beauty2 heart-circle sports-fitness food-nutrition herbs-supplements
Bien-être

Immunité affaiblie

26 avril 2017

Qu’est-ce qu’une immunité affaiblie ?

Une immunité affaiblie signifie un système immunitaire en sous-activité et peu performant. La fonction principale du système immunitaire est de protéger le corps contre les infections et le développement de cancers. Soutenir et améliorer le système immunitaire est peut-être la mesure la plus importante que l’on puisse prendre en vue d’acquérir une bonne résistance aux maladies et de réduire la propension aux rhumes, aux grippes et au cancer. Soutenir le système immunitaire implique d’observer un mode de vie qui favorise la santé, la gestion du stress, l’exercice physique, l’alimentation et une bonne utilisation de compléments alimentaires et de médicaments à base de plantes.

Si vous répondez « oui » à l’une ou plusieurs des questions suivantes, c’est signe que votre système immunitaire a besoin d’un soutien :

  • Attrapez-vous facilement des rhumes ?
  • Êtes-vous enrhumé(e) plus de deux fois par an ?
  • Souffrez-vous d’infections chroniques ?
  • Avez-vous souvent des boutons de fièvre ou souffrez-vous d’un herpès génital ?
  • Vos ganglions lymphatiques sont-ils parfois douloureux et enflés ?
  • Êtes-vous atteint(e) d’un cancer ou l’avez-vous été ?

Les infections récurrentes ou chroniques (même les rhumes très légers) ne surviennent que lorsque le système immunitaire est affaibli. Dans ces circonstances, il se produit un cycle répétitif qui rend difficile le combat contre la tendance à l’infection : un système immunitaire affaibli entraîne des infections, les infections provoquent des dommages au système immunitaire, ce qui affaiblit sa résistance encore davantage. Un renforcement du système immunitaire peut alors apporter la réponse qui brisera ce cycle.

Quelles sont les causes d’une immunité affaiblie ?

La santé du système immunitaire est étroitement liée à l’état émotionnel d’une personne, à son niveau de stress, à son mode de vie, à ses habitudes alimentaires et à son état nutritionnel. Les carences en nutriments sont la cause la plus fréquente d’un système immunitaire détérioré. Un nombre impressionnant d’études cliniques et expérimentales indique qu’un déficit au niveau de n’importe quel nutriment peut profondément affecter le système immunitaire.

Quels facteurs alimentaires jouent un rôle important dans l’immunité affaiblie ?

Une fonction immunitaire optimale exige une alimentation saine qui doit être : (1) riche en aliments complets et naturels tels que les fruits, les légumes, les céréales complètes, les haricots, les graines et les fruits secs ; (2) faible en graisses et en sucres raffinés ; et (3) dotée d’une quantité adéquate, mais non excessive de protéines. En plus de cela, pour s’assurer une bonne immunité, il est conseillé de boire cinq ou six verres d’eau (de préférence pure) de 23 cl (8 oz.) par jour, de prendre un complément multivitaminé/multi-minéraux à forte puissance, de suivre un programme d’exercice physique régulier d’au moins 30 minutes de gymnastique aérobic et de 5 à 10 minutes d’étirements passifs par jour, d’effectuer des exercices de respiration profonde et de relaxation tous les jours, de prendre le temps chaque jour de s’amuser et de passer du bon temps avec sa famille et ses amis, sans négliger de dormir au moins 6 à 8 heures par jour.

L’un des composants alimentaires les plus néfastes pour notre système immunitaire est le sucre. Dans une étude, des portions de 100 grammes (environ 3,5 oz.) de glucides ingérées sous forme de glucose, de fructose, de sucrose, de miel ou de jus d’orange pasteurisé ont toutes fait baisser de manière significative la capacité de certains globules blancs (les neutrophiles) à engloutir et à détruire les bactéries. À l’inverse, le fait d’ingérer 100 grammes d’amidon n’a eu aucun effet. Ces effets se sont déclarés moins de 30 minutes après l’ingestion et ont duré pendant plus de 5 heures. On a constaté, typiquement, une baisse d’au moins 50 % dans l’activité des neutrophiles deux heures après l’ingestion. Comme les neutrophiles constituent 60 à 70 % du nombre total de globules blancs en circulation, la détérioration de leur activité ralentit l’immunité.

Parmi les principaux composants alimentaires qui améliorent la fonction immunitaire, on trouve les carotènes. Une grande partie des effets favorables des carotènes sur l’immunité, comme d’autres antioxydants, est due à leur capacité à protéger le thymus contre les dommages. Le thymus est la glande la plus importante de notre système immunitaire. Il est composé de deux lobes de tissu mou, de couleur gris‑rose, disposés comme des plastrons juste en dessous de la glande thyroïde et au‑dessus du cœur. La phase de développement maximal du thymus a lieu immédiatement après la naissance. Au cours du processus de vieillissement, le thymus subit un rétrécissement ou une involution. La raison de ce phénomène est que le thymus est extrêmement sensible aux attaques des radicaux libres et à l’effet oxydant du stress, des drogues, des rayonnements, des infections et des maladies chroniques. Lorsque le thymus est endommagé, sa capacité à contrôler le système immunitaire s’en trouve gravement compromise.

Le thymus est responsable d’un grand nombre de fonctions du système immunitaire, notamment de la production de lymphocytes T, une certaine catégorie de globules blancs. Le thymus libère également plusieurs hormones, telles que la thymosine, la thymopoïétine et le facteur thymique sérique, qui régulent de nombreuses fonctions immunes. Un affaiblissement du taux de ces hormones dans le sang est associé à un ralentissement de l’immunité et à une augmentation de la sensibilité aux infections. Par exemple, les taux d’hormone thymique sont très faibles chez les personnes âgées, chez les individus sujets aux infections, aux patients atteints de cancer et du SIDA, et lorsqu’un individu est exposé à un niveau de stress excessif. Les carotènes et les autres antioxydants peuvent assurer une activité optimale du thymus en le protégeant contre les dommages causés par les radicaux libres et les facteurs pro‑oxydants.

En plus de protéger le thymus, il a été démontré que les carotènes amélioraient la fonction de plusieurs types de globules blancs et qu’ils augmentaient les propriétés antivirales et anticancéreuses des médiateurs de notre propre système immunitaire, tels que l’interféron. En langage simple, les aliments et les boissons riches en carotènes semblent avoir la faculté de stimuler l’immunité.

Les aliments riches en carotènes comprennent les légumes colorés, tels que les légumes vert foncé, les courges jaunes et oranges, les carottes, les ignames et les patates douces, les poivrons rouges et les tomates. Pour une bonne fonction immunitaire, y compris pour la protection contre le cancer, il est également important d’inclure dans l’alimentation les légumes de la famille des choux (brocolis, choux de Bruxelles, choux, choux fleurs, choux verts, choux verts frisés et feuilles de moutarde, fanes de radis et de navets), les baies riches en flavonoïdes, l’ail et les topinambours.

Le yaourt a la faculté de stimuler l’immunité, notamment lorsqu’il est fabriqué avec de grandes quantités (des milliards par ration) de Bifidobacterium lactis. La consommation de yaourt contenant du Bifidobacterium lactis augmente les proportions de lymphocytes T totaux, auxiliaires et activés et de cellules tueuses naturelles. Parmi leurs autres effets, on compte également l’augmentation de la capacité des cellules immunitaires à phagocyter ou engloutir et détruire les envahisseurs, ainsi que de la capacité des cellules tueuses naturelles à détruire les cellules tumorales.

Quels compléments alimentaires dois-je prendre en cas d’immunité affaiblie ?

Compléments fondamentaux. Il existe trois produits que je considère comme vitaux pour soutenir une bonne immunité :

Une formule multivitaminée/multi-minéraux à forte puissance est la première mesure à prendre en vue de soutenir le système immunitaire par des compléments alimentaires, car elle résoudra toutes les carences alimentaires sous-jacentes. Une carence au niveau de pratiquement n’importe quel nutriment peut entraîner une détérioration significative de l’immunité, notamment les carences en vitamines C, E, A, B6 et B12 et en acide folique. Le zinc, le fer et le sélénium font partie des minéraux particulièrement importants. En plus d’une formule multiple, certains nutriments aident également à stimuler la fonction immunitaire : la vitamine C, la vitamine E et la vitamine A.

La vitamine D3 est particulièrement essentielle à la santé du système immunitaire. Des individus dont les taux sanguins de vitamine D étaient inférieurs à 38 ng/ml ont eu deux fois plus d’infections des voies respiratoires supérieures que ceux ayant des taux plus élevés. Des études cliniques ont confirmé la capacité de la vitamine D à réduire le risque de rhumes et de grippe. Pour assurer un bon niveau de vitamine D, la plupart des experts en santé préconisent aujourd’hui des doses quotidiennes comprises entre 2 000 et 5 000 UI.

L'échinacée a démontré des effets remarquables sur la fonction immune dans plus de 300 enquêtes scientifiques ; cependant, les études cliniques n’ont pas toutes été positives. Le fait que les résultats des études cliniques sur l’échinacée soient contradictoires est probablement dû à l’absence ou à une quantité insuffisante de composés actifs. L’Échinamide® est un produit breveté et reconnu cliniquement qui garantit des taux élevés des trois groupes de composés actifs essentiels responsables des effets de l’échinacée sur le système immunitaire. Suivre les consignes de la notice.

La racine d'astragale (Astragalus membranaceus) est un médicament traditionnel chinois utilisé pour traiter les infections virales, y compris le rhume commun. Des études cliniques en Chine ont démontré son efficacité lorsqu’elle était appliquée en prévention contre le rhume commun. Il a également été démontré qu’elle pouvait réduire la durée et la gravité des symptômes dans des traitements aigus contre le rhume commun, ainsi qu’augmenter le nombre de globules blancs lors d’une leucopénie chronique (maladie caractérisée par de faibles taux de globules blancs). Des recherches sur les animaux semblent indiquer que l’astragale fonctionnerait en stimulant plusieurs facteurs du système immunitaire. Il apparaît notamment qu’elle pousse les globules blancs à engloutir et détruire les organismes envahisseurs et les débris cellulaires, et qu’elle améliore la fabrication d’interféron (un composant essentiel naturel produit par le corps pour combattre les virus). Suivre les consignes de la notice.

REMARQUE : L’astragale est l’un des principaux composants du produit Anti-V de Natural Factors. Les autres composants de cette formule comprennent : Échinamide®,  lomatium (Lomatium dissectum), reishi (Ganoderma lucidum) et réglisse (Glycyrrhiza glabra). Suivre les consignes de la notice.

Wellmune est une préparation spéciale de bêta-glucanes à base de levure de boulanger qui a démontré, lors de plusieurs études à double insu, son efficacité dans la stimulation de l’immunité et la prévention des rhumes et de la grippe. Les patients ont été traités quotidiennement pendant 90 jours en recevant soit 500 mg de Wellmune, soit un placebo. Dans l’une de ces études, le groupe Wellmune a signalé les résultats suivants :

  • aucune absence au travail ou à l’école à cause de rhumes, par rapport à 1,38 jours d’absence au travail/à l’école pour le groupe placebo ;
  • aucun cas de fièvre, comparé à 3,50 cas dans le groupe placebo ;
  • augmentation de la qualité de vie, notamment de l’énergie physique et du bien-être émotionnel, telle que mesurée par un questionnaire de santé validé cliniquement.

Les champignons médicinaux tels que le maïtaké, le shiitaké, le reishi et le cordyceps possèdent d’importants effets bénéfiques pour l’immunité. Cet effet est également, pour une grande part, du à la présence de bêta-glucanes dans ces champignons. De nombreuses études expérimentales et cliniques ont montré que les bêta-glucanes des champignons stimulaient les globules blancs. Suivre les consignes de la notice.

Les probiotiques sont des produits contenant des bactéries bénéfiques pour la santé telles que le Lactobacillus et le Bifidobacterium. Ces préparations peuvent être d’une aide précieuse dans la stimulation de l’immunité. Prendre 6 à 12 milliards d’unités formant colonie (UFC) vivantes par jour.

Commentaire :

Notre humeur et notre attitude ont un effet considérable sur la fonction de notre système immunitaire. En fin de compte, lorsque nous sommes heureux et optimistes, notre système immunitaire fonctionne beaucoup mieux. Inversement, lorsque nous sommes déprimés, notre système immunitaire a tendance à ralentir. Lorsqu’une personne est exposée à un plus grand stress ou si elle est déprimée, elle doit réaliser un effort conscient afin de stimuler son système immunitaire, notamment en prenant ses compléments alimentaires. Les grands moments de stress de la vie ne sont pas les seuls à détériorer l’immunité, mais plus la source de stress est importante, plus son impact sur le système immunitaire est grave. Les émotions négatives nuisent à la fonction immune, tandis que les émotions positives l’améliorent. Dans ma clinique, dès qu’un patient souffre d’une immunité affaiblie, je lui demande qui est son acteur comique préféré ; ensuite, je lui fais une ordonnance lui indiquant de regarder un film ou une émission télévisée dans lequel joue cet acteur. Au final, ce qui importe, c’est que pour avoir un système immunitaire en bonne santé, il faut rire souvent.

Comment saurai-je si ces recommandations fonctionnent ?

Moins de rhumes et autres infections virales, une durée réduite des infections et une meilleure résistance générale aux infections.

Articles Associés

Tout afficher

Bien-être

La spiruline et la chlorelle : Les algues bénéfiques à la santé

Bien-être

Les bienfaits sur la santé d'Arnica montana

Bien-être

9 bienfaits sur la santé de la coenzyme Q10