beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Rétablissement après un AVC

26 avril 2017

Les bons nutriments et les bonnes herbes peuvent aider à réparer les dommages et améliorer la qualité de vie

Aux États-Unis, les accidents vasculaires cérébraux - AVC sont la principale cause d'invalidité chez les adultes et la troisième cause de mortalité. Un AVC peut être le résultat d'un manque de flux sanguin causé par un caillot de sang ou une hémorragie. Le manque d'oxygène endommage ou cause la mort des cellules cérébrales ; par conséquent, la zone touchée du cerveau se trouve dans l'incapacité de fonctionner. Les facteurs de risque de l'AVC comprennent : l'hypertension artérielle, le diabète, l'hypercholestérolémie, le tabagisme et la fibrillation auriculaire  (anomalie cardiauqe). L'hypertension artérielle est de loin le principal facteur de risque de l'accident vasculaire cérébral.

Favoriser le rétablissement après un ACV

Les conséquences d'un AVC peuvent affecter les patients physiquement, mentalement et / ou émotionnellement ; et sont très variables d'un patient à un autre. L'invalidité correspond aux zones du cerveau qui ont été endommagées. Pour la plupart des patients ayant subi AVC, la récupération implique une combinaison de thérapie physique, d'ergothérapie et d'orthophonie et il est important de tirer parti de tous ces services.

Le plus souvent, les soins médicaux se concentrent sur la prévention d'un deuxième AVC et utilisent un traitement anti-coagulant avec de la Coumadin ou une thérapie anti-plaquettaire avec de l'aspirine, la Ticlid, ou le Plavix. Ces médicaments sont conçus pour empêcher les caillots sanguins de se former et de se logemer dans le cerveau, ce qui pourrait produire un second AVC. Bien entendu, ces médicaments ne sont pas utilisés si l'AVC a été causé par une hémorragie.

Précautions concernant le Coumadin

Le Coumadin agit en bloquant l'action de la vitamine K. Étant donné que les légumes verts et de thé vert contiennent des niveaux élevés de vitamine K, vous devriez éviter ces aliments si vous êtes sous Coumadin, ou au moins ne pas en augmenter la consommation. Les médecins surveillent les effets du Coumadin en utilisant un test connu sous le nom International Normalized Ratio (INR) (Rapport international normalisé (RIN)) et augmenteront ou diminueront le dosage selon les besoins. En plus des aliments qui sont riches en vitamine K, les autres substances naturelles qui pourraient interagir avec le Coumadin comprennent :

  • La coenzyme Q10 et le millepertuis (Hypericum perforatum), qui peuvent réduire l'efficacité du Coumadin ;
  • Les enzymes protéolytiques, comme la nattokinase et la bromélaïne, ainsi que plusieurs herbes, y compris le Panax ginseng, la griffe du diable (Harpagophytum procumbens), et le dong quai (Angelica sinensis), peuvent accroître les effets du Coumadin. Il est probable que vous puissiez continuer à utiliser ces produits, mais il ne faut pas modifier le dosage auquel votre corps est habitué. Les valeurs du RIN doivent être surveillées de manière appropriée ;
  • L'ail (Allium sativum) et le ginkgo (Ginkgo biloba) peuvent réduire la capacité des plaquettes à coller ensemble, augmentant ainsi les probabilités d'un saignement. En général, les gens sous Coumadin devraient éviter les fortes doses de ces produits (plus que l'équivalent d'une gousse d'ail par jour ou 240 mg par jour d'extrait de ginkgo) ;
  • Le fer, le magnésium et le zinc peuvent se lier au Coumadin, ce qui réduit son absorption et son activité. Séparez la prise du Coumadin et de tout produit qui contient du fer, du magnésium, ou du zinc avec au moins deux heures d'intervalle ; et
  • Pour réduire le risque de saignements et d'ecchymoses avec le Coumadin, essayez 150 à 300 mg soit de pépins de raisin ou d'extrait d'écorce de pin quotidiennement.

Rétablissement naturel

Dans une perspective naturelle, les extraits du Ginkgo biloba sont la clé du rétablissement après un AVC. Ils augmentent le flux sanguin vers le cerveau, stimule l'énergie dans les cellules nerveuses, et affecte favorablement l'épaisseur du sang. La dose recommandée est de 240 à 320 mg par jour (moins si vous prenez du Coumadin).

Plusieurs suppléments peuvent aider à prévenir les caillots sanguins, y compris les acides gras oméga-3, les antioxydants, les flavonoïdes, les extraits des pépins de raisin et d'écorce de pin et l'ail. L'huile de poisson (jusqu'à 3000 mg par jour d'AEP + DHA) et des extraits riches en flavonoïdes semblent pouvoir être utilisés en toute sécurité en combinaison avec l'aspirine et les autres inhibiteurs de plaquettes. Cependant, l'utilisation de plusieurs agents antiplaquettaires naturels en même temps peut augmenter les tendances hémorragiques si elle est combinée avec des médicaments antiplaquettaires (y compris le Plavix et le Ticlid).

Deux formes de choline se sont révélées prometteuses en matière de promotion du rétablissement après un AVC : La citicoline (CDP-choline) et la glycerophosphocholine (GPC). Dans un essai clinique qui a duré six mois et qui a suivi 2044 patients d'AVC, on a découvert que la GPC peut favoriser de manière significative la récupération chez plus de 95 % et ce sans effets secondaires. Choisissez une des options suivantes, de la citicoline : 1000 à 2000 mg par jour ou de la GPC 600 à 1200 mg par jour. Il n'y a pas d'interactions médicamenteuses connues entre la citicoline ou la GPC et le Coumadin ou les médicaments anti-plaquettaires.

En dernier lieu, il y a la nattokinase, une enzyme de digestion de protéine qui a de puissantes propriétés de “clot busting” (« dissolution des caillots »). Elle a montré un grand potentiel dans la promotion de la récupération après un AVC. La dose typique est de 100 à 200 mg par jour. La nattokinase doit être utilisée avec prudence pour ceux qui prennent le Coumadin ou des médicaments antiplaquettaires.

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Les herbes naturelles et la démence vasculaire

Troubles

Des approches naturelles à la constipation

Troubles

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires