header_search header_signed-out header_signed-in header_cart sharefilled circlex circleexclamation iherbleaf
checkoutarrow
FR
Produit
Total :
Réduction :
Ensemble :
Quantité:
Cart Total:
Payer
Les clients ont également acheté:
24/7 Aide
beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Troubles

Acouphène - Comment en finir avec les bourdonnements avec la médecine naturelle

20 septembre 2017

Les acouphènes sont des bruits entendus qui peuvent prendre la forme d'une sonnerie constante, d'un bourdonnement, d'un cliquetis ou encore d'un sifflement. C'est une pathologie extrêmement commune car, ne serait-ce qu'aux États-Unis, des millions de personnes souffrent d'acouphènes. Les personnes atteintes d'acouphènes sévères peuvent avoir du mal à entendre, à travailler ou même à dormir. Les causes des acouphènes comprennent la perte d'audition, l'exposition à des bruits forts ou à des médicaments (en particulier des médicaments de type Valium [benzodiazépines] ainsi qu'à des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l'aspirine et l'ibuprofène). Les acouphènes peuvent également être un symptôme d'autres problèmes de santé comme des allergies, une pression artérielle élevée ou faible, des tumeurs et des problèmes du cœur, des vaisseaux sanguins, de la mâchoire et du cou.

Traiter les acouphènes avec la médecine naturelle

Les traitements les plus faciles contre les acouphènes impliquent l'identification et l'élimination de la cause de la pathologie. Si les bourdonnements sont dus à une exposition à un bruit élevé ou à de la musique à long terme, à de la plongée sous-marine ou à d'autres causes d'endommagement du tambour auditif, il est plus difficile de les traiter. Cependant, certaines études ont montré qu'une supplémentation en magnésium peut aider dans ces cas (150 à 250 mg trois fois par jour). Parmi les autres médicaments naturels qui se sont avérés être utiles, se trouvent :

  • Le Zinc. La supplémentation en zinc (20 à 30 mg par jour) peut soulager ou éliminer les acouphènes chez les personnes atteintes de carence en zinc - un cas fréquent dans de nombreux cas d'acouphènes.
  • L'extrait de ginkgo biloba. Les résultats des études en double aveugle menées avec de l'extrait de ginkgo biloba (EGB) sont contradictoires. Les personnes récemment atteintes d'acouphènes sont plus susceptibles de répondre à l'EGB que celles qui souffrent d'acouphènes depuis au moins 3 ans. La posologie est de 240 à 320 mg par jour.
  • La vitamine B12. Près de la moitié des patients atteints d'acouphènes ont une carence en vitamine B12. Beaucoup de personnes possédant un faible taux de vitamine B12 connaissent une guérison complète de leurs acouphènes lorsqu'elles reçoivent une forme de méthylcobalamine de la vitamine B12. Prenez-en 3000 à 5000 mcg par jour pendant un mois, puis réduisez la dose à 1000 mcg par jour pour entretenir votre capital.

La mélatonine et les acouphènes

Le dernier produit naturel prometteur pour traiter les acouphènes est la mélatonine. Dans les études les plus poussées menées à l'Institut des yeux et des oreilles de l'Ohio State University (en anglais « The Ohio State University Eye and Ear Institute »), soixante et un adultes souffrants d'acouphènes chroniques ont reçu aléatoirement soit 3 mg de mélatonine, soit un placebo tous les soirs pendant 30 jours suivis d'une période de repos d'un mois avant de passer à l'autre traitement. Les résultats ont démontré de manière très convaincante que la mélatonine était associée à une diminution statistiquement significative de l'intensité des acouphènes et à une amélioration de la qualité du sommeil chez ces patients souffrant d'acouphène chronique. La mélatonine a été la plus efficace chez les hommes souffrant d'acouphènes plus sévères et bilatéraux et ceux ayant un passé d'exposition au bruit.

Les chercheurs pensent que l'une des manières dont la mélatonine peut aider à traiter les acouphènes consiste à améliorer la qualité du sommeil. C'est un mode d'action intéressant, d'autant plus que les acouphènes sont souvent un effet secondaire de la prescription de somnifères. D'autres informations suggèrent que la mélatonine peut aider à améliorer la fonction de l'oreille interne. Par exemple, une étude a montré que la mélatonine protège contre les dommages de l'oreille interne causés par divers médicaments, y compris les antibiotiques et les traitements de chimiothérapie. Dans une autre étude, la mélatonine a été jusqu'à 150 fois plus efficace pour limiter les effets secondaires des médicaments sur l'oreille interne qu'un mélange d'antioxydants incluant de la vitamine C et E, du glutathion et de la N-acétyl-cystéine. Étant donné que les acouphènes sont souvent dus aux médicaments, il se peut que toute personne prenant un médicament associé aux acouphènes doive également prendre de la mélatonine pour protéger la fonction de son oreille interne et probablement éviter les acouphènes.

Mélatonine et vitamine B12

La vitamine B12 est nécessaire pour une fabrication et une action correcte de la mélatonine. Il n'est pas surprenant que les chercheurs aient constaté que les carences en mélatonine ou en vitamine B12 sont souvent associées à la présence d'acouphènes. Si les taux de mélatonine et de vitamine B12 sont tous les deux faibles, la corrélation est encore plus forte.

Les acouphènes ne sont pas la seule pathologie liée à de faibles taux de vitamine B12 associés au vieillissement. Plusieurs études ont révélé que le taux de vitamine B12 diminue avec l'âge et que 40 % des personnes âgées de 65 ans et plus présentent une carence en vitamine B12. Cette carence peut être le résultat d'une consommation alimentaire réduite, mais une explication plus probable est que, en vieillissant, nous sécrétons moins un composé connu comme facteur intrinsèque qui facilite l'absorption de vitamine B12. De faibles taux de vitamine B12 peuvent être dévastateurs à tout âge mais, chez les personnes âgées, cela peut entraîner une altération significative de la fonction nerveuse et de la capacité mentale. Les acouphènes chez beaucoup de personnes âgées peuvent n'être que la partie émergée de l'iceberg si elle est liée à de faibles taux de vitamine B12.

Une étude publiée par la Société royale belge d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale a examiné les taux sanguins de vitamine B12 chez 100 patients gériatriques ambulatoires qui étaient traités pour diverses maladies aiguës et chroniques. Ils ont constaté que 11 patients avaient des taux sériques de vitamine B12 de 148 pmol/L ou moins - le seuil pour une carence en vitamine B12 ; que 30 patients avaient des niveaux compris entre 148 et 295 pmol/L ; et que 59 patients avaient des niveaux supérieurs à 296 pmol/L. Après l'évaluation initiale, les patients ont été suivis pendant trois ans au plus. Les patients avec les taux de vitamine B12 inférieurs à 148 pmol/L ont été traités et n'ont pas été inclus dans l'analyse de la baisse des taux de cobalamine. La baisse annuelle moyenne était de 18 pmol/L chez les patients qui avaient les niveaux de vitamine B12 initiaux les plus élevés. Mais, chez les patients ayant des taux de vitamine B12 initiaux inférieurs, la baisse annuelle moyenne était beaucoup plus importante, à 28 pmol/L.

Ces résultats indiquent que mesurer le taux de vitamine B12 dans le sang (cobalamine sérique) ou mesurer l'excrétion d'acide méthylmalonique dans les urines sont des tests de dépistage d'une carence en vitamine B12 qui semblent être indiqués chez les personnes âgées. Alternativement, je recommanderais à toute personne âgée de plus de 65 ans, ou à un végétarien de tout âge, de prendre la forme active de la vitamine B12, la méthylcobalamine, à une dose de 1 000 à 3 000 mcg par jour. Remarque : cette dose élevée évite le besoin d'un facteur intrinsèque pour faciliter l'absorption.

La vitamine B12 est disponible sous plusieurs formes. Les formes les plus courantes sont la cyanocobalamine et l'hydroxocobalamine, mais ces deux formes doivent être converties en méthylcobalamine par le corps. Elles ne sont donc peut-être pas les plus indiquées pour les personnes âgées car beaucoup de seniors peuvent avoir une capacité réduite à convertir la cyanocobalamine et l'hydroxocobalamine en méthylcobalamine. Dans les modèles animaux du vieillissement, alors que la méthylcobalamine a entraîné une augmentation significative de la durée de vie, la cyanocobalamine n'a eu aucun effet. La méthylcobalamine a également produit de meilleurs résultats dans les essais cliniques que la cyanocobalamine et devrait donc être considérée comme la meilleure forme disponible lorsque des avantages spécifiques de la vitamine B12 sont souhaités.

Derniers commentaires

Il y a peu de recherche effectuée sur les facteurs alimentaires dans les acouphènes - il n'y a tout simplement pas d'argent dédié à cela. Cela dit, une nouvelle étude examinant les données de la biobanque du Royaume-Uni, une très large étude transversale sur des adultes âgés de 40 à 69 ans vivant au Royaume-Uni, fournit des indices intéressants. Après avoir contrôlé le mode de vie, l'exposition au bruit, l'ouïe, la personnalité et d'autres facteurs, la prévalence des acouphènes persistants, définis comme étant présents au moins une grande partie du temps, a été réduite avec la consommation de poisson indiquant un autre avantage possible de la supplémentation en huile de poisson.

Articles Associés

Tout afficher

Troubles

Des approches naturelles à la constipation

Troubles

Des remèdes naturels pour les douleurs articulaires

Troubles

L’acide alpha-lipoïque et la sclérose en plaques