cancer du sein a été diagnostiqué, une évaluation par des médecins spécialistes du cancer (oncologues) est essentielle. Certaines patientes choisissent des traitements alternatifs pour aider à combattre la maladie.

Une étude de 2010 publiée dans la revue Journal of Clinical and Experimental Research a conclu que : “ (…) l’argent colloïdal pourrait potentiellement être un agent alternatif dans les traitements contre le cancer du sein ” . Des études ont aussi montré des bienfaits dans la lutte contre le cancer du col de l'utérus, du cancer du foie et des poumons. De nouveau, les recherches n’en sont qu’à leurs débuts et l’utilisation de l’argent colloïdal ne doit pas remplacer les traitements contre le cancer recommandés par un médecin.

Selon un livre publié en 2013 intitulé Colloidal Silver, The Natural Antibiotic, l'argent colloïdal a aussi été utilisé avec succès dans le traitement des problèmes de santé suivants :

  • Diarrhée
  • Gaz excessifs
  • Dysfonctionnement de la vésicule biliaire
  • Mauvaise haleine (halitose)
  • Syndrome du côlon irritable
  • Conjonctivite
  • Asthme
  • Rhume
  • Acné
  • Brûlures
  • Pellicules
  • Eczéma

Les études scientifiques rigoureuses sont limitées et des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Utilisation de l’argent dans les hôpitaux

Une infection urinaire peut fréquemment être contractée à l’hôpital, en particulier lorsqu’un cathéter de Foley est utilisé pour aider un patient à uriner. Une étude de 2017 a montré que les cathéters avec de l’argent sur leurs parois peuvent prévenir les infections urinaires. De même, une étude de 2017 a montré que certaines perfusions dont les parois contiennent de l’argent provoquent moins d’infections bactériologiques chez les patients en soin intensifs. Une autre étude a montré que les mycoses été également réduites chez les patients sur lesquels des cathéters dont les parois contenaient de l’argent étaient utilisés.

Toxicité de l’argent

La dose quotidienne  maximale d’argent ne doit pas dépasser 14 mcg/kg. Ne jamais prendre plus que la dose recommandée sur l’étiquette ou la notice du produit utilisé. Rarement, lorsque les niveaux d’argent deviennent trop élevés dans la peau, une teinte irréversible bleue ou grisâtre due à l’argyrisme peut survenir. La plupart des cas rapportés concernant cette maladie n’étaient pas dus à de l’argent colloïdal mais à des sels d’argent fait maison.  De plus, il faut noter que la Federal Drug Administration (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) ne considère pas l’argile colloïdal comme une substance sans danger.  Cependant, beaucoup de ses supporters citent son longue utilisation, de façon prudente, à travers l’histoire.

L’argent peut-il être utilisé lors de la grossesse ?

Aucune étude n’a montré de mauvais effet, mais il est probablement mieux d’éviter l’utilisation lors de la grossesse et de l’allaitement sauf en cas de recommandation contraire d’un professionnel de santé.

Existe-t-il des interactions médicamenteuses ?  

Prendre de l’argent colloïdal en même temps que certains médicaments peut réduire l’absorption de ces mêmes médicaments. Cela inclut les antibiotiques et le levothyrox, médicament pour le traitement d’un problème de la thyroïde. Cependant, aucune interaction médicamenteuse n’est actuellement connue.

Doses recommandées pour les adultes :

Application locale

  • Pommade - consulter la dose recommandée sur la notice
  • L'argent colloïdal peut aussi être appliqué sur la peau et les blessures

Traitement oral

Les recommandations ci-dessous sont émises dans un livre de 2013 intitulé Colloidal Silver, The Natural Antibiotic

  • Dosage faible :  3-5 ppm une à deux fois par jour pour la prévention
  • Dosage moyen :  25-30 ppm deux à trois fois par jour pour la lutte contre les infections bactériennes et virales
  • Dosage élevé : 100 ppm une fois par jour, jusqu’à sept jour, contre les infections fongiques

* prendre plus de 200 ppm n’est pas recommandé, en particulier si le traitement dure plus de cinq jours.

* pour les enfants, la moitié de la dose pour adultes est habituellement recommandée. Demandez conseil au médecin de votre enfant avant de lui en administrer.

Remarque : en raison des propriétés antibactériennes de l’argent, si cet élément est pris sur une longue période de temps, les bonnes bactéries présentes dans les intestins peuvent être affectées. La prise de probiotiques doit aussi être envisagée afin de contrer cet effet indésirable.  

Références :

  1. Hippocrates used Silver accessed March 11, 2018 http://hydrosolinfo.com/
  2. Accessed March 14, 2018  http://docs.anovahealth.com/argentyn23/historicalfactsonar23.pdf
  3. Int Forum Allergy Rhinol. 2014 Mar;4(3):171-5. doi: 10.1002/alr.21259. Epub 2014 Jan 15.
  4. Colloids Surf B Biointerfaces. 2011 May 1;84(1):88-96. doi: 10.1016/j.colsurfb.2010.12.020. Epub 2010 Dec 21.
  5. Bactericidal Effects of Silver Nanoparticles on Lactobacilli and the Underlying Mechanism
  6. Xin Tian, Xiumei Jiang, Cara Welch, Timothy R. Croley, Tit-Yee Wong, Chao Chen, Sanhong Fan, Yu Chong, Ruibin Li, Cuicui Ge, Chunying Chen, and Jun-Jie Yin  ACS Applied Materials & Interfaces 2018 10 (10), 8443-8450 DOI: 10.1021/acsami.7b17274
  7. Elechiguerra JL, Burt JL, Morones JR, et al. Interaction of silver nanoparticles with HIV-1. Journal of Nanobiotechnology. 2005;3:6. doi:10.1186/1477-3155-3-6.
  8. Gaikwad S, Ingle A, Gade A, et al. Antiviral activity of mycosynthesized silver nanoparticles against herpes simplex virus and human parainfluenza virus type 3. International Journal of Nanomedicine. 2013;8:4303-4314. doi:10.2147/IJN.S50070.
  9. Crit Rev Microbiol. 2016;42(1):46-56. doi: 10.3109/1040841X.2013.879849. Epub 2014 Apr 22.
  10. Abdallah Mohamed Elgorban, Abd El-Rahim Mohamed El-Samawaty, Mohamed Abdallah Yassin, Shaban Rushdy Sayed, Syed Farooq Adil, Khaled Mohamed Elhindi, Marwa Bakri & Mujeeb Khan (2015) Antifungal silver nanoparticles: synthesis, characterization and biological evaluation, Biotechnology & Biotechnological Equipment, 30:1, 56-62, DOI: 10.1080/13102818.2015.1106339
  11. Pokrowiecki R, Mielczarek A, Zaręba T, Tyski S. Oral microbiome and peri-implant diseases: where are we now? Therapeutics and Clinical Risk Management. 2017;13:1529-1542. doi:10.2147/TCRM.S139795.
  12. Zhonghua Wai Ke Za Zhi. 2006 Jan 1;44(1):50-2.
  13. Journal Medical Association Thai. 2009 Oct;92(10):1300-5.
  14. Laryngoscope. 2006 Jul;116(7):1121-6. Silver and sinus infections
  15. Scott JR, Krishnan R, Rotenberg BW, Sowerby LJ. The effectiveness of topical colloidal silver in recalcitrant chronic rhinosinusitis: a randomized crossover control trial. Journal of Otolaryngology - Head & Neck Surgery. 2017;46:64. doi:10.1186/s40463-017-0241-z.
  16. Zhang X-F, Liu Z-G, Shen W, Gurunathan S. Silver Nanoparticles: Synthesis, Characterization, Properties, Applications, and Therapeutic Approaches. Yan B, ed. International Journal of Molecular Sciences. 2016;17(9):1534. doi:10.3390/ijms17091534.
  17. Biomaterials. 2013 Oct;34(32):7884-94. doi: 10.1016/j.biomaterials.2013.07.015. Epub 2013 Jul 19.
  18. Franco-Molina MA, Mendoza-Gamboa E, Sierra-Rivera CA, et al. Antitumor activity of colloidal silver on MCF-7 human breast cancer cells. Journal of Experimental & Clinical Cancer Research : CR. 2010;29(1):148. doi:10.1186/1756-9966-29-148.
  19. Faedmaleki F, H Shirazi F, Salarian A-A, Ahmadi Ashtiani H, Rastegar H. Toxicity Effect of Silver Nanoparticles on Mice Liver Primary Cell Culture and HepG2 Cell Line. Iranian Journal of Pharmaceutical Research : IJPR. 2014;13(1):235-242.
  20. Arch Toxicol. 2011 Jul;85(7):743-50. doi: 10.1007/s00204-010-0545-5. Epub 2010 Apr 29. Silver vs Lung Cancer cells.
  21. IET Nanobiotechnol. 2017 Aug;11(5):612-620. doi: 10.1049/iet-nbt.2016.0148.  Silver lined foley catheters.
  22. J Intensive Care Med. 2017 Jan 1:885066617745034. doi: 10.1177/0885066617745034. [Epub ahead of print]
  23. Cobrado L, Silva-Dias A, Azevedo MM, Rodrigues A. Anti-Candida activity of antimicrobial impregnated central venous catheters. Antimicrobial Resistance and Infection Control. 2017;6:110. doi:10.1186/s13756-017-0269-x.
  24. Kwon HB, Lee JH, Lee SH, Lee AY, Choi JS, Ahn YS. A Case of Argyria Following Colloidal Silver Ingestion. Annals of Dermatology. 2009;21(3):308-310. doi:10.5021/ad.2009.21.3.308.
  25. Accessed  https://www.fda.gov/ohrms/dockets/98fr/081799a.txt  ; FDA does not consider Colloidal Silver to be safe.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

Film alimentaire réutilisable à base de cire d'abeille

Bien-être

L-sérine : une approche radicale à la SLA, à la maladie de Parkinson et à la maladie d'Alzheimer

Bien-être

Améliorez votre santé en rechargeant vos mitochondries