header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Arthrite - Gestion naturelle de la douleur

15 septembre 2017

par le Dr. Eric Madrid

L'arthrite est une maladie qui touche l'humanité depuis la nuit des temps. Avant l'avènement des produits pharmaceutiques modernes, ceux qui en étaient frappés ne souffraient pas simplement sans fin de cette douleur, mais utilisaient des herbes naturelles et des aliments biologiques pour minimiser la douleur associée.

« Arthrite » vient du mot grec arthron, qui signifie articulation et du mot latin itis, qui signifie inflammation. Par conséquent, l'arthrite signifie « inflammation de l'articulation ». En général, il existe deux principaux types d'arthrite. Le premier est l'arthrose ou ostéoarthrite (~ 95 %) et le second est la polyarthrite rhumatoïde (~ 5 %). 

Ostéoarthrite

L'ostéoarthrite résulte habituellement de l'usure générale des articulations. Elle résulte de la destruction du cartilage, qui agit comme un coussin qui couvre l'os. Les premiers signes d'arthrose peuvent commencer aux environs de 40 ans et peuvent progresser à mesure que l'on vieillit. Les articulations peuvent être sensibles mais sont rarement enflées.

Les traumatismes articulaires, à tout âge, peuvent également conduire à une arthrose dans l'articulation touchée. Quand mon fils Joshua était en sixième, il s'est cassé le coude en jouant au basketball. Il a subi une intervention chirurgicale pour lui placer une broche, de sorte que l'os puisse être remis en place. À l'âge de 19 ans, il avait une forme légère d'arthrite dans son articulation du coude. La douleur et la raideur sont pires par temps froid, et son coude lui fait mal et se bloque parfois. Malheureusement, il se pourrait qu'il doive faire face à cela toute sa vie. Cependant, il remarque une amélioration lorsqu'il mange plus sainement et lorsqu'il prend des suppléments d'huile de poisson ou de l'huile de foie de morue.

L'arthrose est le principal type d'arthrite pour lequel les personnes âgées consultent leurs médecins.

La polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est le résultat d'une affection auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque la membrane synoviale des articulations. Il en résulte une destruction du cartilage qui peut se produire à tout âge. Il existe même une forme appelée arthrite rhumatoïde juvénile (ARJ), qui peut affecter les enfants. Elle commence en quelques semaines ou quelques mois avec une raideur matinale qui dure habituellement pendant plus d'une heure. Beaucoup de patients auront des problèmes intestinaux associés et, dans l'ensemble, peuvent se sentir fatigués et malades.

Des études montrent que jusqu'à 60 pour cent des personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde ont essayé des médecines complémentaires ou alternatives dans le but de traiter leur maladie.

Indépendamment du type d'arthrite qu'une personne peut avoir, la conséquence peut être une difficulté à se déplacer au quotidien. L'arthrite peut causer un handicap important pour la personne atteinte. 

J'ai appris pour la première fois que l'on pouvait utiliser un régime alimentaire adapté dans le but de réduire les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde lorsque j'étais en médecine. Lorsque j'étais étudiant de troisième année de médecine à l'Ohio State University School of Medicine, j'ai eu un patient qui a été admis à l'hôpital pour une pneumonie. Malheureusement, il avait également une polyarthrite rhumatoïde grave. Il m'a demandé si je pouvais lui apporter une conserve de morceaux d'ananas. J'ai pensé que cette demande était bien étrange et je lui ai demandé pourquoi est-ce qu'il voulait cet aliment en particulier. Il m'a dit que quelques années auparavant, il avait été diagnostiqué avec de la polyarthrite rhumatoïde et qu'il prenait des AINS et du méthotrexate pour traiter sa maladie. Cependant, il a déclaré que ces médicaments ne le soulageaient pas beaucoup. Il a ensuite expliqué qu'une conserve de morceaux d'ananas, lorsqu'elle était prise tous les jours, réduisait plus sa douleur que tous les médicaments qui lui avaient été prescrits.

Un petit voyage à la bibliothèque médicale et quelques recherches m'ont appris que les ananas sont riches en broméline, un anti-inflammatoire naturel. Si on ne désire pas manger une conserve d'ananas chaque jour, heureusement, il y a un supplément qui peut être pris à la place.

Symptômes de l'arthrite :

  • Douleurs articulaires
  • Gonflement des articulations
  • Raideurs articulaires
  • Rougeurs des articulations
  • Déformations articulaires
  • Perte de la fonction articulaire

Symptômes additionnels observés dans la polyarthrite rhumatoïde

  • Articulation instable
  • Gonflement articulaire
  • Fatigue générale
  • Problèmes intestinaux (très souvent)
  • Marqueurs de l'inflammation élevés dans le sang, telle que la CRP (protéine C réactive)

Thérapies conventionnelles

  • L'acétaminophène (Tylénol, Paracétamol) - Alors qu'ils sont utiles pour certains, ces médicaments lorsqu'ils sont pris pendant des périodes prolongées peuvent apporter un stress supplémentaire sur le foie et faire baisser les niveaux de glutathion.
  • Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) - L'ibuprofène (Motrin, Advil), le naproxène (Aleve, Naprosyn), le diclofénac, l'indométacine et le célécoxib (Celebrex) sont utiles à court terme. Cependant, ces médicaments augmentent le risque de maladies rénales, de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux selon la Federal Drug Administration (FDA), qui supervise la sécurité des médicaments pharmaceutiques aux États-Unis.
  • Les médicaments locaux contre la douleur - Ce sont peut-être des médicaments « plus sûrs ». Appliqués par voie locale, ils vont directement dans la zone concernée. Ceux-ci comprennent les médicaments en vente libre tels que l'Aspercreme, la capsaïcine ou la lidocaïne à faible dosage. Dans de nombreux pays, une ordonnance est nécessaire pour l'application locale de diclofénac, de kétoprofène, de lidocaïne à dosage élevé et de kétamine.
  • Les narcotiques (codéine, tramadol, hydrocodone, morphine, oxycodone) - dérivés du pavot. L'utilisation excessive de stupéfiants est une épidémie aux États-Unis, où jusqu'à 30 000 personnes meurent chaque année de ces médicaments. Lorsqu'ils sont utilisés de manière appropriée à court terme, ils peuvent être utiles mais ils sont très addictifs. L'utilisation à long terme peut en fait augmenter la douleur et augmenter le risque pour une personne d'arrêter de respirer.
  • Injections dans les articulations utilisant des corticostéroïdes ou de l'acide hyaluronique (Synvisc), une substance qui provient des crêtes de poulet. Le coût de la dose de corticostéroïde est inférieur à 200 $ tandis que les injections d'acide hyaluronique nécessitent 3 injections et coûtent jusqu'à 1 300 $ US. L'avantage est de courte durée, habituellement quelques mois.

Médicaments contre la polyarthrite rhumatoïde :

  • Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) – voir ci-dessus. Leurs effets secondaires comprennent les maladies rénales, les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et les ulcères d'estomac avec perte de sang.
  • L'acétaminophène (Tylénol, Paracétamol).
  • Les ARMM (anti-rhumatismaux modificateurs de la maladie) le méthotrexate et la sulfasalazine.
  • Des agents biologiques ou des modulateurs immunologiques peuvent être utilisés. Ces médicaments augmentent le risque de cancer et d'infections potentiellement mortelles. 

Approche nutritionnelle

  • Suivre un régime principalement à base de plantes est le meilleur moyen pour réduire l'inflammation chronique et la douleur dans les articulations.
  • Des études ont démontré que le régime méditerranéen peut aider à réduire l'inflammation des articulations.
  • Une étude dans le Lancet a révélé que des patients ayant suivi un régime végétalien sans gluten pendant trois à cinq mois, qui ont ensuite changé d'alimentation pour un régime lacto-végétarien ont réduit leurs douleurs articulaires pendant jusqu'à 1 an.
  • Limiter les produits à base d'animaux tels que le bœuf et le poulet aide à réduire la douleur.
  • Éviter les sucres, les graisses trans (huiles hydrogénées), l'acide arachidonique (trouvé dans les viandes et les œufs, à consommer rarement), qui provoquent plus d'inflammation et donc plus de douleur dans vos articulations.
  • Atteindre votre poids optimal, avec un IMC < 25. Porter un excès de poids apporte plus de stress à vos articulations. Du poids supplémentaire augmente également les protéines inflammatoires (cytokines) dans votre sang, entraînant plus de douleur.
  • Les fruits, les légumes et les grains entiers contiennent des phytonutriments, qui diminuent l'inflammation et donc la douleur. Viser 5 à 9 portions par jour.
  • Certaines personnes sont sensibles à une classe d'aliments appelés Solanacées. Lorsque vous en mangez, les douleurs articulaires peuvent s'aggraver. Il s'agit notamment des pommes de terre, des tomates, des aubergines et du tabac.
  • Les personnes souffrant de sensibilités alimentaires peuvent subir une augmentation des douleurs articulaires avec les produits laitiers, le blé (sensibilité au gluten) et les légumes de la famille des Solanacées (tabac, tomates, pommes de terre blanches, poivrons)
  • Faites un régime d'élimination de deux semaines pour voir si ces aliments sont associés à votre douleur articulaire. 

Thérapies alternatives

  • L'acupuncture et le Qigong peuvent aider à diminuer la douleur due à l'arthrite du genou.
  • La pleine conscience et la méditation sont utiles pour minimiser les douleurs associées à l'arthrose et à la polyarthrite rhumatoïde.
  • Le Tai Chi s'est montré utile pour atténuer les douleurs au genou parmi d'autres problèmes.
  • Il a été montré que le yoga diminue la douleur au niveau des articulations chez les personnes atteintes d'arthrose et de polyarthrite rhumatoïde.

Principaux compléments nutritionnels contre l'inflammation

  • La curcumine/curcuma - des études montrent que cette herbe est utile pour réduire la douleur de la polyarthrite rhumatoïde et de l'arthrose. Les scientifiques ont découvert que cette herbe à des effets semblables à de multiples médicaments sur ordonnance à succès, car elle modifie la signalisation NF-κB et réduit les produits chimiques pro-inflammatoires tels que les COX-2 et les 5-LOX.
  • L'huile de poisson oméga 3 (EPA/DHA) - 500 mg (un minimum de 500 mg par jour jusqu'à 2 000 mg par jour). Des études montrent que les acides gras essentiels contribuent à diminuer la douleur et à réduire l'utilisation d'AINS. Des études montrent également une réduction de la rigidité articulaire lorsque l'huile de poisson est prise quotidiennement.
  • La Nigella Sativa (huile de graines de cumin noir) - une herbe médicinale qui a démontré sa capacité à réduire l'inflammation à la fois dans la polyarthrite rhumatoïde et l'arthrose. Elle le fait en inhibant les produits chimiques inflammatoires appelés interleukine-1, 6 et le facteur nucléaire κ
  • Le boswellia - à raison de 50 mg minimum par jour, ce supplément à base d'herbes ayurvédiques peut aider à réduire les marqueurs de la douleur et de l'inflammation, comme la CRP dans la polyarthrite rhumatoïde, et réduire la douleur due à l'arthrose.
  • Le gingembre - À raison de 25 mg minimum par jour, le gingembre peut aider à réduire les marqueurs inflammatoires et la douleur due à l'arthrose. Le gingembre est un inhibiteur de COX, ce qui signifie qu'il fonctionne comme l'ibuprofène et le naproxène pour réduire la douleur et l'inflammation. 
Les suppléments ci-dessus peuvent être pris séparément ou ils peuvent être pris dans un complément nutraceutique combiné

 Suppléments nutritionnels additionnels à considérer

  • Le sulfate de glucosamine chondroïtine a démontré sa capacité à réduire la douleur du genou, selon une grande analyse qui a comparé 4 900 patients qui ont pris ce supplément contre 4 100 qui ont pris un placebo.
  • Le SAM-e est également efficace pour diminuer les douleurs associées à l'arthrite. Prendre 400 mg 2 à 3 fois par jour.
  • La Bromeline est une enzyme extraite des ananas. Prendre 500 mg 2 à 3 fois par jour pour réduire l'inflammation des articulations.
  • L'écorce de saule blanc est utilisée par les Amérindiens pour la fièvre et la douleur. À utiliser comme indiqué sur l'étiquette. Contient de la salicine, le composé d'où provient l'aspirine. Ne prenez pas cette herbe si vous prenez déjà de l'aspirine ou des AINS.
  • La vitamine D – 5,000 UI tous les jours. Des études montrent que les personnes avec des niveaux plus élevés de vitamine D sont moins susceptibles de développer une polyarthrite rhumatoïde et une consommation quotidienne réduit également la douleur.
  • Les probiotiques, plus spécialement les lactobacilles, peuvent aider à réduire les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.

Sources :

  1. Gonzalez Cernadas L, Rodríguez-Romero B, Carballo-Costa L. Importance of nutritional treatment in the inflammatory process of rheumatoid arthritis patients; a review. Nutr Hosp. 2014;29:237–45.

  2. Kjeldsen-Kragh J, Haugen M, Borchgrevink CF, Laerum E, Eek M, Mowinkel P, et autres. Controlled trial of fasting and one-year vegetarian diet in rheumatoid  Lancet. 1991;338:899–902.

  3. Traditional Chinese medicine in patients with osteoarthritis of the knee Journal of Traditional and Complementary Medicine 5 (2015) 182e196
  4. Wang C, Schmid CH, Hibberd PL, et al. Tai Chi is Effective in Treating Knee Osteoarthritis: A Randomized Controlled Trial. Arthrite et rhumatismes. 2009;61(11):1545-1553. doi:10.1002/art.24832.
  5. Wang C, Schmid CH, Iversen MD, Harvey WF, Fielding RA, Driban JB, et autres. Comparative Effectiveness of Tai Chi Versus Physical Therapy for Knee Osteoarthritis: A Randomized Trial. Ann Intern Med. 2016;165:77-86. doi:10.7326/M15-2143
  6. Jackson, J.K., Higo, T., Hunter, W.L. et autres. Inflamm. res. (2006) 55: 168. doi:10.1007/s00011-006-0067-z
  7. J Med Food. 2016 août 1; 19(8): 717–729.
  8. Arch Med Res. 2012 juillet;43(5):356-62. doi: 10.1016/j.arcmed.2012.06.011. Epub 2012 juillet 24.
  9. Avicenna J Phytomed. 2016 janvier-février;6(1):34-43.
  10. 2015 décembre;38(6):2235-41. doi: 10.1007/s10753-015-0206-1.
  11. Ahmad A, Husain A, Mujeeb M, et autres. A review on therapeutic potential of Nigella sativa: A miracle herb. Asian Pacific Journal of Tropical Biomedicine. 2013;3(5):337-352. doi:10.1016/S2221-1691(13)60075-1.
  12.  2010 septembre;17(11):862-7. doi: 10.1016/j.phymed.2010.03.003. Epub 2010 août 8.
  13. James W. Daily, , Mini Yang, , Da Sol Kim, , Sunmin Park, Efficacy of ginger for treating Type 2 diabetes: A systematic review and meta-analysis of randomized clinical trials  Journal of Ethnic Foods, Volume 2, publication 1, Mars 2015, Pages 36–43
  14. Osteoarthritis Cartilage. 2015 janvier;23(1):13-21. doi: 10.1016/j.joca.2014.09.024. Epub 2014 octobre 7.
  15. Cochrane Database Syst Rev. 2015 janvier 28;1:CD005614. doi: 10.1002/14651858.CD005614.pub2.

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Des approches naturelles à la constipation

Troubles

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires

Troubles

L’acide alpha-lipoïque et la sclérose en plaques