beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Neuf bienfaits de la mélisse pour la santé

30 avril 2018

Par Dr Eric Madrid

Dans cet article:

La mélisse est une plante populaire utilisée par des millions de personnes. Son nom scientifique est « Melissa officinalis » (le mot « melissa » provient du mot grec signifiant « feuille à abeilles »), mais elle prend de nombreux autres noms, comme « mélisse citronnelle » ou simplement « citronnelle ». La mélisse fait partie de la famille des menthes, originaire d’Europe et bien connue pour ses nombreux bienfaits. Elle est d’un vert vif et possède de petites feuilles en forme de cœur avec des bouquets de fleurs blanches et jaunes, similaires aux feuilles de menthe. Elle est cultivée dans les jardins, mais aussi à des fins thérapeutiques.

La mélisse est considérée comme une herbe apaisante et est utilisée à des fins thérapeutiques depuis le Moyen-âge. On lui attribue la capacité de réduire le stress et l’angoisse, de favoriser le sommeil, d’améliorer la performance cognitive, de stimuler le système immunitaire et de soulager les symptômes d’indigestion. La mélisse est aujourd’hui souvent associée à d’autres herbes pour promouvoir ses bienfaits sur la santé, et est aussi utilisée à des fins culinaires en raison de sa arôme.  

Angoisse

L’angoisse est un trouble correspondant à des sentiments de peur, d’inquiétude et de nervosité suffisamment fort pour perturber les activités quotidiennes. L’angoisse est la maladie mentale la plus courante aux États-Unis et affecte plus de 40 millions d’adultes chaque année. Des millions de personnes en souffrent dans le monde.

L’angoisse est souvent traitée à travers des médicaments, mais de nombreux patients recherchent des alternatives à ceux-ci par peur des effets collatéraux des médicaments. Plusieurs études révèlent que la mélisse peut diminuer les symptômes d’angoisse. L’augmentation de la substance chimique cérébrale appelée GABA (acide gamma-aminobutyrique) joue un rôle majeur dans le traitement de l’angoisse. Une étude publiée en 2017 dans Phytotherapy Research analysait les effets de la mélisse sur le cycle du GABA et constatait que la mélisse améliorait l’efficacité du GABA de la même manière que les médicaments interagissent avec le système GABA pour traiter le trouble.

Un article publié en 2016 observait aussi de près les composés constituant la mélisse et concluait qu’elle contenait des récepteurs stimulant la production de GABA. Une troisième étude montrait que la présence d’acide rosmarinique dans la mélisse avait pour effet de contribuer à réduire les symptômes de l’angoisse. Ces études révèlent globalement que la mélisse peut être utilisée comme alternative sûre et efficace pour traiter l’angoisse. Si vous suivez un traitement médicamenteux contre l’angoisse, ne l’interrompez pas sans consigne de votre médecin. Ne mélangez pas l’huile de mélisse à vos anxiolytiques sans avoir préalablement consulté votre médecin.

Dépression

La dépression est un trouble de l’humeur associé à des sentiments de tristesse et de perte d’intérêt pour la vie. Elle peut s’aggraver au point d’entraîner le suicide. Des millions de personnes dans le monde souffrent de dépression, et celle-ci peut atteindre n’importe qui, à n’importe quel âge et peu importe ses origines. Les traitements les plus courants incluent des conseils et des médicaments antidépresseurs, qui augmentent les niveaux de sérotonine, un composé chimique (neurotransmetteur) aidant à transmettre des signaux entre les cellules du cerveau. Les chercheurs pensent qu’un déséquilibre ou une réduction des niveaux de sérotonine augmente le sentiment de dépression. Une étude menée sur des rats révélait que la mélisse possède une activité sérotoninergique. Les rats ayant consommé de l’eau mélangée à de l’extrait de mélisse montrait un comportement beaucoup moins dépressif que les rats recevant un placebo. Cela suggère que la mélisse pourrait jouer un rôle dans le soulagement des symptômes de dépression. 

Stress et insomnie

Le stress est un sentiment de tension et de pression faisant naturellement partie de la vie. Même si la grande majorité des humains est confrontée au stress, celui-ci peut considérablement affecter notre corps s’il n’est pas géré correctement. Le stress non traité peut entraîner des maladies chroniques et des troubles comme l’insomnie. L’excès de cortisol, l’hormone responsable du stress, persiste dans le cerveau pendant longtemps et entraîne une diminution des globules blancs, affaiblissant le système immunitaire. Cela nous rend plus vulnérables aux maladies, y compris aux rhumes et autres infections.

L’une des principales actions de la mélisse, et ce qui la rend célèbre, est son effet sédatif léger qui peut calmer les personnes stressées. Dans une étude publiée dans le Journal of Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, des enfants de moins de 12 ans souffrant d’agitation et d’insomnie recevaient un mélange d’extrait de racine de valériane et d’extrait de mélisse. Il était constaté que le mélange de plantes soulageait le stress et contribuait à traiter l’insomnie.

L’effet apaisant de la mélisse a également été étudié chez les souris. Deux chercheurs, Hajhashemi et Safaei, se sont attachés à étudier « l’effet hypnotique » de la mélisse. Ils ont découvert que les souris recevant une injection de mélisse et d’extrait de lavandula angustifolia dormaient plus vite et plus longtemps. Les résultats de l’étude soutiennent que le mélange de mélisse et d’autres plantes peut contribuer à traiter l’insomnie.   

Infections virales

Il est de plus en plus courant de consommer des extraits de plantes, y compris la mélisse, pour aider à prévenir certaines infections. Les recherches révèlent que la plante contient des composés comme l’eugénol, le terpène et des acides rosmariniques, qui participent à l’élimination des virus et bactéries. Les résultats suggèrent en particulier que la mélisse possède une forte activité contre le virus de l’herpès simplex (HSV), à l’origine de l’herpès labial.

Le centre médical de l’Université du Maryland a publié une étude s’intéressant aux usages thérapeutiques de la mélisse. Le Dr Steven Ehrlich indiquait que dans une étude portant sur 116 personnes souffrant d’herpès labial, les symptômes de celles recevant une crème de mélisse à appliquer sur les lèvres s’amélioraient en à peine deux jours. Dans une autre étude, une clinique dermatologique allemande indiquait la mélisse comme principal traitement du virus de l’herpès, sans observer de réapparition. Une étude de 2017 confirmait aussi que la mélisse possède des capacités antibactériennes contre de nombreuses souches, y compris la bactérie la plus courante, appelée E. coli. Ces recherches suggèrent que l’usage de mélisse est très efficace pour traiter l’herpès génital et labial, grâce à ses propriétés antivirales et antibactériennes. 

Antioxydants

Naturellement présents dans de nombreux aliments à base de plantes et herbes, les antioxydants sont des substances importantes qui inhibent l’oxydation, c’est-à-dire la production de radicaux libres qui endommagent les cellules. En d’autres termes, les antioxydants sont bons pour la santé, car ils empêchent ou préviennent la dégradation des cellules.

De nombreuses études établissent les effets antioxydants de la mélisse. Une étude analysant les propriétés oncologiques de la mélisse révèle qu'elle possède une grande concentration de flavonoïdes, une catégorie de composés chimiques contenant des phénols, de puissants antioxydants. L’Université de Sciences Médicales Shahrekord, en Iran, a publié un article portant spécifiquement sur les propriétés établies de la mélisse. Celui-ci étudiait en détail les effets antioxydants de la plante et soutenait la thèse établie que l’activité antioxydante de la mélisse est principalement attribuée aux composés phénoliques de la plante.  

Protection de la peau

Le Journal of Dermatological Science a publié un article indiquant que la mélisse prévenait la dégradation de la peau par les rayons ultraviolets. Les rayons UV sont la principale cause de vieillissement et de maladies de la peau, y compris le cancer. La même constatait que la mélisse possédait des propriétés mélanogéniques, permettant de réduire les taches solaires indésirables (aussi appelées taches de vieillesse). La mélisse protège la peau en raison de son fort pouvoir antioxydant.

Indigestion

De nombreuses personnes souffrent d’indigestion, de douleur ou de gêne dans la partie supérieure du ventre. C’est souvent un signe d’un autre trouble, comme le reflux gastro-œsophagien pathologique, l’ulcère, la gastrite ou parfois le syndrome du côlon irritable. Les recherches montrent que les plantes comme la mélisse, la menthe poivrée et la camomille atténuent l’indigestion. Dans une étude, 120 patients souffrant d’indigestion étaient choisis aléatoirement pour recevoir une préparation aux herbes contenant de l’extrait de mélisse, ou un placebo. Ceux ayant reçu le mélange aux plantes indiquaient une diminution de l’intensité et une amélioration des symptômes de l’indigestion. En France, près de 40 plantes ont été approuvées pour la préparation de thés pour traiter l’indigestion, y compris la mélisse. 

Cancer

Une étude publiée dans un article de 2015 constatait que la mélisse avait des propriétés anticancéreuses. L’étude se concentrait sur l’activité des cellules cancéreuses du sein chez les femmes. Elle prouvait qu’en raison de son fort pouvoir antioxydant, de son effet de protection cardiaque et de ses propriétés anti-inflammatoires, elle pouvait potentiellement améliorer les traitements du cancer. D’autres recherches doivent encore être menées sur les effets de la mélisse sur le cancer. Ne pas utiliser la mélisse dans le traitement du cancer en l’absence de recommandation d’un oncologue.

Performance cognitive

Certains scientifiques postulent que la mélisse améliore le comportement cognitif. Dans un article publié dans Pharmacology Biochemistry and Behavior, 20 participants étaient traités avec des doses différentes d’extrait de mélisse. Les résultats montraient une amélioration de l’attention liée à la prise de 600 mg de mélisse. Une étude de 2016 publiée dans l’Iranian Journal of Medical Sciences établit que « des essais cliniques sur la mélisse montrent une amélioration de la mémoire et dans le traitement de la maladie d’Alzheimer ».

D’innombrables études confirment que la mélisse ou le mélange de mélisse avec d’autres extraits ont la capacité d’améliorer la mémoire et l’attention. Les neurologues ont testé l’efficacité et la sûreté de la mélisse sur des patients souffrant d’une maladie d’Alzheimer légère à modérée et ont découvert qu’elle a des effets positifs sur le contrôle de la maladie. Découvrez plus d'informations sur les approches naturelles contre la démence et la maladie d’Alzheimer.

Usage culinaire

Les feuilles de la mélisse ont un parfum et un goût citriques avec une touche de menthe. Son goût unique lui confère de nombreuses applications culinaires. Essayez de découper des feuilles de mélisse et de les ajouter dans votre plat de volaille, votre salade ou votre soupe préférée. La mélisse accompagne très bien les plats de volaille et de poisson. Elle peut également servir à garnir de délicieux desserts. 

Vous voulez cultiver de la mélisse dans votre jardin ? Voici comment :

La mélisse est une plante qui pousse facilement. Pour commencer, il vous suffit de graines de mélisse et d’une partie de la racine ou de la tige. Même si la mélisse préfère les climats chauds, il est important de choisir un coin ombragé où la plante sera protégée du soleil de midi. La mélisse aime les sols riches et humides et peut grandir jusqu’à 60 à 90 cm de haut. Elle peut aussi s’étendre, et il convient donc de s’assurer lors du plantage qu’elle dispose de suffisamment d’espace pour grandir. En raison de la vitesse à laquelle pousse la plante, une coupe peut être nécessaire pour dynamiser la plante verte. La taille est recommandée afin de redonner de la santé à la plante à chaque fois qu’elle montre des signes de blanchiment. Pour garantir la pousse, il convient de l’irriguer tous les jours durant l’été, mais moins pendant l’hiver. L’ajout de fertilisant peut aussi nourrir la plante. 

Autres formes et usages de la mélisse : 

  • Les compléments à base de mélisse sont fabriqués en plaçant les feuilles de la plante dans des comprimés. La dose suggérée est de 500 mg une à deux fois par jour.
  • L’huile essentielle de mélisse peut être frottée contre le corps et est largement utilisée pour ses propriétés apaisantes et relaxantes. Comme huile essentielle, elle peut aussi être directement inhalée ou diffusée.
  • Le baume de mélisse peut aussi être appliqué sur la peau en cas de trouble cutané.
  • Le baume à lèvres à la mélisse peut soulager la sécheresse et les irritations des lèvres.
  • Le thé à la mélisse est une façon populaire de profiter de ses bénéfices et de goûter cette plante.

Effets secondaires possibles :

Même si la mélisse offre de nombreuses applications bénéfiques en raison de ses composants, il convient de l’utiliser avec précaution. L’usage de la Melissa officinalis cause de l’hypotension et parfois une accélération cardiaque (tachycardie) possiblement attribuable aux effets du GABA. Les femmes enceintes ou allaitantes doivent éviter la consommation de mélisse sauf recommandation d’un professionnel de santé. Elle ne doit pas non plus être prise en même temps que des anxiolytiques. Veuillez consulter votre médecin avant utilisation.  

Références : 

*Un remerciement spécial à Miriam Hernandez pour m’avoir aidé à mener les recherches pour cet article.

  1. Savage K, Firth J, Stough C, Sarris J. GABA-modulating phytomedicines for anxiety: A systematic review of preclinical and clinical evidence. Phytotherapy Research. 2018;32:3-18. 
  2.  Abolfazl Shakeri, Amirhossein Sahebkar, Behjat Javadi, Melissa officinalis L. – A review of its traditional uses, phytochemistry and pharmacology, Journal of Ethnopharmacology, Volume 188, 2016, Pages 204-228, ISSN 0378-8741
  3. Shih-Hang Lin, Mei-Ling Chou, Wei-Cheng Chen, Yi-Syuan Lai, Kuan-Hung Lu, Cherng-Wei Hao, Lee-Yan Sheen, A medicinal herb, Melissa officinalis L. ameliorates depressive-like behavior of rats in the forced swimming test via regulating the serotonergic neurotransmitter, Journal of Ethnopharmacology, Volume 175, 2015, Pages 266-272, ISSN 0378-8741
  4.  Hajhashemi, Valiollah, and Azadeh Safaei. “Hypnotic Effect of Coriandrum Sativum, Ziziphus Jujuba, Lavandula Angustifolia and Melissa OfficinalisExtracts in Mice.” Research in Pharmaceutical Sciences 10.6 (2015): 477–484. Print.
  5.  Steven D. Ehrlich, NMD. “Lemon balm”. Complementary and alternative medicine guide. University of Maryland Medical Center. 2015.http://www.umm.edu/health/medical/altmed/herb/lemon-balm
  6. Ehsani, Ali et al. “Phytochemical, Antioxidant and Antibacterial Properties of Melissa Officinalis and Dracocephalum Moldavica Essential Oils.” Veterinary Research Forum 8.3 (2017): 223-229. Print.
  7. Marongiu, B., Porcedda, S., Piras, A., Rosa, A., Deiana, M. and Dessì, M. A. (2004), Antioxidant activity of supercritical extract of Melissa officinalis subsp. officinalis and Melissa officinalis subsp. inodora. Phytother. Res., 18: 789–792. doi:10.1002/ptr.1549
  8. Miraj, S., Rafleian-kopaei, Kiani, S. Melissa officinalis L : A Review Study With an Antioxidant Prospective. J Evid Based Complementary Altern Med. Shahrekord University of Medical Sciences, Shahrekord, Iran. 2016 Sep 11.  
  9. Pérez-Sánchez, Almudena et al.Lemon balm extract (Melissa officinalis, L.) promotes melanogenesis and prevents UVB-induced oxidative stress and DNA damage in a skin cell model. Journal of Dermatological Science , Volume 84 , Issue 2 , 169 - 177.
  10. Madisch A, Holtmann G, Mayr G, Vinson B, Hotz J, Treatment of Functional Dyspepsia with a Herbal Preparation. Digestion 2004;69:45-52
  11. Hamza, Alaaeldin Ahmed et al. “Melissa Officinalis Protects against Doxorubicin-Induced Cardiotoxicity in Rats and Potentiates Its Anticancer Activity on MCF-7 Cells.” Ed. Aamir Ahmad. PLoS ONE 11.11 (2016): e0167049. PMC. Web. 14 Jan. 2018.
  12. D.O Kennedy, Andrew B Scholey, N.T.J Tildesley, E.K Perry, K.A Wesnes, Modulation of mood and cognitive performance following acute administration of Melissa officinalis (lemon balm), Pharmacology Biochemistry and Behavior, Volume 72, Issue 4, 2002, Pages 953-964, ISSN 0091-3057
  13. Shojaii, Asie, Roshanak Ghods, and Mehri Abdollahi Fard. “Medicinal Herbs in Iranian Traditional Medicine for Learning and Memory.” Iranian Journal of Medical Sciences 41.3 Suppl (2016): S43. Print.
  14. Akhondzadeh, S et al. “Melissa Officinalis Extract in the Treatment of Patients with Mild to Moderate Alzheimer’s Disease: A Double Blind, Randomised, Placebo Controlled Trial.” Journal of Neurology, Neurosurgery, and Psychiatry74.7 (2003): 863-866. PMC. Web. 15 Jan. 2018.
  15. Cetin, H., Cinbilgel, I., Yanikoglu, A. and Gokceoglu, M. (2006), Larvicidal activity of some labiatae (lamiaceae) plant extracts from Turkey. Phytother. Res., 20: 1088–1090. doi:10.1002/ptr.2004

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

La spiruline et la chlorelle : Les algues bénéfiques à la santé

Bien-être

Les bienfaits sur la santé d'Arnica montana

Bien-être

9 bienfaits sur la santé de la coenzyme Q10